Alien Project : les faits

Article mis en ligne le 8 juin 2019

logo imprimer

Ce texte - et les captures d’écran qui vont avec - m’a été envoyé par un groupe de ululeurs de l’Alien Project qui souhaitent garder l’anonymat. Quoi qu’on pense de cette affaire, il n’est pas inintéressant de voir comment certains contributeurs, au cœur du projet, ont vécu les évènements des deux dernières années. Irna

Durant plus de 2 ans l’affaire de l’Alien Project nous a apporté son lot de vérités et contre-vérités. Au final qu’en reste-t-il ?

Petit tour rapide :
L’affaire commence avec une tête de petit gris et un corps désarticulé. Et rapidement une radiographie de ce corps désarticulé qui met en émoi tous les scientifiques censés l’avoir étudié : c’est du moins ce qu’en dit Thierry Jamin le porte-parole de cette affaire.

Des certitudes et déjà plein de spécialistes affirment l’authenticité :

« Tous les professionnels qui ont examiné ces « restes » sont convaincus de leur authenticité »....
Finalement tous s’accorderont par la suite pour admettre un montage évident. Alors qui étaient ces nombreux professionnels convaincus de leur authenticité ?? On ne le saura jamais. Étrange… mais ce n’est que partie remise.

Le site… l’objet de toutes les convoitises.

Les artefacts vont se multiplier comme des petits pains. Mains, crânes, gris de 60cm...
Le site devient l’objet de toutes les convoitises. D’ailleurs rapidement les services secrets américains et le gouvernement péruvien semblent s’y intéresser.
Le président d’inkari informe…

Aïe.. Catastrophe. La tension est à son comble, chacun retient son souffle...
La CIA et le gouvernement sont sur le site..
Déjà bientôt la fin des espoirs de retrouver le contexte archéologique. Déjà…

Ouf... Non finalement ce ne serait qu’une vilaine rumeur véhiculée par Paul le détracteur et donc… logiquement relayée par Thierry sans la vérifier outre mesure. La confiance… la clé de tout.
Finalement les fakes news ont du bon. Et ce n’est qu’un début.

Les choses avancent tout de même. Le crowdfunding aussi. Les ululeurs financent des analyses qui doivent porter sur :

- De la matière issue de la tête momifiée
- Des fibres de coton découvertes dans cette tête
- De la poudre blanchâtre recouvrant les artefacts
- Un implant métallique d’une grande main

L’analyse de coton ne sera jamais effectuée, et donc le contrat Ulule non respecté. Le coton pose problème ?
Ne pas respecter un contrat ne semble pas si grave que cela. Ne nous offusquons donc pas.
Et puis… l’aventure continue...

Le fondateur de l’ONG précise ici qu’une quinzaine d’archéologues, des biologistes, anatomistes ont examiné les artefacts et qu’aucun d’entre eux ne croit en une fraude. Une quinzaine d’archéologues dont nous ignorerons tout puisque à ce jour, aucun d’entre eux ne semble avoir pris position en faveur de l’authenticité des artefacts...
Sûrement des pressions de la CIA et du gouvernement... Que pourrions nous imaginer d’autre ?

Fin du crowdfunding

Fin du crowdfunding les analyses sont lancées. Comme promis la transparence est de mise sur les factures. Le comptable webmaster chargé de communication... fournit même les justificatifs des dépenses…. sous tableau Excel…

Bien joué, les montants tombent tous juste !
Les factures ne seront jamais fournies. C’est plus simple comme cela. Les promesses n’engageant que ceux qui les croient.
L’essentiel c’est la confiance. Et puis quelle aventure passionnante !!

Dans un souci de transparence les factures... excel sont fournies par le webmaster comptable et communiquant de l’aventure. On multiplie les compétences dans l’équipe d’Alien Project, moins les justificatifs.
Et une fois de plus les montants tombent juste. Seule la commission Ulule fait exception, celle-ci restant calculable donc vérifiable par n’importe qui.

La conférence 2017

La conférence se prépare et c’est l’effervescence. L’équipe est soumise à de multiples sollicitations. La disponibilité et la transparence sont bien évidemment comme pour le reste de mise. L’éthique ne souffre pas de concessions.

Thierry en se voyant au programme de la chaine BTLV pour débriefer la conférence se défendra sur son FB de s’y être engagé. Un SMS viendra pourtant confirmer qu’il a bien pris des engagements dans ce sens.
Personne ne lui en tiendra rigueur. La pression peut faire oublier bien des choses. Et puis comme vu plus haut pour les contrats, les engagements n’engagent à rien.

D’ailleurs Inkari ne se rendra pas non plus à la conférence. Thierry n’est pas archéologue, ni conférencier. Maussan fera donc le job. Thierry lui se contentera de faire ce qu’il sait faire et se rendra donc à une conférence sur NUREA TV.

La conférence passée, l’aventure doit continuer. Il faut donc financer les analyses complémentaires. Maussan en a déjà financé une grosse partie... mais, néanmoins l’affaire semble rapporter beaucoup plus au Mexique (Gaia, Tercer millenio) qu’au Pérou. L’évidente solution s’impose. Faire une émission sur NUREA TV en expliquant que c’est dorénavant Thierry Jamin qui finance les analyses. Et faire un appel aux dons dès le lendemain sur le forum Alien Project. Versements directs à l’ordre de Thierry Jamin. Ce qui sera chose faite. Comme quoi on sait aussi tenir ses engagements. Plus de 12000 euros seront récoltés en quelques jours.

Et comme le dit si bien le comptable, les versements directs sur le compte Inkari c’est plus simple. On reste pro, efficace.

Le temps des analyses complémentaires

Des analyses complémentaires sont lancées. De nombreuse péripéties. Ouragan, valises perdues...

Et l’affaire Steve Mera venu filmer les momies en juillet 2017. Mera va affirmer que l’histoire est un fake complet. Et va même publier des éléments sur son facebook en juillet 2018.
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10156300335740498&set=pcb.10156300387370498&type=3&theater

Mera n’étant pas médecin tout le monde se moque car il ose prétendre que par exemple la momie Wawita est mutilée.
On lui rit au nez. Il n’est pas médecin.

Pendant des mois Wawita continuera à être authentique…. Et même de la même espèce que Maria selon les labos russes chargés d’étudier l’ADN.

https://www.the-alien-project.com/unearthing-nazca-update-7/

Maria et Wawita : L’ADN a parlé. Le scientifique russe le dit. Même espèce. Maria étant authentique, Wawita l’est donc tout autant. Nous avons donc un bébé tridactyle. Incroyable !!!
Merci la vraie science et Mera n’est donc bien qu’un détracteur pas scientifique.

Malheureusement une fois de plus le manque de chance va sévir.
Inkari finira par admettre lors de la conférence de novembre... 2018 soit plus d’un an et demi après que le bébé Wawita est bien mutilé et que des doigts ont bien été ôtés. Mera avait donc sans compétence particulière bien constaté la chose. Trop visible pour passer à côté. Sacré camouflet pour les scientifiques Alien Project.

Heureusement, on maintient le cap. Maria bien que de la même espèce que Wawita reste authentique et tridactyle. On y croit. Les éléments sont contre mais la vraie vérité triomphera.

Juin 2018 : La communauté des scientifiques qualifiés Alien Project rend son rapport sur Maria.
17 différences anatomiques. Incroyable….
https://www.the-alien-project.com/2018/06/02/maria-une-humanite-exogene/

Citons les :

  1. Les mains et les pieds sont tridactyles, ils possèdent trois doigts à chaque main et trois « orteils » à chaque pied.
  2. Les doigts des mains possèdent cinq phalanges, contrairement à l’espèce l’humaine qui en possède seulement trois et deux au pouce.
  3. Contrairement aux phalanges de l’espèce humaine, les dimensions des phalanges ne tendent pas vers le nombre d’or en s’appuyant sur la relation suivante : depuis la phalange distale, la longueur d’une phalange est égale à la somme des longueurs des deux phalanges précédentes.
  4. Absence d’os métacarpien, paume formée uniquement par des carpes. Les mains font 17 cm de longueur.
  5. Les ongles de Maria couvrent près de 90% de la dernière phalange alors que chez l’humain l’ongle ne couvre qu’environ 50% de la phalange.
  6. La dernière phalange des « orteils » des pieds est recourbée à 90° vers le bas et c’est sur cette surface ainsi que sur le talon que reposait le bipède. Absence de métatarse.
  7. Différence au niveau du calcaneum. Le calcaneum de Maria est plus gros mais ne comporte pas d’apophyse.
  8. Ces extrémités recourbées des « orteils » possèdent des « coussinets » (diamètre 1,5 cm).
  9. Les empreintes digitales sont différentes des nôtres, elles sont en lignes presque horizontales (très légèrement courbées) et non pas en spirale.
  10. Le crâne de Maria est plus allongé que le nôtre
  11. Le crâne de Maria ne présente aucune suture (ce qui est une caractéristique liée à la formation du crâne humain et qui est aussi utile pour une contraction du crâne lors de la naissance).
  12. Maria n’a pas le même nombre de vertèbres mobiles qu’un humain, on en compte 25 (l’humain en a 24 mobiles).
  13. Maria n’a pas non plus le même nombre de côtes qu’un humain.
  14. Absence de cheveux et de poils.
  15. Absence de pavillon auriculaire sans trouver de trace d’un vestige ou d’une intervention mais présence du canal auditif avec oreille moyenne et cochlée.
  16. Absence de glandes mammaires et d’ombilic.
  17. Orbites oculaires de 5 cm. Nez très fin, plus petit que chez l’humain. Grosses lèvres, plus importantes que chez l’humain. Taille de la face 31 cm.

Ça ne rigole plus. Les scientifiques sont même cités. Ils valident tous.

17 différences anatomiques. Validées par l’ensemble des scientifiques Alien Project. L’erreur est donc impossible. Et pourtant... la malchance va encore frapper.
La diffusion de quelques scanners HD permettront rapidement même aux non érudits de constater que nombre de particularités anatomiques n’en sont pas...
Sutures, nombre de côtes, nombre de vertèbres, présence d’un nombril, présence de mamelles, pieds mutilés etc….
Ce qui obligera l’institut inkari à remettre à jour la fiche de Maria..

Sacré camouflet quand même pour l’ensemble des scientifiques : légistes, biologistes, professeurs, radiologues de l’équipe Alien Project. Wawita puis Maria. Quelles explications donner à ces… ratés si ce n’est la malchance. Peut-être des forces invisibles joueraient contre le projet. Contre la science. Tout est possible. C’est même la règle.

La bonne nouvelle restant qu’officiellement Maria demeure pour l’ensemble de la communauté AP 200% authentique. La presse locale toulousaine confirmant l’information.

Conférence et résultats des analyses

Enfin la conférence tant attendue arrive avec son lot d’analyses. Dont les plus attendues :
- Analyses ADN (état des échantillons, possibilité d’interprétation et conclusion)
- Analyse des métaux (biocompatibilité, originalité etc.)
- Analyse C14 pour l’ancienneté de la matière organique.

Présentons déjà ce que communique l’Alien Project sur sa page au sortir de la conférence. Nous avons constaté depuis le début de cette affaire, qu’entre la communication et les faits, le grand écart était souvent de mise. Mais la chance va sûrement tourner.

Résultats présentés par le web master comptable communiquant sur le site alien project : https://www.the-alien-project.com/momies-de-nasca-resultats/

Concernant l’ADN on y lit ça : Comparaison des artefacts avec Homo sapiens.

Concernant les roches et métaux : On a confirmation que le grès est bel et bien une roche sédimentaire, et présence de cuivre, fer, chrome, argent, or, selon les artefacts.

Concernant le Carbone 14 pour l’ancienneté de la matière organique, rien de bien nouveau en comparaison de la conférence de juillet 2017.

Maintenant intéressons-nous aux rapports officiels des laboratoires et instituts, rapports disponibles sur la page Inkari dans les annexes…

Commençons par l’ADN.

PALEO DNA pour Maria et GENETECH pour Maria Wawita :

ADN contaminé de manière évidente pour les 2 laboratoires. Par contre le sexe de Maria a pu être déterminé grâce au marqueur AMEL utilisé dans le déterminisme sexuel HUMAIN.
ADN trop détérioré pour séquencer intégralement le génome.

BIOCTEMOL explique que l’ADN est détérioré et que si seulement 30% du séquençage de ce dernier matche avec l’Homo sapiens c’est dû à la pollution bactérienne, donc à l’état détérioré de l’ADN analysé. Noté noir sur blanc :

PALEO DNA confirmera Homo sapiens mais contaminé donc inexploitable pour aller plus loin.

BILAN ADN

ADN détérioré et contaminé par des bactéries, d’où les proportions faibles d’ADN Homo sapiens sur l’ensemble des échantillons. Les marqueurs sexuels montrent humain pour Maria.
Aucun génome n’a pu donc être déterminé du fait de la contamination bactérienne importante (+ - de 70%). Donc…

Ce tableau montre donc bien l’importante contamination des échantillons. Base humaine mais contaminée pour Maria.

Le vent tourne. Enfin la science fonctionne. Comme quoi parfois, sous-traiter les scientifiques et analyses permet d’obtenir de meilleurs résultats.

Allons voir maintenant ce qu’il se passe au niveau des implants et des métaux.

L’implant de Joséphina, analyse par l’institut INGEMMET :

Conclusion : implant en cuivre. Le cuivre n’étant pas biocompatible.

La grande main :

Conclusion : alliage or-argent-cuivre - 60%-30%-10%). Non biocompatible.

Implant de hanche de Alberto :

Conclusion : Alliage cuivre-argent : non biocompatible.

BILAN IMPLANTS :

Les implants sont tous non biocompatibles en intracutané. Cela signifie que tout implant avec ces différentes caractéristiques serait rejeté par un être biologique.
Qu’en déduire ?
Que les implants ont été ajoutés post mortem sur ces êtres vivants ou que ce sont des montages purs et simples et que vivants... ils ne l’ont jamais été.
Mystère… Mais en tout ças on peut conclure que les gris ne sont pas humains. Et ça, c’est déjà dingue !!

Le bilan mitigé des résultats (ADN pollué et/ou humain, implants non biocompatibles ) n’entame en rien la confiance d’une partie de la communauté Alien Project. D’ailleurs les porteurs de l’affaire clament plus que jamais à l’authenticité des artefacts et ce, malgré les résultats. D’ailleurs le doute n’est dorénavant plus permis sinon vous êtes exclus de la communauté. Avoir financé le projet n’est pas une excuse pour douter. Faut pas abuser !! Sinon comme le dit l’admin du forum c’est... viré. D’ailleurs la tolérance et le questionnement sont dorénavant réprimés et c’est mieux ainsi. Insultes permises sur « non croyant ». L’admin se chargera du reste.

Et effectivement plusieurs contributeurs seront mis à l’amende, voir insultés puis virés pour doute avéré.

Celui-là aura la chance d’être prévenu avant bannissement (petit veinard). D’autres fidèles ululeurs suivront la longue liste des bannis... et sans sommation.
Vous remarquerez : incantations non constructives = souligner les incohérences.
Le doute n’est donc plus permis. Enfin !!!
C’est authentique ou c’est… viré. Enfin de vrais décisions courageuses. Bravo à l’administrateur communiquant webmaster comptable.
La communauté survivante est dorénavant enfin à 200 % derrière la vérité de l’authenticité des momies.

La sérénité retrouvée, le doute éradiqué, l’aventure peut continuer .

Les analyses effectuées, que doit-on faire ??? Idéalement pouvoir donner ces artefacts à une université donc à la science. De plus grâce aux dicoms (fichiers issus des scans HD), des scientifiques, des radiologues hors Alien Project vont enfin pouvoir donner leur avis sur ces artefacts.
Inkari s’y engage, on touche enfin au but !!!! Transparence et vérité désintéressée.
D’ailleurs qui possède les momies ? Inkari, Mario. On ne sait plus trop.
Dès qu’on sous-traite pas l’information ça redevient le bazar on dirait….

Inkari possède-t-il les corps ou pas ?? Thierry dit non, Clara oui.

Mais alors… Inkari serait le seul à pouvoir décider de faire étudier les corps... En aurait la responsabilité. Mais ne les possèderait pas.
Décidément cette incroyable histoire des momies du Pérou est de plus en plus mystérieuse !!

L’histoire des corps n’étant pas claire restent les fichiers informatiques issus des scanners HD (DICOMS). Eux nous donneront des réponses quasi définitives une fois soumis aux scientifiques.
Comme promis ils vont être mis à la disposition du public. Enfin... au moins des professionnels justifiant d’un diplôme (et oui ça a déjà changé mais c’est plus sûr comme ça).

La patience a du bon. Nous allons enfin savoir.

Caramba , encore raté. Maintenant il faut être un chercheur ayant publié et intéressé par l’affaire pour avoir les DICOMS. Quelle incroyable histoire, cette affaire des momies du Pérou. Pleine de rebondissements.

Pourtant officiellement le discours diffère. Étrange…

Pourquoi il dit ça en public et le contraire sur le forum AP le monsieur d’Alien Project ?
S’il avait peur de donner les DICOMS il ferait ça, mais bon, seule la vérité compte non ?
Non ?

BILAN : il semblerait que Inkari ait les corps et les DICOMS mais préfère les garder pour eux.

En tout cas bonne nouvelle, un film documentaire est en préparation. Avec plein de mystères pas résolus, plein de fausses pas preuves et sûrement de fausses vraies nouvelles surprises à rebondissements.

In-crédible non ?


Forum
Répondre à cet article
Alien Project : les faits
L.Despoutres - le 9 juin 2019

Ce que je préfère, c’est les commentaires ; parce que c’est quand même ce qui en dit le plus long sur les participants. Le plus atteint étant celui qui a écrit :

Etudiant les phénomènes inexpliqués depuis environ 45 ans , j’en ai un peu marre de ces "donneurs de leçons" matérialistes et dogmatiques qui dénigrent les faits et expériences qui ne cadrent pas avec leurs croyances. Ils devraient s’intéresser davantage aux publications des physiciens quantiques qui, avec un autre vocabulaire, reprennent peu à peu ce que disaient les Anciens.

C’est un vrai concentré d’arguments pseudoscientifiques.

1. J’y ai passé longtemps, donc j’ai raison.

2. Les sceptiques sont des "donneurs de leçons".

3. Les sceptiques sont des "matérialistes dogmatiques"

4. Les sceptiques sont des "croyants"

Combo !

5. Je change de sujet inutilement (quel est le rapport entre les momies et la physique quantique ?)

6. Physique quantique = parapshychologie

7. Les Anciens savaient tout !

Fatality !

Par ailleurs, et étant donné que les "phénomènes inexpliqués" sont souvent, au contraire, expliqués depuis des années (du moins pour ceux qui s’informent avec autre chose que Facebook), ça devrait plutôt être lu comme :

Etant dans le déni depuis 45 ans, vous ne pourrez pas me convaincre avec des arguments rationnels

Alien Project : les faits
Philippe Girard - le 17 juin 2019

ALIEN PROJECT - LES FAITS : une petite mise au point !

Irna a expliqué un jour que, dans toutes les affaires qu’elle abordait, elle plaçait le curseur VRAI / FAUX en fonction des éléments dont elle disposait et de son analyse du sujet ; et que concernant l’affaire des momies de Nazca, elle plaçait le curseur plutôt du côté du FAUX mais qu’elle n’avait pas d’avis définitif. Je lui ai indiqué qu’elle avait raison car il fallait être prudent sur ce sujet.

Le post ci-dessus est typiquement du type qu’il faut prendre avec grande prudence : "les faits" en question n’abordent pas le coeur du sujet et il s’agit seulement d’une énumération d’arguments à charge, un peu les fonds de tiroir, dont il faut se méfier ; par ailleurs, les motivations de tels contributeurs anonymes peuvent être très diverses.

Tout d’abord, de qui cela vient-il ? Apparemment, de "un groupe de ululeurs de l’Alien Project qui souhaitent garder l’anonymat". Aux connaisseurs de l’affaire, il est facile d’identifier en premier lieu une personne, effectivement ululeur de la première heure. Je l’appellerai xx37, xx à cause l’anonymat réclamé ; 37 parce que 3 + 7 =10, il se reconnaîtra. A l’époque, xx37 soutenait mordicus non seulement l’Alien project qui n’avait pourtant encore que peu d’arguments probants, mais aussi beaucoup des théories de pseudo-archéologie que combat Irna.
Que s’est-il passé pour qu’il tourne ainsi casaque et s’acharne maintenant à tuer les momies de Nazca : peut-être un excès de personnalité et un désir de prouver ou de se quelque chose ; ou alors un manque de reconnaissance de ses idées dans cette affaire ? Il est en tout cas clairement dans une posture de destruction et de revanche. Quelques autres ex-ululeurs, moins agressives et acharnées que lui, sont sans doute des personnes qui ont été écartées (à tort ou à raison) du groupe central du projet pour des propos ou des positionnements jugés inappropriés.

Une fois cela dit, cette affaire des momies de Nazca est extrêmement complexe et très difficile à appréhender. Il faut donc la regarder dans son ensemble et essayer de comprendre ses caractères spécifiques : le milieu des huaqueros (pilleurs de tombes) qui ne sont pas des universitaires (....), des fonctionnaires du ministère qui ne font probablement pas très bien leur boulot, le Pérou où les affaires ne se traitent pas comme en France mais souvent en sous-main. Et puis ces étranges découvertes dont la diversité et la multiplicité étonnent, et aussi les personnes de Inkari qui ont travaillé sans cesse pour faire avancer la vérité et qui ont pu se laisser aller de temps en temps à trop d’enthousiasme, à des commentaires pas assez vérifiés mais souvent corrigés ultérieurement, à quelques erreurs de communication.

Car Inkari et ses quelque partenaires n’ont bénéficié que de leur bonne volonté, de leur envie de comprendre une chose si étrange, d’un peu d’argent mais pas tant que cela quand on considère le travail qui a été ou qui sera nécessaire. Ce n’est pas comme dans le cas de Otzi, un homme de 5000 ans qui a été découvert dans un névé des Alpes et pour lequel un labo spécial a été aménagé et des centaines d’études lancées et financées par des organismes scientifiques européens. Dans le cas de ces corps de Nazca, aucun organisme officiel n’a encore voulu s’y mettre et cela est à mettre au crédit de Inkari et de ses quelques partenaires d’avoir impulsé des analyses qui ont livré des résultats bien plus importants que les brèves de comptoirs énumérées par les ululeurs anonymes associés !

Moi qui suis plutôt analytique et cartésien, mais néanmoins ouvert d’esprit je crois, je resterai de mon côté sur l’essentiel :

- Les membres de l’équipe Inkari sont des gens honnêtes ; même s’ils peuvent parfois se tromper ou s’emballer un peu, ils cherchent la vérité et ne sont en aucun cas des escrocs qui tromperaient le gens pour de l’argent ; dire des choses en ce sens est très malhonnête et cherche simplement à nuire.

- Des analyses ont progressivement été menées depuis 2 ans : observations et radiographies par des médecins, scanners basse puis haute définition, analyses métallographiques, mesures C14, analyses ADN suivies d’interprétation les plus fines possibles, etc....
Néanmoins, de même qu’ils avaient indiqué au départ que ces corps étaient en plâtre ou avaient été fabriqués avec une imprimante 3D, certains imbéciles (j’ose le mot) ou malfaisants vont indiquer que les fichiers scanners ont été fabriqués, que les spécialistes ADN inventent leurs analyses.....

- Des centaines d’heures ont été passées depuis un an sur les scanners HD pour en tirer des images et des videos montrant au mieux l’intérieur de ces corps et qui sont mises à disposition de médecins et anatomistes. Ces scanners HD montrent des structures corporelles complexes et inconnues ; en les observant, il est difficile d’imaginer comment ces corps "principaux", très complexes dans leur structure organique, ont pu avoir été fabriqués. Qui peut aussi nier que les résultats ADN réalisés par des labos sérieux, même si ce sujet est techniquement complexe, posent de vraies questions ?

J’en resterai là même s’il y a beaucoup à expliquer. Loin de moi l’idée d’affirmer que l’affaire est lisse et que tout est presque compris. Au contraire, il n’y a presque que des questions et peu de réponses définitives. Mais je considère que l’on peut écarter l’hypothèse d’une fraude massive moderne.

Que sont ces corps ? Certains ont-ils été bricolés ? quand ? par qui ? Pourquoi tous ces corps et artefacts dans le sous-sol de cette région ? Espérons que dans un futur proche les habitants de Nazca-Palpa "cracheront le morceau", peut-être en menant d’autres que eux vers les endroits présumés de ces découvertes ; et que les autorités péruviennes joueront un vrai rôle dans cette affaire.

Un sujet passionnant qui mérite mieux que des commentaires partiels et partiaux ; et destructeur pour le plaisir.

Alien Project : les faits
L.Despoutres - le 18 juin 2019

Bonjour,

Le post ci-dessus est typiquement du type qu’il faut prendre avec grande prudence : "les faits" en question n’abordent pas le coeur du sujet et il s’agit seulement d’une énumération d’arguments à charge, un peu les fonds de tiroir, dont il faut se méfier ; par ailleurs, les motivations de tels contributeurs anonymes peuvent être très diverses.

Hon hon. Excusez-moi, mais présenter des analyses des restes qui montrent que lesdits restes sont probablement des faux terrestres, ce n’est pas le coeur du sujet ? C’est quoi, alors, le coeur du sujet, si ce ne sont pas les vestiges ? Montrer des preuves que quelque chose est faux, c’est être à charge ?

A l’époque, xx37 soutenait mordicus non seulement l’Alien project qui n’avait pourtant encore que peu d’arguments probants, mais aussi beaucoup des théories de pseudo-archéologie que combat Irna.
Que s’est-il passé pour qu’il tourne ainsi casaque et s’acharne maintenant à tuer les momies de Nazca : peut-être un excès de personnalité et un désir de prouver ou de se quelque chose ; ou alors un manque de reconnaissance de ses idées dans cette affaire ?

Ne vous est-il pas venu à l’esprit que si un des ululeurs "tourne casaque", c’est peut-être dû au fait que les éléments qui lui ont été présentés n’étaient pas convaincants ? Que les analyses ne soutenaient pas l’hypothèse de l’authenticité ? Ce n’est pas comme s’il y avait eu des analyses depuis 2 ans, dites.
Dire que quelqu’un a changé d’avis à cause "d’un désir de se prouver quelque chose", ça c’est être à charge, parce que vous insinuez qu’il est incapable de raisonner calmement, qu’il se laisse conduire par ses émotions. Par contre quand il était partisan de l’authenticité, il n’était pas du tout mû par ses émotions et le manque de reconnaissance ? Ouuups, double standard.

La base de la science, c’est d’étudier les faits et non les "motivations". Heureusement que vous êtes "analytique et cartésien", hein !

Une fois cela dit, cette affaire des momies de Nazca est extrêmement complexe et très difficile à appréhender. Il faut donc la regarder dans son ensemble et essayer de comprendre ses caractères spécifiques : le milieu des huaqueros (pilleurs de tombes) qui ne sont pas des universitaires (....), des fonctionnaires du ministère qui ne font probablement pas très bien leur boulot, le Pérou où les affaires ne se traitent pas comme en France mais souvent en sous-main.

So what ? Qu’implique le fait que les fonctionnaires ne fassent pas leur travail, que les affaires se passent en sous-main ?

Et puis ces étranges découvertes dont la diversité et la multiplicité étonnent,

Au contraire, ça c’est vraiment louche, surtout quand on voit que plus on avance dans le temps, plus on a de corps, plus complets, plus élaborés, etc...C’est très similaire aux affaires des Pierres d’Ica ou de la Collection Chasles, où un faussaire écoule des dizaines de milliers de pièces fausses au même acheteur. Parce que quand l’acheteur a acquis une pièce "extraordinaire", il demande à son "fournisseur" s’il ne serait pas possible d’en trouver d’autres, et évidemment que le fournisseur en trouve d’autres, des dizaines même, et des encore plus extraordinaires, même !
Là, on a d’abord la main, puis le petit bonhomme mal fait, puis le petit bonhomme mal fait avec des oeufs, puis "Maria", puis "Wawita", etc...

Ce n’est pas comme dans le cas de Otzi, un homme de 5000 ans qui a été découvert dans un névé des Alpes et pour lequel un labo spécial a été aménagé et des centaines d’études lancées et financées par des organismes scientifiques européens.

Hum hum. Sauf que :
- Ötzi a été retrouvé en place et dégagé devant témoins, pas acheté au marché
- Il était accompagné d’artefacts archéologiques (son couteau, son arc...)
- Ötzi était un humain normal (sa colonne vertébrale n’était pas un manche à balai), par exemple son contenu stomacal a pu être étudié.
- Les scientifiques ont eu accès à Ötzi et on pu l’étudier de manière impartiale (càd au-delà de : "ooh, on dirait E.T.")

Où est le site d’extraction des momies ? Où sont les artefacts : même pas une pointe de flèche, une boucle de ceinture, un briquet Bic ? Pourquoi n’ont-elles pas été présentées à de vrais experts des momies (non, un radiologue n’est pas un expert en momies) ?

Des analyses ont progressivement été menées depuis 2 ans : observations et radiographies par des médecins, scanners basse puis haute définition, analyses métallographiques, mesures C14, analyses ADN suivies d’interprétation les plus fines possibles, etc....

Oui, et elles on montré que les vestiges étaient probablement des faux (ADN humain, "implants" non bio-compatibles, squelette non compatible avec les mouvements de la vie, etc).

Des centaines d’heures ont été passées depuis un an sur les scanners HD pour en tirer des images et des videos montrant au mieux l’intérieur de ces corps et qui sont mises à disposition de médecins et anatomistes. Ces scanners HD montrent des structures corporelles complexes et inconnues ; en les observant, il est difficile d’imaginer comment ces corps "principaux", très complexes dans leur structure organique, ont pu avoir été fabriqués.

Excusez-moi, mais...des preuves de ce que vous avancez ? Je veux dire, à part répéter ce qui a été dit en 2016 ( avec déjà de la peau et des cellules mortes, mais oui...).
Quid du fait que d’autres ont montré que les momies pouvaient être fabriquées à partir d’os d’animaux ou de momies humaines ? Quid des expert qui disent que les momies sont fausses ? Ah mais c’est sûrement psychologique de leur part, ou jsais pas quoi (#sarcasme).
Et sinon, le fait que l’Alien Project se soit contredit lui-même en affirmant que des momies étaient authentiques pour les désavouer plus tard, ça ne vous gêne pas non plus ? Vous avez lu l’article que vous commentez ?

Qui peut aussi nier que les résultats ADN réalisés par des labos sérieux, même si ce sujet est techniquement complexe, posent de vraies questions ?

Oui, une vraie question : quel niveau de preuve faut-il pour que les croyants comprennent que les momies sont fausses ? Que la momie contienne de l’ADN humain, qu’elle ait pu être sexée par des techniques destinées aux humains, ça ne vous pose pas question ? Même pas un peu ?

J’en resterai là même s’il y a beaucoup à expliquer. Loin de moi l’idée d’affirmer que l’affaire est lisse et que tout est presque compris. Au contraire, il n’y a presque que des questions et peu de réponses définitives. Mais je considère que l’on peut écarter l’hypothèse d’une fraude massive moderne.

Donc vous croyez à l’authenticité des momies ? Oooh, quelle surprise dites donc ! C’est pas comme si votre prose était lourdement orientée...

Et sinon, on peut savoir ce qui est "très complexe", ce que vous avez du mal à appréhender dans cette affaire ? Parce que vous le soulignez deux fois dans votre commentaire. Ou alors c’est juste pour faire genre ? Parce que les questions genre "que sont ces corps", ben : poupées en os d’animaux et momies humaines mutilées. C’est prouvé depuis 2017. Sérieusement, vous êtes sûr d’écrire en 2019 ?

Donc nous voilà encore avec un gros pavé à base de "gneugneugneu j’ai raison et vous vous êtes des méchants donc vous avez tort". Encore une fois, heureusement que vous êtes "analytique et cartésien", et pas du tout partial, sinon j’imagine qu’en plus on aurait eu droit aux insultes en plus.

Alien Project : les faits
NEMROD34 - le 23 juin 2019

Franchement tu estime "sérieux" un labo au sri lanka dans un garage ? Alors qu’étaient annoncées Cambridge et d’autres ?
Rien que ça parce que tout est à l’avenant depuis le début, de l’esbroufe, des gens connus pour tremper dans divers canulars, aucune clarté sur les comptes, des révélations fracassantes tous les trois jours, pour rien au final.
Qu’ils donnent ce qu’ils ont à des gens compétants et en moins d’un mois c’est réglé...

Alien Project : les faits
Philippe Girard - le 19 juin 2019

Cher xx37,

Manifestement ces anonymes ululeurs et toi-même n’ont plus aucun doute : il s’agit d’un énorme fake pour que des gens s’en mettent plein les poches ; il serait intéressant que tu indiques les personnes qui, dans ce cadre et selon toi, seraient donc des escrocs.

Moi, je reste en position de doute positif : incertitude à cause des multiples éléments qui ne vont pas tous dans le même sens mais, par contre, les résultats forts (les scanners qui sont infalsifiables, la structure très complexes des corps de 60 cm que l’on ne peut guère imaginer fabriqués, les résultats ADN complètement inhabituels et..... oui, l’intégrité de plusieurs acteurs majeurs de l’affaire) me font penser qu’il s’agit d’un sujet sérieux qui mérite qu’on travaille dessus.

J’ai fait allusion au fait que tu adhères à bien des sujets para scientifiques pourtant bien moins argumentés techniquement que celui-ci. Je m’étonne alors que tu oses aujourd’hui t’exprimer sur le site de Irna alors que, en mars 2017 et après son 1er article sur les momies de Nazca, tu écrivais :
"cette nanar m’exaspère et ce n’est pas la première fois. Ces gens là sont des rats qui ne sont jamais allé sur le terrain, qui publient des articles en pêchant le travail des autres à droite et à gauche et qui se permettent de critiquer ceux qui vont jusqu’à risquer leur vie. Ça me met en colère. D’où ma blague limite.
C’est tellement facile de faire ça. Tellement diffamatoire ce qu’elle sous entend. Ça me dépasse...
Bref... la lâcheté j’ai toujours eu du mal avec ça."

Effectivement, j’ai enlevé la blague limite en question car tu t’étais une fois de plus un peu laissé aller ! Tu aurais tout de même pu, à l’époque sur le forum Ulule, faire preuve d’un peu de nuance et d’objectivité en jetant un coup d’oeil aux autres sujets auxquels Irna s’était intéressée par le passé et qui étaient souvent digne d’intérêt.

Ah, j’oubliais : le même jour, tu écrivais :
"Une arnaque de thierry ça s’est un argument de l’ordre du délirant. Aucun intérêt pour lui. En dehors de toute considération pour l’homme, ou serait son intérêt ? ?? En plus sa démarche serait de s’auto dénoncer avec les analyses. Allez, on arrête les conneries. Un fake des huaqueros... improbable. Très improbable quand on voit la qualité du travail et le contexte. Alors il reste quoi ???
Un fake des aliens pour nous faire chier ?
Un fake d’un gouvernement pour discréditer l’ufologie ?
Du matériel authentique ?
Hou la.. Moi j’hésite à mort !!"

J’en resterai là sur cette affaire de Nazca en suggérant que chacun reste prudent (en positif et en négatif) sur le sujet et en espérant que les corps soient un jour pris en charge par des organismes officiels qui pourront mener des études complémentaires qui trancheront. Ce jour là, nous devrions tous être d’accord !

Alien Project : les faits
L.Despoutres - le 19 juin 2019

Bonjour

Cher xx37,

Champion mec. Vous nous avez déjà montré que vous pouviez découvrir les motivations à travers un écran, maintenant vous devinez l’identité des gens sous des pseudos différents. Wow, trop fort ! Vous faites aussi léviter des trucs en utilisant la Force, ou bien ?

Sauuf que...je ne suis pas xx37. Oups. Vous avez écrit une connerie.

Sinon, vous avez montré à tout le monde que vous ne lisiez rien, et surtout pas les sites que vous commentez. Genre vous auriez pu voir que j’interviens ici depuis novembre 2017, et que j’ai toujours eu une attitude sceptique.

Vous avez conclu que tous les pseudos qui vous contredisent sont une seule et même personne, en vous basant sur...en vous basant sur du rien. A peu près autant que ce que vous aviez apporté dans le premier commentaire. Ah mais vous êtes quoi, déjà ? "Analytique et cartésien", c’est ça ? Mais oui, mais oui. Et moi, je suis le Grand Schtroumpf.

Moi, je reste en position de doute positif : incertitude à cause des multiples éléments qui ne vont pas tous dans le même sens mais, par contre, les résultats forts (les scanners qui sont infalsifiables, la structure très complexes des corps de 60 cm que l’on ne peut guère imaginer fabriqués, les résultats ADN complètement inhabituels et..... oui, l’intégrité de plusieurs acteurs majeurs de l’affaire) me font penser qu’il s’agit d’un sujet sérieux qui mérite qu’on travaille dessus.

Le doute positif, hein ? Donc si je comprends bien, vous assumez que les "momies" sont celles de vrais extraterrestres, jusqu’à preuve du contraire ?

Alors suivant la même logique, vous croyez aussi qu’il y a une théière en orbite autour de Jupiter, parce qu’on ne peut pas prouver le contraire ? Et si je vous dis qu’il y a une licorne verte dans mon garage, vous me croyez ?

Le reste, avec "les structures très complexes des corps" qu’on saurait trop pas faire, m’voyez, mais oui, on y croit. Elles sont où, les preuves ? Et par preuve, j’entends "autre chose que ce que Maître Thierry a dit, amen".

Sinon, au lieu de nous inonder avec du rien, quid des questions importantes :

- Les corps que les savants d’Alien Project avaient déclarés authentiques, parce que "impossibles à reproduire", puis qui ont été désavoués, c’était quoi ? Un bug ?

- Les artefacts, ils sont où ?

- Et les vidéos qui montrent que les momies comme Maria ont été mutilées pour avoir l’air "alien" ? Et celles qui montrent que les petites momies auraient pu être faites avec des crânes d’animaux ? Complot, c’est ça ?

- Et les experts en momies qui disent qu’il s’agit d’une fraude ?

- Et les analyses qui montrent que l’ADN de Maria est humain ?
Parce que si pour vous, le fait que l’ADN soit contaminé par des bactéries (oui, ça c’est le labo qui le dit) est "inhabituel", je ne peux que vous conseiller de retourner au lycée, on vous apprendra ce qu’est l’ADN et ce qu’est une bactérie (spoiler ! les bactéries contiennent de l’ADN).

Ce que vous appelez "prudence positive", d’autres moins charitables appelleraient ça du déni.
J’espère que la prochaine fois, vous réfléchirez (pas à deux fois, mais au moins une) avant de commenter n’importe comment.

Alien Project : les faits
Anti-sceptique - le 19 juin 2019

Yo man,

J’crois qu’le monsieur Girard il adressait son post direct à xx37 qui créchait jour et nuit sur l’forum en f’zant les gros bras petit cerveau et avis sur tout, bro.
On sé bien qu’toi t’en a dans le ciboulot quand tu tiens ton crayon et qu’té ici un client clean et pure sceptique comme d’la coke de diatomées, pas une taupe. Mais là tu fais tête de nuggets. En plus, l’monsieur y cause sympa sans chercher la cogne, tu vois.

Respect man

Alien Project : les faits
NEMROD34 - le 23 juin 2019

« "la structure très complexes des corps de 60 cm que l’on ne peut guère imaginer fabriqués," »

Tu es conscient que ces trucs ne pourraient même pas bouger ?
Ta pas de cours de bio au collège ? C’est pourtant suffisant...

Alien Project : les faits
Philippe Girard - le 19 juin 2019

M. Despoutres, effectivement ce n’est pas à vous que je me suis adressé dans ces posts de réponses à "Alien Project - les faits". Mais bien au groupe de Ululeurs anonymes que j’ai personnalisé en la personne de xx37 qui les a certainement inspirés grandement.
Mais, comme dit La Fontaine : ’si ce n’est toi, c’est donc ton frère..." ;-)
Voilà, tout est dit.

Alien Project : les faits
L.Despoutres - le 20 juin 2019

@Philippe Girard et Anti-sceptique

Le post "Cher xx37" ne m’était pas destiné, soit, c’est une erreur de ma part, et j’en prends note.
Donc j’imagine que vous considérez indigne de vous de répondre aux question posées dans ma réponse à votre premier commentaire, puisqu’à la place vous avez écrit un commentaire qui n’a rien à voir . C’est bon signe.

Cela dit : quand vous vous adressez à un groupe de personnes, utilisez le pronom personnel "vous" ; ou alors, tutoyez, mais avec un titre générique, comme "toi, le contributeur sceptique d’AP".
Parce que, voyez, quand vous pointez un contributeur en le tutoyant, en utilisant uniquement son pseudo et ses captures d’écran, on a quand même un peu l’impression que vous parlez de lui en particulier...oui, je sais, c’est la magie de la langue française.

Et surtout, vous imaginiez vraiment que ces "ululeurs anonymes" vont se sentir concernés quand vous ne vous adressez qu’à une seule personne ("ouiii, mais il les a inspirés" , et alors ? Ils lui ont prêté allégeance ?), en ne citant que cette personne, sur un site qu’ils ne liront pas forcément ? Dans ce cas, pourquoi ne pas s’adresser à eux sur un site qu’ils fréquentaient tous, comme, par exemple, le forum AP ? Etant donné que ce forum est fortement biaisé dans votre sens, vous n’auriez probablement pas été censuré, et au pire vous auriez pu le faire sur le Facebook d’AP.
Mieux encore, si ça se trouve, xx37 ne fait même pas partie des "taupes", et ne lira donc jamais ce message qui lui est nominalement destiné....la boucle est bouclée.

En passant, bravo pour les phrases du genre "au groupe de Ululeurs anonymes que j’ai personnalisé en la personne de xx37 qui les a certainement inspirés grandement.", ou "si ce n’est toi c’est donc ton frère" (ou l’insinuation selon laquelle il n’y aurait pas d’ululeurs dissidents, qu’il s’agirait d’Irna seule, comme s’il ne pouvait pas y avoir plusieurs sceptiques parvenus indépendamment à une même conclusion...une pure mentalité "village de schtroumpfs", où un seul "schtroumpf sceptique" serait responsable de tout les posts sceptiques du web francophone.

Enfin, qu’est-ce que vous essayez de prouver avec vos vieilles captures d’écran de xx37 ? Que le message soit destiné à xx37 ou aux autres ululeurs sceptiques, ils pourront vous balayer en 2 phrases, du genre « Ces extraits présentent une opinion que je défendais autrefois mais que je ne défends plus à présent, car j’ai changé d’avis au vu des preuves qui m’ont été présentées, ce qui est la marque du courage et de l’honnêteté intellectuelle. Comme on dit, "il n’y a que les imbéciles qui ne changent jamais d’avis". Et toc » Et ils auraient raison.

Bref, peu importe la façon dont elle est présentée, cette stratégie est stupide.

Sinon, Philippe aurait pu prendre la peine de répondre aux questions qui lui ont été posées, comme :

- Si xx37 a "tourné casaque" pour faire l’intéressant, comme vous dites, comment savez-vous qu’il ne soutenait pas AP pour les mêmes raisons ? Surtout que contester l’authenticité des momies n’est une position "hérétique" que sur le forum ultra-contrôlé d’AP, donc pour faire son intéressant, c’est limite.

- Cela ne vous gêne-t-il pas d’assumer que les gens changent d’avis pour des raisons purement émotionnelles, et pas à cause des preuves présentées ? Est-ce c’est parce que vous faites cela vous-même ?

- Où sont les artefacts ?

- Quid des momies qui ont été déclarées authentiques car "impossibles à reproduire" par les "experts" d’AP, puis déclarées fausses par ces mêmes experts ?

- Où sont les preuves des structures "impossibles à reproduire" ?

- Qu’en est-il des vidéos et avis d’experts disant que les momies sont fabriquées à partir d’éléments terriens ?

- Selon votre logique du "doute positif", y a-t-il un doute positif que l’intégrale de Johnny Hallyday soit en orbite autour de Saturne ?

- Et les analyses ADN qui montrent de l’ADN humain dans les momies ?

Le fait que je ne sois pas un ululeur ne vous dispense pas de répondre aux questions, surtout quand elles vous sont posées 2 fois et que vous êtes (quand même) venu sur le forum pour défendre votre point de vue.

Car je ne suis ni xx37, ni un ululeur, mais juste un visiteur occasionnel avec un gros défaut : quand je vois quelque chose d’idiot, je ne peux m’empêcher de m’écrier "c’est idiot". Maintenant, si mes sarcasmes vous irritent, pourquoi ne pas, par exemple, réfléchir à ce que vous écrivez dans vos commentaires ?
Comme le dit Serge, le lapin de la RATP :

« Si tu ne veux pas te faire pincer très fort, ne mets pas ta main sur la porte. »

Voilà, tout est dit.

Alien Project : les faits
Anti-sceptique - le 20 juin 2019

Bonjour L.Despoutres,

Je n’ai rien à ajouter sur le fond désastreux de l’affaire mais pourquoi toujours retourner les questions auxquelles les simples contributeurs de l’Alien project ne peuvent pas personnellement répondre ? Vous avez peut-être des déductions à partager à la lecture de tous les documents disponibles sur le site officiel de leur pseudo-science (documents que l’on avait sceptiquement prédit ne jamais venir) ?

Vous aimez les longues oreilles bienveillantes de Serge en dessin non crétin de la RATP. Pour ma part je suis nostalgique du vieux slogan des wagons de la SNCF : "Porte fermée chaleur conservée". J’ai trouvé que votre accueil n’était pas très chaleureux à l’égard du contributeur AP pourtant très modéré, cela pourrait décourager les autres à prendre la parole. Je vous croyais plus ouvert au dialogue et chaud devin...

Alien Project : les faits
L.Despoutres - le 21 juin 2019

Bonjour Anti-sceptique,

Mon accueil n’a certes pas été des plus chaleureux, j’en conviens volontiers, et j’ai bien précisé qu’il s’agissait d’un défaut de ma part.

Toutefois, concernant la position de Mr Girard, des phrases telles que
« les motivations de tels contributeurs anonymes peuvent être très diverses » ou « peut-être un excès de personnalité et un désir de prouver ou de se quelque chose ; ou alors un manque de reconnaissance de ses idées dans cette affaire ? Il est en tout cas clairement dans une posture de destruction et de revanche. » ne reflètent pas vraiment une position "très modérée", dans la mesure où elles tendraient à disqualifier l’opinion de certaines personnes en fonction de leur motivations, réelles ou supposées. Dans ce cas, il serait possible - à la limite - de balayer d’un revers de la main n’importe quelle preuve, sous prétexte qu’elle est apportée par quelqu’un avec de "mauvaises intentions".
Soyons clairs : ce qui compte est la qualité des éléments apportés, pas les motivations de ceux qui les apportent.
Par ailleurs, l’assertion selon laquelle xx37 serait tourné sceptique "pour se prouver quelque chose" est pour le moins maladroite ; outre que ce n’est pas très sympa envers cette personne (pourquoi n’aurait-elle pas changé d’avis pour des raisons rationnelles ?), l’argument peut être retourné contre lui-même : qui nous dit que xx37 n’avait pas soutenu AP "pour se prouver quelque chose", également ?

Un autre point problématique est la notion de prudence "positive" ou "négative". Il semble que, par "prudence négative", Mr Girard désigne la position d’Irna, soit « assumer que les momies sont fausses tant qu’il n’est pas prouvé qu’elles sont vraies » ; on pourrait donc traduire la "prudence positive" par « assumer que les momies sont vraies tant qu’il n’est pas prouvé qu’elles sont fausses ». Cette position ne me semble, là non plus, pas réellement très modérée, puisqu’elle pose comme base que les momies sont authentiques. J’ai invité Mr Girard à développer son point de vue sur ces notions, je ne puis que regretter qu’il ne l’ait pas fait.

Enfin, le troisième point qu’il m’a semblé important de soulever est l’argument selon lequel les momies seraient authentiques car elles présenteraient des structures trop complexes à reproduire pour des faussaires. J’ai pointé la faiblesse de cet argument en faisant remarquer qu’il avait déjà été utilisé il y a deux ans pour justifier l’authenticité de certaines momies, momies qui avaient ensuite été dénoncées comme fausses par les mêmes experts d’AP.

J’ai bien conscience de ne m’adresser qu’aux simples contributeurs de l’Alien Project, et je n’ai pas l’impression d’avoir posé des questions auxquelles il serait impossible de répondre personnellement ; si cela était, je serais heureux que vous me fassiez part de celles qui s’avèrent problématiques.

Vous vous dites déçu, pensant me trouver plus ouvert au dialogue (désolé pour le chaud devin, je ne sais pas ce que c’est). Certes, je suis ouvert au dialogue (voyez les longues réponses que je fais), mais pas complaisant, et il me semble normal de montrer les défauts des arguments de mes interlocuteurs.

J’espère que j’ai par ce message satifait vos interrogations.

Alien Project : les faits
Anti-sceptique - le 22 juin 2019

Bonjour L.Despoutres,

Vous avez globalement raison et je reconnais que votre plume est généreuse. Ma réponse sera nettement plus courte.

Je ne souhaitais pas rentrer dans le menu détail du message de Monsieur Girard qui n’est pas un AP ultra et qui a simplement partagé son ressenti avec ses propres mots. L’essentiel étant de commenter ses propos sans lui donner le sentiment dêtre transformé en torche humaine. Je voulais dire qu’il a le droit d’attendre encore d’autres preuves et d’éventuels développements dans l’affaire. Mais son esprit cartésien aurait pu aussi lui indiquer plus de bon sens, en l’occurrence, un sens unique au regard de tout ce qui a été divulgué et montré depuis...
Comme lui, j’ai demandé autrefois à Irna d’attendre que le projet avance ses preuves avant de sauter à la gorge de ses acteurs mais le fiasco est devenu un cas d’école.

La tonalité du blog est souvent proche de l’équarrissage. On est un peu en mode « battle » lorsque l’on s’aventure à poster des messages à contre courant ici… Le ton général tient peut-être de la personnalité de son auteur principal et il doit sans doute convenir, par son esprit, à la plupart de ses lecteurs...

Alien Project : les faits
Anti-sceptique - le 19 juin 2019

Bonjour Irna,

Je ne suis pas du tout convaincu de l’existence d’une cellule dissidente AP pourvoyeuse de copies d’écran choisies. Je pense plutôt que vous avez infiltré le forum des aliénés depuis le début grâce à une modique obole d’entrée. Vous incarnez ainsi l’une des taupes (avec le gnome ricaneur ?) qui a jeté parfois la suspicion paranoïaque, bête et méchante entre forumeurs. Il n’y a pas de honte à surveiller le site AP de l’intérieur. Après tout, vous êtes l’une des plus farouches et féroces opposantes aux mésaventures péruviennes de Thierry Jamin et sa biographe auto attitrée. Soyez juste plus honnête sur vos sources...
 
En effet, Monsieur Jamin est régulièrement à l’affiche de votre blog et à l’origine de quelques véritables blockbusters en nombre de commentaires. De son côté, le forum AP a connu par cycles des ambiances délétères et l’éviction de membres devenus soudain détracteur non grata. Le ton s’est même durci in situ forum sous la férule intransigeante de mister Bonnet, chien de garde, avec l’amoncellement des critiques virulentes, des railleries et des démonstrations de fake pour les nuls. On peut comprendre son acidité stomacale et le comportement qui en découle mais il aurait pu aussi conseiller à son ami de toujours d’arrêter les « frais »...
 
Aujourd’hui il n’est guère étonnant que les derniers AP prêts à s’immoler pour leur croyance crient à l’imposture lorsque des scientifiques délivrent des réponses négatives au format court sans le formalisme d’un article scientifique. Aucune publication n’a été soumise non plus à un comité de lecture d’une revue sérieuse pour prouver que cette découverte est absolument fabuleuse. Néanmoins, il n’est pas impossible qu’une équipe de chercheurs se dévouent pour faire taire la clique fanatique une bonne fois pour toute et dénoncer la crapulerie d’un chasseur autochtone de billets verts et de petits hommes de la même couleur odorante. 

Aujourd’hui, on attend la chute. Il ne s’agit plus de savoir s’il y a une fraction de vérité dans ce dossier vérolé jusqu’à la trogne mais d’attendre le sursaut de conscience de Monsieur Jamin qui n’aurait sans doute pas apprécier que l’on déterre un de ses aïeux pour monter une supercherie macabre pour quelques dollars de plus. Il n’a donc pas volé le lancer de choux et de patates avariés sur le plan scientifique, éthique et moral. C’est pourquoi, je ne suis pas du tout d’accord avec monsieur Girard qui a le droit de douter positivement et de se tromper. Les résultats d’analyses, diffusés sont creux, incohérents avec les hypothèses avancées et l’absence coupable de contexte archéologique ne laissent plus de doute sur la nature vénale de cette affaire. Les spécialistes des bonnes spécialités se sont déjà exprimés.

Monsieur Jamin est un aventurier explorateur de jungle épaisse, c’est sa zone de « confort » . Il faut lui reconnaître le mérite de braver la Selva hostile en Percy Fawcett. Il ne s’agit pas de bivouacs au milieu d’orties d’un sous-bois cévenole. Peu de lecteurs de ce blog seraient capable de supporter les conditions d’un trek amazonien avec tous ses dangers. Il s’est égaré à tors sur de nouveaux sentiers très débattus dans les salons franciliens où l’on épingle plus petit que soi avec une certaine fatuité encyclopédique ou d’un trait de plume à l’encre acide. 
Oui, ce blog, la page satellite sur Facebook et leurs commentaires incendiaires piquent souvent à la gorge comme le vinaigre dès la première lecture. Ce ton n’est pas une posture scientifique. Un blog permet une plus grande liberté éditoriale mais il y a différentes manières de tirer à boulets rouges même lorsque le coup de canon est amplement mérité. Je cite enfin le commentaire de Grégoire d’issy :
« ...je n’adhère pas au côté "stalking" de l’article voir du site qui produit un sentiment dérangeant d’intrusion et de traque… »

Grégoire… Je crois qu’Irna et ses fervents ne s’en rendent même pas compte...

Alien Project : les faits
antimouette - le 19 juin 2019

Dis donc...Ça deviens l’annexe du bistrot du jour ici 🤔🤔 !

ET sinon quel temps aujourd’hui en occitanie ?
Comprenne qui pourra 😘

Dis donc Anti t’aurais pu quand même défendre un peu les dissidents-terroristo-capturologues, car on me murmure a l’oreille que tu es un ancien AP toi aussi, mmmm, pas bien de laisser les copains se faire virer et de ne pourtant pas moins en penser dans l’ombre , bref

T as mis combien ? Moi 20 boules,c’est ceux là qui on servit au financement des analyses de coton de la première tête (rire jaune/vert) tu sais la tête de lama ?
c’est ballot quand même cette seule analyse a 20 boules aurait démonté le fake d’entrée, vraiment pas de chance qu’elle ai pas pu se faire😎😎

Sinon on peut parler aussi de la montagne carrée et de l’utilisation du LIDAR...ou pas 🤔🤣🤣🤣

Alien Project : les faits
Anti-sceptique - le 20 juin 2019

Bonjour antimouette,

Je n’ai jamais caché ma contribution au financement de l’Alien project via la plate-forme participative Ulule (un outil parmi d’autres qui ne sponsorise rien, rappelons-le). Je me suis exposé à la fois aux irradiations de la science sceptique, rigoriste et austère et aux délires de la pseudo et para sciences. Dans les deux cas, il est préférable de veiller à ne pas dépasser la dose annuelle.
J’ai soutenu un temps le projet en ferraillant ici même mais au fil de la débâcle, j’ai basculé dans la critique ouverte sans toutefois fraterniser avec la frange la plus virulente de l’opposition...
Si dissidence il y a, je l’invite à choisir un pseudo, un mot de passe et à venir s’exprimer en ces lieux en soignant sa prose. Rien de plus simple. Les repentis sont accueillis les bras ouverts. Les autres reçoivent le pot de chambre sur la tête. Sur le forum AP le traitement est toutefois plus expéditif et autoritaire. On bannit sans sourciller, sans rembourser.

En effet, le travail d’investigation en amont avant la levée de fonds a été trop inconsistant. Il a manqué la connexion avec le bon réseau professionnel ou un peu de débrouillardise au lieu de se brancher sur un courant alternatif qui provoque des court circuits et le feu grégeois de la critique...

Alien Project : les faits
NEMROD34 - le 23 juin 2019

Le complot c’est la réponse pratique à tout...

pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce RSS

2006-2019 © Le site d’Irna - Tous droits réservés
Haut de page
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.1.25
amélioré par Pigédius
Hébergeur : HostRound LLC