Debunk Express #5 - Deï Mian au Japon

Article mis en ligne le 16 juin 2018

logo imprimer

Notre globe-trotteur préféré vient de poster une photo présentant de mystérieux symboles découverts sur un bloc de pierre au Japon :

Nous aurions donc affaire ici à un mélange de langue japonaise et de chaldéen, si ça c’est pas extraordinaire ! Nos amis chercheurs de vérité ayant visiblement beaucoup de mal pour identifier cette inscription fantastique, nous allons leur donner un petit coup de pouce. Tout d’abord, cette pierre se situe aux abords du pont Ushigome-bashi, littéralement “le pont où l’on rassemble les boeufs” (牛込橋), près de la station de métro Iidabashi ( 飯田橋駅 )

La pierre présentée par Deï Mian est visible sur Google Maps ici : https://www.google.fr/maps/@35.6999578,139.743767,3a,15y,67.63h,82.94t/data=!3m7!1e1!3m5!1sV4LKoMCGDLB1onxnPuadBA!2e0!5s20140701T000000!7i13312!8i6656

De l’autre côté de la route est placardée une explication sur les vestiges auxquels on a affaire :

Zoom sur la pancarte :

史跡 江戸城外堀跡
牛込見附(牛込御門)跡
正面とうしろの石垣は、江戸城外郭門のひとつである牛込見附の一部です。江戸城の外郭門は、敵の進入を発見し、防ぐために「見附」と呼ばれ、足元の図のようにふたつの門を直角に配置した「桝形門」という形式をとっています。
この牛込見附は、外堀が完成した寛永13年(1636)に阿波徳島藩主蜂須賀忠英(松平阿波守)によって石垣が建設されました。 これを示すように石垣の一部に「松平阿波守」と刻まれた石が発見され、向い側の石垣の脇に保存されています。
江戸時代の牛込見附は、田安門を起点とする「上州道」の出口といった交通の拠点であり、また周辺には楓が植えられ、秋の紅葉時にはとても見事であったといわれています.
その後、明治35年に石垣の大部分が撤去されましたが、左図のように現在でも道路を挟んだ両側の石垣や橋台の石垣が残されています。この見附は、江戸城外堀跡の見附の中でも、最も良く当時の面影を残しています。
足元には、かつての牛込見附の跡をイメ一ジし、舗装の一部に取り入れています。
千代田区

Grosso modo on nous explique qu’il s’agit des vestiges d’une des portes du Château d’Edo.

Et il y a un passage qui concerne notre pierre magique !

この牛込見附は、外堀が完成した寛永13年(1636)に阿波徳島藩主蜂須賀忠英(松平阿波守)によって石垣が建設されました。これを示すように石垣の一部に「松平阿波守」と刻まれた石が発見され、向い側の石垣の脇に保存されています。

La porte "Ushigome Mitsuke" a été bâtie par le seigneur Awa Tokushima Hachisuka Tadateru une fois le fossé [du Château d’Edo] terminé, en 1636. Une pierre gravée avec le nom de Matsudaira Awamori a été découverte dans une portion du mur. Elle est actuellement entreposée le long du mur opposé.

Il faut d’abord remettre le bloc dans le bon sens pour pouvoir lire correctement ce qui y est inscrit :

Là où nos amis chercheurs de véritude voient des caractères étranges, un œil averti comprendra rapidement qu’il s’agit tout simplement d’un style d’écriture cursif (il ne faut pas oublier qu’à l’origine on écrit le japonais au pinceau).

exemple d’écriture cursive

Et en effet, si l’on récupère une Font cursive (celle-ci par exemple : https://opentype.jp/kouzansousho.htm) et que l’on compare avec ce qui est gravé sur la pierre, on retrouve retrouve bien les kanji 阿波守門 (“la porte de Awamori”). Sachant que la pierre est coupée au sommet et qu’il n’est malheureusement pas possible d’identifier le caractère du haut.

Ce qui colle donc parfaitement avec l’Histoire, et n’a donc absolument rien d‘énigmatique ni le moindre rapport avec une autre civilisation.

Encore un mystère qui n’en est pas un.

Remerciements : Romain B., Irna

Références :
http://kagurazaka.yamamogura.com/mitsuke/
http://kagurazaka.yamamogura.com/%E7%89%9B%E8%BE%BC%E6%A9%8B/ https://www.calligraphie-japonaise.fr/blog/styles-de-calligraphie.htm
https://fr.wikipedia.org/wiki/Hachisuka_Tadateru
https://ja.wikipedia.org/wiki/%E8%9C%82%E9%A0%88%E8%B3%80%E5%BF%A0%E8%8B%B1


Forum
Répondre à cet article
Debunk Express #5 - Deï Mian au Japon
L.Despoutres - le 17 juin 2018

Pourquoi les anciens ont-ils pris le risque de bâtir leurs temples sur ces zones à risques ?

Baah...Parce qu’ils habitaient là, peut-être ?

Debunk Express #5 - Deï Mian au Japon
Irna - le 17 juin 2018

J’ai comme l’impression que les "anciens" selon Deïmian et quelques autres sont supposés venir de très très loin !

Debunk Express #5 - Deï Mian au Japon
L.Despoutres - le 17 juin 2018

J’ai comme l’impression que les "anciens" selon Deïmian et quelques autres sont supposés venir de très très loin !

En tout cas, ils font tout pour garder leurs secrets (ou ils ont un drôle d’humour). Pensez : écrire un texte en japonais ! Au Japon ! Et sur une pierre, en plus ! Heureusement que les chercheurs de vérité sont là pour nous ouvrir les yeux.

Je dois quand même dire que Deimian me déçoit un peu : autrefois, avec Jacques Grimault, on avait le numéro du vieil "érudit" qui nous faisait son sketch dans sa bibliothèque avec ses livre du XIXe siècle, maintenant on a des petits mystères minables débunkés en deux minutes, pas d’intrigue, logique inconsistante ... je reste sur ma faim ! Deimian est peut-être un bon communicant, mais c’est un très mauvais créatif.

Debunk Express #5 - Deï Mian au Japon
Irna - le 18 juin 2018

Il est aussi assez inconsistant : après avoir demandé l’aide des internautes pour éclaircir le mystère de cette inscription chaldéo-japonaise, voilà qu’il supprime tous ses posts sur le Japon et bloque tous ceux qui ont voulu l’aider :D

Debunk Express #5 - Deï Mian au Japon
Aurl - le 2 juillet 2018

Je dois quand même dire que Deimian me déçoit un peu : autrefois, avec Jacques Grimault, on avait le numéro du vieil "érudit" qui nous faisait son sketch dans sa bibliothèque avec ses livre du XIXe siècle, maintenant on a des petits mystères minables débunkés en deux minutes, pas d’intrigue, logique inconsistante ... je reste sur ma faim !

Moi c’est exactement l’inverse. Les agglomérats de concepts complexes et fumeux du style de la révélation des pyramides, cela oblige à d’assez longues démonstrations, et donc des polémiques qui donnent toujours un peu de crédit aux tenants (quoiqu’ils tiennent).

Avec le Debunk express, ce sont de petites friandises qui font un excellent outil pédagogique pour montrer que les chercheurs de vérités sont avant tout des ignorants professionnels, qui en jouent. Même quelqu’un de très allumé qui pense que les grands anciens sont des atlantes qui nous ont apporté la technologie (exemple type) il peut lire en 2 minutes cet article, et ne peut pas en sortir sans se dire que Deïmian semble être un clown.

Et c’est facile de transposer ce micro-débunkage pour montrer comment fonctionne la réalité, par exemple si Deïmian était tombé sur exactement le même mur gravé mais dans la nature, ou sur un site de fouille encore en activité, il n’aurait pas eu un joli panneau explicatif posé là par l’office du tourisme (c’est fou comme il n’aime pas lire les panneaux celui là, pourtant il va dans des lieux touristiques) mais il aurait posé exactement la même question au public. Sauf qu’il aurait alors été un peu plus compliqué, hors de tout contexte, de pouvoir répondre à sa question (sauf à lire le japonais couramment). Pourtant la réponse est assez simple, et elle aurait été la même, mais inaccessible. Et construire des théories fumeuses sur du chaldéen ou des choses encore plus invraisemblables n’aurait pas été moins ridicule sous prétexte qu’il n’était pas possible de faire un débunkage bien étayé.

Bref, je pense qu’un illuminé qui lit ces micro-débunkage devient, même sans le vouloir, beaucoup moins sensible aux théories fumeuses, car il garde au fond de l’esprit que la réponse est parfois plutôt simple et quelconque, d’autant plus que ces débunkages sur des sujets assez anodins et précis n’heurtent pas ses croyances profondes (comme ça le ferait en attaquant l’intégralité de la révélation des pyramides qui tape à tous les râteliers du conspirationnisme et du mysticisme pour permettre à chacun d’y retrouve sa théorie alternative préférée)

Si je dois réveiller un peu une de mes connaissances tombées dans ce genre de délires, je commence pas par l’attaquer de front sur ce qu’elle croit et sur ses sujets de prédilections sur lesquels il aurait beaucoup lu (et contre lesquels je ne pourrait pas lutter à armes égales, car je ne pourrais pas lui faire remplacer ses réponses toutes faites par des "on ne sait pas", c’est un deal cognitif qui ne marche pas). Je commence plutôt par lui faire lire les débunk-express, sur des sujets éloignés des siens, des vidéos de Christophe Michel sur des sujets plutôt rigolos type extra-terrestres et paranormal, et je laisse macérer tout cela dans sa tête. Je ne doute pas qu’il regardera avec un peu moins de certitude ses réponses toutes faites après cela, voyant les failles de raisonnement, les affirmations non-étayées, les sous-entendus idéologiques grossiers etc. Et Ce sera ensuite beaucoup plus simple pour moi de mettre le doute dans son esprit, de lui montrer que ses fables ne tiennent que parce qu’il veut qu’elles tiennent, et que les possibilités rationnelles sont nombreuses et plus probables.

pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce RSS

2006-2018 © Le site d’Irna - Tous droits réservés
Haut de page
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.1.25
amélioré par Pigédius
Hébergeur : HostRound LLC