logo article ou rubrique
Debunk Express #7 - La plateforme de la Grande Pyramide et la Terre
Article mis en ligne le 23 avril 2020

par Gollum Illuminati

0 commentaires

Dans sa dernière vidéo, L’Apprenti- -sage, un chercheur de vérité, nous explique que la plateforme au sommet de la Grande Pyramide de Khéops serait une référence au diamètre de la Terre...

Les relevés réalisés en 1978 par Georges Goyon sur lesquels notre « chercheur » s’appuie indiquent une plateforme située à 138.745 m de hauteur. Ce qui équivaut à environ 265 coudées.
Il en déduit alors un pyramidion manquant d’une hauteur de 15 coudées, c’est-à-dire pratiquement 8 mètres de haut sur 12 de large…
Si l’on considère le cercle circonscrit à ce pyramidion, il aurait alors un diamètre équivalent à celui de la Terre divisé par 1 000 000 (et alors me direz-vous ?).
Tout cela est, comme d’habitude, particulièrement approximatif (pour notre ami un diamètre de 12723 et un diamètre de 12742 c’est EXACTEMENT la même chose).

Bien sûr, nous avons ici affaire à l’habituelle confusion entre corrélation et causalité. A aucun moment il ne nous est justifié pourquoi l’on devrait s’intéresser au cercle circonscrit à ce triangle imaginaire. Pourquoi pas le cercle inscrit ? Ou tout autre cercle pouvant être formé à partir d’un triangle (par exemple prenant pour diamètre un côté ou une hauteur). Un problème récurrent chez les chercheurs de vérité, qui passent leur temps à secouer des chiffres dans tous les sens, regrouper ceux qui se ressemblent, et s’étonner de leur ressemblance, mais sautent toujours l’étape de l’argumentation de leurs choix.

Mais au-delà de ces erreurs de raisonnement classiques, l’affirmation de départ de cette personne est-elle correcte ?
En réalité, le sommet actuel de la pyramide de Khéops n’est pas nivelé, et on peut y dénombrer 1 à 2 assises partiellement détruites.

Lors de la campagne égyptienne de Napoléon engagée à la fin du 18e siècle, on rapportait une dégradation continue de la plateforme en question, les visiteurs prenant plaisir à précipiter des blocs depuis le sommet de la pyramide.

Description de l’Egypte, tome second, 1818 - Description générale de Memphis et des Pyramides, chapitre XVIII, p68

Georges Goyon, cité par notre chercheur de vérité, confirme également dans son relevé des Inscriptions et graffiti des voyageurs sur la grande pyramide que seules des marques récentes subsistent, les blocs les plus anciens ayant disparu au fil du temps.

Les inscriptions et graffiti des voyageurs sur la Grande Pyramide, Georges Goyon, Société Royale de Géographie, 1944

Dans sa vidéo, L’Apprenti- -sage nous explique que Diodore de Sicile évoquait à son époque une plateforme en bon état. Ce qui confirme bien que celle-ci a été dégradée depuis… Reprenons ce que dit Diodore :

http://remacle.org/bloodwolf/historiens/diodore/livre1a.htm

Pas d’allusion au « bon état » de la plateforme, et surtout des dimensions (« 6 coudées de large ») qui n’ont rien à voir avec les dimensions actuelles, preuve supplémentaire s’il en fallait des dégradations subies par la plateforme depuis l’Antiquité !

Pour finir, il faut rappeler qu’il paraît très peu plausible qu’un pyramidion de pas moins de 8 mètres ait pu coiffer la grande pyramide, ceux retrouvés n’excédant jamais 1 à 2 mètres de haut. On peut aussi jeter un œil à la pyramide de Khéphren dont la plateforme est en bien meilleur état :

Ainsi, les dimensions du pyramidion manquant de la grande pyramide de Khéops ne sont sans aucun doute pas celles que l’auteur de cette vidéo voudrait y voir.

Avant de partir dans des calculs tous azimuts sans se soucier à un seul moment de la pertinence de ceux-ci, nous conseillons fortement aux chercheurs de vérité de commencer par s’assurer de la validité des chiffres qu’ils triturent, puisque leur raisonnement ne repose que sur de simples corrélations entre ces chiffres.
On leur conseillera également de lire quelques articles sur l’effet cigogne, afin d’éviter qu’ils ne passent leur temps à baratiner sur du vide. Balancer des corrélations sans la moindre justification argumentative, c’est se contenter de déverser du bullshit. Et ce n’est pas avec ça que vous arriverez à convaincre les égyptologues dogmatiques de la science officielle.


PS : nous avons tenté d’argumenter sur le Facebook de la personne en question, mais nos messages ont fait l’objet de nombreuses suppressions, afin, je cite, de « maintenir un échange équilibré »...