logo article ou rubrique
EU Times et les pyramides
Article mis en ligne le 30 octobre 2010

par Irna

9 commentaires Voir les commentaires

Plusieurs lecteurs de ce site ont attiré mon attention sur cet article en anglais publié par le journal en ligne EU Times : Scientists confirm pyramids in Bosnia are oldest known pyramids in the world (en). Voici le texte de l’article :

Bosnian pyramids have been finally confirmed. Pyramid experts from all over the world have confirmed the existence of the Bosnian pyramids. In addition, 90% of all these experts said that the the Bosnian pyramids are by far the world’s largest and oldest pyramids. There are five (5) pyramids in Bosnia and it is said that they are 12000-26000 years old. In 2010 UNESCO added the Bosnian pyramids into their World Heritage sites. UNESCO and the CIA are planning to make the Bosnian Pyramid Valley the world’s largest and most valuable historical monuments by 2012.
The Bosnian Pyramid Vally consists of the five following pyramids :
- Pyramid of Sun (world’s oldest and largest pyramid)
- Pyramid of Moon (world’s second oldest and largest pyramid)
- Pyramid of Love
- Pyramid of Earth
- Pyramid of Boson
(sic !)

Traduction rapide : Les pyramides de Bosnie ont enfin été confirmées. Des experts en pyramides du monde entier ont confirmé l’existence des pyramides bosniennes. De plus, 90 % de ces experts disent que les pyramides bosniennes sont de plus loin les pyramides les plus grandes et les plus anciennes du monde. Il y a cinq (5) pyramides en Bosnie, et il est dit qu’elles sont âgées de 12 000 à 16 000 ans. En 2010 l’Unesco a ajouté les pyramides bosniennes à la liste des sites du Patrimoine mondial. L’Unesco et la CIA prévoient de faire de la Vallée de la Pyramide de Bosnie le monument historique le plus grand et le plus précieux du monde d’ici 2012.
La Vallée de la Pyramide de Bosnie comprend les cinq pyramides suivantes :
- la Pyramide du Soleil (pyramide la plus grande et la plus ancienne du monde)
- la Pyramide de la Lune (deuxième pyramide la plus grande et la plus ancienne du monde)
- la Pyramide de l’Amour
- la Pyramide de la Terre
- la Pyramide du Boson
(??? la 5ème "pyramide", d’après les cartes de la Fondation, a été baptisée "pyramide du Dragon"...)

Les lecteurs qui m’ont fait suivre cet article l’ont fait avec l’intention évidente de me "clouer le bec" ; las, ces lecteurs devraient faire preuve d’un peu moins de naïveté, et apprendre à évaluer un peu mieux la fiabilité des sources qu’ils trouvent sur internet !

Commençons par le "journal" en ligne lui-même ; malgré son nom bien sérieux ("European Union Times", qui, renvoyant à la fois à l’Union européenne et au célèbre Times britannique, pourrait presque faire croire à quelque journal "officiel" de l’Union européenne), un simple coup d’oeil au site (en) permet vite de comprendre qu’il s’agit d’un véritable "torchon", et d’un torchon d’extrême-droite, raciste, xénophobe, antisémite, homophobe... (jetez un coup d’oeil, pour édification, par exemple aux rubriques "judaïsme" sous "culture", "immigration", "holocaust" ou "interracial" sous "crimes", ou encore "immorality", "homosexuality", "multiculturalism" sous "criticism"...). Notons encore que nulle part sur le site n’apparaît le moindre nom (directeur de publication, rédacteur en chef...) ni adresse ; que la majeure partie des articles ne cite aucune source ; et enfin que le nom de domaine est enregistré au Canada (d’après cet article (en), l’enregistrement au départ avait été fait par des proches d’un groupe raciste nord-américain).

La rubrique "archéologie" de ce "journal" ne vaut guère mieux que le reste : l’actualité archéologique y est évidemment triée dans une optique de "suprématie blanche" : "Toutankhamon a un ADN d’Europe de l’ouest", "une svastika de 7000 ans découverte en Bulgarie", "les momies blanches du Pérou", "Toutankhamon n’était pas noir" etc. Tout ce qui peut aller dans le sens d’une supériorité ou d’une antériorité des Européens est mis en avant, quitte à distordre l’interprétation de telle ou telle découverte. A ce titre, il est évident que les thèses de M. Osmanagic sur "la mère de toutes les pyramides" ou la Bosnie "berceau de la civilisation" ne pouvaient que séduire les rédacteurs de ce torchon.

Si l’on passe maintenant à l’analyse du texte de l’article lui-même :
- absence totale de sources ;
- "des experts en pyramides du monde entier ont confirmé..." : quels experts ? pas un nom n’est donné, pas un titre de publication ;
- "90 % de ces experts disent que..." : quelle précision ! et qui n’a qu’un seul but : donner l’impression que ces fameux "experts" se comptent par centaines...
- "il est dit qu’elles sont âgées" : où ? par qui ?
- "En 2010 l’Unesco a ajouté les pyramides bosniennes à la liste des sites du Patrimoine mondial" : totalement faux ! Les "pyramides" de M. Osmanagic ne sont ni sur la liste du Patrimoine culturel, ni sur la liste indicative, comme le confirme le site de l’Unesco ; et sur la liste des nouveaux biens inscrits en 2010 au Patrimoine mondial, on ne trouve évidemment pas trace non plus des "pyramides" ;
- "L’Unesco et la CIA prévoient..." : que vient faire la CIA là-dedans ??? Encore Disneyland on aurait peut-être pu y croire, mais la CIA s’intéresser à un monument historique ou un parc archéologique... C’est la même technique utilisée pour les "hoax" qui vous annoncent par mail l’arrivée du dernier virus destructeur et indétectable : son existence est invariablement confirmée par tel ou tel nom connu (Microsoft, la CIA, TF1, CNN...) même si ce nom n’a strictement rien à voir avec les virus...
- terminons avec la "pyramide du Boson", qui désigne probablement ce que M. Osmanagic appelle la pyramide du Dragon, ou du Dragon de Bosnie ; l’incapacité du rédacteur à reprendre correctement le nom des soi-disant pyramides en dit long sur le sérieux du travail !

Le texte de l’article est suivi d’une série de photos, non légendées, non sourcées. La plupart d’entre elles proviennent très probablement du site de la Fondation, mais pas toutes ; on y trouve par exemple au moins une photo prise par Colette Dowell, identifiable par les initiales RMSCMD (pour Robert M. Schoch et Colette M. Dowell), dont je doute fort que EU Times ait obtenu l’autorisation de l’utiliser. Plus scandaleux encore, on trouve parmi ces photos celles d’objets appartenant à des cultures bien identifiées, trouvés certes en Bosnie mais qui n’ont strictement rien à voir avec les "pyramides" de M. Osmanagic : par exemple un vase de la culture de Butmir (en), ou la fameuse colombe de Vucedol (voir aussi ici (en)). On y trouve également la couverture d’un livre de Emir Imamovic Pirke, qui certes porte le titre de "Secret de la vallée des pyramides", mais qui est en fait une parodie où l’auteur se moque de la crédulité et de la bêtise de ses concitoyens de Bosnie, les "pyramides" de M. Osmanagic étant le symbole de cette stupidité.

Bref, le fait que cette "extraordinaire nouvelle" ait été reprise par des dizaines de forums et pages web (voir ici pour s’en faire une idée, ou bien quelques exemples ici (en), ou là (en)) en dit long sur l’esprit critique de beaucoup de ceux qui croient en M. Osmanagic et ses théories... Comme le disait Jean Rostand : "Avoir l’esprit ouvert n’est pas l’avoir béant à toutes les sottises" !