Le cas Mike Tate

Article mis en ligne le 9 janvier 2013

logo imprimer

    traductions de cet article :
  • English

Nous profitons de cette pause dans le déroulement de l’enquête pour répondre aux nombreuses accusations proférées par Debertolis à notre égard et à l’égard d’Irna. En effet, le propriétaire du domaine SBRG – SBRG qui est, comme vu précédemment, un groupe de recherche multidisciplinaire qui opère (ou opérait jusqu’à une époque récente) dans le contexte des « Pyramides de Bosnie » - a accusé notre site ainsi que tous ceux qui « osent » lui poser des questions dérangeantes, d’être de mauvaise foi et de mentir sans vergogne.

Un des derniers exemples implique Irna elle-même, sur laquelle Debertolis a fait pression, par l’intermédiaire du site catastrophiste Nibiru2012.it, afin qu’elle supprime le lien vers notre enquête publié sur son blog.

Quasiment toutes les questions réellement intéressantes sont habituellement esquivées par le docteur Debertolis, peu importe leur origine : l’important est d’éviter la confrontation. On en trouve un exemple sur le site Nibiru2012, où Debertolis écrit : « Irna, je réitère ce point, tu ne peux pas te comporter de manière incorrecte ailleurs et ensuite prétendre au respect et à la considération ici. Je n’aurais aucune difficulté à répondre à tes questions, mais je m’y refuse parce que c’est toi qui les poses. » (“Irna, ribadisco il concetto, non puoi comportarti in maniera scorretta altrove e poi pretendere rispetto e considerazione qui. Non avrei difficoltà a replicare alle tue domande, ma non lo faccio perché sei proprio tu a porle.”). A l’évidence, l’incorrection reprochée à Irna par Debertolis est d’avoir donné de la visibilité à notre enquête.

Suite à cet extrait, je voudrais renouveler l’invitation que j’ai déjà faite sur le forum, et reprendre la requête d’Irna elle-même : apportez des exemples des mensonges et actions de mauvaise foi présents sur ces pages, et nous serons heureux de les vérifier et rectifier immédiatement.

En attendant, nous allons nous pencher sur ce qui s’est passé cet été avec l’affaire Mike Tate, afin que chacun puisse juger de la correction et de la bonne foi des protagonistes, et s’interroger sur les motifs de ceux qui se donnent tant de mal pour faire passer notre enquête pour « fausse » et ses auteurs de « gens malhonnêtes ».

Une courte préface

Pour bien saisir cette affaire, il est nécessaire de comprendre un peu comment fonctionne la « hiérarchie » de la communication sur internet sur la question des « pyramides de Bosnie ».

Ce qu’il faut souligner est cette relation triangulaire :

1. Nous avons le site www.piramidasunca.ba : il s’agit du site de Semir Osmanagic, le « père » des pyramides de Bosnie, et fondateur de la Fondation Pyramide du Soleil de Bosnie, comme décrit au début de notre enquête. C’est de ce site que proviennent une bonne partie des nouvelles concernant les fausse pyramides de Bosnie, et la ligne éditoriale du site pourrait être résumée ainsi : « s’il va dans le sens de nos conclusions, tout article est bon à prendre ». Dans cette optique, un certain Mike Tate a écrit un article relatif au décodage des fichiers son enregistrés par le SBRG – le groupe de recherche représenté par Debertolis – au sommet de la colline appelée Pyramide du Soleil. L’article de Mike Tate se trouve ainsi sur le site piramidasunca.ba, sur ce lien.

2. Un satellite du site d’Osmanagic est le site de Nenad Djurdjevic, personnage que nous avons déjà évoqué brièvement ici, et dont le nom de domaine est « http://www.bosnian-pyramid.org ». Il s’agit d’un des nombreux sites rapportant les « nouvelles » sur les pyramides de Bosnie.

3. Enfin, pour l’analyse de cette affaire, le dernier site concerné est « http://www.sbresearchgroup.eu/ », propriété du professeur Debertolis ; il s’agit du site du groupe multidisciplinaire SBRG, qui a « étudié » les « anomalies » des pyramides. C’est ce groupe qui a produit et publié les fichiers son relatifs à la « voix des pyramides », voir ici.

Remontons au mois de juin, précisément au 19 juin 2012

Le 19 juin 2012 est publié sur le site de la fondation cet article signé Mike Tate. L’article affirme que le signal enregistré au sommet de la pyramide a été décodé, et diverses hypothèses sont faites sur la nature de ce signal ; mais ce n’est pas le contenu de l’article qui nous intéresse ici (contenu sur lequel nous sommes extrêmement sceptiques), mais plutôt une série d’évènements curieux qui se sont succédé après sa publication.

Si vous consultez l’article en question (site 1), vous y trouverez des liens vers le site de Nenad Djurdjevic (site 2), les liens ci-dessous :

http://www.bosnian-pyramid.org/storage/sound/sonda%20deset.mp3

http://www.bosnian-pyramid.org/storage/sound/Sun_max700Hz_Freqx800x800.mp3

Comme on le voit, il s’agit de fichiers son au format mp3.

Plus précisément, le nom de ces fichiers est « sonda deset.mp3 » et « Sun_max700Hz_ Freqx800x800.mp3 ».

Première curiosité : les liens ne sont pas fonctionnels. Ils ont en fait été insérés de manière erronée dans la page de Mike Tate. Mais en analysant le code html de la page, on obtient le « dossier parent » ci-dessous :

http://www.bosnian-pyramid.org/storage/sound/

En résumé, à l’intérieur de l’article écrit par Mike Tate sur piramidasunca.ba, sont présents des liens vers des fichiers présents sur le site de Nenad Djurdjevic, bosnian-pyramid.org.

Trois jours après la publication – le 22 juin 2012

Trois jours après la publication de l’article de Mike Tate sur le site d’Osmanagic, nous avons effectué la capture d’écran ci-dessous, dans la mesure où dès le 21 juin avait débuté une polémique que nous décrirons dans le paragraphe suivant. Comme vous pouvez le voir, sont présents sur cette page du site de Djurdjevic les fichiers mentionnés plus haut : sonda deset.mp3 et Sun_max. On pouvait facilement les écouter en ligne, en dépit de l’erreur de Mike Tate dans l’insertion des liens. Voyons la capture d’écran :

La page « Sound » du site « Bosnian-pyramid.org » avec les fichiers disponibles et fonctionnels - The "Sound" page on the "Bosnian-Pyramid.org" site, showing available working sound files

Nous avons évoqué une polémique débutée le jour précédent l’enregistrement de cette capture d’écran ? Mémorisez ces noms : sonda deset.mp3 (le dernier fichier de la liste) et Sun_max.mp3 (le premier), ils nous resserviront... En attendant, faisons un retour en arrière et entrons dans les détails de la polémique.

Deux jours après la publication – le 22 juin 2012 - Quelqu’un a décodé mes fichiers ? Jamais !!

Lorsqu’est diffusée la nouvelle de l’article, Paolo Debertolis, propriétaire du site SBRG (site 3), créateur des fichiers son, intervient sur le site catastrophiste Nibiru2012 avec une certaine acrimonie, faisant une série d’affirmations que nous citons intégralement (lien vers le premier post) :

21 juin 2012, 18:04:20 pm

Chers amis, le fichier publié sur le site de la Fondation de la Pyramide du Soleil n’est pas mon fichier original. Il me semble évident qu’Osmanagic est tombé dans un piège en publiant l’article que nous sommes en train de discuter.

Si on observe également que le lien vers le fichier original signalé dans l’article ne fonctionne pas, le tableau est clair.

(Le fichier ne fonctionnait pas uniquement du fait d’une erreur de code html !! NDLR)

A ce stade il me semble clair que quelqu’un a entrepris une manœuvre puante...

Je n’ai même pas été averti qu’allait être publié un article de ce genre.

22 juin 2012, 19:02:58 pm

Sans avoir besoin de faire de grands efforts de recherche, il suffit de voir que le fichier son présenté sur le site de la fondation dure 1 mn 52 s, alors que l’original dure 1 mn 32 s. D’où viennent les 30 secondes de différence ?

Demain j’écrirai à Osmanagic pour qu’il retire l’article, sinon je devrai publier un démenti officiel sur le site du SBRG.

A partir de là le choeur des acolytes qui fréquente le forum exprime son soutien à Debertolis, lequel ajoute, le jour suivant (22 juin 2012, date de notre capture d’écran) :

22 juin 2012, 00:32:34 am

Merci c0git0 et Soupoftheday. Malheureusement Semir Osmanagic m’a répondu négativement et veut maintenir l’article en ligne.

Il m’a seulement proposé de publier une lettre de critique sur son site.

Il est clair que je n’ai pas l’intention de mettre tout notre groupe de recherche et notre travail d’équipe au même niveau que le faux d’un musicien avide de publicité.

L’article est évidemment un canular étant donné que les liens qui font référence aux fichiers originaux pointent vers le site de Nenad qui, je crois, peut confirmer n’avoir jamais chargé sur son serveur ces fichiers son du SBRG.

(Au moment précis où Debertolis fait cette affirmation, les fichiers sont pourtant effectivement présents sur le site de Nenad, comme en témoigne notre capture d’écran. NDLR)

Ce n’est pas une coïncidence si les titres de ces faux fichiers sont les mêmes que ceux des fichiers originaux, présents uniquement sur les sites du SBRG et de la Fondation. (et sur le site de Nenad, NDLR)

Cela me semble être une arnaque bien construite, utilisant des informations tirées de nos articles ainsi que des détails techniques fantaisistes sur le traitement d’un fichier totalement faux.

Et bien sûr Osmanagic est tombé en plein dans le piège.

Je vais devoir publier un démenti sur le site du SBRG ces prochains jours.

Avançons un peu dans le temps, nous sommes le 23 juin 2012, le jour suivant celui où nous avons réalisé la capture d’écran précédente

Intervient Nenad Djurdjevic

23 juin 2012, 14:51:19 pm

Ce ne sera sûrement pas l’intrusion d’un musicien américain raté qui changera la nature des choses, ou les crises d’omnipotence d’Osmanagic, qui a récemment jeté en public l’Encyclopedia Britannica dans une poubelle parce qu’elle contenait une phrase obsolète sur les pyramides.

[…]

Ce petit jeu d’Osmanagic est juste une tentative désespérée pour faire prévaloir sa propre hypothèse, sur le lien entre le rayon de la pyramide du soleil et « l’énergie libre », sur toutes les autres. Mais toi et moi savons parfaitement que cette hypothèse n’a aucun fondement scientifique. (A noter que Nenad ne confirme pas les affirmations de Debertolis selon lesquelles il n’aurait jamais publié ces fichiers sur son site. NDLR)

27 juin 2012 – Le communiqué du SBRG

Le 27 juin 2012 apparaît sur le site du SBRG ce communiqué :

http://www.sbresearchgroup.eu/index.php/it/notizie-in-italiano/80-falsa-interpretazione-dei-files-sonori-del-sbrg

Le 19 juin 2012 a été publié sur le site web de la Fondation de la Pyramide du Soleil de Bosnie un article, signé Mike Tate, qui a la prétention de vouloir décoder un fichier enregistré par un équipement appartenant à notre groupe de recherche (SBRG) sur le sommet de la Pyramide du Soleil en janvier 2011 (ici).

L’auteur du texte soutient avoir téléchargé ce fichier sur un site, mais les liens donnés sont inexistants. De plus, le site auquel il est fait référence n’a jamais chargé les fichiers son du SBRG sur son propre serveur, et n’a jamais été autorisé à le faire (www.bosnian-pyramid.org). (Mais en fait notre capture d’écran démontre non seulement que le site de Nenad avait bien publié ce fichier, mais aussi que Mike Tate avait tout à fait raison quand il disait l’avoir récupéré chez Nenad et non chez le SBRG. NDLR)

Ensuite, à l’examen du fichier en question, même si celui-ci se présente avec un titre identique à celui du fichier original du SBRG, il en est tout à fait différent et est même peut-être fabriqué de toutes pièces.

Ce décodage est donc tout à fait fantaisiste, même si l’article est plein de détails techniques, et est peut-être destiné à discréditer le travail de recherche entrepris ces dernières années par le SBRG.

Le groupe de recherche SBRG récuse donc cette opération qui apparaît comme un véritable canular.

28 juin 2012 – Intervention de Mike Tate

Intervient alors dans la mêlée Mike Tate lui-même, et, après plusieurs posts restés sans réponse à part un déluge d’attaques de toutes sortes des utilisateurs et administrateurs du site Nibiru2012 – connu pour être assez étranger au bon goût et à la liberté de parole – il écrit ceci :

28 juin 2012, 20:22:00 pm

Je souhaiterais informer tout le monde que le SBRG a retiré le fichier son d’internet. L’adresse du fichier son était http://www.bosnian-pyramid.org/storage/sound/Sun_max700Hz_Freqx800x800.mp3 mais il semble maintenant que la page n’existe plus. J’ai un onglet sur mon ordinateur avec cette page web encore ouverte, datant d’avant qu’ils l’enlèvent, et j’ai fait des captures d’écran pour prouver qu’elle était là sans doute possible. Si quelqu’un souhaite avoir le fichier qu’ils cherchent à cacher je le transmets à qui le demande. Tous ceux sur ce site qui m’ont envoyé un email en privé peuvent confirmer cela.

A quoi Debertolis répond :

28 juin 2012, 22:42:09 pm

Eh bien, Mike Tate, vous l’avouez finalement ! Vous avez téléchargé le fichier depuis le site du SBRG et non depuis le site www.bosnian-pyramid.org (en fait c’est l’exact contraire ! Les fichiers que Mike Tate dit avoir téléchargés proviennent de bosnian-pyramid.org, est-il possible que Debertolis ne s’en soit pas encore aperçu ? NDLR). Vous aviez donc parfaitement connaissance du fait qu’il s’agissait d’un fichier protégé par le droit d’auteur, puisque pour le télécharger vous avez dû vous inscrire sur la partie du site qui n’est pas ouverte au public.

Plus précisément vous vous êtes inscrit sur le site du SBRG avec le nom Make Tate et le login « MykTayt ».

Vous admettez vous-même avoir téléchargé le fichier et avoir outrepassé votre droit de l’utiliser à titre personnel.

Il s’agit d’un fichier enregistré dans des conditions difficiles pendant une tempête de neige au sommet de la Pyramide du Soleil en février 2011, puis travaillé par notre expert en instrumentation, ce qui est amplement la preuve de la propriété du SBRG qui ne l’a jamais cédé à un quelconque site web sans autorisation. (La capture d’écran démontre pourtant que les fichiers étaient présents tout ce temps sur le site de Nenad ! NDLR)

Ensuite vous l’avez altéré, dans le but de le republier sous votre nom, ajoutant vos propres modifications et en le publiant sur un autre site, ce qui pourrait projeter un éclairage douteux sur notre travail de toutes ces années. Savez-vous qu’il s’agit là d’une violation des lois européennes qui peut être poursuivie au pénal comme au civil ?

Je crois qu’à ce point vous vous êtes mis dans un beau guêpier, n’oubliez pas que l’infraction a été commise dans l’Union européenne, et je vois que vous êtes un résident polonais.

Il est également clair maintenant que l’opération a été montée pour discréditer le travail du SBRG, suite à notre refus de collaborer avec vous ; nous possédons les emails que vous nous avez envoyés, emails que nous avions décidé de ne pas prendre en considération étant donné leur ton.
Je ne sais pas qui peut être derrière vous, mais pour le moment la chose m’intéresse peu.

Maintenant moi aussi je vais me protéger en faisant une copie de cette capture d’écran et en reprenant votre post en citation.

A ce point je n’ai plus l’intention de vous répondre, à la place c’est l’avocat du groupe de recherche qui s’occupera de cette affaire.

Je vous avise également que vous êtes suspendu du site SBRG et que vous ne pouvez plus y accéder. Ne tentez pas d’y rentrer sous un autre nom car nous en serions informés très vite et vous aggraveriez ainsi votre position du point de vue juridique.

Par curiosité, et incapables de croire au fait que Debertolis continuait à dire que les fichiers n’étaient pas présents sur le site de Nenad, nous sommes allés recontrôler la page : http://www.bosnian-pyramid.org/storage/sound/


Incroyable mais vrai, à la date du 28 juin 2012, voici quelle était la situation :

La page « Sound » du site « bosnian-pyramid.org » à la date du 28 juin 2012, avec le fichier incriminé supprimé - The "Sound" page on the "Bosnian-Pyramid.org" site on 28th June 2012, with the incriminating file removed

Avec le fichier nommé Sun_max700Hz_Freqx800x800.mp3 mystérieusement disparu.

Récapitulons les faits principaux :

- Mike Tate a publié un article, avec l’approbation de la fondation pyramides de Bosnie, en utilisant certains fichiers qu’il dit venir du site bosnian-pyramid.org de Nenad Djurdjevic (et nous avons vu que ceux-ci étaient réellement présents sur ce site)
- Debertolis l’accuse d’avoir utilisé les fichiers protégés par le droit d’auteur du site SBRG, affirmant que le SBRG n’a jamais autorisé leur publication sur le site de Nenad et que ces fichiers n’ont jamais été présents sur ce site. Oui, vous avez bien compris ! Mike Tate est accusé d’avoir « mal utilisé » les fichiers de Debertolis, lequel soutient que les fichiers n’ont jamais été présents sur bosnian-pyramid.org ! Nous avons pourtant vu que les fichiers étaient présents, fonctionnels, sur le site de Nenad, et nous avons la capture d’écran réalisée avant la suppression du fichier. Nous ne savons pas le pourquoi de cette farce, mais on peut essayer de l’imaginer. En tout cas, si Nenad a chargé les fichiers du SBRG sans autorisation, nous nous attendons à ce que Debertolis lui envoie également ses avocats, considérant que les fichiers étaient bien là !
- Nenad ne nie pas ouvertement avoir chargé ces fichiers, mais il les supprime, sans qu’on sache si c’est en accord avec Debertolis ou non. On pourrait imaginer quelques scénarios plus ou moins inquiétants, mais approfondir ce point ne nous intéresse pas plus que ça.
- Debertolis accuse Mike Tate d’avoir trafiqué le fichier, le portant de 1 mn 32 s à 1 mn 52 s.

Sur ce dernier point quelques éléments sont à éclaircir.

En réalité il existe au moins deux versions du fichier, probablement des enregistrements différents, l’une fait 1 mn 32 s et l’autre 1 mn 09 s. Liens depuis d’autres sites pris sur le web (la raison pour cela sera expliquée plus tard) :
Version de 1 mn 09 s : http://www.wariscrime.com/Sun_max700Hz_Freqx800x800.mp3

Version de 1 mn 32 s élaborée par c0git0 : https://hotfile.com/dl/155279361/951cb55/Sun_max700Hz_Freqx800x800.mp3.html

Maintenant, si on écoute le fichier de 1 mn 52 s de Tate http://www.piramidasunca.ba/media/k2/attachments/BP_Freq4.wav on note qu’à partir de la seconde 1:09 on n’entend quasiment plus rien jusqu’à la fin à 1:52, ce qu’on peut attribuer soit à une erreur lors de la création du fichier soit à une manipulation qui aurait ajouté des secondes en plus à partir de la version de 1 mn 09 s.

Nous avons fait une comparison des deux enregistrements, Sun_max700 et BP_Freq4, avec le logiciel Audacity, dont voici une capture :

Comparaison du fichier de Mike Tate et du fichier original du SBRG. - Comparison of the Mike Tate file with the original SBRG file.

Comme on peut le voir les deux fichiers ont la même structure, même si on voit clairement que celui de Mike Tate est différent, ayant fait, comme précisé par l’auteur, l’objet de multiples modifications. Les deux fichiers se terminent exactement au même instant, signe évident que l’un est le fichier original et l’autre une modification de celui-ci. Après la seconde 1:09 plus aucun signal n’est présent, à l’exception d’un double clic, entouré d’un cercle rouge, qui évoque le son d’un micro heurtant quelque chose.


Cet article, écrit en plusieurs étapes entre août 2012 et janvier 2013, se concluait ainsi en novembre 2012 :

Les fichiers sur le site du SBRG ont été supprimés, nous ne pouvons donc pas mettre de lien vers les fichiers sources. Dans cet article http://www.sbresearchgroup.eu/index.php/it/notizie-in-italiano/75-nuove-rilevazioni-della-voce-della-piramide-del-sole existe un lien vers le son en question, http://www.sbresearchgroup.eu/prova/Sun_max700Hz_Freqx800x800.mp3, mais, pour une raison inconnue, celui-ci n’est plus disponible.

Mais en janvier 2013 la situation a changé.

Le lien donné ci-dessus est le même, sauf pour le mot /prova/ devenu /immagini/. De plus on trouve à ce lien un nouveau fichier, une nouvelle voix de la pyramide : http://www.sbresearchgroup.eu/Immagini/Sun_max700Hz_Freqx800x800.mp3.

Ce fichier n’est plus long de 1 mn 09 s, ni de 1 mn 32 s, mais de 1 mn 20 s. Heureusement nous avions fait il y a quelque temps une copie hors connexion de cette page, et nous pouvons à tout moment prouver que le lien précédent correspondait à un fichier différent, supprimé et remplacé par le nouveau.

La raison de tous ces va-et-vient de fichiers et de liens ne nous est pas connue, mais tout cela apparaît étrange et assez suspect.

Pour conclure, nous pouvons dire que nous ignorons ce qu’a réellement fait Mike Tate, mais nous savons qu’il est parti d’un fichier divulgué par le SBRG, présent non seulement sur leur site mais aussi sur beaucoup d’autres, tels que celui de Nenad ou ceux dont nous avons donné le lien plus haut dans cet article. Les accusations contre Tate, selon lesquelles il aurait inventé le fichier, sont fausses, car nous avons identifié le fichier original et avons démontré que celui-ci était présent sur le site de Nenad – bosnian-pyramid.org.

Toutes les manœuvres successives documentées ici donnent une bonne idée de la transparence qui caractérise cette recherche, et de l’esprit qui anime certains « chercheurs ».

Nous laissons le soin au lecteur de juger, s’il le souhaite, les comportements que nous avons mis en lumière, et d’en tirer les conclusions qu’il jugera appropriées.


MISE A JOUR DU 11 JANVIER 2013

Malheureusement, dans cet article aussi nous sommes contraints de faire part de développements peu édifiants.

Apparemment le bon Nenad Djurdjevic ou un de ses proches doit avoir lu ce texte, et a estimé devoir supprimer la page http://www.bosnian-pyramid.org/storage/sound/ qui pour le moment est inaccessible. A l’évidence nous avons dû toucher un point sensible.

Les captures d’écran, notre copie hors connexion du site et google, qui en cet instant renvoie plus d’un million de résultats pour cette page, sont heureusement témoins de la façon dont les évènements se sont déroulés.

Nous signalons à Nenad qu’il devrait mettre à jour quelques liens sur son site qui renvoient à cette page, comme ceux contenus dans cet article, faute de quoi tout le monde pourrait finir par s’apercevoir de ce petit jeu.


Forum
Répondre à cet article
Pyramides de Bosnie – L’enquête d’Eclisseforum.it – Les points saillants de l’affaire : le cas Mike Tate
Comte Poulpitron - le 29 juillet 2014

(Oui je sais je commente beaucoup... désolé ^^)

Je suis arrivé à la fin de la lecture de cette traduction. J’aimerais poser quelques questions :

- Se pourrait-il qu’on retrouve d’autres traductions ? Il sembnlerait que beaucoup reste encore à dire/apprendre dans cette histoire.
- Qu’en est-il aujourd’hui ? Les articles ont au minimum un an pour les plus récents et du coup je me demandais si d’autres avancées avaient eu lieu de leur côté.
- Sait-on pourquoi l’enquête disparait (enfin est-ce en lien avec ladite enquête ? je pense avoir lu quelque chose à ce sujet sur le FB mais plus de souvenir et pas accecible ici au travail)
- Les personnes incriminées ont pu enfin répondre aux nombreuses interrogations soulevées par l’enquête ? (Non je plaisante, il est évident que non ^^)

En tout cas un grand merci pour ce partage... Même si je ne suis pas particulièrement passionné par les Collines pyramidalers de Bosnies je trouve vraiment intéressant le développement des enquêtes autour des recherches et, donc, des personnalités qui se dégagent de cette affaire... d’autant qu’il semble même fréquent que ces derniers s’entredéchirent.

Pyramides de Bosnie – L’enquête d’Eclisseforum.it – Les points saillants de l’affaire : le cas Mike Tate
Irna - le 29 juillet 2014

Il me reste un article à traduire sur la série, celui sur le tunnel de Ravne qui pour le moment n’est traduit qu’en anglais. Je n’ai pas l’impression qu’il y en aura d’autres : Simplicio et l’équipe d’EclisseForum.it ont fermé leur forum, ne gardant plus qu’un blog Wordpress pas très actif. Rien à voir avec les "pyramides", simplement je pense manque de temps, contraintes familiales ou professionnelles... C’est dommage, j’aurais bien aimé qu’ils puissent aller au bout et éclairer totalement ce "volet italien" de l’affaire.

Bien évidemment, on n’a jamais obtenu la moindre réponse de Debertolis et des autres aux nombreuses questions posées ; le SBRG n’est plus très actif en Bosnie, mais a continué son activité en l’élargissant à l’ensemble des Balkans : Serbie, Macédoine, Slovénie... jusqu’à Malte où ils ont réussi à s’incruster dans une conférence internationale d’archéoacoustique globalement légitime. J’ai eu quelques échanges aigres-doux avec Debertolis suite à ces deux articles : Du mésusage de l’archéoacoustique et Conférences fantômes ? ; malgré ses prétentions à un début de reconnaissance scientifique, il n’a toujours pas répondu aux questions fondamentales que l’équipe d’EclisseForum ou moi-même posons depuis des années : Quelques précisions en réponse au professeur Debertolis. Si j’ai le temps un jour je reprendrai l’analyse des travaux du SBRG.

il semble même fréquent que ces derniers s’entredéchirent

Effectivement, tous ces gens sont avides de gloire, de reconnaissance - sans même parler d’éventuelles retombées financières, et ils se sentent facilement en concurrence... voir par exemple les commentaires et allusions de Grimault envers tous les autres "chercheurs" - qui cherchent surtout un public. Le "marché" pour ces théories est quand même assez limité, même si c’est un public tout à fait capable d’avaler en même temps plusieurs théories concurrentes, voire incompatibles.

pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce RSS

2006-2018 © Le site d’Irna - Tous droits réservés
Haut de page
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.1.25
amélioré par Pigédius
Hébergeur : HostRound LLC