L’informateur secret et les mathématiques

Article mis en ligne le 8 novembre 2016

logo imprimer

Préambule : cet article était paru originellement sur l’ancienne page de La Révélation de Gollum [1] en juin 2016. Il avait alors été amélioré suite aux remarques de nombreux internautes, notamment concernant les plagiats manifestes de l’auteur des livrets. Certains paragraphes ont malheureusement été perdus.

Jacques G. nous l’a promis, il va révolutionner les mathématiques. Un jour. Lorsque son livre de 14000 pages aura enfin l’autorisation de sortir [2]. Car les nombreux procès du « Gollum » (producteur de LRDP) l’empêchent de publier quoi que ce soit en rapport avec le film. Enfin en théorie. Puisque étrangement sur Amazon on peut trouver toutes sortes de livrets publiés par le maître du langage des oiseaux. Et nombre d’entre eux traitent bel et bien des « révélations » pyramidales. Quid de l’interdiction de parutions sur le sujet ?

Nous avons contacté un ancien adepte de LRDP qui, après avoir pris soin de vérifier les différentes affirmations de Jacques G étayés dans ses ouvrages, en est revenu dépité d’avoir dépensé tant d’argent (les livrets de seulement 60 pages sont vendus 14€ pièce) pour se retrouver nez à nez avec tant d’aberrations mathématiques.
Il a accepté de nous montrer le fruit de ses vérifications.

Voici donc un petit exemple de démonstration mathématique proposée par celui qui affirme pouvoir remettre en question tout ce que la science nous a apporté jusqu’à présent :

Avant de vérifier dans le détail les différents résultats proposés, une simple réflexion logique suffit à invalider immédiatement les affirmations de cette démonstration.
En effet, si l’on projette des points équidistants situés sur une droite AB, sur une autre droite BC, peu importe l’angle entre les deux droites, les segments obtenus seront proportionnels aux segments d’origine, et si les points d’origine sont équidistants, ceux projetés sur la seconde droite le seront eux aussi.

Dans la figure ci-dessus, les triangles droits T1 T2 T3 T4 et T5 sont tous strictement égaux. Ainsi les longueurs A’B’, B’C’, C’D’, D’E’ et E’F’ sont identiques.

Ainsi, en admettant que le premier segment obtenu (A’B’) soit en effet égal à une coudée (ce qui, nous le verrons après, est faux), c’est-à-dire 0.5236, alors le deuxième segment projeté (B’C’) sera lui aussi égal à une coudée, le troisième aussi (C’D’), et ainsi de suite, puisque tous les segments d’origine (AB, BC, CD, …) sont égaux.
En effet, nous avons affaire à ce que l’on appelle un schéma de « proportionnalité ». Cela signifie que tous les résultats des points projetés seront proportionnels à la valeur du point d’origine.
En toute logique, voici donc les résultats que nous devrions obtenir :

- projection de 0.50 = 1 coudée = 0.5236
- projection de 1 = 2 coudées = 0.5236 x 2 = 1.0472 (= résultat de JG : 1.0472)
- projection de 1.50 = 3 coudée s= 0.5236 x 3 = 1.5708 (≠ résultat de JG : 1.618)
- projection de 2 = 4 coudées = 0.5236 x 4 = 2.0944 (≠résultat de JG : 2.236)
- projection de 2.50 = 5 coudées = 0.5236 x 5 = 2.618 (= résultat de JG : 2.618)

Il est donc totalement impossible de trouver en même temps Phi, √5, et Phi² en partant d’un segment de référence de 0,5236.

Le principe de proportionnalité est une notion étudiée au collège à partir de la 6ème. Voici un cours en ligne qui récapitule ce qu’il faut savoir sur le sujet : https://www.youtube.com/watch?v=Ufsh38Ggq-U

Maintenant, vérifions la validité du premier résultat, censé être égal à 0,5236.

Puisque nous connaissons la valeur de l’angle  (30°) et la longueur du côté adjacent AB (0.5), nous pouvons calculer facilement la longueur AB’ qui correspond à l’hypoténuse du triangle rectangle T1 (il s’agit là encore de mathématiques niveau collège : http://www.college-therouanne.net/vie_au_college/les_cours/math/cours4/cosinus.pdf).

La valeur du cosinus de  est égale au côté adjacent (AB) divisé par l’hypoténuse (AB’).

cos(Â) = AB/AB’

D’où

AB’ x cos(Â) = AB

Et donc

AB’ = AB / cos(Â)

Si AB vaut 0.5 et  30°, le calcul devient donc : AB’ = 0.5/cos(30)

https://www.google.fr/search?q=0.5%2F%28cos30%29&ie=utf-8&oe=utf-8&client=firefox-b&gfe_rd=cr&ei=S6dfV5DxK-6v8weG24C4CA#q=0.5%2Fcosinus+30+degr%C3%A9s

Ainsi, pour un angle de 30° et avec pour longueur du côté adjacent 0.5, nous obtenons une hypoténuse de longueur 0.57735026919, bien loin du 0.5236 trouvé par Jacques G.
Pour calculer la longueur du segment A’C’, il suffit de reprendre la même formule, avec « 1 » comme longueur du côté, ce qui nous donne comme résultat : 1.15470053838

Appliqué à tous les points proposés dans le schéma du livret cela nous donne :

- projection de 0.50 = 0.57735026919 (≠ résultat de JG : 0.5236 )
- projection de 1 = 1.15470053838 (≠ résultat de JG : 1.0472)
- projection de 1.50 = 1.73205080757 (≠ résultat de JG : 1.618)
- projection de 2 = 2.30940107676 (≠résultat de JG : 2.236)
- projection de 2.50 = 2.88675134595 (≠ résultat de JG : 2.618)

En rouge les projections sur une droite à 30°. En orange, la "droite" qui correspond aux résultats de JG

Etant donné le faible niveau exigé pour les calculs en question, les hypothèses suivantes s’imposent à nous :
- soit Jacques G est vraiment particulièrement mauvais en mathématiques, et alors la révolution qu’il annonce dans ce domaine n’est pas près d’arriver
- soit ces erreurs sont volontaires et n’ont pour but que de duper un public peu à l’aise avec les chiffres, et Jacques G est donc particulièrement malhonnête.

Nous avons contacté le principal intéressé afin qu’il nous explique comment, contre toute logique et règle mathématique, il en est arrivé à de telles erreurs dans ses résultats. Celui-ci nous a répondu qu’il glissait volontairement des erreurs dans ses livrets dans un but didactique afin que ses lecteurs fassent leurs propres recherches...

Notes :

[1Supprimée par Facebook suite à une plainte d’origine inconnue, et remplacée depuis par celle-ci.

[2Le premier novembre 2016, JG a annoncé que le premier tome de son livre sur LRDP sortirait en décembre 2016.


Forum
Répondre à cet article
pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce RSS

2006-2018 © Le site d’Irna - Tous droits réservés
Haut de page
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.1.6
amélioré par Pigédius
Hébergeur : L'Autre Net