LRDP : opus 2 ?

Article mis en ligne le 6 avril 2015

logo imprimer

Les aficionados de La Révélation des Pyramides ont vu passer récemment sur la page Facebook du film un teaser intitulé Gizeh 2015 - Reload, qui annonce peut-être la parution prochaine d’un nouvel opus, promis depuis deux ans, du film de Patrice Pooyard et Jacques Grimault. Nali, que les lecteurs de ce site connaissent déjà pour ses articles sur le vase de Dorchester ou le miel des pyramides, s’est livré au petit exercice consistant à prédire - et à démonter par avance - ce que seront les nouvelles « révélations » du nouvel opus. - Irna

Je suppose que chacun d’entre vous connaît cette œuvre magistrale qui révolutionne l’égyptologie : La Révélation Des Pyramides. Comme nous n’avons pas eu suffisamment de « révélations » dans l’opus original, son réalisateur a la bonté de nous gratifier d’une séquelle. Doit-on parler d’une « deuxième balle à blanc », puisque le titre est Reload ? J’ignore si c’est en hommage à Matrix ou à Metallica.

Ne voulant pas vous faire languir plus que nécessaire, voici donc le lien vers un avant-goût de cette merveille : https://www.youtube.com/watch?v=KzDWec0wMLo

À quelles nouvelles révélations allons-nous avoir droit cette fois-ci ? À cette question, votre cœur palpite, vos guiboles flageollent, votre index se crispe, prêt à scroller... Ne supportant pas la souffrance de mes congénères, j’ai tenté de dresser un petit bilan suite à ces 2’30" de bonheur absolu.

On y retrouve plusieurs passages :
1/ le revêtement du Sphinx en briques de calcaire
2/ les traces d’érosion autour de la fosse du Sphinx
3/ la forme des blocs dans le Temple de la Vallée
4/ la perfection de la planéité d’un bloc de diorite
5/ des empreintes en creux dans le calcaire
6/ bloc arrondi du fronton du Temple de la Vallée
7/ un bloc de 50 tonnes
8/ des supposés blocs en polymère
9/ le sarcophage dans la Chambre du Roi


1/ le revêtement du Sphinx en briques de calcaire

Le Sphinx a subi plusieurs grandes restaurations.

Phase 1
La première en -1400 environ, par le pharaon Thoutmosis IV. Il existe encore une stèle commémorative, dite « stèle de Thoutmosis », située entre les pattes avant. La sculpture a été désensablée, puis des briques à base de boue ont été mises en place autour afin de la protéger du vent et du sable. Ramsès II fait effectuer des réparations lui aussi, ainsi que son quatrième fils Khaemwaset, surnommé parfois le « prince archéologue » de par ses multiples travaux de rénovation.

Phase 2
Période Saïte (500 av. JC). Elle concerne la majorité de la partie supérieure coté sud. Des briques de calcaire ont recouvert les précédentes. La queue et la coiffe ont également été restaurées. Il est possible qu’il ait été peint.

Phase 3
Époque romaine, de 30 av. JC au IIème siècle. Des briques recouvrant les pattes avant, ainsi que les côtés.

Les archéologues Marc Lehner et Zahi Hawass ont procédé a une identification précise de chacun des blocs de recouvrement du Sphinx, afin de déterminer au mieux la date de chaque restauration.
http://www.aeraweb.org/sphinx-project/mapping-the-sphinx/

Je m’attends à ce que le documentaire à venir présente les premières restaurations datant de Thoutmosis IV comme preuve d’un mauvais état du Sphinx dès cette époque. Ce qui validerait donc les théories qui affirment qu’il serait plus âgé qu’on le prétend. Or le calcaire marneux de sa partie inférieure est très fragile et friable. La partie supérieure est une couche de calcaire beaucoup plus dur, ce qui explique que la tête soit en meilleur état. N’oublions pas qu’à cette époque le Sphinx était déjà âgé de plus de 1000 ans, même s’il est vrai qu’il a passé de longues périodes à l’abri de l’érosion en étant ensablé. Une autre caractéristique du calcaire marneux est qu’il est très sensible à l’humidité, ceci s’expliquant par le fait qu’il contient 5 à 35 % d’argile.

L’ancien lit du Nil passait juste au pied du Sphinx. De par les infiltrations dans la nappe phréatique, on peut donc considérer qu’il a commencé à se désagréger avant même d’être terminé.


2/ les traces d’érosion autour de la fosse du Sphinx

C’est la preuve, selon Robert Schoch, que le Sphinx date de 10 000 ans. Mais comme par hasard, ce géologue croit aussi à la parapsychologie et autres concepts hors du commun... Il est aussi convaincu que les Égyptiens ont découvert l’Amérique.
http://www.robertschoch.com/booksandpublish.html

La version de Jean-Pierre Houdin me semble bien plus convaincante.
http://pyramidales.blogspot.fr/2013/07/preuves-architecturales-et.html

Selon lui, après analyse du relief du plateau, la fosse du Sphinx se trouve être au confluent des eaux d’écoulement du plateau, la Chaussée de Kephren faisant office de caniveau. Il n’est donc pas étonnant que le calcaire marneux de cette fosse, composé en partie d’argile et fragile, ait subi des dégâts liés à cet écoulement.

L’objection la plus courante est que l’Égypte est trop aride, et que les pluies n’auraient pas été suffisantes pour provoquer une telle érosion. Or, il existe quantité de témoignages attestant de la présence d’une savane à l’époque. On y trouvait oryx, gazelles, lions, autruches, sarcelles, oies, hyènes, babouins, etc... Autant d’animaux ne vivant pas dans le désert. De plus, un certain nombre de tombes de la Vallée des Rois ont été endommagées suite à des inondations ayant pour origine le débordement de cours d’eau. Quel autre phénomène que la pluie peut donc provoquer ça ? On peut également signaler la présence de passages creusés sous la Chaussée de Kephren, dont le but était selon toute vraisemblance de permettre à l’eau de circuler.


3/ la forme des blocs dans le Temple de la Vallée

Un classique. Une explication simple existe. Les blocs n’étaient pas taillés parfaitement et mis ensuite en place, mais dégrossis, la finition étant une étape ultérieure. On peut voir un exemple sur le parement de la pyramide de Mykérinos, où sont placés côte à côte des blocs encore bruts et des blocs à l’aspect fini.

Il est donc logique de constater des chevauchements dans certains angles, lorsqu’un bloc était plus épais que ceux au-dessus et au-dessous.


4/ la perfection de la planéité d’un bloc de diorite

C’est une reprise des théories de Christopher Dunn. Ce bloc est censé être dans le Temple de la Vallée. Tout d’abord, est-t-il réellement en diorite ? Il me semble que certaines roches ressemblent à la diorite mais n’en sont pas, n’ayant donc pas la même dureté. Celle de la diorite est de 7 sur l’échelle de Mohs, alors que le marbre par exemple atteint 3 ou 4 (talc : 1 et diamant : 10).

C’est le même Christopher Dunn pour lequel les pyramides sont en fait des centrales électriques, utilisant les mêmes techniques que Nikola Tesla. http://www.gizapower.com/

Voilà le bloc en question :

On lit parfois (par exemple https://www.facebook.com/ForumAuDelaDuMiroir/posts/453125048175151) que la planéité de sa surface est précise au 2/10 000ème de pouce. C’est-à-dire 5 microns, 10 ou 20 fois plus mince qu’un cheveu. Mais comment cette mesure a-t-elle été effectuée ?

La réponse est dans le livre de Christopher Dunn Lost Technologies of Ancient Egypt. Tout d’abord, il ne précise pas comment il a fait les mesures sur cette pierre, mais dit avoir procédé de la même façon que pour la mesure de l’intérieur du sarcophage dans la Chambre du Roi de la pyramide de Khéops. C’est expliqué dans son livre à partir de la page 142. Ouvrage consultable en ligne ici :
https://books.google.ca/books?id=e45KvhofGKMC&lpg=PA154&ots=bV_67zY8DL&dq=chris%20dunn%20diorite%20temple%20of%20valley&hl=fr&pg=PA142#v=onepage&q&f=false

Il faut donc se référer aux mesures effectuées sur le sarcophage. À signaler qu’il emploie systématiquement le terme de "box" (boîte). Pour effectuer les mesures de planéité à l’intérieur du sarcophage, il a fait fabriquer une règle en acier de 12 pouces de long (30 centimètres) avec une précision de 1/10 000ème de pouce (0,0025 millimètres, soit 2,5 microns). Celle ci très exactement :

Voir page 146. Jusque là, tout va bien. Il l’a ensuite plaquée contre la paroi, et comme la pièce est sombre il a utilisé une lampe torche par l’arrière, afin de mettre en évidence un défaut de planéité en se fiant à son œil.

Rappelons que l’œil humain ne va pas plus loin que 0,1 mm, et encore, dans les meilleures conditions d’éclairage. http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/doscel/imgAr/anim/echelle.html

Pour le moment la précision supposée de planéité de ce bloc n’est pas donnée dans la vidéo, qui n’est qu’un avant-goût. Il serait intéressant d’avoir le chiffre, la technique de mesure employée ne correspond pas à l’usage habituel en métrologie...

Citroën arrivait à atteindre le micron en atelier climatisé pour les usinages des blocs hydrauliques et autres tiroirs qui composent l’usine à gaz nommée la DS.


5/ des empreintes en creux dans le calcaire

Ce qu’on voit là n’est pas le mur fini, mais la face arrière du mur. En effet, la finition n’était pas brute de calcaire, mais recouverte d’un revêtement de pierre plus noble. Lorsqu’un bloc servant au revêtement était plus profond que les autres, il était plus simple de creuser dans le calcaire tendre pour lui laisser un espace que de tailler dans le granit ou la diorite, selon les cas. On peut voir des exemples ailleurs, comme ici :


6/ bloc du fronton du Temple de la Vallée

Pendant un court instant, à 1’33", on voit un bloc avec des arrondis cher à Christopher Dunn. On le retrouve sur son site http://www.gizapower.com/pma/

On peut y constater qu’il a encore une fois superposé des cercles sur une construction. L’idée n’est pas idiote en soi, il est fort possible que les gabarits aient été réalisés de cette manière.

Mais il a déja utilisé cette technique pour « démontrer » la parfaite symétrie d’une autre sculpture, tout en s’arrangeant quelque peu avec le tracé pour qu’il corresponde à ce qu’il cherchait à démontrer. Exemple de tracé de cercles sur une photo :

Une autre version en couleur, sur laquelle j’ai fait un gros plan :

La différence est subtile entre les 2 côtés. Mais rappelons que c’est agrandi. L’accumulation de petits décalages passe inaperçue et donne l’impression d’un ensemble cohérent.

J’en déduis donc qu’on va encore entendre que seules des machines numériques sont capables de découper de tels contours avec précision. Ce qui est en plein dans les compétences de Chris Dunn, puisqu’il est opérateur de machines à commande numérique (et non ingénieur comme on le lit parfois).


7/ un bloc de 50 tonnes

Sans doute trop lourd pour être déplacé sans grue ... Il suffit de mentionner l’obélisque de 230 tonnes place de la Concorde à Paris pour clore ce sujet. C’est relativement bien détaillé ici :
http://www.lepoint.fr/culture/le-fabuleux-voyage-de-l-obelisque-de-la-concorde-22-06-2014-1838588_3.php

Il est exact que la méthode d’érection n’a pas forcémemt été la même, puisque celle de l’obélisque de Paris a probablement fait appel à bien plus de bois que ce dont les Égyptiens pouvaient disposer, mais faut-il rappeler que là non plus il n’y a pas eu d’usage de grue ni d’aucune machine moderne ? Uniquement des cordes et des glissoirs, qui peuvent très bien être réalisés en cèdre. À titre préventif, je tiens à signaler que les Égyptiens étaient experts en fabrication de cordes solides à base de papyrus, certaines mesurant près de 30 mètres.
http://web.archive.org/web/20080626064154/http://dsc.discovery.com/news/2008/06/20/rope-cave-egyptian.html

Exemple de cordes découvertes à Mersa Gawasis, datant de la 12ème dynastie. Des cordes équivalentes ont été découvertes à Ouadi el-Jarf, contemporaines de la construction de la pyramide de Khéops.


8/ des supposés blocs en polymère

La théorie de Davidovits au sujet des blocs moulés n’existe que sur le papier. Aucune étude sérieuse n’a jamais permis de la prouver. Dans les « expériences pratiques » qu’il a faites, il n’a même pas suivi sa propre recette, selon laquelle de l’argile serait extraite du calcaire en ajoutant du natron, mais a ajouté de l’argile en sac comme on peut en trouver dans les magasins pour la construction. Peut-on se fier à cette expérience ? On peut la voir en vidéo ici :
https://www.youtube.com/watch?v=WbmPFHV5hJU

Il lui a fallu plusieurs jours pour obtenir un bloc d’une tonne, mélange de calcaire, de natron et d’argile. Sans cuisson, ce mélange a peu de chances de résister 4000 ans aux intempéries.

Davidovits est aussi présent lors des recherches sur les « pyramides de Bosnie », où selon lui, comme par hasard, on trouve aussi du « béton polymère ». Il a fait des conférences à leur sujet accompagné de Chris Dunn (tiens tiens ! on le retrouve !) et de Graham Hancock, un écrivain spécialisé dans les théories du genre Ancient Aliens.

On pourrait objecter qu’il n’avait pas d’autre choix que d’ajouter de l’argile kaolin, faute de disposer de calcaire marneux, appelé aussi calcaire impur, comme à Gizeh. Pourtant, on trouve aussi ce type de calcaire un peu partout en France, notamment dans la région parisienne, non loin de l’endroit où est situé le siège de son entreprise l’Institut Géopolymère. Peut-on faire confiance à quelqu’un qui n’applique pas ses propres recettes ?


9/ le sarcophage dans la Chambre du Roi

Ici on a simplement des images. Je m’attends à une « extrême précision ». Il suffit de citer les relevés de Petrie et je crois Lehner aussi pour mettre à mal cette légende. Le sarcophage n’est pas d’équerre, et pire encore il présente des défauts de fabrication qui ont été plus ou moins bien camouflés (perçage trop profond à 2 endroits).

D’après les mêmes relevés de Petrie, il n’y a pas que le sarcophage qui soit de travers, mais aussi la Chambre du Roi au complet. Les murs ne sont pas droits, le plancher a des creux de 5 à 6 cm, et les poutres du plafond ne sont pas taillées avec les deux faces parallèles. Il n’en reste pas moins que le travail est magnifique, mais pas précis au centième de millimètre comme on peut le lire souvent. En ce qui concerne les mesures de la Chambre, sarcophage et plafond inclus :
http://www.ronaldbirdsall.com/gizeh/petrie/c7.html#51

Il est évident que tout ceci n’est que suppositions de ma part, il est tout à fait possible que les images qu’on voit dans cet aperçu soient exploitées et interprétées de manière complètement différente dans la vidéo finale. Cependant, au vu du ton du premier épisode et des thèmes habituels de cette joyeuse équipe, j’en serais très surpris. Les paris sont ouverts !

« Tu dois t’efforcer d’être sincère avec ton prochain même si cela doit lui causer du chagrin. »
Aménémopé (époque ramesside vers -1300/-1075).


Mise à jour du 17 juin 2015 : Finalement ce n’était pas l’opus 2 que ce teaser annonçait, mais un "opus 1,5"... ou comment recycler les rushes inutilisés de l’opus 1...

P.S. :

Encore une fois, un grand merci au forum d’égyptologie www.ddchampo.com pour l’aide !


Forum
Répondre à cet article
LRDP : opus 2
Jacques Grimault - le 6 avril 2015

« Tu dois t’efforcer d’être sincère avec ton prochain même si cela doit lui causer du chagrin. »
Aménémopé (époque ramesside vers -1300/-1075).
Désolé de vous décevoir, Amis lecteurs d’Irna : pas une seule ligne de cette critique glissante autant que déguisée ne correspond à l’Opus 2 de la Révélation des Pyramides : ce bref film dit teaser à faux - film de Patrice Pöuillard, dois-je encore préciser - n’a strictement rien à voir avec un prévisionnel de l’opus 2, tel que vous l’imaginez ou non : j’ai dis à de nombreuses reprises - et donc je répète - que le deuxième opus aura pour effet d’anéantir les zozos qui, comme vous, critiquent sans savoir, préférant imaginer et délirer sur des prémisses inexistantes, en ressassant des références déjà obsolètes par essence, etc. (pas de maths chez les Egyptiens, concepts mythologiques plutôt que raisonnés, formalisme moralisateur et religieux plutôt que philosophique, etc.) - pour rappel ; nous parlons plutôt de Bâtisseurs que d’Egyptiens, de Chinois, de Rapanui, de Péruviens, de tels ou tels, car, si vous avez regardé LRDP normalement, sans y superposer vos habituelles stupidités, vous aurez remarqué que le propos dépasse très largement l’Egypte et l’égyptologie, et, bien qu’il fasse de la place à Chris Dunn, ne repose en aucun cas sur des hypothèses et théories issues d’ailleurs que mes propres observations et déductions (pour rappel : Pi coordonné à Phi et au mètre ; Phi x 1/4 de périmètre terrestre entre Gizeh centre et Rapanui périphérie (etc.) ; Equateur penché en relation avec le nord géomagnétique ; nord géomagnétique en relation avec l’activité solaire et les récits anciens de catastrophes cycliques, etc. ) ; c’est dire si la claque va être magistrale et inattendue ! On se retrouvera donc au moment où, la claque à jamais marquée sur vos trognes d’imaginatifs frustrés de n’avoir rien découvert part vous-mêmes, car préférant le confort intellectuel à la fatigue des voyages et des remises en questions solitaires et rigoureuses, vous serez obligés d’admettre que vos simagrées de contorsionnistes de la ’pensée’ vous auront fait paraître tels que vous êtes : des aveugles donnant des leçons sur ce qu’est la vue, bien que vous ne parliez que de vision... A la prochaine donc, lorsque nous en auront fini avec les procès à répétition dus à l’escroc que vous n’avez jamais cherché à identifier, rencontrer, faire s’exprimer, car vos "enquêtes" sont de cette farine avariée : parler et écrire sans aucune valeur, car vos propos ne repose que sur le vent des "idées" que vous prétendez avoir... Allez sur le terrain, et vous verrez que les perspectives sont bien différentes de vos niaiseries ! Erik Gonthier, lui, a osé, et il en fut transformé, car ce sont de vraies révélations, et non des billevesées de doxographes à la petite semaine, ce que vous êtes... Entre grandiose et minable, le public sera amené à séparer le bon grain de l’ivraie, et dans le public, il y a de vrais scientifiques, et pas seulement des épiciers de votre espèce...

LRDP : opus 2
Abacus - le 9 avril 2015

Eh bien, M. Grimault, puisque vous êtes ici, et puisque vous n’avez pas jugé bon de répondre de manière satisfaisante à une seule commentaire de Nali, peut-être vous seriez assez aimable pour satisfaire la curiosité de vos lecteurs anglais sur un point au moins.

Il y’a plus d’un an, Irna a suggéré que peut-être un jour vous répondriez à cette question.

Pourriez-vous nous dire quand nous pourrions attendre cette réponse ?

LRDP : opus 2
Courroux - le 14 avril 2015

Bravo monsieur Grimault, vous êtes un homme de courage pour affronter tous ces trolls puériles à qui tout échappe, parce qu’ils ignorent tout simplement, c’est toujours la même histoire, ces personnes n’ont pas d’yeux pour voir et d’oreilles pour entendre.

Merci et que vive la tradition, la science, la vraie.

LRDP : opus 2
Ekliane - le 19 avril 2015

Vous avez raison, venir injurier les sceptiques sur le net plutôt que d’alimenter un réel débat, le summum du courage et de la maturité.

LRDP : opus 2
Comte Derleth - le 27 avril 2015

Exactement, la science, la vrai, celle du bon sens !

Au diable ces foutaises comme quoi la science serait finalement contre intuitive et que les sens humains seraient, sois disant, inefficaces voir trompeurs lorsqu’il s’agit d’analyser des données !

Han ! On les aura ces foutus trolls qui posent des questions d’une bêtise avilissante et qui pensent que la science, la vrai, l’humaine, s’observe au moyen de technologie barbares et de microscopes ! Heureusement que le courageux Grimault est là pour emmener l’humanité vers la vrai vérité, celle de la numérologie, des hypothèses réfutées du XIXème siècle et de l’insulte systématique lorsqu’un mouton pose ses questions !

La science, c’est une question de foi !

Deux questions anodines
Kalos Kagathos - le 1er mai 2015

Cher monsieur Grimault,

Puisqu’il semble que vous interveniez sur le site d’Irna, et que vous délaissiez vos pages Facebook (P&G – Révélation and P&G – Officiel, à l’exception de votre récente réaction à un entretien accordé par Monsieur Jean-Claude Barbolosi sur un site de mathématiques lycéennes), je me permets de venir, ici, vous poser deux questions.

Le film de Patrice Pooyard, sorti en 2012 et intitulé « La Révélation des Pyramides » (dont vous êtes l’informateur et l’auteur, y compris le livret), fait mention dans son introduction, et par le truchement de la narratrice, de l’exposé, je cite : « de faits inexpliqués de l’égyptologie ». Soit !

A 00 :01 :17
Votre collaboratrice mentionne la « résistance extraordinaire aux séismes » de ces constructions monumentales que sont les pyramides. Tout un chacun peut en convenir. Mais, dans ce cas, qu’en est-il de la localisation tridimensionnelle du centre de gravité (ou du barycentre) de celle de Khéops qui semble retenir toute votre attention ? Première question que j’adresse au mathématicien.

A 00 :03 :17
Une image, fugace, apparaît à l’écran. C’est une carte géographique d’un pays nommé « UAR », l’acronyme de « United Arab Republic ». Quelques mots d’histoire récente. La République Arabe Unie fut fondée, en février 1958, par le Colonel Nasser par association de l’Egypte avec la Syrie et le Yémen, dans le cadre d’un projet plus vaste et pan-arabique. Très tôt, le Yémen se défile … Je passe sur les tensions entre baasistes irakiens et socialistes nassériens, alliés aux libanais. Toujours est-il qu’une révolte éclate en Syrie en septembre 1961, un putsch qui met fin au rêve de la RAU … et de l’Egypte. Cette dernière conservera, sous le manteau, cette appellation obsolète d’origine peu contrôlée jusqu’en 1971. Ce bref rappel m’est apparu incontournable car vous deviez être très jeune au moment de ces événements, ce qui n’était malheureusement pas le cas de votre serviteur [ne me dites pas que vous participiez à l’opération *Kadesh* ;-), et que Patrice Pooyard déjà né re ,-)]
D’où ma seconde question, à la veille de la sortie de l’Opus 2 : quelles sont les raisons, réelles et sérieuses, d’employer un tel anachronisme dans votre ouvrage commun ?

A vous lire.

LRDP : opus 2
Nicolas78 - le 27 juillet 2015

Monsieur Grimault à dit : "vous auront fait paraître tels que vous êtes : des aveugles donnant des leçons sur ce qu’est la vue, bien que vous ne parliez que de vision..."

"Erik Gonthier, lui, a osé, et il en fut transformé, car ce sont de vraies révélations, et non des billevesées de doxographes à la petite semaine, ce que vous êtes..."

"Entre grandiose et minable, le public sera amené à séparer le bon grain de l’ivraie, et dans le public, il y a de vrais scientifiques, et pas seulement des épiciers de votre espèce..."


C’est tout ce que vous avez à répondre comme contre-arguments Mr Grimault ?

Vous qui dans vos conférences ne cessez de vous plaindre à propos de l’ad-hominem, preuve de l’incapacité à répondre d’on souffre l’interlocuteur.
Vous projetiez sur ce que vous voyez comme vos ennemis vos propres ressentiments, n’acceptez pas la moindre critique, même la plus basique, même celle qui ne détruit pas toute vôtre œuvre en appuyant les arguments et les idées les plus raisonnables et les verités qui y figurent.
Sur vôtre propre forum, vous n’osez voir que certain de vos "suiveurs" debunk vos propres idées, tout en s’attachant paradoxalement à la numérologie...plus simple à faire passer à coup de rhétorique.
Mais avouez tout de même que c’est plutôt mauvais signe.

Vous dites aussi : "c’est dire si la claque va être magistrale et inattendue !" (en parlant de l’épisode 2 à venir)
Pensez bien que nombreux sont ceux qui on déjà preparer leurs chips, leurs bières, et leurs plumes. On attend plus que vous.

LRDP : opus 2 ?
PC - le 6 avril 2015

Mr Grimault
Cessez de prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages ! Vous n’en deviendrait qu’un peu plus sérieux aux yeux de vos interlocuteurs.
Vous ne faites que brassez des informations déjà émises par des tierces personnes datant du 19 siècle/20 siècle (par exemple Beauval) en les remettant au goût du jour.

Bref rien de nouveau sous les tropiques, c’est très décevant !

Sphinx
anonymous - le 5 septembre 2015

Bonjour à toutes et à tous,

Personnellement, je reste comme tout le monde assez fasciné par cet héritage qui nous vient de la civilisation égyptienne ou d’avant.
Je trouve intéressante la démarche de M. GRIMAUT car elle a le mérite de remettre en question des concepts qui sont tout de m^me figés depuis plusieurs années sans non plus s’appuyer sur des bases et des arguments non contestables.
Mais comme dans le monde de l’entreprise, je fais parti de ceux qui pensent que tout sujet peut et doit être aborder si l’on souhaite avancer.
Par exemple, si l’on se penche sur le sphinx d’égypte, j’aurais plusieurs questions à poser aux personnes qui n’ont aucun doutes.

a première est : - Pourquoi appelle t on cela un shpinx ? En effet, si je pars du sens mythologique, le sphinx était une créature à trois parties distinctes en l’occurence un corps de lion , des ailes et un visage d’homme. Si je me penche ailleurs ce n’était pas un visage d’homme mais un autre animal. Mais dans tous les cas il est question de trois parties distinctes. Or j’ai beau chercher je vois à l’heure actuelle un corps de lion et une t^te de pharaon. Alors pourquoi appele t on cela un sphinx puisqu’à priori il n’ ya rien en commun.

Ensuite : - pouvant constater de la grande précision dont font preuve les égyptiens, comment se fait il que la tête soit si mal proportionnée vis à vis du reste du corps ?

Enfin : - Après avoir vu un documentaire il y a quelques années mettant en évidences les aspects d’érosion des roches, j’avoue avoir été surpris mais dans le bon sens car j’ai trouvé cette remarque pleine de bon sens.

Alors voilà, je me demande pourquoi les égyptologues persistent à appeler ça un sphinx et à ne pas admettre ne serait ce que l’éventualité que cette structure était là depuis beaucoup longtemps.
Si tous les experts pouvaient associer leurs savoirs, nous pourrions avancer beaucoup plus vite pour le bien de tous.

Merci pour vos réponses.

Sphinx
Epiméthée - le 5 septembre 2015

Bonjour,

A propos du sphinx, je laisse volontiers d’autres répondre aux autres thèmes :

Comme toutes les figures mythologiques, l’histoire des Sphinx est longue et complexe. Son iconographie est moins figée que vous ne le laissez entendre. Par exemple, tant Eschyle que Sophocle nomment "chienne" celle d’Oedipe, bien qu’il puisse s’agir d’une expression figurée, et Palaiphatos (Histoires Incroyables IV) précise qu’elle avait un corps de chien, tout en l’identifiant ensuite à une amazone.

Les sphinx égyptiens doivent leur nom grec à Hérodote (livre II, CLXXV), qui parle des androsphynx du temple de Sais. Celui de Gizeh est par contre identifié comme un sphinx par Pline l’Ancien, dans son Histoire Naturelle, Tome II, Livre XXXV, Chap. XVII.

Le nom est resté, faute de mieux, tout en faisant référence à des créatures au fond passablement différentes.

Ceci dit, l’animal apparaît tardivement relativement à l’Egypte dans le monde grec. La première mention du fléau des thébains, sous le nom de Phix, apparaît bien sur dans la Théogonie d’Hésiode, soit au VIIème siècle avant J-C, mais sans description de la créature.. Son iconographie est à mettre en lien avec les lions ailés du Moyen-Orient et de la Crète. Si le type de créature est connu depuis les peintures et céramiques protocorinthiennes (-725-600), dans ce cas, il s’agit d’animaux décoratifs, c’est à dire non liés à des scènes mythologiques mais servant de sommets de colonnes ou de gardiens de tombes. La première attribution claire du nom à cet animal date d’environ -540, sur une coupe conservée à Munich (Munich 2243). C’est un type banal de représentation dans le monde méditerranéen de l’époque, sans doute recyclé par les artistes grecs au fil de l’élaboration du mythe oedipien.

Pour aller plus loin, il faudrait évoquer la famille des griffons, Lammasu, Shedu et autres créatures ailées et hybrides moyen-orientales, ou égyptiennes, puisque le griffon y apparaît vers-3000 environ, dont les nombreuses fusions, confrontations, les échanges et mélanges expliquent la richesse des représentations.
Pour donner une équivalence tout à fait fausse mais qui vous éclairera peut-être, les nains de Blanche Neige de Disney ne ressemblent aucunement à ceux du Moyen Age tout en appartenant à une même continuité. Par contre, il est futile de s’étonner qu’il ne se ressemblent pas. Les mythes évoluent et mutent...

Sphinx
Nali - le 7 septembre 2015

Merci Epiméthée, c est passionnant !
Grâce a toi j’ai découvert que Atlas avait des frères :)
Je pensais qu’il n’avait eu un rôle que dans Tomb Raider 1 :)
Assez secondaire a vrai dire ...

Je me permet une réponse de total néophyte aux interrogations de Sphinx.

Mon coté néophyte, loin être un handicap, me semble bien au contraire être un atout pour qui cherche a réellement se renseigner.
Dans le sens que si j’arrive a trouver l’info, même non spécialiste, n’importe qui est capable d’en faire autant.

La théorie du Sphinx plus âgé que le reste du site est récurrente.
La plupart ne s’appuient que sur 2 faits :
1/ la tête est trop petite par rapport au corps ----> elle a été retaillée d’une ancienne construction datée de ..... (insert here )
2/ les traces d’érosion ne seraient pas compatibles avec un age aussi récent que -2500 (et des brouettes)

Je ne cacherai pas que étant pour ma part très peu spécialiste de l’Égypte Antique je me suis posé aussi la question concernant l’age.
Voici donc ma humble opinion.

1/
a/
Il me semble que l’histoire de l’Égypte ne se limite pas a la construction des pyramides, mais que celles ci sont le résultat d’une évolution de la société qui a précédé et suivi cette époque.
Époque a vrai dire bien éphémère, mais au combien médiatisée, puisque pour le commun des mortels Égypte = pyramides, faisant fi du fait que il y en a a peine 2 grandes et une flopée d’insignifiantes.
Cette civilisation a duré des millénaires, et on mélange souvent Ramses et Kheops, pourtant séparés de 10 siècles.
Donc "une Égypte" n’existe pas, a moins de faire un raccourci rapide. Est ce que François Hollande a été sacré roi des Français a Rome ?
L’idée semble absurde, mais le décalage temporel est le même ( ou pire).

b/ en ce qui concerne le Sphinx, il est exact que la tête est clairement atteinte de nanisme.
Sur ce point, j’avoue avoir une interprétation très personnelle.
Ce genre de formation rocheuse existe, dépendant surtout des aléas géologiques.
Ma version :
- hey man, t a vu le caillou la bas ? On dirait notre DIEU !
- ah ben toi t’es pas "chouette / bras vers le haut / rond avec un trait dedans" ( a faire rougir Hatchepsout ou la fille de Khéops !) C’est forcément un signe divin. Bouge pas. on va affiner le boulot.

Z’y va qu’on taille ça pour que ça ressemble peu ou prout a un lion avec une tête humaine.

Bon .. Pas loin du site il y a une formation rocheuse naturelle avec la même tronche, mais c ;est un détail ...

c/ de part la fragilité du calcaire, cette "chose" a été réparée un certain nombre de fois. C’est même pas utile de filer des liens, c est facile a trouver.
Ce qui a mis un léger embonpoint au corps.
La plupart se focalisent sur la taille de la tête .. Comme si la longueur des pattes avant était normale ...
Comment expliquer que les pattes soient elle aussi trop longues ?
Retaillées en longueur, et vielles de 10.000 ans, ce qui expliquerai leur manque de proportions ? :P
Y a pas comme une faille la dans la "précision" présumée ?

2/
Les traces d’érosions chères a Robert Schoch ...
L’idée est que il ne pleut jamais en Égypte. Pourtant, même au temps de Mykerinos, il y a eu des pluies si fortes que Gizeh a été abandonné. Voir le "mur des corbeaux".
C’est sur, faut lire un peu pour être informé.

Je laisse a chacun le soin de trouver les sources, j y renonce pour ma part vu que personne ( ou presque ) ne semble les lire.

PS : l’idée initiale au sujet du Sphinx mélange de 3 est étrange . Il y en a a Louxor avec des têtes de bélier.
On en trouve pas mal avec des proportions totalement débiles.
"Pourquoi ne le dit on pas ?"
Il faut énormément se méfier de ce qu on croit savoir. Ça vient souvent des grecs qui ont repris les mêmes thèmes.

Sphinx
Epiméthée - le 9 septembre 2015

Et encore, Nali, comme pour tous les mythes, une fois qu’on se plonge dans les variantes, on s’aperçoit toujours qu’on oublie un détail. Et je te raconte pas les Oceanides innombrables.
Ceci dit, la théogonie est une saine et belle lecture.

bref, je voulais ajouter deux détails : d’abord, comme tu l’as dit, les grecs se référaient à leur propre culture, ainsi le sphinx était compréhensible pour les lecteurs d’Herodote puis de Pline. N’oublions pas qu’ils furent des autorités jusqu’à l’époque moderne, on peut presque dire au sens scientifique du terme. Effectivement, les auteurs européens répétaient tel quel leurs écrits. Ce qui explique aisément le nom des sphinx.

ensuite, c’est presque un détail, mais il faut comprendre les lions ailés, comme les taureaux d’ailleurs, comme un seul animal. L’idée d’hybride est moderne. Pour donner un exemple proche, cerbère est un chien à trois têtes et non pas l’amalgame de trois chiens !

Commentaire
Arc-En-Ciel - le 5 juin 2015

Bonsoir,

Ce site est vraiment admirable, je tiens à remercier son créateur pour tout ce travail de recherches et l’apport en images qui en découle.

En ce qui concerne la " révélation des pyramides " franchement vous avez tenu bon ! j’ai lu vos échanges avec Jacques Grimault et Patrice Pooyard à travers le web ainsi que sur votre site et c’est étonnant comment ces personnages ont tenté de vous destabiliser par de la manipulation ou de l’influence. Vous avez une très bonne répartie et vous savez vous défendre, c’est très agréable de vous lire.
J’ai eu l’occasion de voir il y a deux ou trois ans ce reportage sur youtube et même si je ne veux pas rentrer dans tous les détails que vous avez su déceler , je tiens à reconnaître que sa réalisation a été soignée et que les images qui y sont incorporées sont toujours agréables à regarder avec parfois de bonnes questions. Néanmoins j’étais resté sceptique vis à vis de la conclusion qui est évidemment farfelue. J ai tenté de retrouver l’informateur puis je suis tombé sur les interviews de Jacques Grimault dans des chaînes de radio plutôt étranges, j’ai remarqué son comportement envers les animateurs me laissant perplexe de la crédibilité de ses dires et surtout de son attitude à monopoliser la parole tout en ayant une nécessité de se justifier en permanence. Puis j’ai su qu’il dirigeait une association ésotérique (une secte quoi) pratiquant l’alchimie l’astrologie, la science hermétique toussa toussa bref là je me suis dit : Houston on a un problème. Quelques semaines plus tard, je tombe sur un site qui s’appelle Nioutaik puis deux autres je crois où j’ai bien ris, ils mettaient en relief les contradictions de Jacques Grimault d’une manière détournée jusqu’à ce que j’atterisse sur votre site où j’ai passé des mois à lire vos enquêtes. C’est très soigné, limpide même, j’ai vu des photos superbes, c’est vraiment top .Vis à vis des "pyramides "de Bosnie j avais mes doutes aussi. encore merci pour tous ces apports disponibles sur votre site, vous avez passé beaucoup de temps que ce soit pour les pyramides d Egype, le thème de la Bosnie et autres, sincèrement Bravo et merci de nous le faire partager gratuitement.
Je ne sais pas comment ça va se finir cette histoire de la " révélation des pyramides" mais dans tous les cas vos travaux remettent en question ce reportage sur divers points d’une manière sérieuse, vos débats avec ces deux personnages me convaincant encore plus de votre sincérité je peux vous assurer que je vais diffuser le plus possible votre site.
Vis à vis de Jacques Grimault je suis persuadé que lui-même ne croit pas à ce qu’il raconte et que c’est l’argent qui l’a envenimé, j’avais lu votre enquête sur les multi-comptes, là encore bravo, je l avais remarqué également mais pas aussi bien que vous l’avez décortiqué, c’est triste pour lui à son âge. Pour Patrice Pooyard je le mets dans le même sac, il est sans doute complice avec Grimault pour engendrer des bénéfices quitte à mentir, en revanche pour Eric Gonthier, si j’étais lui je me méfirai avant de m’associer avec ces personnes là, c’est le seul qui m’a parut honnête et qui n est pas parti dans le délire des atlantes.(d’ailleurs "délire" c’est un mot que JG emploie souvent comme si il savait pertinemment qu’il était lui même dans son délire) bref Eric Gonthier a deux filles je crois, j’espère que Grimault ne va pas délapider leur famille.

Je voulais juste commenter quelques impressions et remercier une dernière fois la personne qui a réalisé ce site, c’est super de pouvoir rester neutre et d’apporter des éléments d’une manière courtoise. Encore merci pour toutes ces belles photos, ces liens très intéressants, et surtout la recherche ainsi que la publication de vos enquêtes.

Voilà bonne continuation à tous, méfiez-vous de Jacques Grimault et de Pooyard, réfléchissez par vous-même, lisez des livres scientifiques et surtout restez respectueux dans votre dignité ! ces personnes l’ont perdu ne vous inquiétez pas et eux mêmes le savent. Il n y a qu’à les entendre patauger et se contredire, c’est pas grave les amis on a tous le droit de se tromper mais il est important de pas recommencer.

(ps : mon commentaire ne vise à mépriser personne, je tiens à le préciser, on peut échanger dans la bonne entente sans avoir à rabaisser ou à insulter et puis désolé pour mes fautes.

BISOUS A TOUT LE MONDE !

Commentaire
Irna - le 5 juin 2015

Merci Arc-En-Ciel, en mon nom et en celui de Nali qui est l’auteur de ce dernier article sur le teaser réalisé par M. Pooyard, pour tous ces compliments :)

Commentaire
Arc-En-Ciel - le 5 juin 2015

Merci à vous surtout, vous méritez tous les compliments possibles et amplement !

Je voudrais savoir si vous connaissiez une personne qui s’appelle Gabriel Silva, c’est une copie conforme de Jacques Grimault mais dans le net en Espagne. Il y a plusieurs vidéos à travers youtube où il parle d’alchimie, astrologie ect où il organise des voyages en Egypte et ailleurs mais dans une optique " science hermétique ", son comportement envers les personnes présentes (les clients des voyages) dans les différents sites d Egypte est assez similaire à celui de Jacques Grimault. Si vous ne connaissez pas ce Gabriel Silva n’approfondissez pas vos recherches car ça n’en vaut pas la peine, les vidéos ont tout du moins des images faites sur des sites dEgypte qui sont peu filmés à travers le web, le contenu audio de cette personne étant tout autre chose. Juste pour finir, c’est assez comique de le voir faire le tour de la pyramide rouge de Dashur en agitant sa petite baguette "electromagnétique" et le caméraman restant assez sceptique dans ses questions bref ça ne change pas beaucoup du pendule cher à Jacques Grimault. (vidéo du tour de la pyramide, de 2:30 à 13:30 https://www.youtube.com/watch?v=iNjAdNQstsY , les propos du Mr sont aberrants)
J’ajouterai juste que c’est flagrant de voir comment ces personnes tentent d’endoctriner le public à travers leurs idéologies et des connaissances qu’ils prétendent héritées afin de pouvoir désorienter ceux qui n’auraient pas leur libre arbitre.

Vis à vis de Jacques Girmault, j’ai vu une vidéo postée récemment (https://www.youtube.com/watch?v=XHdAU-50mQ4) sur une conférence qu’il a faite en mai à Rouen sur le thème OVNI, je voulais savoir si vous l’aviez vu et si vous pourriez répondre à quelques questions que je me posais.
À la 44 eme segonde il fait référence à ses " 40 ans de recherches" bon sur ce point je ne veux pas m’attarder, à la 7 eme minute il y ajoute " 108 enquêtes" réalisées par lui même qui constituaient la plus grande reserve d informations sur les ovnis à l’époque bon sur ce point je ne dirai rien non plus mais juste après il fait allusion à une appartenance militaire également à l’époque mais qu’il ne peut encore rien dévoiler. J’ai cru entendre sur "meta tv" qu il aurait fait partie d’une mission appellée Kadesh en Egypte et puis j ai lu qu’ un internaute l’a aussi mentionné sur votre site, je voulais savoir si vous aviez des informations crédibles à ce propos.
Puis à la 8 ème minute Jacques Grimault nous parle de ce prétendu zozo ou escroc de leur société, 23 PROCÈS à l’heure actuelle !! Ça monte, ça monte !! Parce que l’erreur est une pente chez lui...
A la 46 ème minute il affiche sa position sur la conquête lunaire d’une manière fugace mais tout en la remettant en question, à la 52 ème il nous présente une photo truquée et très reprise par les conspirationnistes vis à vis des effets de lumière et le drapeau qui se balancerait, bon c’est bien tenté mais toutes les preuves qui existent prouvent que les américains y sont parvenus et plusieurs fois, le plus ahurrissant c’est que le public semble être conquis et que personne n’ose le contredire dans son exposé.
Puis il parle de Mars, il montre des images qui ont été mal interprétées en basse résolution, il fait des allusions à des civilisations avancées bon il est bien imprégné dans son délire. Il prétend que Albert Eintein a "piqué" la théorie de la relativité à Henry Poincaré, comment il ose dire une telle chose, je lui conseille vivement d’écouter Etienne Klein... Il affirme par la suite qu’elle est fausse, que les "Anciens" connaissaient la fameuse vitesse de la lumière ect. Bon toute la conférence se termine dans des explications incohérentes dans son hermétisme, dans son alchimie en ajoutant des promesses de ses six opus qui ne verront probablement jamais le jour à moins qu’il ne sorte des vidéos sur ses "atlantes" ses "anciens" mais qui sont finalement des supports sans fondement. Je ne savais pas qu’en plus d’être un mathématicien renommé, un physicien expérimenté, un géologue à part entière, un biologiste dans le monde animal + végétal + humain, un musicien avec une telle voix et d’un talent avec son instrument, un sociologue spécialiste de TOUTES LES LANGUES DE LA TERRE ET DE L’UNIVERS ect ect, Mr Jacques Grimault est un imitateur ! je trouve qu’il reproduit assez bien la tonalité africaine et j’espère qu’au fond de lui il ne le fait pas en ayant une intention raciste, le public ne rigolant plus tellement en fonction que la conférence avance.
C’est dommage qu’il parle du thème des ovnis cette manière car je trouve que c’est un sujet intéressant mais avec lequel il faut prendre du recul et garder le doute. Réfuter la conquête spatiale et parler de la planète Mars comme il a fait c’est vraiment être dans l’ignorance et la tentative se semer la paranoïa chez les autres.

Je suis désolé d’avoir fait un commentaire si long mais pour résumer je voulais juste savoir si le nom de Gabriel Silva vous disait quelque chose (dans le cas contraire si le temps vous manque ne vous y intéressez pas) et puis si vous auriez des informations sur la supposée participation de Jacques Grimault dans l’opération Kadesh.
Cela n’est pas urgent.

Merci

Commentaire
Irna - le 6 juin 2015

Je ne connaissais pas ce Gabriel Silva : encore un beau chapeau d’aventurier :)
Malheureusement, mon espagnol est quasi-inexistant, ce qui m’empêche de savourer cette visite de la pyramide rouge !

Je n’ai pas encore regardé la vidéo de Grimault sur les ovnis - non plus d’ailleurs que son interview sur metaTV, je dois avouer que j’ai du mal à en ingurgiter plus de 5 minutes d’affilée. Que son public à Rouen n’ait pas relevé ses erreurs ou approximations ne m’étonne pas outre mesure : il s’agissait d’un "dîner OVNI" et donc d’un public crédule et déjà convaincu. Pourtant je vois que même parmi ses fans certains ont pointé des erreurs, ici par exemple où il voit dans la photo de Buzz Aldrin trois personnages au lieu de deux plus une ombre :)

Pour l’opération Kadesh, la seule que je connais est l’intervention militaire israélo-franco-britannique de 1956 contre l’Egypte lors de la crise de Suez, où des pilotes français ont participé au bombardement des aérodromes égyptiens. J’ai vu effectivement qu’un intervenant sur ce blog en parlait, mais ça m’étonnerait vraiment que Jacques Grimault ait pu en parler sur metaTV - il était un peu jeune à l’époque :)
Pourriez-vous réécouter l’interview et s’il en parle réellement me préciser à quel moment ?
D’une manière générale, je soupçonne que sa carrière militaire n’a rien de si mystérieux ni de si spectaculaire que ce qu’il laisse volontiers entendre ; d’après un de mes informateurs, qui le connaît très bien, il aurait fait son service aux Transmissions et été affecté pour l’essentiel à la musique du Mont Valérien...

Un aventurier mathématicien ...
Nali - le 7 juin 2015

Le site http://www.lacajadepandora.eu , dont est issu cette vidéo, est une merveille ! :)
Google translate m’a aidé, mais on découvre des choses intéressantes.

On y apprend que on trouvait au sommet de la pyramide de Khéops une "sphere électromagnétique" de 2,718 coudées royales, soit 2,7 metres.
Encore une nouvelle version de la coudée royale :) A croire que la coudée, c’est comme la gelée du meme nom, on peut en mettre partout sans prendre de risque.
Ce qui bien sur correspond a Phi. 1,618 et 2,718 c’est tout a fait pareil.

Aussi : "La surface originale de la pyramide », aujourd’hui en ruines", était de 100.000 fois le nombre pi (μ), qui est d’environ 3000 années d’avance dans la connaissance de μ.".
π et μ c’est tout a fait pareil ca aussi, bien sur.

Bref .... Le pur plaisir habituel lors de la lecture des pyramidiots :D
http://www.lacajadepandora.eu/2015/05/la-gran-piramide-de-keops-estaba-coronada-por-una-gran-esfera-electromagnetica/

Et cet autre grand moment ... :
http://www.lacajadepandora.eu/2015/05/jaime-maussan-presenta-fotografias-ineditas-del-supuesto-extraterrestre-recuperado-en-roswell/

Merci Arc En Ciel pour ces moments de divertissement :)
Je vais aussi essayer de voir la conférence a Rouen, mais j’ai également du mal a supporter plus de 5 minutes ...

Un aventurier mathématicien ...
Irna - le 7 juin 2015

L’histoire de la sphère au sommet de la pyramide de Khéops a été beaucoup diffusée en Espagne ; elle vient d’une thèse soutenue par un architecte, Miquel Pérez-Sánchez, thèse qui a malheureusement été validée par l’Université Polytechnique de Catalogne, malgré ses aspects délirants. J’avais repéré quelques articles critiques sur le sujet sur ce site : http://magonia.com/2012/06/04/piramidiotologia-cum-laude-por-la-universidad-de-politecnica-de-cataluna/
http://magonia.com/2015/05/22/el-csic-respalda-a-un-piramidiota/
http://magonia.com/2015/04/15/el-ministerio-de-cultura-espanol-subvenciona-a-un-piramidiota/
Cette nouvelle piramidiotie n’a pas encore vraiment touché la France, mais ce n’est qu’une question de temps avant qu’elle soit traduite et diffusée...

LRDP : opus 2 ?
phaser59 - le 2 juillet 2015

Bonjour,
je souhaiterais faire quelques remarques.
Tout d’abord je constate que vous n’avez aucune explication à apporter à certaines observations que rapporte J. Grimault dans son film.
Vous vous contentez de critiquer. Pourquoi pas...
Mais ces critiques ne sont pas à mon avis toujours très pertinentes.
Mais repartons des observations. Si on prend les carottages dans le granit, la première chose qui me frappe est le pas d’avancement de l’outil. A voir les photos il serait de l’ordre du mm/tr. En plus le pas d’avancement est assez régulier. C’est étonnant car j’ai assez l’habitude de faire des carottages de béton et l’aspect n’est absolument pas le même et il est absolument impossible d’avancer aussi vite même en appuyant fort sur la machine. Je ne connais pas d’outil qui permet d’obtenir un tel résultat.
Les méthodes proposées par les "debunkers" ne sont pas cohérentes avec les observations. (pas de stries marquées observables, pas de pas d’avancement mesurable). Si vous avez l’esprit critique comme vous le prétendez, pourquoi ne pas le dire ?
Jacques Grimault lui a l’honnêteté de dire qu’il ne sait pas comment on fait. Vous n’en savez pas plus que lui sur le sujet mais comme vous ne voulez pas l’avouer, vous laissez le problème de côté et préférez ne pas en parler...

Concernant les traces d’érosion "autour de la fosse du sphinx", je ne suis pas sur que vous parliez de la même chose. On vois nettement des traces d’érosion verticales dans le teaser auquel vous faites allusion, à 0’37 précisément. Or les images que vous donnez en explication montrent une érosion longitudinale...

En ce qui concerne la forme des blocs vous dites "il est donc logique de constater des chevauchements dans certains angles, lorsqu’un bloc était plus épais que ceux au-dessus et au-dessous." D’accord, mais ce qui est beaucoup moins logique, c’est qu’il n’y ait jamais le moindre jour entre les pierres, surtout si celles ci sont taillées grossièrement. On est ici sur un problème d’assemblage en 3D. Le problème n’est pas le surfaçage. On sait que les pierres ont parfois été retaillées en position. Je ne suis pas certain que vous ayez bien compris le problème. (Avez vous déjà construit des murs ??)

Pour ce qui est de la planéité des pierres,
"C’est le même Christopher Dunn pour lequel les pyramides sont en fait des centrales électriques, utilisant les mêmes techniques que Nikola Tesla". C’est sans rapport avec le sujet de la planéité des pierres.
"La planéité de sa surface serait précise au 2/10 000ème de pouce."
Là effectivement je suis assez circonspect avec les mesures de chris dunn.
Il faudrait une expertise vraiment indépendante. Les outils qu’il nous montre ne permettent pas à mon avis d’obtenir cette information. Ceci dit même si la précision n’était que de l’ordre du dixième de mm, ce serait déjà énorme non sur un objet de cette taille ?
"la technique de mesure employée ne correspond pas à l’usage habituel en métrologie". Je suis assez d’accord. J’ai fait un peu de métrologie en école d’ingénieur mais c’est très lointain...

Concernant les tracés par ordinateur sur la photo de la statue c’est vrai que ça paraît un peu arrangé. Il faudrait pouvoir vérifier par soi même sur ordinateur. A 1’21’’10 dans guizeh 2015, il donne une image où toutes les mesures pour les 2 côtés de la statue sont absolument identiques. Dommage que chris dunn ne fournisse pas sur son site les photos en haute résolution pour que chacun puisse se faire une idée.
Néanmoins je vous signale que Le Chatelier (dont les lois de déplacement des équilibres chimiques sont enseignées dans toutes les facultés de science du monde) estimait que les statues n’étaient pas en pierre naturelle. Il est curieux qu’aujourd’hui les scientifiques soient largement absents de ces questions...
Bon il faut dire que vu l’agressivité à l’encontre de certains qui osent se mouiller doit en refroidir plus d’un.
Par ailleurs vous remettez en cause le sérieux de Davidovits. Ingénieur chimiste, et ayant déposé des dizaines de brevets dans le domaine de la fabrication des bétons poymères.
"La théorie de Davidovits au sujet des blocs moulés n’existe que sur le papier. Aucune étude sérieuse n’a jamais permis de la prouver."
Il présente sur son site des arguments assez convaincants que vous ne prenez pas la peine de réfuter. Je ne suis pas sur que Davidovits soit le père des bétons polymères, aujourd’hui largement utilisés dans l’industrie, mais il semble que oui d’après sa fiche wikipédia. (Je vous signale que beaucoup de vasques de salle de bain vendues aujourd’hui dans les magasins de bricolages sont en béton polymère. L’aéroport de Brisbane construit l’année dernière l’est aussi par exemple. Donc non, les bétons polymères ça n’existe pas que sur le papier... ).
Toujours est-il que d’aller contre un scientifique reconnu, qui a étudié, innové toute sa vie et qui connaît je pense très bien son sujet, et ce, sans avoir le moindre argument scientifique me paraît plus que léger.
"Il a fait des conférences à leur sujet accompagné de Chris Dunn (tiens tiens ! on le retrouve !) et de Graham Hancock, un écrivain spécialisé dans les théories du genre Ancient Aliens."
En quoi le fait d’avoir fait une conférence avec untel ou un autre invaliderait la qualité de ses recherches ?? Son cursus est impressionnant...
Les théories de Davidovits ont aussi l’avantage pour moi d’expliquer certaines observations de terrain, notamment les ajustement ultra précis de certains blocs. Pour moi la théorie qui a le plus de chances d’être la bonne et celle qui rend le mieux compte des observations sur le terrain. (De la même façon que la théorie de Kepler sur la trajectoire des planètes avait plus de chance d’être la bonne que celles établies par ses prédécesseurs car c’est celle qui s’accordait le mieux avec les observations)

"le bloc de 50 tonnes"
Sur le document que vous donnez en référence sur le site du magazine le point, je constate que l’obélisque n’est jamais soulevé complètement mais qu’il y a toujours une partie qui repose sur le sol ; En plus la structure est très encombrante. Bref pas si facile de déplacer de tels blocs. Ce n’est pas une critique mais juste une remarque.
Quoiqu’il en soit en admettant qu’il soit possible de déplacer ces blocs sans machine pourquoi avoir mis des gros blocs sur des plus petits comme les ’’batisseurs’’ l’ont souvent fait alors que ça complique la tâche ?

Bref, je ne suis pas sur que votre article permette de mettre à mal le documentaire LRDP que j’ai vraiment trouvé très intéressant. Il présente tout un tas d’images que l’on ne m’avait jamais montrées.
Certes Jacques Grimault dit parfois de grosses bêtises, comme lors de sa conférence sur les ovnis. (Voir mon commentaire à ce sujet.) Mais cela remet-il en cause tout son documentaire ? J’ai l’impression en lisant l’article que vous cherchez plus à démonter son travail qu’à comprendre les faits. Dommage, on n’avance pas beaucoup avec des gens comme vous...

LRDP : opus 2 ?
Nali - le 2 juillet 2015

Bonjour.

Pourquoi parler d’avancement ?
Tout ce qu’on voit est des stries dans la carotte.
Dans la photo du lien, rien ne prouve qu’elles sont hélicoïdales, .
Sachant qu’elle vient du site de Chris Dunn, le moins qu’on puisse dire est qu’il a une opinion déjà faite sur les perçages.
Donc le fil enroulé est une belle mise en scène, il faudrait une vidéo en gros plan qui fait le tour.
On voit bien que la répartition des dites stries n’est pas régulière.
Par ailleurs, on trouve des essais réalisés avec la méthode du tube en cuivre et du sable, et le résultat est curieusement identique.
Quelle conclusion doit on en tirer ?
http://rekhmire.ru/topic125.html
###
Je ne comprend pas trop l’allusion aux traces d’érosion verticales. A 00:37, les traces sont bien sur les bords de la fosse, ainsi que je l’écris, et plus précisément coté Ouest.
Ce qui est tout a fait compatible avec une érosion par les eaux de pluie, puisque le terrain est en pente.
Les traces d’érosion horizontales s’expliquent assez facilement, la roche dans lequel le Sphinx est taillé n’est pas homogène. Donc forcément certaines parties vont souffrir plus que d’autres de l’érosion causée par le vent et le sable, et on ne peut pas non plus ignorer la dégradation due aux remontées d’eau depuis la nappe phréatique.
Ne pas oublier que celle ci est très peu profonde, raison pour laquelle il faut régulièrement pomper l’eau dans la cavité sous le Sphinx.
###
Il y aurait en effet un jour entre les blocs si ceux ci étaient taillés grossièrement.
Hors, ça n’est pas le cas, et il n’y a donc pas de jour visible.
CQFD
Oui, j’ai déjà construit des murs. Mais pas avec le même souci de qualité que les égyptiens, et en général avec des parpaings et du ciment.
Je ne vois pas trop ce que ça change au débat ....
###
Si les théories de Chris Dunn étaient exactes, et que les blocs avaient été découpés avec des machines, on pourrait s’attendre a ce que ça soit tous les bloc.
Or, la qualité des découpes est plutôt inégale, et laisse a penser que ça a été fait a la main.
Pourquoi se donner la peine de faire le travail de manière pénible, alors qu’on a des moyens plus efficaces ?
Pour occuper les ouvriers ? Par masochisme ? Punition ?
Ça ne tient pas debout ...
Curieux que ça soit toujours le même bloc qui soit montré, alors qu’il en existe des millions sur le site et sur d’autres.
###
Davidovits .... Qui croit lui même tellement peu a sa théorie qu’il doit ajouter de l’argile pour qu’elle fonctionne ...
C’est pas parce que il a fait des découvertes concernant le béton que tout ce qu’il dit est vrai.
Oui, les matériaux polymères sont une réalité. Faut il pour autant en voir partout ?
Ses théories sont loin de faire l’unanimité, et il est faux d’écrire que les scientifiques ne se sont pas penchés sur le sujet.
Exemple :
http://web.archive.org/web/20120211115258/http://www.cmc-concrete.com/CMC%20Seminars/2007%20ICMA%20Pyramid.pdf
https://fr.scribd.com/doc/2579797/2007-The-Great-Pyramid-Debate-29th-ICMA

Le Chatelier a vécu de 1850 a 1936. Ce qui nous ramène au 19eme siècle. Il avait très certainement des qualités, mais pas les moyens modernes que nous avons actuellement.
Davidovits s’appuie sur celui ci pour argumenter sa théorie, mais il s’avère que Le Chatelier était dans l’erreur ...
Voir page 230 et suivante du 2eme lien ci dessus.
En gros, il reste quoi ?
Une théorie qui ne fonctionne que si on modifie la recette, défendue par quelqu’un malgré le fait que ses analyses soient réfutées par d’autres chercheurs, et qui s’appuie sur une théorie précédente démontrée fausse.
Ça va mal, non ? :)
###
Le bloc de 50 tonnes est en hauteur, en effet, mais a peine a 50 cm environ du sol.
Je n’ai pas l’impression qu’il soit sur des plus petits, au contraire ...
Quelle est votre explication ?
Grue moderne ou lévitation ?

###
"J’ai l’impression en lisant l’article que vous cherchez plus à démonter son travail qu’à comprendre les faits."
Les faits ? Mais je ne fait que ça : citer des faits :D
Alors que Jacques Grimault ne fait que des extrapolations gratuites.

LRDP : opus 2 ?
phaser59 - le 3 juillet 2015

Vous répondez vite !
Objection retenue pour la photo de chris dunn.
On ne peut pas être sur que le sillon est hélicoidal à partir de la photo.
"On voit bien que la répartition des dites stries n’est pas régulière."
En effet mais n’est ce pas normal dans un matériau hétérogène ?
Quoi qu’il en soit il faudrait effectivement une vidéo, beaucoup plus difficile à truquer.
Dans guizeh 2015 à 1’26’14’’ il nous reparle d’un sillon spiralé mais encore une fois c’est une photo. Si ce n’est pas une spirale, c’est clairement de la manipulation je le reconnais car le fait que ce soit hélicoidal ou pas change tout.
Dans ce cas la technique russe mise en lien fournit un résultat probant.

Concernant les pierres plus grosses sur des plus petites c’est visible au temple de Baalbek. (Et là c’est des pierres de 800 tonnes quand même...)
http://www.bible.ca/archeology/bible-archeology-jerusalem-temple-mount-temple-of-jupiter-baalbek-lebanon-trilithon-corner-herodian2.jpg
Quelle est votre explication ? Grue moderne ou lévitation ?
Une pierre de 800 tonnes ça me pose un gros problème quand même car une grue moderne ne soulève pas ça de toutes façons. Il faut donc admettre que c’est plus facile plus facile de déplacer une pierre de 800t avec des cordes en ne connaissant même pas la poulie qu’en utilisant des engins modernes.
Sinon reste la lévitation...
Le déplacement avec des cordes (et beaucoup d’ingéniosité) reste donc le plus vraisemblable ce qui veut dire que malgré tous les "progrès" de notre brillante société on arrive pas à surpasser ce que les gars faisaient il y a plusieurs milliers d’années.

Concernant les liens d’experts contredisant les théories de Davidovits, je ne suis pas assez compétent en cristallographie.
Est-ce que oui ou non on a retrouvé des fibres organiques et autres objets hétéroclites dans le calcaire ?

"Ses théories sont loin de faire l’unanimité"
Einstein non plus, ni Newton, ni d’ailleurs aucun découvreur en son temps il me semble...

Si les théories de Chris Dunn étaient exactes, et que les blocs avaient été découpés avec des machines, on pourrait s’attendre a ce que ça soit tous les bloc.
Ils avaient peut être aussi des machines qui travaillaient grossièrement...
Non je plaisante mais il y a beaucoup de choses qui sont pour moi incompréhensibles ce qui a le don de m’énerver.

LRDP : opus 2 ?
Nali - le 3 juillet 2015

Davidovits s’appuie en effet, entre autres, sur la présence selon lui de fibres organiques et de bulles d’air dans un échantillon qui lui aurait été confié en 1982 par JP Lauer.
Il s’explique sur cette page :
http://www.geopolymer.org/fr/archeologie/pyramides/les-pyramides-2-les-preuves

Bien que n’ayant pas de compétences particulières en géologie, j’ai taché de vérifier la pertinence de ses arguments.
Il est écrit :
"Or, cette section montre la présence de fibres végétales et de bulles d’air inexistantes en temps normal dans un calcaire de l’ère éocène de 60 millions d’années ! "
Voila qui commence plutôt mal, puisque il y a 60 millions d’années on est encore au Paléocene, il faudra attendre encore 4 millions d’années avant que commence l’Éocène.
Ça n’est bien sur qu’un détail, probablement une étourderie, mais j’ai la fâcheuse manie de vérifier ce que je lis :) .
#
Un des 2 liens que je cite plus haut arrive a la conclusion, preuves a l’appui, que les roches étudiées ne sont pas artificielles, mais naturelles.

Selon lui (voir http://www.geopolymer.org/fichiers_pdf/XRAYSTONE.pdf), les fibres organiques qu’il déclare voir dans la roche sont des cheveux.
Il est étonnant qu’aucune analyse n’ai jamais eu lieu afin de prouver que c’est bien des cheveux. A ma connaissance, du moins.
Le document d’origine date de 1984, on ne pourra pas dire qu’il n’en a pas eu le temps :)
#
En ce qui concerne les "bulles d’air", la encore tout ce qu’on a est une photo en noir et blanc de mauvaise qualité, montrant des espèces de trous dans le matériau.
Bulles d’air ou bien simplement cavité laissée par un animal ou plante aujourd’hui désagrégé ?
Il ne m’a pas été difficile de trouver des photos de blocs de calcaire avec bien plus de "bulles" que ça ! :)
http://www.dreamstime.com/stock-photo-fragment-porous-limestone-wall-image11061910
http://www.alibaba.com/product-detail/Rare-porous-limestone-and-all-types_103220500/showimage.html
https://www.flickr.com/photos/oldradioguy/17224083056
http://www.beg.utexas.edu/UTopia/centtex/centtex_geo.html
Polymères la encore ?
#
Il en arrive même a proposer sa version de la traduction de la Stèle de la Famine .
Par une curieuse coïncidence, le hiéroglyphe qui est montré est le seul que je connaisse. la Demi lune ne symbolise pas de la pierre moulée, mais du pain cuit sur la pierre .
Ce qui, dans un contexte parlant de nourriture, ne me parait pas hors sujet.
http://www.museum.agropolis.fr/pages/expos/egypte/fr/pains/hieroglyphes/pains_hieroglyphes.htm

Le voila désormais spécialiste des hiéroglyphes ! Ce monsieur a décidément plus d’une corde a son arc :)
Un nouveau Champollion sans doute, doublé d’un nouveau Kepler ...
###
Même biais de raisonnement au sujet de la Stele d’Irtysen.
Cet artisan qui semble avoir une haute estime de lui même écrit :
"Je sais faire des pigments, des produits qui fondent sans que le feu les brûle, et en outre insolubles à l’eau."
Il ne parle pas de moulage ou quoi que ce soit d’analogue, contrairement a ce que déclare Davidovits, et il faut une bonne dose d’imagination pour y voir la recette des blocs en polymère.
Il est très possible que ça soit en fait la description de la technique de la "fritte émaillée".
http://www.aime-free.com/article-les-merveilles-de-la-fritte-emaillee-episode-n-1-arts-en-egypte-ancienne-61933715.html
http://www.aime-free.com/article-les-merveilles-de-la-fritte-emaillee-2e-episode-arts-en-egypte-ancienne-62009754.html

###
Le bloc de 800 tonnes est impressionnant, mais l’exemple maintes fois cité est que un bloc de 1500 tonnes a été déplacé, sans plus de moyens techniques que les Égyptiens.
Pourquoi donc y revenir ...
Et on trouve aujourd’hui sans problème des grues capables de soulever 800 tonnes.
Vous pouvez en louer une ici, par exemple, elles se déplacent a domicile :
http://www.terex.com/cranes/fr/products/allterraincranes/index.htm
###
Il reste, et il restera peut être toujours, une quantité énorme de choses pour lesquelles nous n’avons pas d’explications.
Ou bien il existe plusieurs explications possibles, et on ignore laquelle est la bonne.
Il me semble qu’on peut trouver des réponses sans devoir faire appel a des anachronismes.
###
J’ai également travaillé en menuiserie, et je serai totalement incapable de fabriquer des meubles style Louis XV avec le talent de ceux qui l’ont fait, dotés uniquement d’outils a main et d’une poignée d ’apprentis.
Dois je en conclure qu’il existait au 18eme siècle une technologie évoluée qui a disparu sans laisser de traces ?

LRDP : opus 2 ?
CerberusXt - le 10 juillet 2015

Avec une semaine de retard mais bon, certains éléments soulevés par phaser59 me font réagir.

@phaser59 : Alors, concernant le trilithon du temple de Baalbek tu trouvera des informations détaillées et très intéressante sur son déplacement dans Ancient Aliens Debunked qui en fait tout un segment dessus : http://ancientaliensdebunked.com/references-and-transcripts/baalbek/

Je peux déjà te spoiler la conclusion : c’est pas du tout alien.

Pour l’histoire des stries, Chris Dunn est un escroc. Pour prouver que les stries ne peuvent pas être reproduites (quand bien même Stocks les a reproduites), il a utilisé la technique du tube de cuivre + abrasion avec du sable, sauf qu’au lieu de sable égyptien, il a utilisé une poudre abrasive moderne, poudre abrasive bien plus fine que le sable égyptien qui contient de gros sédiments. En un mot il a faussé, volontairement (ou par profonde incompétence mais après le coup des dessins déformés je penche pour la manipulation volontaire), son essai pour obtenir les conclusions qu’il voulait.

A noter que les sillons des carottes ne sont pas hélicoïdales mais parallèles. Stocks a obtenu des traits parallèle en utilisant la technique tube cuivre + sable abrasant et les a comparer en coupe micrographiques avec les carottes retrouvé en égypte pour en conclure qu’elles sont similaires :

http://image.noelshack.com/fichiers/2013/43/1382369706-trouconiquestries.png

Tu noteras qu’il parle de ""horizontal striation similar to the ancient on rose granite"". Horizontal, pas hélicoidal.

LRDP : opus 2 ?
Irna - le 12 juillet 2015

Pour être plus précis, Chris Dunn a utilisé pour son expérience du carbure de silicium en poudre de taille 80 (voir dans "Lost Technologies of Ancient Egypt" page 321) ; le carbure de silicium ou carborundum est un abrasif artificiel utilisé pour polir, rien d’étonnant à ce que l’aspect final obtenu par Dunn ne ressemble pas vraiment ni aux carottages égyptiens ni au résultat des expériences de Stocks. Le carbure de silicium est à la fois beaucoup plus dur que le quartz (9 à 10 sur l’échelle de Mohs, quasiment comme le diamant, alors que le quartz est à 7), et surtout la poudre employée (grains de 170 micromètres) est beaucoup plus fine que le sable égyptien...

LRDP : opus 2 ?
lillopez - le 27 juillet 2015

une idée vulgaire peut être.....mais l’eau a haute pression mélangé a du sable ( sablier géant au dessus d’un jet d’eau ) peut faire des prouesses pour polir la pierre.......

LRDP : opus 2 ?
Nali - le 27 juillet 2015

L’idée n’est pas idiote a priori, mais difficilement réalisable.
.
Il faut déjà avoir les moyens techniques de créer cette pression. On fait avec de l’air, puisque un liquide est incompressible. Pour du sablage (sandblast) fonctionnel il faut au moins une pression de 100 ou 150 psi (7 a 10 bar), a comparer avec les 2.2 bar en moyenne pour un pneu de voiture, c’est pas si simple a obtenir ...
.
Il faut ensuite un équipement qui ne soit pas attaqué plus vite que la pierre elle même. De nos jours on utilise des buses de sortie en céramique, et on les change régulièrement a cause de l’usure.
.
Enfin, le résultat obtenu n’est pas réellement un poli, puisque au contraire on se sert de cette technique pour ... dépolir :)
.
Mais il faut reconnaitre que il y avait de l’idée :)

LRDP : opus 2 ?
Nali - le 27 juillet 2015

J’avais envoyé le message au dessus avant d’aller voir le lien ...
L’idée est sympa je trouve :)
Reste a en trouver des vestiges, ça risque de ne pas être facile. 20 km de canalisation de 2x2 mètres, c’est tout un projet pharaonique ! :)

LRDP : opus 2 ?
lillopez - le 27 juillet 2015

Merci, je ne suis pas expert en égyptologie, mais l’idée du sysème des bateaux, mais venue il y a 15 ans, et je peut vous jurer je n’avait fais aucune recherche sur le sujet, mais voilà, sur la foto ci-jointe on vois 2 fosses a barque sur le flancs est de la pyramide de Chéops, et elles n’ont rien a voir avec les barques solaires sur le flancs sud....... aurais eu une illumination divine ????????

mystere des pyramide

pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce RSS

2006-2018 © Le site d’Irna - Tous droits réservés
Haut de page
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.1.6
amélioré par Pigédius
Hébergeur : L'Autre Net