logo article ou rubrique
Pyramide au Kazakhstan ? Non !
Article mis en ligne le 17 août 2016

par Irna

8 commentaires Voir les commentaires

La nouvelle a été publiée le 15 août 2016 par le Daily Mail, avant d’être reprise dans les heures suivantes par Yahoo News et des dizaines de tabloïds et sites alternatifs anglo-saxons, québécois, indiens... :

Daily Mail
Source

La pyramide la plus vieille du monde, ressemblant fortement à la pyramide à degrés de Djéser à Saqqarah mais antérieure de 1000 ans... voilà qui semble tout à fait révolutionnaire. L’article s’accompagne de photos de la « pyramide » où l’on distingue effectivement une structure au plan carré accompagnée d’une demi-douzaine d’autres structures plus petites :

Source

L’article est un peu confus, en particulier sur les dates, puisque, alors que le titre annonçait une pyramide plus ancienne que celle de Djéser (qui date du XXVIIème siècle avant JC, et est donc âgée de 4700 ans), le texte lui évoque un âge de 3000 ans ; cette incohérence entre titre et texte est le premier signe qui doit alerter le lecteur, dénotant au mieux une rédaction trop rapide, au pire une exagération volontaire pour attirer le lecteur.

Une recherche rapide sur l’archéologie du Kazakhstan confirme cette exagération : la « pyramide » n’est pas plus ancienne que celles d’Egypte... et n’est pas une pyramide ! Le site archéologique montré par les photos existe bien, il se trouve dans la région de Karaganda au Kazakhstan central, à proximité de la localité de Zhanazhurt dans le district de Shet ; les archéologues mentionnés dans l’article, Viktor Novozhenov [1] et Igor Kukushkin [2], existent eux aussi, de même que l’Institut d’Archéologie Saryarkinski [3]. Ce site appartient à la culture Begazy-Dandibay, une culture de la fin de l’Âge du Bronze présente au Kazakhstan environ du XIIème au VIIIème siècle avant JC, connue par plus de 60 sites d’habitat et plus de 200 nécropoles.

Une des caractéristiques de cette culture est la présence de mausolées mégalithiques, qui sont répertoriés sur les listes indicatives du patrimoine mondial de l’Unesco. Ces mausolées ont tous une structure bien particulière : ils sont formés de plusieurs enceintes concentriques, circulaires ou carrées, d’un diamètre pouvant aller jusqu’à 30 mètres, construites de dalles mégalithiques dressées et généralement recouvertes également de dalles ; la chambre funéraire centrale est elle aussi couverte de dalles reposant sur des piliers de pierre, et contient généralement un autel et un sarcophage massif.

Source

Ces mausolées ont été étudiés par les archéologues kazakhs, qui les mettent en relation avec le développement d’une élite sociale, voir par exemple l’article « Architectural Features of the Burial Sites for Elite of Begazy – Dandybai Culture of Central Eurasia (e.g Begazy Necropolis) » dans Procedia - Social and Behavioral Sciences, mars 2014.

La structure carrée présentée comme une « pyramide » est donc un de ces mausolées, de plus grande taille que ceux connus jusqu’ici puisqu’on y voit clairement cinq enceintes mégalithiques concentriques contre deux ou trois habituellement.

Quelle mouche a donc piqué le Daily Mail pour transformer ce mausolée en pyramide égyptienne ? Probablement un mélange de deux éléments : d’une part une mauvaise traduction d’un texte en russe [4] ; par exemple les 5 enceintes mégalithiques sont devenues « five levels of stone steps », 5 « degrés » de pierre, ouvrant la voie à la comparaison avec la pyramide de Saqqarah. Et d’autre part d’une volonté de « clickbait » (piège à clics) du journaliste, qui n’a pris dans le texte original que ce qui l’intéressait (les 5 « degrés de pierre » mais pas le fait que la hauteur maximale du mausolée est de 1,20 mètre...) pour exagérer au maximum le côté spectaculaire de la découverte. On peut quand même noter à sa décharge que le premier à faire la comparaison avec les pyramides égyptiennes, et à mentionner Djéser et un « pharaon » local, le 12 août, est malheureusement un des archéologues kazakhs, Viktor Novozhenov :

Source

Ce qui n’empêche pas le même archéologue de critiquer la mauvaise traduction du Daily Mail et les erreurs de date !

Source

Reste que le Daily Mail est particulièrement réputé pour la façon lamentable dont il traite l’archéologie, au point que l’anthropologue Kristina Killgrove suppliait ses lecteurs il y a quelque temps de ne plus partager les articles de ce tabloïd !