logo article ou rubrique
Quand un aventurier fait du tourisme...
Article mis en ligne le 29 mai 2014

par Irna

5 commentaires Voir les commentaires

Comme on l’a vu ici, après sa première expédition bien peu convaincante sur le site des « pyramides » de Bosnie, l’Aventurier Dominique Jongbloed a organisé en avril/mai de cette année un deuxième voyage à Visoko. Dans l’attente des résultats, s’il y en a, de cette EPR2, on peut constater que l’équipe s’est accordé au moins quelques heures de tourisme plus classique à Sarajevo, dont M. Jongbloed offre quelques photos sur sa page Facebook.

La première photo, très quelconque, prétend représenter une façade « richement décorée » :

Source

Certes il aurait pu montrer plutôt la façade de la Vijećnica qui vient tout juste d’être restaurée :

Source

ou n’importe laquelle des belles façades austro-hongroises du XIXème siècle, mais passons.

Les choses deviennent très drôles avec la deuxième photo :

Source

présentée comme « l’église », alors qu’il s’agit de la cathédrale catholique de Sarajevo.

La photo suivante est légendée « ... et en face la Mosquée, en complète harmonie », alors qu’il s’agit d’évidence d’un banal immeuble du XIXème siècle, dont ne fait absolument pas partie le minaret qu’on devine à l’arriière-plan...

Source

Le festival continue, deux photos plus loin, avec la présentation du quartier ottoman de Baščaršija :

Source

« A votre gauche, allée commerçante dans un lieu authentiquement médiéval » : « authentiquement médiéval » ? Pour un quartier construit par Gazi Husrev-beg au XVIème siècle, c’est assez discutable... Faut-il rappeler à « l’historien » M. Jongbloed que le Moyen-Age prend fin au XVème siècle ?

On passe ensuite à « L’Université Coranique ... et son minaret » :

Source

En fait « d’Université Coranique », il s’agit de la mosquée et madrasa (medresa en bosnien) Gazi Husrev-begova (qui contient aussi la plus grande bibliothèque ottomane des Balkans) ; si la medresa est effectivement active depuis le XVIème siècle, il y a longtemps qu’elle ne délivre plus qu’un enseignement secondaire (niveau 3ème à Terminale).

On arrive enfin à la cerise sur le gâteau :

Source

avec comme légende « L’image est floue mais elle montre la beauté des vitraux de la cathédrale catholique... ». On ne peut qu’admirer les capacités de photographe de M. Jongbloed, et surtout sa capacité à se renseigner correctement : il s’agit en effet, non de la cathédrale catholique, mais de la cathédrale orthodoxe...

Certes le voyage de M. Jongbloed n’était pas à visée touristique, et par ailleurs il ne se présente pas comme « historien », mais comme « historien des civilisations antédiluviennes », quoi que cela signifie. Reste qu’on ne peut qu’être impressionné par la précision et la qualité de ses notes de voyage... Voilà qui augure bien de l’intérêt de la « publication scientifique » qu’il promet pour les « pyramides » !

Source

Pas très rassurant non plus sur la qualité des voyages que prétend organiser M. Jongbloed, par exemple en Egypte : souhaitons, pour la culture des futurs voyageurs, que les informations qui leur seront distillées soient de meilleure facture [1]...