Son Altesse Royale Mensur 1er ou : les pyramides, la comète et la reine d’Angleterre

Article mis en ligne le 30 avril 2011

logo imprimer

    traductions de cet article :
  • English

Le lecteur fidèle de ce site se rappellera peut-être un personnage un peu annexe de l’affaire des “pyramides”, le Dr Mensur Omerbashich, avec lequel j’avais eu un petit échange en 2007. Le Dr Omerbashich, géophysicien, prétendait en effet offrir une interprétation “alternative” des “pyramides” de Visoko. Tout en critiquant M. Osmanagic, il reprenait son idée de pyramides terraformées, qu’il attribuait aux Romains : ces derniers auraient aménagé Visocica (en) [1] au prix de travaux titanesques pour en faire un poste d’observation imprenable ; et ils seraient également responsables du creusement du tunnel de Ravne, interprété comme un tunnel de sape. Cependant M. Omerbashich, malgré sa formation scientifique, commettait les mêmes erreurs que M. Osmanagic en interprétant des phénomènes totalement naturels (fractures orthogonales, Liesegang rings...) comme étant d’origine humaine, et faisait preuve du même mépris, caractéristique des pseudo-scientifiques, pour les historiens et archéologues sérieux qu’il reconnaissait ne pas avoir lus.

Les hordes slaves

Il est par ailleurs vite devenu évident que son propos, en créant son blog, n’avait pas grand chose avec la science, mais plus avec un ultra-nationalisme bosnien, visant à affirmer l’antériorité de la présence des Bosniens (seuls “vrais Illyriens” !) dans les Balkans, et à dénoncer par tous les moyens la “barbarie serbe”. Dans cet article (en) [1] par exemple, les Serbes sont qualifiés de « tribu psychopathique » ayant la sauvagerie et le meurtre « inscrits dans leur code génétique », tout en étant en même temps « perfides » et « couards », et l’auteur attribue ainsi aux Serbes la responsabilité de tous les massacres, qualifiés de « génocides », commis dans les Balkans depuis le début du VIème siècle. Pour appuyer son propos, qui n’a pas grand chose d’historique (sa seule source étant un ouvrage ancien, et largement dépassé, du tout début du XXème siècle, et M. Omerbashich n’ayant visiblement aucune idée des méthodes de l’historien et de la critique historique), l’auteur n’hésite pas à pratiquer un drôle de mélange dans l’iconographie, illustrant par exemple la prise de Dyrrhachium en 548 par des photos de Srebrenica et par une enluminure du XVème montrant la prise d’Antioche par les Croisés ; le « caractère cruel » d’une « horde » slave par la photo d’un détail du sarcophage de Portonaccio qui, réalisé pour un général romain du IIème siècle, montre sans doute des Germains ou des Marcomans, et ne peut en aucun cas montrer une « horde slave » ; ou la prise de Topeiros en 549 par une photo de Tchetniks de la deuxième guerre mondiale... Bref, du grand n’importe quoi, et qui me semble tenir plus de la malhonnêté intellectuelle que de l’amateurisme.

Comète et séismes

Le Dr Omerbashich faisant par ailleurs preuve, dans ses mails, d’une suffisance et d’une arrogance assez fatigantes, notre échange s’est très vite arrêté, et je n’ai plus prêté attention aux faits et gestes du personnage. Jusqu’à ces derniers jours où, observant un très grand nombre de requêtes sur son nom aboutissant sur mon site, j’ai essayé de comprendre ce qui avait pu récemment inciter tant d’internautes à taper “Mensur Omerbashich” dans un moteur de recherche. L’explication est là : http://lanl.arxiv.org/abs/1104.2036 (en). Il s’agit d’un article de M. Omerbashich, intitulé « Astronomical alignments as the cause of ˜M6+ seismicity », et chargé sur arXiv le 11 avril. Il y a dans ce papier, d’allure pourtant plutôt rébarbative, deux éléments qui ont déclenché la frénésie des forums “alternatifs” : d’une part il s’intéresse aux séismes de très forte magnitude, ce qui, un mois après le séisme du Tohoku, ne peut qu’inciter à y aller voir de plus près ; d’autre part il mentionne l’effet qu’aurait la comète Elenin (en), découverte par l’astronome russe du même nom, sur la Terre et sa sismicité, et plus globalement il fait le lien entre sismicité et alignements planétaires.

Il n’en fallait pas plus pour que cet article déclenche un séisme - sans jeu de mot - parmi les divers adeptes de fins du monde en 2012 ou 2011 (la comète s’approchera au plus près de la Terre en septembre 2011, en restant toutefois à la distance très raisonnable de plus de 34 millions de kilomètres, soit presque la distance qui nous sépare de Vénus quand elle est au plus près, voir la FAQ sur le site de Leonid Elenin (en), son découvreur), ou les passionnés de planète Nibiru, d’inversion des pôles et autres cataclysmes. Evoqué dans une vidéo sur YouTube, l’article est immédiatement repris sur des dizaines (en) de forums (en) et de blogs (en), sous le titre « Scientific Proof », par des gens qui n’ont pas vraiment compris (en) le fonctionnement d’arXiv (et ne font donc pas la différence avec un article paru dans une revue scientifique à comité de lecture) et se laissent facilement impressionner par les titres de M. Omerbashich.

Un régiment de fourmis sur un pont

En fait, cet article n’est que le dernier d’une série, dont un seul a fait l’objet d’une publication dans Geodinamica Acta :
- « Springtide-induced magnification of Earth mantle resonance causes tectonics and conceals universality of physics at all scales », 2006
- « Magnification of mantle resonance as a cause of tectonics », Geodinamica Acta 2007, 20-6
- « Scale invariability », 2008
- et enfin « Astronomical alignments as the cause of ˜M6+ seismicity », 2011.

Dans cette série d’articles, l’auteur pense avoir démontré, entre autres choses, que la quasi-totalité des mouvements sismiques et tectoniques terrestres seraient déclenchés par des phénomènes de résonance mécanique liés à l’attraction des corps célestes proches de la Terre, théorie qu’il illustre par l’analogie avec le pont qui s’effondre au passage d’une troupe de soldats marchant au pas. Si les effets de la Lune et du Soleil sur les marées sont bien connus, et s’il est possible de s’interroger sur l’impact des marées terrestres sur la sismicité [2], M. Omerbashich va beaucoup plus loin en proposant d’une part de remplacer par la sienne les théories admises sur la tectonique des plaques (« Thus, regarding the Earth as a forced mechanical oscillator could perhaps help to explain the Earth tectonics », http://lanl.arxiv.org/ftp/physics/papers/0612/0612177.pdf page 10, et « the Earth tectonics is generally a consequence of the springtide-induced magnification of mechanical resonance in the Earth’s mantle », http://arxiv.org/ftp/physics/papers/0608/0608026.pdf page 1) ; d’autre part d’intégrer à l’équation, en plus des deux corps dont l’influence sur la Terre n’est contestée par personne, toutes les autres planètes, mais aussi des corps dont la masse est nettement moins importante, comme par exemple la comète Elenin.

Je n’ai pas la prétention de discuter ni même de comprendre les maths et la physique présentées dans les papiers de M. Omerbashich, je laisse à d’autres le soin de juger de leur cohérence scientifique (voir la mise à jour au bas de la page) ; je me contenterai de quelques remarques de bon sens :

- J’ai un peu de mal à croire à une influence aussi significative des planètes sur la Terre ; le Soleil a beau avoir une masse 25 millions de fois plus importante que celle de la Lune, et représenter à lui seul plus de 99 % de la masse totale du système solaire, son effet sur la Terre est en fait 2,5 fois moins important que celui de la Lune, du fait de son éloignement (les forces de marée sont inversement proportionnelles au cube de la distance). Même la plus grosse des planètes, Jupiter, dont la masse est mille fois plus petite que celle du Soleil, et qui est au minimum quatre fois plus éloignée de la Terre (588 millions de km au plus près, contre 150 millions de km pour le Soleil), n’a qu’une influence négligeable sur les marées océaniques [3]. Je vois donc assez mal comment un alignement par exemple Saturne/Terre/Uranus, même en prenant en compte la fameuse “résonance mécanique”, pourrait déclencher un séisme dans le manteau terrestre (par exemple séismes du 23 juin 2010 aux Philippines, à plus de 600 km de profondeur, d’après http://arxiv.org/ftp/arxiv/papers/1104/1104.2036.pdf).

- De même, en ce qui concerne l’influence potentielle de la comète Elenin sur la Terre et ses séismes, je ne peux m’empêcher de penser qu’il y a quand même une certaine disproportion entre la cause et l’effet. La masse de la comète de Halley, dont le noyau faisait environ 15 km de long, était estimée à 1014 kg ; celle d’Elenin serait plutôt plus petite, avec un noyau de 3 à 4 km selon son découvreur. De son côté, la masse de la Terre est approximativement de 6x1024 kg ! Ce qui veut dire que le rapport est au mieux de 1/10.000.000.000 (un à dix milliards) entre les deux. A titre de comparaison, le poids total du pont de Normandie est estimé à 200 000 tonnes, ce qui fait que, en prenant un costaud de 100 kg, le rapport entre un homme et un pont est de 1/2.000.000 (un à deux millions). Un régiment de fourmis, même marchant au pas cadencé, aurait-il pu faire s’effondrer le pont de la Basse-Chaîne ? Et pourquoi ne prendre en compte que Elenin ? Il y a des astéroïdes bien plus gros qu’elle qui circulent en permanence à proximité de la Terre (Eros, 7x1015 kg ; Cruithne, 1,3x1014 kg ; Phaéton, 1,4x1014 kg...), n’ont-ils aucun effet sur les séismes ?

- Par ailleurs, si j’ai bien compris la “démonstration” du Dr Omerbashich, elle est appuyée sur une recherche de corrélation entre les principaux séismes et un alignement planétaire potentiel dans les jours qui précèdent ces séismes. Encore eût-il fallu ne pas sélectionner les séismes... Par exemple, pour l’année 2010 le tableau présenté par le Dr Omerbashich présente 90 séismes corrélés avec un alignement planétaire. D’après la légende, il s’agit de séismes de magnitude supérieure à 6, cependant le tableau fait apparaître un nombre non négligeable de séismes entre 4,9 et 6. Or, en utilisant le catalogue complet des séismes disponibles ici (catalogue USGS/NEIC), et en sélectionnant, pour l’année 2010, les séismes de magnitude supérieure à 4,9, le résultat affiche 2850 séismes... Comme le dit un posteur sur ce forum : « Nothing like selective data collection to support your own theories » ! Par ailleurs, vu le nombre d’objets pris en compte pour ces “alignements” (Lune, Soleil, 7 planètes, une comète...), je soupçonne qu’il ne doit pas être extraordinairement difficile de trouver un quelconque alignement à proximité temporelle d’une quelconque date [4]. Je me demande ce que donnerait une recherche de corrélation inverse : prendre tous les alignements ayant eu lieu sur une période donnée, et vérifier combien de ces alignements sont suivis d’un séisme important ? Je ne me souviens pas par exemple que le transit de Vénus le 8 juin 2004, qui a pourtant vu un magnifique alignement entre la Terre, Vénus et le Soleil, ait "provoqué" un séisme de forte magnitude dans les quelques jours qui ont suivi...

Causalité et corrélation
Causation and correlation - Source

- Comme dit plus haut, un seul de ces papiers a été publié dans une revue à comité de lecture ; ce n’est pas forcément une indication, il y a sur arXiv d’excellents papiers qui n’ont jamais été publiés dans une revue, mais qui sont malgré tout utilisés et cités par de très nombreux scientifiques. Or le taux de citation des articles du Dr Omerbashich, tel qu’on peut l’analyser dans Google Scholar, est bien faible : « Magnification of mantle resonance as a cause of tectonics » par exemple est cité huit fois, mais huit fois par... l’auteur lui-même ! « Scale invariability » n’est cité qu’une fois, toujours par son propre auteur ; « Springtide-induced magnification of Earth mantle resonance causes tectonics and conceals universality of physics at all scales » ne l’est pas du tout [5]...

- Pourtant, le Dr Omerbashich prétend rien moins que résoudre le problème de la gravité quantique, c’est-à-dire fournir une théorie qui s’applique à toutes les échelles, macroscopique (champ de la théorie de la relativité) et microscopique (champ de la mécanique quantique) : « Theoretical proof (2008), by showing that absolute generalization - so to apply to all universes at all times - of georesonator to hyperresonator (our Universe thought of as a mechanical oscillator tidally forced by outer universes), results in a first-ever analytical expression for a physical constant : the Newtonian gravitational constant, G. Gravitation, and not physics, is scalable along a scale, s, so that : G = s e^2, thus disproving both Einstein’s and Planck’s assumptions on modifiable physics along largest and smallest scales respectively, as being fundamentally flawed » (http://bosniafordummies.blogspot.com/index.html#8649538803941270988). On a du mal à comprendre que des articles prouvant l’erreur tant d’Einstein que de Planck ne soient pas plus cités... D’autant que l’auteur nous promet, grâce à cette nouvelle théorie fondamentale, aussi bien la possibilité de léviter que celle du voyage spatial sans propulsion : « Gravity is found herein to be the repulsive mechanical vibration of the aether (i.e., the vacuum’s structure, or "fabric"), meaning that aether-detection experiments have yet to become sensitive enough. The benefit of the here derived expression for G, which represents the levitation equation, is propulsionless Space travel via gravity sailing » (http://arxiv.org/ftp/arxiv/papers/0801/0801.0876.pdf, page 7)...

Le descendant du roi Arthur

L’avenir nous dira si M. Omerbashich est un nouvel Einstein, Newton ou Galilée, ou bien simplement un crank de plus [6]. En attendant, le personnage est assez original : non content de vouloir révolutionner la physique, il est aussi... prétendant au trône de Bosnie (en) ! Il se présente en effet comme « Duc de Dubotchatz », « Comte de Srebrenik », « Duc souverain de Bosnie », descendant direct du premier “Ban” de Bosnie, Ban Boric et héritier de la dynastie Kotromanic. En tant qu’héritier de ce qui serait la plus ancienne dynastie des Balkans, ses prétentions portent sur les trônes de Bosnie, Croatie et Serbie, mais aussi, tenez-vous bien, sur le trône britannique (en) ! En effet, dans une reconstitution digne d’un Dan Brown [7], il fait de Ban Boric l’héritier légitime du trône d’Angleterre : sous le nom de Boric, devenu Ban en 1154, se cacherait en effet Eustache IV de Boulogne, fils du roi Etienne d’Angleterre ; Eustache ne serait pas mort en 1153 comme le croyaient les historiens, mais, écarté du trône par la dynastie Plantagenêt, aurait été envoyé par le pape sous le déguisement d’un "chevalier noir" ou Templier pour créer en Bosnie un Etat-tampon entre l’Occident et l’Empire byzantin. Tous les souverains anglais depuis 1154 sont donc des usurpateurs, et M. Omerbashich se prétend non seulement le seul prétendant légitime - de droit divin - au trône, mais de plus l’héritier du roi Arthur [8], qu’il considère comme l’ancêtre direct (en) du roi Etienne, Eustache IV étant « le dernier prince celte » (en) (oubliant probablement que celui-ci, comme son père Etienne, appartenait à la dynastie normande, et que par ailleurs l’existence historique d’un roi Arthur est loin d’être attestée !).

Renonçant pour le moment à l’espoir de voir aboutir ses revendications sur le trône d’Angleterre, M. Omerbashich se contente de “gouverner” son royaume de Bosnie. Il multiplie les communiqués de presse, proclamant (en) le rétablissement de la monarchie en Bosnie, ordonnant (en) aux “puissances étrangères usurpatrices” de lui remettre le pouvoir, annulant (en) les élections législatives d’octobre 2010... Il s’est créé tout un réseau virtuel de blogs : "Bosnia for Dummies" (en), "Bosanska Kraljevska Porodica" (bs), idem (bs), "World for Dummies" (en) ; sites : "Bosnian Royal Family" (bs) ; comptes Facebook : "Bosanska Kraljevska Porodica" (bs), "Suvereni Bosanski Vojvoda" (bs) ; comptes Twitter : "Bosnian Royal Family" (en)... Sans oublier son site principal (en) sur Google.com, plutôt consacré à son activité scientifique (vous y trouverez par exemple la formule de son “équation de lévitation”), mais où il ne peut s’empêcher d’afficher une couronne. De même, dans son fameux papier sur les alignements astronomiques et les séismes, il fait suivre son nom de la mention d’une « European Royal Society » dont il est très probablement le seul membre, et dont il a visiblement acheté le nom de domaine.

Un « complot anglo-sioniste »

Tout cela prêterait à sourire, et on serait même prêt à applaudir des deux mains à une telle imagination, si par ailleurs les différents écrits du personnage ne laissaient entrevoir des relents beaucoup moins sympathiques. L’homme est, comme beaucoup, obsédé par diverses théories conspirationnistes : complot du 11 septembre (voir sous « Missiles, not airplanes hit the Towers on 9/11 » (en), 14.12.2008 [9]), main-mise de la CIA sur Wikipedia (voir « We, King Arthur II » (en), 18.02.2010), éruptions volcaniques déclenchées par l’OTAN (« Why volcanoes go off (I mean really » (en), 27.04.2010), “complot” du réchauffement climatique (http://joannenova.com.au/2009/12/the-tenth-translation-balkans-bosnian-serbo-croatian/)... Il prétend qu’une de ses idées a été volée par le gouvernement américain (en) (voir « Den of Thieves » et la suite), et réclame donc à celui-ci pas moins de 10 milliards de dollars (en) de dédommagement.

Mais derrière tous ces complots, il n’y a pour M. Omerbashich qu’un seul groupe de responsables : un « complot anglo-sioniste » [10], fonctionnant depuis des siècles, et dont le principal but - en dehors bien sûr de la domination du monde - est d’éradiquer la Bosnie. Je ne rentrerai pas dans le détail des délires historico-complotistes du prétendant au trône, qui sont exposés pour une bonne part sur ce blog en anglais, et de façon plus détaillée sur diverses pages en bosnien (http://bosanskakraljevskaporodica.blogger.ba/ et http://bosnianroyalfamily.org/eknjiga_web.pdf par exemple). On comprend très vite que l’auteur réinterprète la totalité de l’histoire européenne, voire mondiale, en faisant de la monarchie britannique la puissance du mal par excellence, acharnée à la destruction du catholicisme et de la Bosnie, manipulant toutes sortes de sociétés secrètes, d’Etats et de mouvements et personalités politiques et culturels (des bolchéviques aux nazis, des frères Grimm à Luther, des Bogomiles à la musique death metal, voir « Case XYZ : Elisabeth II as Barbarossa, as Sigismund, as... » (en)). L’anglophobie s’accompagne d’un antisémitisme, discret dans les pages en anglais, mais qui se fait plus évident dans celles en bosnien, comme par exemple dans ce texte où la page 24 compare les caractéristiques anthropologiques des vrais Bosniens, « Illyro-Celtes » (« longévité, haute stature, esprit combatif »...) à celles des familles « Séfarades et kabbalistes » (« prédominance des cancers et autres maladies, perte de cheveux, front déformé » et « autres caractéristiques anthropologiques connues des peuples juifs »). Comme chez beaucoup de complotistes - pas tous cependant, heureusement - on n’est jamais très loin du délire raciste et antisémite, auquel notre « Duc souverain de Bosnie » de droit divin ajoute une bonne dose d’intégrisme.

Et les “pyramides” dans tout ça ? Elles font bien évidemment partie du complot : d’après ce texte (bs), l’affaire des “pyramides” a été préparée « dès 1999 » dans les « laboratoires de l’OTAN », et le principal organisateur du complot est le professeur Bruce Hitchner
(en)
, archéologue et un des organisateurs de la conférence des Accords de paix de Dayton. Cette affaire n’est, d’après M. Omerbashich, qu’une tentative de diversion, visant à détourner l’attention des Bosniens des affaires politiques et de la main-mise des puissances étrangères sur la Bosnie par l’intermédiaire des Accords de Dayton et de la Constitution qu’ils ont imposée. Quant à M. Osmanagic, membre d’une « vieille famille de Francs-Maçons », il n’est bien sûr qu’une marionnette manipulée par l’Angleterre. La preuve du complot maçonnique derrière les pyramides de Bosnie ? elle nous est donnée en images :

Drapeau historique de la Bosnie / "Drapeau" bizarre de la Bosnie depuis Dayton
Historical flag of Bosnia / Bizzare "flag" of Bosnia since Dayton - Source

L’image ci-dessus provient d’ailleurs du site d’une pétition (bs) (en anglais) dont il est fort probable, même si elle se présente comme émanant d’un « groupe d’intellectuels », que M. Omerbashich en est le seul auteur, tant on y retrouve la même obsession du “complot maçonnique”. De même chez un certain “PETITIONer”, qui fait la promotion (en) du même texte sur des forums d’archéologie, et qui, comme M. Omerbashich (en), est persuadé que le site de la pétition est surveillé en permanence (en) par des espions et militaires du monde entier...

S’il est en tout cas une chose que cette histoire démontre, c’est bien le peu de validité de l’argument d’autorité : on peut fort bien être docteur en science et dire - ou écrire - des choses absolument stupides !


Mise à jour - Mai 2011

En jetant un nouveau coup d’oeil au site principal (en) du Dr. Omerbashich, j’ai eu la curiosité d’aller faire un tour sur les sites des différents organismes avec lesquels il dit avoir travaillé, ou auxquels il est affilié. Le résultat est assez surprenant :

- sur le site de l’Eőtvős Geophysics Institute en Hongrie, une recherche avec “Omerbashich” ou “Omerbasic” ne donne absolument rien.

- Une recherche avec “DGT Inc. Boston” et “Omerbashich” sur Google ne renvoie que vers ses articles, ou des forums et blogs citant ces mêmes articles.

- Le site du département de Physique de la Faculté des Sciences de l’Université de Sarajevo n’a pas de moteur de recherche ; mais le nom de M. Omerbashich n’apparaît ni sur la page des membres du département, ni sur aucune autre page à ma connaissance. Il dispose bien d’une adresse mail en @pmf.unsa.ba, mais cela semble son seul lien avec l’Université de Sarajevo, où il n’est en tout cas pas très actif, c’est le moins qu’on puisse dire !

- Il est réellement passé par le Berkeley National Laboratory, comme en attestent deux rapports d’activité de 2004 et 2005 où son nom figure pour ces deux années dans la liste des personnes qui ont travaillé au cyclotron (Advanced Light Source) du Berkeley Lab ; il n’y figure cependant pas comme « lead geodesist », mais au milieu de plusieurs dizaines de personnes, sans distinction particulière, sous le titre « Mechanical Engineering » (Génie mécanique).

- Il mentionne le prestigieux Massachussetts Institute of Technology, mais il semble qu’il n’y ait fait qu’une formation à la conception et au dessin assisté par ordinateur (DAO/CAO)...

- Finalement, le seul site où il est cité de façon conséquente est celui de l’Université du New Brunswick, où il a effectivement fait ses études (Master et Doctorat) sous la direction de Petr Vanicek avec lequel il a publié quelques papiers - mais pas les fameux papiers sur les séismes ou la lévitation !

Donc, si M. Omerbashich est très probablement passé par tous ces organismes qu’il cite, on ne peut pas dire qu’il y ait laissé des marques durables de son passage. Quant au reste, cela n’engage pas à grand chose de se prétendre referee pour un journal scientifique : les noms des referees ne sont jamais communiqués par les journaux ; et l’adhésion à une association n’est pas une référence : les associations citées sont ouvertes, il n’y a pas de cooptation basée sur la valeur de la production scientifique.

Bref, comment embellir sa bio pour apparaître comme un scientifique reconnu...


Mise à jour du 27 mai 2011

A ma connaissance, le premier scientifique à avoir réagi au papier de M. Omerbashich est l’astronome Florian Freistetter, spécialiste de mécanique céleste à l’Université d’Heidelberg, qui n’a pas l’air d’en penser beaucoup de bien, voir ici (de).

Plus récemment, le Dr Ian Musgrave de l’Université d’Adelaïde s’est penché sur ce papier (en). La version longue comporte une analyse détaillée des imprécisions, approximations et erreurs du Dr Omerbashich, dont celles que j’ai pointées plus haut. La version courte, dont le lecteur pressé peut se contenter : « It’s nonsense on stilts » [11].

A voir aussi un fil de discussion très riche (en) sur les "théories" du Dr Omerbashich sur le forum Bad Astronomy and Universe Today ; et une mention dans l’article sur la comète Elenin (en) sur RationalWiki.


Mise à jour du 31 juillet 2011

Une réfutation en règle des "théories" de Mensur Omerbashich par le Dr Ian Musgrave : http://astroblogger.blogspot.com/2011/07/revisiting-comet-2010-x1-elenin.html. Impressionnant !

Notes :

[1Ce blog, qui était encore accessible le 30 avril, ne l’est plus aujourd’hui 2 mai.

[2Impact probable, selon cet article d’un spécialiste des marées terrestres à l’IGN, Laurent Métivier, mais de toute façon très limité : « Mais l’effet de marée solide reste possible, sous la forme d’une augmentation de la probabilité d’un séisme de l’ordre de 0,6 à 1 %. »

[3Le lecteur qui voudrait en savoir plus pourra trouver ici (en) une page qui détaille le calcul de l’effet des diverses planètes sur les forces de marée.

[4Un participant au forum BAUT (Bad Astronomy and Universe Today) a fait le calcul (en), et ne trouve que 3 jours en 2010 sans alignement !

[5A noter toutefois que cet article a reçu un commentaire extraordinairement élogieux sur Science Advisor (en) (il faut se connecter pour voir le texte en question, mais l’enregistrement est libre). Curieusement, le personnage qui a laissé ce commentaire dithyrambique, "RPradesh", s’est inscrit sur Science Advisor le 27 août 2006 à 2h26, soit trois semaines après le dépôt de l’article le 3 août par le Dr Omerbashich, et a commenté l’article à 2h52 le même jour ; ensuite il ne s’est plus jamais reconnecté sur le site, et n’a commenté aucun autre article ! De là à imaginer que c’est le Dr Omerbashich lui-même qui a rédigé son propre éloge, il y a un pas que je ne franchirai pas. Il est cependant curieux de constater que dès que le Dr Omerbashich est en jeu, on voit apparaître des personnages anonymes qui présentent ou commentent ses travaux... Par exemple, un utilisateur de Wikipedia (en) a fait preuve de tant de partialité (en) en intervenant sur l’article consacré au Dr Vanicek (professeur et directeur de thèse d’un certain Mensur Omerbashich) et en rajoutant un lien vers la thèse (en) du même Mensur Omerbashich sur diverses pages (en), qu’il a fini par être bloqué. Un autre utilisateur, "Piramidosta", bataille pendant des jours pour rajouter (en) le blog et la théorie “romaine” de M. Omerbashich sur la page des pyramides de Bosnie, insistant (en) lourdement pour que son blog soit considéré comme une source scientifique. Le même “Piramidosta” se répand (en) d’ailleurs également sur plusieurs (en) forums (en) ayant évoqué les pyramides, toujours dans le but de promouvoir l’oeuvre de M. Omerbashich...

[6Même si j’ai déjà ma petite idée :-)

[7Quoique même les complots de Dan Brown sont généralement mieux construits et plus cohérents que le scénario de M. Omerbashich.

[8M. Omerbashich vient également d’ajouter à la liste de ses ancêtres la dynastie romaine des Sévères, si l’on en croit cette page (en)... (mise à jour du 21 août 2011.

[9Les liens directs vers les posts ne semblent pas toujours fonctionner correctement sur ce blog, il est parfois nécessaire de faire défiler toute la page pour trouver le bon post.

[10Ou, plus précisément, « Illuminati-Masonic-Bilderberg-English-Zionist-Imperialist-Leftist-Egotist », comme il le dit ici (en), voir « Quo Vadis, America ? »

[11« Du non-sens sur des échasses », ou dit autrement un "fatras de bêtises" ; cette expression est aussi le titre d’un ouvrage du philosophe Massimo Pigliucci, « Nonsense on Stilts : How to Tell Science from Bunk ».

P.S. :

PS : Inutile au Dr Omerbashich de perdre son temps à chercher qui est derrière ce site et me manipule ; je reconnais bien volontiers être téléguidée par la CIA et les Francs-Maçons, et de plus toucher beaucoup d’argent de la reine d’Angleterre :-)


Forum
Répondre à cet article
Son Altesse Royale Mensur 1er ou : les pyramides, la comète et la reine d’Angleterre
jerome - le 2 mai 2011

je reconnais bien volontiers être téléguidée par la CIA et les Francs-Maçons, et de plus toucher beaucoup d’argent de la reine d’Angleterre :-)

je le savais, j ’ en étais sût !!! :)

Jérôme

Son Altesse Royale Mensur 1er ou : les pyramides, la comète et la reine d’Angleterre
Irna - le 2 mai 2011

Ah, le Dr Omerbashich m’a démasquée ! Allez voir tout en bas de la page http://sites.google.com/site/omerbashich/ :-)

Lyon, "Mecque juive de l’Europe" ??? Il doit avoir de drôles de lecture, ce bon docteur. En tout cas, son antisémitisme s’affiche de plus en plus : on apprend sur la même page que c’est à cause d’un "physicien juif" que sa théorie géniale n’a pas été publiée dans les Annalen der Physik...

Irna

Son Altesse Royale Mensur 1er ou : les pyramides, la comète et la reine d’Angleterre
Irna - le 3 mai 2011

Le bon docteur s’est rendu compte que son antisémitisme devenait trop évident, il remplace partout "juif" par "sioniste" :-)

Sinon, le complot s’étend : Google, l’Université Cornell, la NASA, le Smithsonian, le système du “trackback”... Je suis bien contente d’apprendre que c’est moi qui coordonne tout ça :-)))

Irna

Son Altesse Royale Mensur 1er ou : les pyramides, la comète et la reine d’Angleterre
jerome - le 6 mai 2011

Hé bé oui ... mais alors, alors qui êtes vous donc, féroce Irna ? :) :) :)

pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce RSS

2006-2018 © Le site d’Irna - Tous droits réservés
Haut de page
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.1.25
amélioré par Pigédius
Hébergeur : HostRound LLC