Tout ce que la nature ne peut pas faire VII : murs

Article mis en ligne le 1er mars 2008

logo imprimer
Parus, Praskoveyevka, Russie
Source
Parus, Praskoveyevka, Russie
Source
Hvítserkur, Islande
Source
Caithness, Scotland
Source
Les "Pierres causantes" de Pempoul, Côtes-d’Armor, France
Source
Keweenaw Peninsula, Michigan
Source
Keweenaw Peninsula, Michigan
Source
Bodmin Moor, Cornouailles, Royaume-Uni
Source
Bodmin Moor, Cornouailles, Royaume-Uni
Source
Kimbiri, Pérou
Source
Kimbiri, Pérou
Source
Kaimanawa Wall, Nouvelle Zélande
Source
Kaimanawa Wall, Nouvelle Zélande
Source
Unimak Volcano, Iles Aléoutiennes
Source
Shawnee Hills, southern Illinois
Source
Old Rag Mountain, Shenandoah, Virginia
Source
Peyresq, Alpes de Haute Provence, France
Source
Massif de la Chartreuse, France
Source
Senjedak, Iran
Source
Caithness, Scotland
Source

Forum
Répondre à cet article
Tout ce que la nature ne peut pas faire VII : murs
Vicente - le 20 janvier 2017

Bonjour, je veux d’abord féliciter les auteurs de ce site par la quantité d’informations et d’images que vous avez et thèmes aussi variés sur les mystères de notre planète. Je dois dire que ma langue est pas le français est l’espagnol, donc j’écris cela, je traduit avec Google Translate.

Je voulais juste apporter à cet article puisque je ne l’ai pas trouvé d’informations sur son site Internet, cette vidéo est une expédition qui a été faite en mai 2012 au parc national Llanganates en Equateur parce que, comme expliqué dans la vidéo Manuel Vieira organisateur du voyage : « il y a 12 ans, il a eu l’occasion de voir une image des Muro de los Llanganates (certains pensent est une ancienne pyramide) quand ils étaient en période d’évacuation par le volcan Tungurahua, depuis qu’il a regardé cette photo et a eu des preuves de l’existence de le "mur", je voulais aller à la contempler avec vos propres yeux et le faire connaître aux institutions responsables du patrimoine de l’Equateur pour le protéger contre les pillards ».

https://www.youtube.com/watch?v=K19...

Jusqu’à présent, sa présentation, qui est alors vu dans la vidéo pour juger par vous-même. Avant d’atteindre le mur, ils sont parfaitement placés pierres sur le flanc d’une montagne de telle sorte que ressemble le visage d’une pyramide, sur les rives de la rivière qui suivent, ils trouvent une sorte d’énormes marteaux style lourde pierre pour trouver là, près de chacun des trous circulaires réalisés dans la roche qui donne l’impression avec des marteaux pour être une sorte de mortier pour écraser "quelque chose". De l’énorme poids de l’un de ces artéfact réalise un de l’expédition pour tenter de frapper la roche avec elle.

Mon opinion personnelle est que ces instruments et structures pourraient appartenir à une ancienne race de géants du nombre qui a eu dans la région de l’Equateur et peut-être ceux qui ont eu le missionnaire Cristóbal de Acuña qui a accompagné Pedro Teixeira sur sa route le fleuve Amazone et je cite :

"Et enfin, à la fin de tous sont les Curiguerés, qui selon les informations de ceux qui avaient vu, et a offert de les prendre à leur terre sont des géants de seize empan de haut, très courageux, aller nu, apporter de grands patène oreilles d’or, et le nez, et pour atteindre leurs villages sont nécessaires deux mois consécutifs loin de la bouche de Cuchiguará." Nuevo descubrimiento del gran río de las Amazonas, 1641.

Il y a une traduction de ce livre en français faite par Marin Le Roy Gomberville, intitulé "Relation de la riviere des Amazones traduite par feu Mr de Gomberville de l’Academie françoise. Sur l’original espagnol du P. Christophle d’Acuña jesuite. Avec une dissertation sur la riviere des Amazones pour servir de preface. Tome III." Paragraphe Curiguerés des géants est, si elles ouvrent le fichier PDF avec Adobe Acrobat Reader sur les vignettes de page, la page 115.

https://archive.org/details/DELTA54...

Je veux ajouter que je ne connais pas M. Manuel Vieira ou participé à l’expédition. Ce que je n’apporter quelque chose de plus de lumière sur notre sombre passé.

Salutations cordiales

2:42 à l’attraper avec un bras et votre main frapper quelque chose doit être très grande.

16:46 substance qui a fixe les pierres du côté de la montagne, est bleu-vert égale turquoise.

Avec sous-titres anglais.

http://www.human-resonance.org/llan...

Tout ce que la nature ne peut pas faire VII : murs
Irna - le 21 janvier 2017

Bonjour Vicente, et merci pour vos compliments sur le site.

Concernant le "mur" ou "pyramide" du parc national Llanganates, c’est le même qui avait été publicisé en 2013 par un certain Bruce Fenton, un "auteur alternatif" qui multiplie les affirmations farfelues (voir par exemple ici).

Ce site a été étudié par une équipe de géologues et archéologues professionnels envoyés par le gouvernement, et leur rapport conclut à l’origine strictement naturelle du "mur" : https://issuu.com/elmoxavier/docs/llanganates/3 ; voir en particulier l’annexe 2 sur la géologie. Vous pouvez également lire ce texte très intéressant sur le contexte de cette "découverte".

Personnellement, je ne vois rien dans les photos et vidéos du site qui ne puisse s’expliquer par l’action de l’érosion sur une épaisse couche, fortement diaclasée, de calcaire gréseux ; donc pas besoin de "géants" pour expliquer ce "mur" naturel du même type que certains de ceux dont j’ai mis les photos ci-dessus, ou que les soi-disant "dallages" que vous pourrez voir ici !

Cordialement, Irna

Tout ce que la nature ne peut pas faire VII : murs
Vicente - le 20 janvier 2017

La qualité de la vidéo un peu mieux sur les artefacts en pierre qui ont été trouvés dans la rivière

https://www.youtube.com/watch?v=_43...

pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce RSS

2006-2018 © Le site d’Irna - Tous droits réservés
Haut de page
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.1.6
amélioré par Pigédius
Hébergeur : L'Autre Net