Forum de l'article

Tout ce que la nature ne peut pas faire VI : Liesegang Rings

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rappel de la discussion
Tout ce que la nature ne peut pas faire VI : Liesegang Rings
GeologueAnonyme - le 26 octobre 2018

Bonjour, à la lecture de votre article bien illustré, une petite précision : la géologie peut expliquer ces phénomènes.

Il s’agit de l’altération (météorique ou hydrothermale) de la roche qui forme ce genre d’anneaux concentriques (Liesegang rings). Le phénomène s’initie depuis les zones de la roche où cette altération peut pénétrer (un réseau de fractures par exemple) et se propage très progressivement au coeur de la roche en formant des fronts de réaction successifs (fronts d’oxydoréduction par exemple).

Vous savez, comme une tache de café sur du papier, qui en séchant va former un liseré plus sombre aux bordures de la tache (une auréole) .

Comme dans la roche cette propagation se fait vers le coeur de la roche et en plusieurs fronts successifs, on dit que c’est "centripète" (le contraire de "centrifuge") et tout ce qui est centripète finit par former un cercle ou une sphère. On part d’une forme quelconque et on finit souvent par avoir au coeur, un petit cercle.

Dans la nature cela peut entraîner aussi la formation des fameuses boules de granite ou de grès dans certaines régions.

En cherchant un peu, on trouve souvent une explication scientifique vérifiable.
Bien cordialement,
 :)

Tout ce que la nature ne peut pas faire VI : Liesegang Rings
Irna - le 26 octobre 2018

Bonsoir GeologueAnonyme,
Oui, bien sûr ce sont des phénomènes naturels fréquents et parfaitement expliqués par la science ! Le but de cet article était justement de montrer que, contrairement à ce qu’affirment Semir Osmanagic et d’autres pseudo-archéologues, ce type de phénomène n’est en rien la preuve de l’existence d’une pyramide en Bosnie, ni de la présence d’un site archéologique, et qu’on en trouve un peu partout dans le monde. Pour avoir une idée de la façon dont Osmanagic interprète ces Liesegangs rings ou d’autres types de figures sédimentaires, je vous renvoie à cet article : Encore des artefacts...
Cordialement, Irna