Forum de l'article

"La Révélation des Pyramides" : Mètre et pyramidion

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rappel de la discussion
Mètre et pyramidion
nablator - le 21 mars 2013

Bravo pour ce excellent article.

"Un ouvrage grand public (2004)"

Il n’y a pas de date dans l’édition que j’ai, bizarrement. Sur le web on trouve : SCHULZ (R.), SEIDEL (M.) [éd.], L’Égypte. Sur les traces de la civilisation pharaonique, Cologne, 1999. Je ne sais pas de quand date l’édition allemande dont c’est la traduction. Aucune importance.

Je suis toujours époustouflé par la capacité de Jacques Grimault à s’émerveiller de si peu de choses. 880 – 280 ça fait 600. 600 π / 6 = 100 π. Magique. Tous les multiples de 6 coudées font l’affaire, et JG ne s’en prive pas, quel bonheur. L’autre approximation φ²/5 permet de s’extasier tout autant avec les multiples de 5 coudées.

Il compte s’attaquer au pouce dans un prochain documentaire. Sans trop chercher j’ai trouvé de quoi s’émerveiller pendant des heures : 6φ³/10, πφ/2 et 2√φ qui "prouvent" sans doute que les égyptiens connaissaient le pouce exprimé en cm...

Mètre et pyramidion
nablator - le 21 mars 2013

J’ai oublié le lien. http://www.sudoc.abes.fr//DB=2.1/SET=1/TTL=1/CMD?ACT=SRCHA&IKT=7&SRT=RLV&TRM=3895089141
Malheureusement rien de plus à propos du pyramidion dans le texte.

Mètre et pyramidion
irna - le 22 mars 2013

Apparemment il a été réimprimé plusieurs fois, au moins 2004 et 2007 : http://www.sudoc.abes.fr/DB=2.1/SRCH?IKT=12&TRM=092750273 et http://www.sudoc.abes.fr/DB=2.1/SRCH?IKT=12&TRM=118518348. Il y a aussi la version anglaise sur Google Books : http://www.amazon.com/Egypt-World-Pharaohs-Regine-Schulz/dp/3833160004/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1363907043&sr=1-1 ; la légende de la photo est bien la même, hauteur 1 mètre.

Je suis toujours époustouflé par la capacité de Jacques Grimault à s’émerveiller de si peu de choses

 :-D