Forum de l'article

De la Lune, de Kubrick et des miroirs

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rappel de la discussion
De la Lune, de Kubrick et des miroirs
Cultrera Paul - le 6 juillet 2015

Dans un royaume ou la bêtise est reine, Jacques Grimault en est le roi...

Bonsoir,

Toujours lors de ce fameux diner/cabaret... au timing 51:33, Jacques Grimault nous sort une analyse, comment écrire cela ??? "pas piqué des hannetons" (c’est bien entendu ironique de ma part)

En voilà la transcription :

JG : "Alors on continue... Regardez, les mêmes images de cosmonautes les incrustations sont évidentes là
C’est à dire que l’on a effacer tout ce qu’il y a derrières ces pierres là !
Regardez, ca nous ai présenté comme des photos lunaires mais ca c’est exactement ca hop là, ici lui avec sa pièce "appa..." le gros rocher qui est ici !

C’est à dire qu’on a fait une incruste sur fond noir ici !
C’est normal après cela qu’on ne voit pas des étoiles sur le fond lunaire puisque qu’on va nous expliquer savamment : "vous comprenez on ne peut pas voir les étoiles parce qu’on ne peut pas même les voir...


> Outre le fait, comme précisé dans l’article initial d’Irna, que se sont bien des photos d’entrainement des vols Apollo 17 et 15 qui furent reprises pour le compte du site Artivision et dont l’auteur/webmaster annonça ouvertement avoir lui-même procédé à l’incrustation sur fond noir (très mauvais choix d’exemples de votre part qui souligne un certain manque de rigueur)...

Des étoiles... Des étoiles, sérieusement... Non mais allo quoi ??? Des étoiles en pleine matinée "lunaire" !!

D’accord le ciel est d’un noir d’encre... Mais, mais c’est le jour sur la Lune, cette couleur noire est simplement dû à l’absence d’atmosphère.

Saviez vous que les astronautes atterrissaient au tout début du jour lunaire (qui dure 28 jours terrestres). Ils bénéficiaient ainsi d’une lumière rasante pour le repérage du terrain à l’atterrissage (entre 10 et 15° d’élévation au-dessus de l’horizon) et de températures relativement modérées : la température au sol passe ainsi progressivement de 0 à 130 °C entre le lever du Soleil et le moment où le Soleil culmine à son zénith au bout de 177 heures terrestres.

Le Soleil était bas certes, mais c’était bien le jour... Allez donc voir des étoiles en matinée !!

De plus ; avec les moyens de l’époque (c’est d’ailleurs toujours valable...) le temps de pose pour avoir des scènes de jour, figer les mouvements des astronautes est de l’ordre de l’instantané : du millième au 30ème de seconde.
dès qu’on passe au delà du 8ème de seconde, l’appareil photo enregistre les mouvements intempestifs du photographe (respiration entre autre).
Avec un appareil Hasselblad ouvert à 5,6 minimum, il faut poser au moins 2 à 10 secondes (en plus sans bouger) pour chopper les étoiles les + brillantes.

Donc, sur la Lune, les photos devraient monter l’un ou l’autre :
- soit des images d’arrière plan nettes et correctement exposé mais avec un ciel noir immaculé
- soit montrer les constellations que l’on connait, mais avec le sol lunaire cramé par la sur exposition...

Mais il est arrivé, à 2 reprises, qu’une étoile, qui n’en était pas une (on l’appelle bien pourtant l’étoile du berger), se fit photographiée c’était : Vénus.
Il fallait pour cela qu’elle se soit trouvée dans le champ de prise de vue. Car vu de la Lune, Vénus parait, comme depuis la Terre, d’un coté ou de l’autre du Soleil.

Avec sa magnitude de -4, Vénus est une soixantaine de fois plus brillante que les étoiles de première magnitude. Il faut néanmoins que la photo soit surexposée, et encore on discernerait que quelques pixels plus clairs que le fond du ciel.

Ce fut le cas avec les photos :

http://www.hq.nasa.gov/alsj/a16/AS16-117-18815HR.jpg
http://www.hq.nasa.gov/alsj/a16/AS16-117-18816HR.jpg
http://www.hq.nasa.gov/alsj/a16/AS16-117-18817HR.jpg

(à vous de cherchez la petite bête)

Ainsi que lors du vol Apollo 14
http://www.hq.nasa.gov/alsj/a14/a14Venus.html

Voilà c’est tout pour ce soir, cela fais office d’échauffement cérébral... A venir très prochainement la vérité scientifique (et non loufoque comme vos dires) sur les pavés lunaires !!

De la Lune, de Kubrick et des miroirs
Irna - le 4 août 2015

Une page intéressante de Paul Cultrera avec une synthèse démontant quelques uns des pseudo-arguments de Jacques Grimault : http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/vehicules-et-technologies/hoax/Le_canular_02.htm