Forum de l'article

Dominique Jongbloed et les sauterelles

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rappel de la discussion
Dominique Jongbloed et les sauterelles
Aurl - le 21 août 2018

Bon j’arrive longtemps après la "bataille" (le massacre ?).

Mais parmi les milliers de problèmes qui mériteraient d’être relevés dans le rapport de notre explorateur. Je voudrais attirer votre attention sur un infime détail logique que je trouve assez amusant.

page 52 du rapport, le héros écrit :

les fréquences émises ne correspondent toutefois à aucune espèce de chiroptères (et encore moins d’orthoptères) observée en Europe occidentale, en dehors de cette unique espèce de sauterelles.

Suivez le raisonnement stupéfiant je vous prie. Dodo parvient à trouver un spécialiste qui s’évertue avec professionnalisme à identifier la sauterelle aussi précisément que possible et lui donne donc carrément un nom de genre à partir d’un simple enregistrement. Je passe rapidement sur le fait que ce genre (dont j’imagine qu’il doit comporter quelques dizaines ou centaines d’espèces comme c’est l’usage chez les insectes) devient "une espèce" dans la prose de Dodo, je suppose qu’il n’est pas plus capable en biologie qu’en archéologie (lui son vrai domaine c’est l’archéo-cryptanalyse si j’me souviens bien). M. Barataud doit être relativement prudent dans son analyse du son, mais aussi peut-être assez fier d’être parvenu à identifier un genre précis.

Mais ces faits passés à la moulinette Jongbloed cela devient la citation que j’ai mise au dessus, cela ne peut-être "aucune espèce [...] en dehors de cette unique espèce" et donc admirez le tour de passe-passe : puisque cela ne pourrait très éventuellement être que celle là, parmi un large éventail de possibilités de sons sur les milliers d’espèces que peut capter l’appareil, alors on peut supposer que le son est probablement artificiel, car il est assez peu probable que nous soyons par hasard justement tombés sur cette seule espèce.

La précision de son spécialiste devient en fait un argument pour faire état de la très faible probabilité de l’événement, comme si M. Barataud avait dit "je ne sais pas ce qu’est ce son... cela ne correspond à rien de connu... ou alors à l’extrême limite... une stridulation de cette espèce de sauterelle... mais cela ne pourrait être que celle là... et encore". Ou comme s’il n’avait pas analysé le son à posteriori, mais avait vaguement lancé avant l’"expédition" "vous allez peut-être tomber sur cette espèce de sauterelle... sissastrouve ! Onsépa ! Lol".

Je trouve cela assez magnifique la façon dont Dodo fait des détours pour parvenir à dire exactement le contraire des informations dont il dispose.

Au passage, je tiens à signaler que je suis passablement impressionné par ce "rapport", il est nul, certes, gorgé d’auto-justification et d’auto-glorification malaisante, de sous-entendus minables, mais c’est tout de même un véritable rapport rédigé de 80 pages, plus ou moins structuré et clair. A force de lire vos (merveilleux) articles Irna, j’en suis venu à m’être fabriqué une image mentale d’un Dominique Jongbloed véritablement incapable de faire quoi que ce soit concrètement, un homme qui ne sait faire rien d’autre que des effets d’annonces et des attaques/défenses sur réseaux sociaux. Comprenez mon étonnement, pour ce rapport il a réellement été rencontrer des spécialistes, a consulté ses sources (mauvaises... mais bon) pour redonner un cadre rigoureux à son expédition. Cela constitue environ 100% de travail en plus que la plupart de ses autres et innombrables activités que vous avez consciencieusement compilé... cela m’impressionne en fait. J’en viens presque à me dire que s’il y mettait de la bonne volonté et cette force de travail, il pourrait presque devenir honnête...

pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce RSS

2006-2019 © Le site d’Irna - Tous droits réservés
Haut de page
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.1.25
amélioré par Pigédius
Hébergeur : HostRound LLC