Forum de l'article

Thierry Jamin et les Zitis

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rappel de la discussion
Thierry Jamin et les Zitis
fatioua - le 31 mai 2017

Bonjour tt le monde !

Tout d’abord, bravo Irna pour cette excellente analyse qui est loin d’être un torchon.
J’ai quelques questions :

Je n’ai pas compris pourquoi M. Jamin dit qu’il a un deug et une licence en histoire ET Géographie alors que bon nombre de personnes savent que c’est Histoire OU Géographie, la double mention n’existe pas en France. On est enseignant d’histoire ET de géographie dans le secondaire en France mais c’est tout. Je n’ai pas compris pourquoi il se met aussi facilement en difficultés d’autant plus qu’une "simple" licence en histoire reste honorable ;-) Tout le monde peut alors contester aisément la véracité de son parcours...je n’ai pas compris...

Autre chose : j’aimerai comprendre la légitimité de M. Jamin a piloté des "fouilles" ou explorer tels sites ? Il me semble que ce n’est pas évident à des non professionnels de s’engager dans ce type de chantier surtout lorsque c’est dans un pays étranger. Ma question peut vous sembler idiote mais je suis très profane en la matière ;-)
Par conséquent, a t-il le droit de garder ces artefacts trouvés de manière illégale ? le gouvernement péruvien a t-il le droit de réclamer ces objets qui peuvent éventuellement contribuer à leur patrimoine ?

Merci pour ces éclaircissements :-)

Thierry Jamin et les Zitis
Irna - le 31 mai 2017

Bonjour fatioua,

Je n’ai pas compris pourquoi M. Jamin dit qu’il a un deug et une licence en histoire ET Géographie alors que bon nombre de personnes savent que c’est Histoire OU Géographie, la double mention n’existe pas en France

La double licence existe aujourd’hui dans quelques universités (par exemple à Paris-Sorbonne : http://vof.paris-sorbonne.fr/fr/index/licence-XA/sciences-humaines-et-sociales-SHS/licence-histoire-et-geographie-program-lhis1-213.html) mais c’est récent, et n’existait pas du temps où M. Jamin faisait ses études. Une licence - et a fortiori une maîtrise - d’Histoire est bien sûr tout à fait honorable, mais peut-être que la mention d’un cursus en Géographie renforçait le côté "explorateur" ? Ce ne serait pas la première personne prise en flagrant délit d’enjolivement de CV :)

j’aimerai comprendre la légitimité de M. Jamin a piloté des "fouilles" ou explorer tels sites ? Il me semble que ce n’est pas évident à des non professionnels de s’engager dans ce type de chantier surtout lorsque c’est dans un pays étranger

M. Jamin n’a aucune légitimité à faire des fouilles, que ce soit en France, au Pérou ou ailleurs. C’est d’ailleurs bien pour cela qu’il n’est, dans les différents projets de son "institut", que "directeur exécutif" de projet, et qu’il a à chaque fois un archéologue qui couvre la dimension archéologique du projet (en général ce sont des archéologues dont l’activité principale est ailleurs, et qui participent ponctuellement sur un ou deux projets).

Par conséquent, a t-il le droit de garder ces artefacts trouvés de manière illégale ? le gouvernement péruvien a t-il le droit de réclamer ces objets qui peuvent éventuellement contribuer à leur patrimoine ?

Ces artefacts étant censés avoir été trouvés lors de fouilles illégales par des pilleurs de tombe, il n’a ni le droit de les acheter, ni le droit de les conserver ; en les achetant à ces huaqueros il se rend leur complice, même si c’était avec toutes les bonnes intentions du monde.
Pour ce qui est de l’apparente inaction des autorités péruviennes dans cette affaire, je vois deux hypothèses :
- soit, comme l’affirme M. Jamin, il est en contact avec elles, et elles le laissent gérer le dossier (dois-je préciser que j’attends d’en voir les preuves ?...)
- soit elles savent pertinemment qu’il s’agit d’un canular, et n’ont donc aucune intention de récupérer des objets qui n’ont rien d’archéologique...
Thierry Jamin a annoncé dans sa dernière vidéo qu’une enquête du Ministère de la Justice était en cours et qu’il serait convoqué comme témoin, mais sans préciser sur quoi exactement porte cette enquête. On en saura forcément plus un jour ou l’autre :)

Cordialement, Irna

Thierry Jamin et les Zitis
Fabsab - le 31 mai 2017

Hélicoptères et armée qui recherchent le site et surveillent les environs, le désormais aussi célèbre que légendaire Mario qui ne peut donc plus faire d’investigations, Thierry Jamin convoqué on ne sait pourquoi, tout cela sent la sortie honorable mais par ruse de l’épineuse affaire des momies aliens ... La suite ? Site trouvé par l’armée, accès condamné, récupération des momies et artefacts par l’état Péruvien, le tout sera invérifiable mais 100% vrai, puisqu’on vous le dit ! ...Ululeurs frustrés mais toujours convaincus de la véracité de l’histoire car en faisant intervenir le gouvernement la fabulation continuera à être "crédible" ainsi les contribuables ne crieront pas au scandale mais se mettrons au freakbeat (enfin... fricbeat pour eux) en scandant à l’unisson " on nous cache tout on nous dit rien " ... Reste à savoir comment "alien project" va s’en sortir avec les analyses ADN (dont les résultats sont reportés), vol par la C.I.A échantillons mis sous séquestre ? J’attend la suite avec une impatience non feinte ...

pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce RSS

2006-2019 © Le site d’Irna - Tous droits réservés
Haut de page
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.1.25
amélioré par Pigédius
Hébergeur : HostRound LLC