Forum de l'article

De la multiplication des momies... et des indices de fake !

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rappel de la discussion
De la multiplication des momies... et des indices de fake !
Anti-sceptique - le 5 mai 2017

Irna,

Ululeur contributeur au projet de l’institut Inkari, j’ai lu vos articles avec curiosité et attention car ils sont régulièrement mentionnés sur le forum privé de l’Alien project. Je précise que le don devait, dans mon esprit, permettre de lever le mystère autour de cette histoire de momies péruviennes de créatures « inconnues », fake inclus, ceci sans être un adepte raélien de Thierry Jamin. Je ne suis pas non plus un théoricien du complot, un chantre de l’ésotérisme, un ufologue ou je ne sais quoi…

Je reconnais l’effort, le temps que vous avez passé à étudier, compiler, analyser, documenter et écrire vos textes dans une logique bien structurée, argumentée avec une plume agréable à lire, qui plus est. Le tout dans une démarche rationnelle et scientifique. Cependant, il est regrettable que vous ayez vite cédé à la facilité narrative et à la perte d’objectivité dans vos deux derniers articles avec, visiblement, le concours d’un informateur indélicat ayant accès aux forums privés du site « Alien project » et qui collectionne sournoisement des pépites à l’aide de captures d’écran. J’y reviendrai.

A la lecture de vos articles sur les momies de Nazca, je retiens une tonalité extrêmement critique et sévère, une ligne éditoriale essentiellement orientée à charge qui laisse peu de place au doute, à l’évocation de pistes alternatives alors que vous n’avez pas, entre les mains, tous les éléments de ce dossier, que certaines pièces sont tronquées, incomplètes et que des analyses majeures sont toujours en cours (ADN, carbone 14, radiographies...) ou seront lancées prochainement (les métaux des implants).

A force de vouloir démontrer les travers dans la carrière professionnelle de monsieur Jamin dans le long préambule que constitue le premier article de votre série, vous le crucifiez littérairement sur le Golgotha des intentions et des pratiques peu louables. Le chemin de croix frise le règlement de compte. Pourtant les objectifs de l’ Alien project sont, somme toute, modestes. Vous avez lu trop rapidement l’énoncé de votre sujet de dissertation, en conséquence, une partie notable de votre développement est... hors-sujet.

En effet, le but n’est pas de mener des fouilles archéologiques (avec ou sans excavations) mais de dévoiler l’existence d’un site apparemment insolite découvert par un pilleur de tombes. Thierry Jamin qui a eu vent de l’affaire essaie de réunir un faisceau suffisant de preuves (financées notamment grâce à la plateforme de crowdfunding Ulule) pour vérifier la véracité des momies, de certains objets tout en écartant la possibilité d’un fake ou l’étouffement de la découverte du fait de sa nature singulière et, disons, controversée (extraterrestre, hybridation et ufologie en filigrane…cela fait beaucoup pour la fosse sceptique).
Il ne s’agit donc pas de fouilles mais d’une démarche méthodique pour tirer au clair les ficelles de cette histoire, de prime abord, hors du commun. Pour ce faire, il emploie une méthode à caractère scientifique mais pas dans le cadre d’une mission de l’état péruvien puisque la découverte provient d’un huaquero, un pilleur de tombes qui, pour nourrir sa famille, en a fait son métier. Pas de collusion ou de coopération entre eux, juste des accords verbaux afin d’éviter le dispersement du matériel trouvé au cours d’une activité que l’on doit réprouver mais qui a une réalité économique dans un pays touché par la pauvreté et avec laquelle il faut bien composer.

Monsieur Jamin a reconnu initialement que le nom du projet n’était pas le meilleur mais qu’il avait le mérite d’être facilement compréhensible dans de nombreuses langues (un peu aguicheur et un peu plus que subliminal, sans doute). Par ailleurs, il emploie régulièrement le conditionnel dans ses intervenions et entretiens filmées tout en faisant part de ses intuitions personnelles avec enthousiasme. Enthousiasme communicatif que vous décryptez comme un moyen de galvaniser et de fédérer ses troupes décérébrées et aveuglées par leurs croyances et tenues en haleine par ses prêches habiles. Il l’a pourtant dit et répété qu’il s’agit peut-être d’une supercherie ou d’une découverte archéologique extraordinaire. Si c’est un fake avéré, il sera le premier à dénoncer la fraude intellectuelle et matérielle sans mâcher ses mots d’autant qu’il en fera les frais au premier chef en cas de trucage ou de tentative d’escroquerie. Imaginez le préjudice sur sa carrière...