Forum de l'article

De la multiplication des momies... et des indices de fake !

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rappel de la discussion
De la multiplication des momies... et des indices de fake !
Anti-sceptique - le 5 mai 2017

Dans le cadre ainsi posé, était il opportun d’aborder les revenus de l’intéressé dans votre démonstration de fraude archéologique lorsqu’il n’existe pas de conflit d’intérêt ? Tant que monsieur Jamin ne vend pas des momies de Nazca sous cape ou n’est pas le gérant d’une boutique de souvenirs momifiés ayant pignon sur rue, l’utilisation de cet argument très intrusif n’était pas pertinent et insinuait même un renflouement des « caisses » par cette manne tombée du ciel. Il me semble que vous outrepassez dangereusement votre périmètre d’autorité en faisant cela. Devez vous produire une déclaration de revenu pour exercer votre activité au grand jour ? Je ne le crois pas.

Je ne vois rien de répréhensible non plus dans le fait de réaliser a posteriori un documentaire et un livre sur les coulisses de cette histoire rocambolesque si elle se révèle véridique ou montée de toute pièce. Vous y voyez des produits dérivés programmés pour faire du fric… En poursuivant la lecture de votre développement, j’ai cru que vous alliez aussi vous questionner et réclamer son casier judiciaire ou usez d’autres ragots pour achever sa biographie au vitriol.

Par ailleurs, l’intervention anonyme d’une archéozoologue était certes une excellente idée mais pourquoi publier une interprétation des radiographies à partir de documents de mauvaise qualité ? Un spécialiste dédit aisément un autre en la matière car ces documents ne sont pas toujours aisés à interpréter. En outre, l’anonymat de cet expert ne permet pas de vérifier ses états de service, son expérience, voire ses travaux académiques, son rang d’auteur dans ses publications...
Vous pointez les faiblesses bibliographiques lorsqu’elles vous arrangent...

Les deux chirurgiens et le spécialiste des maladies osseuses qui s’expriment sur Albert dans une vidéo ne sont peut-être pas versés dans l’art des momies précolombiennes comme vous semblez l’être mais vous minorez trop leur témoignage. Ces professionnels de santé ont passé plusieurs heures à étudier le sujet. Le fake grossier n’aurait-il pas été « flairé » par un défaut suspect surtout si des ossement humains se mêlent si manifestement à des ossements d’animaux... Vous vous fondez sur un laps vidéo d’une poignée de minutes pour étayer vos propos alors que la version longue dure près de trois heures… En outre, un médecin et deux radiologues se sont également penchés sur la momie d’Albert dans une seconde vidéo. Le court document n’est qu’un extrait d’un plus long métrage. Six contre un, le rapport n’est pas en faveur de votre intervenante qui n’a pas ausculté directement la momie ou tenu des radiographies nettes au bout des doigts…