Forum de l'article

De la multiplication des momies... et des indices de fake !

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rappel de la discussion
De la multiplication des momies... et des indices de fake !
Anti-sceptique - le 5 mai 2017

Partie 3

Monsieur Jamin a bien précisé que les informations ne seraient pas livrées à la sagacité d’autrui avant une conférence de presse annonçant les résultats des investigations alors pourquoi lui reprocher à renforts de soupçons lorsque les conditions d’accès à la totalité des pièces du dossier étaient connues dès le départ ? L’Alien project n’est pas, dans sa première partie du moins, un projet collaboratif en ligne.
De même, je peux comprendre votre impatience pour jauger les preuves et nourrir vos rubriques mais des accords ont été passés entre média dont le National Geographic (un peu plus consistant que Picsou magazine) qui investissent des poignées de gros dollars dans cette histoire.

Les analyses ADN ou le carbone 14 sont des opérations coûteuses mais dans un domaine ou la thématique extraterrestre fait souvent ricaner, le choix de passer à des tests plus radicaux était compréhensible en vue d’aborder une conférence de presse avec plus qu’un récit de voleur de trésors patrimoniaux pour sustenter une audience avide de preuves tangibles. Il a peut être sauté une étape à vos yeux en ne consultant pas d’autres disciplines mais je ne suis pas certain qu’à Cuzco, toute la palette de spécialistes souhaités sont sous la main comme à Paris ou à Londres et prête à s’investir à titre gracieux dans une étude approfondie (l’institut Inkari est une ONG pas une filiale de la banque BNP) … En outre Mario, le huaquero était près à vendre au plus offrant momies et objets, il fallait donc privilégier la sauvegarde des artefacts en cherchant des mécènes pour sauvegarder ce qui pouvait l’être. Le réflexe était noble, la démarche inspirée.
Rappelons aussi que si les analyses ont pris du retard et décalent d’autant la révélation des résultats, c’est à cause des procédures douanières à respecter avant d’acheminer légalement le matériel biologique à l’étranger et non pas dans un dessein de procrastination malhonnête.

Une analyse des objets de Paul par spectroscopie infrarouge ne sont pas recevables sous cette forme édulcorée comme preuve d’un montage global. Paul est le membre farfelu d’une secte qui s’est illustré dans des mises en scènes risibles. Nous sommes peut-être face à la réalité dont vous donnez une interprétation ou face à une tromperie d’un homme aigri, ou encore devant un faux positif où nous serions tous dupés par la base de signatures chimiques de cet appareil dont on ne connaît pas non plus l’étalonnage et l’état de bon fonctionnement. Nous savons au moins qu’un trafic de drogues illicites n’étaient pas l’objet de la fabrication de ces momies. Ouf !

Les attaques provenant du forum privé relatées dans « la momie nommée Irna » sont des copies d’écran d’une infime proportion des échanges. Le forum réunit une communauté hétérogène qui ne fait pas naïvement corps avec un pseudo gourou ou son principal animateur bénévole, monsieur Bonnet. Des avis divergents, des dissonances, des doutes se font aussi entendre dans cet espace qui rassemble des gens de tous les horizons et même une « taupe ». Il en résulte que votre blog se transforme peu à peu en Gala ou en Voici de l’archéologie people à l’affût de tout ce qui croustille..

D’autres forums qui traitent de sujets aux antipodes réagissent aussi avec véhémence aux attaques extérieures sur leur thème de prédilection et c’est souvent le fruit d’une minorité active de passionnés. Je dirais plutôt que c’est de bonne guerre ! Ce n’est pas un forum parrainé par l’académie des sciences alors à quoi bon reprendre des morceaux choisis, des répliques à la volée d’anonymes non qualifiés qui ne peuvent que s’en remettre aux supputations, aux intuitions dans des réponses souvent rapides et parfois des éructations plus ou moins inspirées face au verbiage des détracteurs et contradicteurs ? Un extrait hors du contexte global jette l’opprobre sur le travail de fond dont vous critiquez les méthodes et les outils. Vous devriez vous y cantonner et relativiser le reste, qui est anecdotique et cousu de subjectivité. L’idée de nommer un artefact en référence à votre blog est partie d’une simple blague dans quelques échanges parmi les 190 sujets ouverts sur ce forum…