Forum de l'article

De la multiplication des momies... et des indices de fake !

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rappel de la discussion
De la multiplication des momies... et des indices de fake !
Anti-sceptique - le 5 mai 2017

Partie 4
Merci de commencer la lecture par les 3 premiers textes postés plus bas - Le morcellement est imposé par les limites du nombre de caractères autorisés. Désolé !

*****

Il est prématuré, à mon sens, d’orienter vos articles vers la fraude archéologique contemporaine sur toute la ligne. Le vrai côtoie peut-être le faux ou la reconstitution d’époque. Entre la bonne foi des uns, la mystification, le délire et la jalousie des autres, trop de fils restent à démêler.

Même si l’épilogue prouve que nous sommes face à un canular élaboré d’un taxidermiste fan d’archéo-ufologie, l’histoire mérite d’être rapportée et ses auteurs conspués. En fait, vous menez une croisade où vous vous ensablez dans les bons mots et la raillerie le nez collé dans votre clavier. Considérez que Thierry Jamin n’est qu’un simple intermédiaire. La science dûment mandatée prendra naturellement le relais si des investigations de terrain doivent être menées.

Par ailleurs, vous ne prenez pas suffisamment en compte :
- les éléments qui questionnent dans le contexte historique et archéologique régional pouvant favoriser de grandes surprises (les géoglyphes de Nazca, les crânes allongés dans la civilisation Paracas...)
- le huaquero, protagoniste clé, a jusqu’à présent produit les artefacts qui étayent ses dires. Il a bien d’autres choses dans sa besace. Soyez donc patiente comme nous. Il fait du business et ce n’est pas un thésard qui prépare méticuleusement une publication académique.

A votre décharge, j’ajoute que la dimension passionnelle d’un sujet comme celui là, à la confluence de multiples disciplines en sciences exactes et en sciences sociales, est un défi pour la glorieuse rationalité scientifique lorsque celle-ci est érigée en générateur de vérité sacrée.
Enfin, force est de constater, que cette dernière rationalité peut devenir condescendante, à distance, dans le confort moqueur de son fauteuil et trop sûre de son fait à partir d’éléments pauvres, fardés ou incomplets. La preuve partielle avancée par la cible placée sous le feu de la critique devient alors une contre preuve partiale et la contre preuve partiale des autres contradicteurs (Paul & Co) est trop vite assimilée et employée comme argument à charge, en apparence solide, avec la même ferveur bornée décriée chez ses soit disant "adversaires"…
Je vous invite à plus de nuances, de neutralité et, peut-être, moins d’assurance ou d’arrogance dans vos atours de justicière qui prépare une grillade sur le bûcher.

Ni noir ni blanc, l’alien project est gris...

Un Ululeur contributeur

De la multiplication des momies... et des indices de fake !
Irna - le 5 mai 2017

Bonjour Anti-sceptique,

Merci pour ce long message posé qui, malgré quelques jolies attaques plus ou moins feutrées – mais c’est de bonne guerre – change agréablement des invectives et de l’absence d’argumentation habituelles chez les partisans de M. Jamin. Je suis un peu trop fatiguée ce soir pour y répondre, et votre bel effort méritant mieux qu’une réponse bâclée, je vous prie de m’excuser si je remets cette réponse à demain !

Cordialement, Irna