Forum de l'article

De la multiplication des momies... et des indices de fake !

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rappel de la discussion
De la multiplication des momies... et des indices de fake !
Anti-sceptique - le 19 mai 2017

Irna,

J’ai le sentiment que vous avez atteint le dernier degré de magnitude sur l’échelle du scepticisme et que vous êtes prisonnière derrière ses barreaux.
Je comprends tout à fait que les élocutions de Jaime Maussan ne soient pas votre programme préféré. Il n’est qu’un vecteur au sens virale de la communication sur le Web. L’adjectif devrait pourtant vous convenir puisque vous estimez qu’il est un chancre virale dans le monde de l’ufologie mais vous ne percevez pas l’utilité disséminatoire de ce virus sur la toile. C’est un allié de circonstance mais pas un aveu d’adhésion à ses idées et à ses shows web formatés. De fil en aiguille, monsieur Jamin a retenu l’attention de médias de plus grande portée par l’intermédiaire de Maussan. La National Geographic TV est, quant à elle, une chaîne de bonne renommée et de meilleure tenue, un amplificateur qui élargit davantage les canaux de diffusion de cette énigme qui aurait pu retourner dans la poussière et l’oubli. Le renom, bien entendu, ne veut pas dire validation ou caution scientifique. Les chaînes de télévision privées et publiques produisent régulièrement des documentaires sur des sujets scientifiquement sensibles pour ne pas dire fragiles ou douteux mais qui intéressent un large public. Vous évoquiez l’Atlantide, citons d’autres exemples comme le yéti, l’Armageddon, la télékinésie, les fantômes, Nostradamus...
Je partais du principe que vous saviez distinguer une communication scientifique d’une communication purement télévisuelle sous forme de reportage. Ce n’était pas acquis...
Nous serons fixés courant juin sur la participation annoncée des médias nords-américains. Stay tuned.

Par ailleurs, il y a très certainement des escrocs chez les archéologues (alternatifs ou pas) et les ufologues comme il en existe chez les chercheurs à travers le monde. A chaque profession ses ripoux. Vous faites trop rapidement le parallèle avec des cas que vous avez étudiés ou que vous connaissez. Ce sont des allégations sans fondement à l’encontre de monsieur Jamin. On ne peut pas décrier la méthode et l’impossibilité de consulter des preuves scientifiques pour vérifier une authenticité archéologique d’une part et balancer des insinuations gratuites infondées d’autre part sur les sources de financement et de revenus. Soyez rigoureuse et cohérente sur toute la ligne. Salir sans preuves vous déshonore et entache l’ensemble de vos articles sur ce sujet.

« Fortune » ? Qui a parlé de fortune ? Un héritage signifie t’il nécessairement pactole ? Et maintenant monsieur Jamin piquerait « potentiellement » dans le caisse de l’Alien project pour ses frais de mission ?
Vous n’avez pas lu l’état budgétaire ou vous n’êtes pas douée en arithmétique ! Votre remarque est encore orientée. Les contributions au crowdfunding servent à financer les analyses, cela ne signifie pas que les frais engagés pour l’Alien project s’arrêtent à ses seules dépenses ! Vous manquez de discernement et vous devriez noter, au contraire, un effort de transparence suite à la requête d’un Ululeur lorsque vous critiquez l’opacité du projet.

...« pouvez-vous me préciser où j’aurais dit qu’il fallait "croire en ma bonne foi", où j’aurais excipé de ma condition de femme (???) pour renforcer ma crédibilité, et où j’aurais brandi ce texte "comme une arme fatale" ? »... Irna
⇒ Je tournais en dérision la phrase suivante « (si l’honnêteté ou la malhonnêteté étaient écrites sur le visage des gens, il n’y aurait pas beaucoup d’affaires d’escroquerie !) »

Vous persistez à faire de l’auto-citation sur votre article « De l’anonymat et de l’argument d’autorité » (au passage, l’auto-citation n’est pas un signe de qualité). Je vous ai montré en étant « sceptique » à mon tour que l’on pouvait douter de tout même de ce que vous rapportez de la science d’autrui. Votre enquête scientifique n’est pas une enquête policière à la Maigret mais je peux comprendre le souhait de l’archéozoologue de conserver l’anonymat au cas où un « fanatique » de Thierry Jamin souhaiterait l’étrangler et au cas où son analyse réalisée à partir d’un support de mauvaise qualité s’avérait ultérieurement contredite.

Non, je ne vis pas dans votre monde dichotomique « scientific or not scientific »… La science que vous défendez bec et ongles est raisonnement mais elle est aussi faite d’intuition, de bon sens, d’humilité et d’éthique.
Monsieur Jamin communique de son côté et vous vous exprimez doctement et vertueusement du votre, drapée de droiture et d’honnêteté mais avec une certaine mauvaise foi. Vous pensez flairer un fake toujours possible et contestez la démarche… Bien, mais la découverte archéologique fortuite est peut-être majeure et transcendera le « détail » que cela vous plaise ou non.
La « sagesse » était de modérer la tonalité globale à charge et parfois à consonance diffamatoire de vos articles sur cette histoire traitée sur la base de documents incomplets, tronqués ou de préjugés tout personnels.

Ni noir ni blanc, l’Alien project est gris...

Un Ululeur contributeur

De la multiplication des momies... et des indices de fake !
Irna - le 21 mai 2017

Bien, je crois qu’on va arrêter là. Vous persistez, comme c’est tout à fait votre droit, à prendre pour argent comptant ce que raconte Thierry Jamin, et à maintenir une position de "false equivalence" que vous prétendez "sagesse". Je considère pour ma part que la position raisonnable consiste à considérer que la charge de la preuve revient à M. Jamin, et qu’on n’a pour le moment aucune preuve acceptable. Vous ne répondez sur le fond sur aucune des incohérences et des absurdités de cette affaire, interprétez toutes les questions que devrait se poser toute personne dotée d’un minimum d’esprit critique comme des attaques "à consonance diffamatoire" et des "préjugés personnels", et passez pas mal de temps à construire des hommes de paille que vous vous donnez ensuite le plaisir de démolir... Je pense que du coup nous perdons tous notre temps. Nous aurons peut-être l’occasion d’y revenir après la "grande révélation" du mois de juin - à défaut d’une publication scientifique qu’on risque d’attendre longtemps.

De la multiplication des momies... et des indices de fake !
Anti-sceptique - le 22 mai 2017

Irna,

Je me range à votre remarque tardive de bon sens. Nous savons, en effet, qu’historiquement la guerre de tranchées peut durer longtemps. En l’occurrence, elle ne tranchera rien, puisque votre bunker a le cuir épais, que vous ne changerez pas d’avis en l’état d’avancement du projet et que cela n’apportera rien de plus que des redites. Je voulais simplement montrer que l’on pouvait avoir une lecture différente de cette affaire particulière que je vis de l’intérieur sans aduler qui que ce soit. Attendons donc paisiblement le mois de juin pour reconsidérer le tout à la fraîcheur de nouveaux éléments...
Je laisse à vos lecteurs le soin de juger la teneur de vos propos en ce lieu publique. Par contre, je ne suis pas d’accord sur mon manque d’esprit critique. Si avoir l’esprit critique affûté consiste à embrasser béatement tous les arguments de votre scepticisme, permettez moi de douter rationnellement…

Ni noir ni blanc, l’Alien project est gris…

Un Ululeur contributeur