Forum de l'article

De la multiplication des momies... et des indices de fake !

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rappel de la discussion
De la multiplication des momies... et des indices de fake !
PhD Smith - le 22 mai 2017

A Anti-sceptique
"Par curiosité, j’ai posé la question à une vétérinaire qui exerce dans une clinique en ville. [...] Cette personne qui possède une expérience d’une vingtaine d’années m’a donné un peu de son temps entre deux consultations."

J’espère que vous n’y êtes pas allé pour vous-même ? Désolé.

"Elle suggère l’œuvre d’un taxidermiste en déclarant que c’est un travail long et méticuleux. Cependant, elle ne voit pas l’intérêt de mener ce travail chronophage sur plusieurs mains si les tests ADN peuvent, à coup sûr, détecter la fraude si la tricherie est l’objectif visé."

La taxidermie ? Oui, cela fut évoqué dans l’article d’Irna.

De la multiplication des momies... et des indices de fake !
Anti-sceptique - le 22 mai 2017

PhD Smith, 

Je vous rassure tout de suite, je me porte bien. Je me contentais d’acheter des croquettes pour mon piranha dans l’office vétérinaire.
Je réalise que votre myopie sceptique vous empêche de voir plus loin que le bout de votre nez. Je vais donc essayer modestement d’allumer une bougie de clairvoyance pour éclairer d’un jour nouveau votre remarque à courte vue.
1/ Estimons que le fake moderne ou la recomposition historique ne sont pas des hypothèses que l’on peut écarter en attendant les résultats des différentes analyses financées par l’opération de crowdfunding et les nouveaux éléments inédits montrés en catimini à Nazca mais qui seront dévoilés en juin.
2/ Si le fake est l’œuvre d’un taxidermiste contemporain, il y a une inconsistance majeure dans le scénario de la « supercherie » : pourquoi faire passer ces organes et corps momifiés pour ce qu’ils ne seraient pas lorsque des analyses (au sens large) peuvent éventer leur véritable nature et que l’on n’en retire pas un bénéfice quelconque, surtout pécuniaire. A moins d’être le fruit passionnel d’une expérimentation macabre esthétique et/ou d’un canular sophistiqué, ce n’est pas « rationnel » (terme scepticon-compatible)

Au regard de l’historique de la découverte archéologique faite originellement par hasard par un huaquero dans un no man’s land, le point « 2 » ne tient pas. Ne me répondez pas que l’existence de Mario n’est pas avérée car nous connaissons tous le cantique par cœur, cela nous épargnera une itération.

Désolé, j’ai fait des efforts pour me contenir...