Forum de l'article

De la multiplication des momies... et des indices de fake !

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rappel de la discussion
De la multiplication des momies... et des indices de fake !
Camilo Moreno - le 24 mai 2017

@Anti-Sceptique

Cher monsieur, au-delà des oeillères il y a le monde de la tolérance, qui accepte l’opinion des autres

1-1/ Votre réseau échelon est efficace, en effet. Il n’est pas paranormal de parader.
R : ....

2/ Votre approche est saine pour se forger une opinion qui tient de la pluralité des points de vue. Je respecte votre besoin d’écouter la messe ici aussi.
R : Votre réponse est tout à fait à votre honneur, sinon que l’avez entachée à la fin. Je viens ici rarement, et pour votre gouverne je suis athée, et en plus je n’ai pas de gourou.

3/ Je suis polyglotte aussi mais je ne parle pas l’ésotérique ou la pavoiserie. Décidément, on trouve de tout derrière les fagots en compagnie des bonnes bouteilles !
R : je ne parle pas l’ésotérique et la Croix des Templiers je m’en fous et le Da Vinci Code aussi..sinon je ne bois pas, est-il nécessaire de persifler ?

4/ Ni animosité ni culte, de mon côté. Tournez votre parabole vers les USA au cours de la troisième semaine du mois de juin.
R : Je n’ai pas de parabole, j’ai une Freebox Revolution, ça devrait le faire.

5/ J’entends bien aussi. Je crois que monsieur Jamin a pris une certaine distance avec Mr Foerster, un « concurrent » sur le sujet.
R : Bon à savoir.

6/ Vous avez raison. Inconnu n’est pas extraterrestre. Selon Monsieur Jamin un ambassadeur russe proposait une somme rondelette pour récupérer des artefacts mais pas d’autres états. A part des coopérations, je pense que le Pérou est le seul pays à pouvoir se mêler légitimement de cette affaire.
R : …après les analyses…quant au Pérou, ça me semble logique, enfin on parle lui, on commeçait à désespérer.

7/ Le moyen de transport se pose en filigrane si l’hypothèse exogène est retenue. Seraient-ils alors des Robinsons échoués ici ?
R : j’ai déjà répondu : dans ce cas on devrait trouver des restes de leur moyen de transport, et on attend que ça avec beaucoup d’impatience...et si elle n’est pas retenue ??

8/ Ce n’est pas un scoop, en effet. Je regardais Goldorak en étant petit. Je partage donc votre avis que la vie a pu éclore ailleurs (en n’aboutissant pas nécessairement à des civilisations technologiques, des poireaux géants suffiraient déjà à nous ravir)
R : Je ne suis pas ufologue, et je ne fais partie d’aucune société ufologique, perso j’ai vu par 3 fois des choses étranges dans le ciel, étant très versé dans l’aviation et l’astronomie, il m’était impossible de confondre avec un Airbus ou un ballon-sonde. Mais l’univers étant infini, il laisse l’éventualité de la vie ailleurs très possible, sous forme de poireaux ou ce que vous voudrez.

9/ Oui ! Je ne brigue pas le poste de modérateur sur ce site. On peut aussi commenter un commentaire, non ?
R : ?????????

De la multiplication des momies... et des indices de fake !
Anti-sceptique - le 26 mai 2017

Don Camilo,

Je n’ai pas d’œillères mais une intuition féroce que j’explore jusqu’au bout de mes canines. Soyons justes, il y a parfois autant de positions radicales et de moqueries sur ce blog que chez certains contributeurs du projet tant décrié. Je suis seulement intolérant au gluten mais ici, c’est un territoire hostile que je n’ai pas créé. Si l’affaire s’avère véridique, d’autres viendront sans doute chercher des scalps. Moi pas.

Je suis désolé de vous avoir froissé par mon humour sarcastique qui n’était pas dirigé contre vous. Pour me faire pardonner, je voudrais vous conter une histoire en me mettant à la place du pilote et ingénieur principal de cet aéronef spatial échoué au Pérou appartenant à l’escadrille des explorateurs du système Zorg situé dans une proche galaxie. C’est une expédition scientifique de quelques membres, le vaisseau en déperdition suite à une avarie doit se poser sur terre alors que ce n’était pas son objectif initial, l’homme étant une espèce farouche et agressive déjà étudiée et cataloguée. Selon la gravité de la panne, il amerrit en urgence à proximité de la côte péruvienne et se trouve aujourd’hui sous les sédiments marins ou bien le crash se déroule à flanc de montagne sous le regard ébahi d’un shaman amérindien qui communiait avec les esprits du vent pour amener la pluie. Une grande partie de l’équipage malheureux décède. Le vaisseau est trop endommagé pour repartir mais les systèmes peuvent encore assurer la survie de l’équipage qui décide de l’enfouir pour le protéger avec l’aide des autochtones subjugués par ces êtres venus d’ailleurs avec lesquels se nouent quelques contacts. Les entités vivent et s’éteignent peu à peu dans leur modeste complexe souterrain sans pouvoir espérer du secours car la communication intergalactique a été rompue et les hommes finissent par oublier leur existence au fil des générations, oubli accéléré par les épidémies, les migrations de population et les exactions commises lors de la sauvage Conquista. Un jour, un groupe de huaqueros qui sonde le sol à la recherche de reliques dorées et de momies bien conservées dans cette zone désertique découvre l’entrée d’une tombe Inca classique au premier abord mais finalement Mario, le chef de la bande, ne sait que faire des artefacts étranges tant ils dénotent avec ceux déterrés habituellement lors des saccages dont il se rend régulièrement coupable...

J’envisageais de proposer ce synopsis de BD à Delcourt jeunesse. Les précédentes éditions de Monsieur Jamin n’étant pas vraiment de mirifiques ventes selon Irna, je souhaitais aider à remplir les coffres à jouets de l’institut Inkari avec des gains aussi sonnants que la rançon versée aux espagnols pour libérer l’empereur Atahualpa.
Aujourd’hui, je préfère nettement imaginer vos yeux écarquillés en lisant cette historiette sous le drap à la lueur d’une lampe torche chaque soir.

To be continued…