Forum de l'article

De la multiplication des momies... et des indices de fake !

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rappel de la discussion
De la multiplication des momies... et des indices de fake !
Camilo Moreno - le 31 mai 2017

Bonjour tout le monde

A propos de l’Amberlite, en rassemblant mes souvenirs, il m’a semblé qu’en plus c’est une marque commerciale déposée (comme Loctite, Samsonite etc .) d’une résine synthétique.

Je n’ai pas voulu confirmer cela avant d’avoir fait les recherches que voici :

Amberlite and Amberlyst Resins

- These resins are suitable for columnchromatographic separation of similar materials, including organic bases, amino acids, B vitamins, antibiotics, rare earths and other inorganic materials.

- Amberlite and Amberlyst are registered trademarks of Rohm and Haas Co.

S’il s’agit bien de cela dans l’analyse, il est clair qu’on est endroit de se demander que viendrait faire une résine moderne sophistiquée dans un artefact supposé ancien.

Je ne sais pas si cela peut aider à dépatouiller tout ça, mais voici le site pour en savoir plus.
http://www.sigmaaldrich.com/chemistry/chemical-synthesis/learning-center/technical-bulletins/al-142/amberlite-amberlyst.html

Cordialement

De la multiplication des momies... et des indices de fake !
Irna - le 31 mai 2017

Oui, l’Amberlite est effectivement une marque déposée. Tout ça est assez bizarre, je ne sais pas si un spectroscope peut être programmé pour identifier un produit par son nom de marque. Tant que "Paul" n’aura pas communiqué les résultats bruts (et je pense qu’il ne le fera pas, le bonhomme semble complètement imprévisible), on ne peut pas en tirer grand chose de plus que l’idée qu’il y a probablement une résine synthétique dans l’échantillon testé !