Forum de l'article

Maria, Josefina et les autres

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rappel de la discussion
Maria, Josefina et les autres
pyramide des bermudes - le 23 juin 2017

Bonjour,

Thierry Jamin risque gros, mais avec la cagnotte d’Ululle et le niveau de corruption du Pérou, il pourra peut-être s’en sortir. Et les logos de l’Alien Project sur les documents, ça va probablement impressionner les juges.

Par contre de nombreuses personnes dans cette affaire pourraient être poursuivies même à l’extérieur du Pérou.

Certains commentaires font état de labo européens qui auraient refusé les analyses. Si c’est vrai, c’est normal. Un laboratoire sérieux ne fait pas d’analyses sur des matériaux sortis illégalement de leur contexte. D’autres échantillons seraient arrivés en France,Th. Jamin a d’ailleurs livré le nom de son petit camarade ¨Pooyard qui se serait chargé du transfert. Je suppose que cette sortie d’échantillon a fait l’objet d’une autorisation de sortie du territoire et a été déclarée aux douanes à son arrivée à Paris (Il faudrait leur demander :) ), sinon Thierry Jamin, en bon professionnel qu’il est, se serait peut être abstenu de balancer une telle information, susceptible de causer quelques problèmes si les règles n’ont pas été respectées (et un échantillon archéologique, ce n’est pas seulement un vase ou une statuette, ça peut être 10 grammes de charbon de bois ou même un pot de yaourt de sable. Et même s’il s’agit de plâtre récent ou autre, pour Thierry Jamin a toujours considéré qu’il avait été prélevé sur des objets archéologiques ou des entités provenant d’un site archéologique. Quelque soit le résultat des analyses, la volonté de procéder à des actes illégaux est bien présente

En ce qui concerne les ulluleurs, ils pourraient également être poursuivis (comme d’autres membres de l’Alien Project d’ailleurs). En qui concerne les premiers ulluleurs, le projet était assez flou "nous avons été contactés, à la fin du mois d’octobre 2016, par deux habitants de Cusco au sujet de mystérieuses momies découvertes quelques mois auparavant dans le désert du sud du Pérou", ils n’avaient pas encore toutes les informations pour savoir dans quoi ils mettaient les pieds..... Par contre, ce n’est pas le cas des derniers ulluleurs. Thierry Jamin a clairement dit que plus la cagnotte serait élevée, plus il pourrait racheter des objets aux pilleurs..... et là..... ce n’est plus pareil..... donner de l’argent, en connaissance de cause, pour racheter des objets archéologiques, c’est de la complicité d’incitation au pillage, et de la participation au recèle d’objets archéologiques. Même si cela se passe au Pérou, et à l"air bien lointain pour certaines personnes, qu’elles ne se fassent pas d’illusions....du point de vue de la législation française, elles ont participé à des actes illégaux (tout comme quelqu’un qui achèterait un objet archéologique sur Ebay dans les annonces d’un détectoriste... et oui, il y en a des centaines, mais c’est illégal et ça peut coûter très cher).

Néanmoins, j’ai parfois l’impression que les membres de l’Alien Project et leurs sympathisants, ne sont pas pleinement conscient de ce qu’ils font, est-ce qu’un trouble psychique ou neuropsychique n’aurait pas aboli leur discernement ou le contrôle de leurs actes ? et par conséquent, seront-ils reconnus pénalement responsable ?

Il serait intéressant d’avoir l’avis de l’Happah sur cette affaire http://halte-au-pillage.org/ ou facebook : https://www.facebook.com/Association.Happah/

Il y a dans cette association des gens très compétents sur ces questions (non pas les extra-terrestres), ils se portent parfois parti civil dans des affaires comparables. Leur avis sur ces délits pourraient faire redescendre certaines personnes sur Terre.

Sinon, bravo Irna pour tout le temps que tu passes à enquêter, écrire, répondre....et tout l’énergie que tu dépenses a faire entendre d’autres points de vue sur ces différents sujets

Maria, Josefina et les autres
Irna - le 24 juin 2017

Merci, pyramide des bermudes. Et merci pour ce petit rappel sur l’illégalité du truc. Pour être honnête, quand Thierry Jamin a commencé à parler d’acheter des artefacts à Mario, beaucoup de ululeurs ont quand même exprimé leur réticence à cette idée, c’est tout à leur honneur. D’autres par contre étaient prêts à lancer un nouveau crowdfunding pour pouvoir acheter un ou deux corps...

Sinon, sur un sujet proche, j’aimerais bien savoir ce qu’il s’est passé avec les deux riches investisseurs, "Michel" et "Erwan", je crois, qui sont venus à Cuzco et qui devaient, selon Jamin, financer l’achat de tout le stock de Mario ; Jamin était tout excité en annonçant leur venue, puis plus rien, on n’a à ma connaissance jamais su ce qui s’était passé, dommage !

Maria, Josefina et les autres
yopyop - le 24 juin 2017

Il y a quand même un biais ou ça serait légal, c est si les artefacts restent au Pérou et sont déclarés.

Maria, Josefina et les autres
yopyop - le 24 juin 2017

Ce procédé a déjà été utilisé au Pérou, racheter aux huaqueros un maximum d’artefact sachant que le temps de réaction de l’administration fait que tout ou presque peut avoir disparu avant une intervention, ce qui d’après krawix est en train de se passer (la disparition d un grand nombre de pièces)

C est borderline niveau légal, mais ça a déjà sauvé un grand nombre d’artefacts par le passé.
Ça passe toujours mieux si c est un péruvien qui le fait.

pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce RSS

2006-2019 © Le site d’Irna - Tous droits réservés
Haut de page
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.1.25
amélioré par Pigédius
Hébergeur : HostRound LLC