Forum de l'article

ADN : de l’importance du protocole d’extraction

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rappel de la discussion
ADN : de l’importance du protocole d’extraction
PERAUDEAU - le 20 septembre 2017

Vous avez raison ! Emporté par ma passion de convaincre...je me suis mal exprimé ! Je reprends donc mes commentaires inintelligibles.
Un examen visuel a été effectué par un (e) spécialiste récemment, sur une momie de type " trydactile" et de taille humaine, retrouvée prostrée, c’est-à-dire assise et les mains (?) posées sur les bras ou avant-bras opposés. C’est la pression exercée par les doigts (?) sur la peau des bras, au fil des siècles, qui aurait entraîné une déformation physique visible, semble-t’il, à l’oeil nu, Conclusion provisoire : cette empreinte (qui n’a donc rien à voir avec empreintes digitales ou traces ADN) qui atteste de la pression de 3 doigts et non 5...pourrait indiquer qu’une éventuelle manipulation / amputation ( des doigts manquants) n’aurait pu être effectuée qu’à l’époque de l’inhumation....ce qui écarterait l’hypothèse -que vous défendez le plus souvent - d’une modification actuelle ...Je mets, bien entendu, tout cela au conditionnel...!
En ce qui concerne les crânes E.T., ils sont faits, apparemment, d’un seul tenant, sans soudure, ce qui pourrait s’expliquer par un développement des embryons hors du corps de la mère ( cas des ovipares). Les crânes humains se ressoudent après la naissance, laissant une trace physique.
N’ayant aucune compétence dans les domaines énoncés ci-dessus, je les soumets à votre appréciation " critique"....Et je me garde bien d’aborder les autres aspects " extraordinaires" de cette affaire, évoqués à travers les vidéos de T JAMIN. Nous n’avons aucun moyen de les valider à l’heure actuelle, mais je comprends que Thierry JAMIN, de bonne foi, n’ait pas voulu censurer ces informations " périphériques ". Ce qui le décrédibilise à vos yeux...

ADN : de l’importance du protocole d’extraction
L.Despoutres - le 20 septembre 2017

C’est la pression exercée par les doigts (?) sur la peau des bras, au fil des siècles, qui aurait entraîné une déformation physique visible, semble-t’il, à l’oeil nu,

Une pression maintenue au fil des siècles ? La rigidité cadavérique dure environ 2 jours, ensuite il aurait probablement fallu maintenir la pression artificiellement (par des cordes ? des poids ?) en espérant que les doigts desséchés ne cassent pas. Il faudrait aussi prendre en compte le retrait des chairs par la dessication...Je ne m’avance pas plus, il faudrait voir si de pareilles traces de doigts se trouvent sur d’autres momies authentiques

ils sont faits, apparemment, d’un seul tenant, sans soudure, ce qui pourrait s’expliquer par un développement des embryons hors du corps de la mère

Il faut faire la distinction entre soudure des os du crâne et ossification totale. Par exemple, chez l’homme, la soudure des fontanelles est terminée vers 18 mois, mais l’ossification totale se fait vers l’âge de 65 ans, car il faut entre-temps tenir compte de la croissance (jusqu’à l’âge de 20 ans environ) ; la soudure prématurée des sutures est même une pathologie.
Il est donc probable que tous les vertébrés, ovipares ou non, qui croissent un tant soit peu entre la naissance et l’âge adulte présentent des sutures crâniennes.
Si les crânes ne présentent pas de sutures, il s’agirait soit d’individus sortis de l’oeuf avec une taille adulte (du moins concernant le crâne), soit d’individus extrêmement âgés....

je comprends que Thierry JAMIN, de bonne foi, n’ait pas voulu censurer ces informations " périphériques ". Ce qui le décrédibilise à vos yeux...

Il ne s’agit pas d’une alternative censurer/pas censurer (et pourquoi tout de suite parler de censure ?)
Ce qui a décrédibilisé Jamin à nos yeux (ou du moins, aux miens), c’est son attentisme et son absence d’esprit critique. Rester cloîtré dans sa cuisine et laisser passer sans aucun recul les affirmations les plus absurdes est la meilleure attitude pour perdre immédiatement tout crédibilité.
Il lui aurait fallu examiner avec attention chacune des "informations" et dénoncer comme fausses celles qui n’étaient pas étayées par des éléments suffisants.

ADN : de l’importance du protocole d’extraction
Camilo Moreno - le 20 septembre 2017

mercredi 20 septembre 2017 à 09h41 - par L.Despoutres

Oui, mais il serait quand même intéressant de savoir si elle date de -80 Ma ou si elle a été creusée par un faussaire la semaine dernière, non ?

C’est clair.

De même, s’il y a des traces de doigts sur une des momies, il serait intéressant de savoir si elles proviennent d’un inca du XIVe siècle ou d’un faussaire bolivien de 2016 ; et ça, ça ne se voit pas à l’oeil (à moins de supposer que les incas avaient des doigts griffus, ou je ne sais quoi...)

C’est une spécialité ça, je ne sais plus comment elle s’appelle, peut-être ethno-anthropologue.

Par ailleurs, je ne sais pas s’il existe des haplogroupes d’empreintes digitales, spécifiques à des populations humaines...il semble que ce ne pas un processus entièrement génétique, puisque des jumeaux ont des empreintes digitales différentes.

Bien sûr que si, les empreintes digitales sont classées par famille, asiatique, caucasien etc.

(il est honnête et affirme bien qu’aucun scientifique ne peut juger à distance et sans risques de se tromper lourdement sur de simples photos de radios ou de corps...

Puisqu’on te dit qu’il est ostéopathe lol

Le fait qu’il insiste « lourdement » sur le fait qu’on ne puisse pas juger à distance est déjà un indice très fort qu’il est, sinon croyant, du moins incompétent dans ce domaine (ce qui se comprend s’il est ostéopathe praticien...il n’agit que du "dehors").

Ben voilà

ADN : de l’importance du protocole d’extraction
Irna - le 21 septembre 2017

Bonjour PERAUDEAU, et bienvenue (désolée de n’avoir pas répondu plus tôt, j’ai été très occupée ces derniers temps).

Je reviens juste sur la "soudure" des os du crâne, j’avais évoqué rapidement cette question dans cet article :

"L’absence de sutures crâniennes évoquée par la radiologue américaine dans l’Update 1 n’est pas non plus une anomalie : la synostose (fermeture progressive) des sutures crâniennes est un phénomène bien connu, et malgré son imprécision (elle est très variable d’un individu à l’autre) elle reste un moyen utilisé pour dater l’âge au moment du décès ; ici, la synostose complète (stade 4) semblerait indiquer un âge avancé."

(voir par exemple ici pour la définition des stades de synostose ; la fusion complète, sans plus aucune trace visible des sutures, apparaît en principe après 50 ou 60 ans). A noter qu’en plus de la très grande variabilité interindividuelle, il existe de nombreux cas de craniosténose ou craniosynostose, fermeture pathologique des sutures, qui peut apparaître très tôt.

Pour le "spécialiste" qui aurait observé la trace de 3 dépressions au lieu de 5 correspondant à l’emplacement des 3 doigts sur les bras de "Maria", je serais curieuse de savoir de qui il s’agit. S’il s’agit de l’inénarrable José de la Cruz Rios, qui se permet de comparer la longueur de l’ongle d’un doigt vivant avec celle de l’ongle d’un doigt momifié dont la peau est rétractée, révélant ainsi la partie de l’ongle normalement cachée sous la cuticule...

Irna

ADN : de l’importance du protocole d’extraction
PERAUDEAU - le 22 septembre 2017

Bonjour Irna
Et merci pour votre réponse toujours parfaitement argumentée...!
je cherche toujours des infos sur la suturation -ou pas - des os crâniens chez les ovipares, mais le lien que vous m’avez transmis donne déjà à réfléchir. Les précisions sur le scientifique susceptible d’apporter un regard neuf sur les analyses ADN à venir, ayant été données dans un cadre privé, comme vous, j’attendrai les résultats...Mais je ne manquerai pas de revenir vers vous si j’ai du nouveau, car vos
critiques ...si sévères...sont toujours pertinentes, malgré un parti-pris sans concession. ! Cordialement.

ADN : de l’importance du protocole d’extraction
Irna - le 22 septembre 2017

Revenez quand vous voulez ! Je suis toujours preneuse d’informations complémentaires :)

pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce RSS

2006-2019 © Le site d’Irna - Tous droits réservés
Haut de page
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.1.25
amélioré par Pigédius
Hébergeur : HostRound LLC