Forum de l'article

EPR3, expédition maudite... ou virtuelle ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rappel de la discussion
EPR3, expédition maudite... ou virtuelle ?
Abacus - le 5 octobre 2017

@ Camilo Moreno :

<< Quant à son TARDIS, je pense qu’il a dû le laisser rue Coulmier à Toulon : il faut un endroit pour loger tous ces sièges d’entreprises, ses bouquins, son matériel de recherche, son studio de cinéma privé, sa collection de semences bio, etc... >>

Alors que, sans doute pour des raisons de manque d’espace (même à l’intérieur du Tardis ??),et comme nous a dit Irna avec tristesse, il a dû vendre les chapeaux qu’il a sans doute achetés à Dr. Who ...

EPR3, expédition maudite... ou virtuelle ?
Camilo Moreno - le 6 octobre 2017

D’après le texte suivant, il n’y aurait que l’État qui peut faire une demande de classement d’un site par l’UNESCO....me trompes-je ?

http://www.lefigaro.fr/culture/2010/08/03/03004-20100803ARTFIG00492-unesco-un-processus-d-inscription-complexe.php

EPR3, expédition maudite... ou virtuelle ?
Irna - le 6 octobre 2017

L’hypothèse du TARDIS installé rue Coulmier me paraît assez convaincante ! C’est effectivement la seule explication possible au fait qu’un petit trois-pièces puisse abriter autant d’activités différentes...

En ce qui concerne l’UNESCO, rien ne tient debout dans le délire de Jongbloed à ce sujet !

EPR3, expédition maudite... ou virtuelle ?
Camilo Moreno - le 6 octobre 2017

Je n’arrive pas à suivre :

pour avoir une contre-expertise, il faut une expertise, et pour l’expertise il faut un expert, et un expert jouit de ce titre délivré par un un tribunal et par un jugement...vous auriez des copies de l’expertise, de la permission d’expertiser,du rapport officiel d’expertise et du titre de l’expert lui-même ?. Merci