Forum de l'article

Nouvelles de Nazca - Saison 1, épisode 3

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rappel de la discussion
Nouvelles de Nazca - Saison 1, épisode 3
Desnes Diev - le 30 novembre 2017

[Irna :] "José de Jesús Zalce Benítez, au CV impressionnant mais dont on ne trouve guère de traces sur internet en dehors de son implication dans l’histoire des diapositives de Roswell"

À propos de lui, on peut vraiment douter du caractère scientifique de sa démarche. Je prends pour exemple cette vidéo : https://vimeo.com/242204888 . Dans celle-ci, les scientifiques interviewés (Alfaro et Zalce Benitez) s’en tiennent à une comparaison avec l’humain ou autre primate. Et comme les crânes ne correspondent pas à des crânes de primates, ils n’envisagent aucune autre hypothèse que : "c’est ET". (Ce qui peut s’expliquer puisque ce sont ou serait des spécialistes de l’humain, mais qui est d’autant plus illogique que les petites créatures sont qualifiées de "reptiliennes" par les défenseurs de leur légitimité.) À aucun moment, ils ne donnent l’impression de se demander ce que c’est : ils partent du préjugés que ce sont des ET pour raconter des histoires.

Vers 5m35s, José de Jezus Zalce Benitez est présenté comme un expert en médecine légale*. Il commence par s’extasier sans aucun esprit critique sur le fait que le "foramen magnum" de ces poupées est de forme carrée. Sur une animation tridimensionnelle de mauvaise qualité** (voir figure annexée au message), il montre ce prétendu foramen (pointé par une flèche jaune sur la figure) sans même s’apercevoir qu’il ne semble pas si carré que ça sur l’animation et, surtout, qu’il semble plein. Il ne considère pas la fonction du foramen magnum qui est de laisser passer la moelle épinière et ne se pose donc aucune question quant à savoir si le cou a une forme qui supporte l’idée que c’est un véritable foramen magnum. Ce qui n’est évidemment pas le cas puisque ce dernier est très probablement au niveau de la flèche verte sur la figure. Le cou est sans doute rempli avec une sorte de tige qui sert à ancrer la tête au corps de la poupée, en s’insérant dans le foramen artificiel.

Après, il insiste sur le fait que le "foramen" est central pour donner l’impression d’une bizarrerie inexplicable. Sauf que ça s’explique assez bien s’il est fait au niveau du basisphénoïde, qui est effectivement assez central une fois les os du museau retirés. Mais pour le concevoir, il faut élargir le champ des possibles au-delà de l’alternative : humain ou ET.

Après, il spécule sur le champ de vision de ces "reptiliens" sans même montrer d’image suggérant la présence d’orbite ou d’œil sur ces têtes. De manière similaire, il parle de ce qu’il interprète comme une "cavité orale" (astérisque rouge sur la figure) mais qui semble ne pas être reliée à la bouche. En effet, dans la région putative de la "bouche" (et des yeux) il y a une grosse masse grise uniforme sans aucune cavité apparente (flèche rouge sur la figure). Qu’il ne montre pas d’image pour appuyer l’idée qu’il y a une connexion entre la cavité orale et les lèvres s’explique assez bien si le "visage" de ces reptiliens, dont les lèvres est sculpté dans le plâtre. Pareil pour l’absence d’image supportant l’idée d’orbite et d’yeux en arrière des paupières.

Enfin, il aborde une question "d’os pneumatiques" sur une base aussi légère que la présence de "cavités" qui pourraient être due à la mauvaise qualité des images (artefacts). Plus probablement, ces cavités sont des endroits où les os ont été abimés par le travail de ceux qui ont fabriqué ces poupées ; elles se trouvent surtout au niveau des os qui doivent être rognés sur un crâne (bulles tympaniques et os de la base de l’orbite) pour retirer le museau, et du (véritable) foramen magnum.

Au final, il n’essaie pas du tout de démontrer que ces créatures ont vécu : il le préjuge puis invente des histoires à partir de cette base et ce sans faire attention à ce qui contredit ses spéculations dans le matériel qu’il montre lui-même. Même si son discours donne l’apparence d’une tentative d’explication, à saveur scientifique, sa démarche est plus proche de celle d’un convaincu qui place sa conclusion privilégiée avant toute analyse des faits.

* Il n’est cependant pas très clair d’où il officierait puisque ça change selon la langue employée : http://ekladata.com/eP7iBoGrRVkqEc2Gjf_9FgDjgC8.jpg .
**La comparaison entre cette animation et les illustrations dans la partie « Imagerie médicale et archéologie »de votre article est franchement défavorable pour la première.