Forum de l'article

La Grande Pyramide, c’est du ré-emploi !

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rappel de la discussion
La Grande Pyramide, c’est du ré-emploi !
jmc30 - le 3 juillet 2018

Les pyramides de Gizeh ont été édifiées sous la quatrième dynastie par contre les deux chambres ventilées de la grande pyramide ne sont pas des chambres funéraires. Les pratiques funéraires sont connues, la ventilation d’un tombeau est un non sens en Égypte ou ailleurs.
On peut construire rapidement la grande pyramide en exploitant son architecture interne ( hors syringe/chambre souterraine).
Cordialement jmc30 ou jmc jmc

La Grande Pyramide, c’est du ré-emploi !
Irna - le 3 juillet 2018

Bonjour,
rien ne dit que ces conduits aient jamais servi de "ventilation" ; ceux de la chambre de la reine ne débouchent pas en surface, mais s’arrêtent longtemps avant d’atteindre l’extérieur, et il n’y avait pas d’accès intérieur (c’est Dixon en 1872 qui a ouvert les blocs de la paroi qui les dissimulaient). Ceux de la chambre du roi servent effectivement aujourd’hui à la ventilation, mais il a fallu pour cela les déboucher (Vyse en 1837) et y placer des ventilateurs au début des années 2000. Quelle qu’ait été la fonction, pour laquelle on n’a pas de certitude, de ces conduits, ce n’étaient sûrement pas des ventilations !

La Grande Pyramide, c’est du ré-emploi !
jmc30 - le 3 juillet 2018

Dixon a retiré les deux bouchons de la chambre de la reine en 1872, on a la preuve qu’il ne s’agissait pas de tympan. Ces deux conduits ont probablement servi de système de ventilation pendant la construction (risques d’anoxie). Ils ont été condamnés lorsque les dernières dalles du plafond de la grande galerie ont été posées, cad lorsqu’il n’y avait plus personne dans la pyramide, à 55 mètres de haut environ.
Wyse a découvert les chambres de décharge à l’exception de celle de Davison, pas les conduits de la chambre du roi. Les auteurs arabes pensaient qu’on alimentait en vivre, via ces conduits, les serviteurs du pharaon emmurés vivant.
L’hypothèse du tombeau est plus que boiteuse ( hors partie syringe, ch souterraine), celles des rampes enveloppantes sont totalement improbables, je propose autre chose, une autre lecture de la distribution interne de la GP ( en fait nous car j’emprunte beaucoup de chose).
Cordialement jmc30

La Grande Pyramide, c’est du ré-emploi !
Irna - le 4 juillet 2018

Bonsoir,

Dixon a retiré les deux bouchons de la chambre de la reine en 1872

Il ne s’agissait pas de "bouchons" à proprement parler, puisque les conduits n’aboutissaient pas jusqu’à la chambre mais s’arrêtaient au sein du dernier bloc formant la paroi de la chambre. C’est Dixon qui a soupçonné la présence d’une anomalie du fait de fissures dans les deux blocs, et qui a donc percé ces deux blocs. Les conduits n’ont donc jamais communiqué avec la chambre avant 1872, ni avec l’extérieur puisqu’ils s’arrêtent avant d’atteindre les faces de la pyramide.

Ces deux conduits ont probablement servi de système de ventilation pendant la construction (risques d’anoxie). Ils ont été condamnés lorsque les dernières dalles du plafond de la grande galerie ont été posées, cad lorsqu’il n’y avait plus personne dans la pyramide, à 55 mètres de haut environ.

C’est une hypothèse ancienne, qui n’est plus admise aujourd’hui par les archéologues (voir par exemple F. Monnier).

Wyse a découvert les chambres de décharge à l’exception de celle de Davison, pas les conduits de la chambre du roi.

C’est la sortie supérieure des conduits de la chambre du roi qui a été débouchée par Vyse et Perring, pas la partie inférieure, dans la chambre, qui elle n’a jamais été bouchée.

Les auteurs arabes pensaient qu’on alimentait en vivre, via ces conduits, les serviteurs du pharaon emmurés vivant.

Les auteurs arabes médiévaux croyaient beaucoup de choses fantastiques sur les pyramides, dont on sait aujourd’hui qu’elles sont fausses.

Je ne crois pas que personne aujourd’hui puisse affirmer avec certitude ce qu’était le rôle de ces conduits ; il y a diverses hypothèses, plus ou moins sérieuses ou farfelues, mais l’hypothèse de la ventilation semble exclue si l’on tient compte du fait que ceux de la chambre de la reine n’ont jamais été utilisables de cette façon.

Je ne sais pas quelle est votre hypothèse personnelle sur la fonction de la grande pyramide (et des autres ?), toujours est-il que l’hypothèse du tombeau ne semble pas particulièrement boiteuse à l’ensemble des spécialistes, qui connaissent bien le sujet !

La Grande Pyramide, c’est du ré-emploi !
jmc30 - le 4 juillet 2018

Bonjour.
Les conduits débouchaient dans la chambre de la reine, la patine ne ment pas. Si Mr Dixon avait cassé un tympan on devrait voir une cassure fraiche, en d’autres termes la roche à cet endroit devrait être blanche (en particulier sur la photo de John et Edgar Morton 1910).
La preuve du bouchon ici : http://jmc301.skyrock.com/
Je suis le premier à avoir évoqué le risque d’anoxie pendant la construction sur le forum égyptologique ddchampo, ailleurs je n’en ai aucune idée.
Le 12 fev 1837 Mr Perring découvre l’ouverture extérieure du canal nord d’aération de la chambre du roi, il était encombré par des gravats pas par un bouchon. Ces conduits débouchaient à l’extérieur, leur appareillage est connu, les blocs en U n’ont pas été posés après la construction. Hauteur actuel des débouchés, dixit Mr Monnier « L’ère des géants » 77.55 mètres au sud, 78.43 au nord.

Dans la version classique tout est bancal, la liste est gigantesque. Deux exemples parmi tant d’autres :
- Sur http://jmc301.skyrock.com/ j’ai mis deux autres photos de John et Edgar Morton 1910, entre ces deux photos de la grande galerie il y a un gros problème, le voyez-vous ?
- Au début du IX siècle les sapeurs d’AL Mamoun auraient creusé une et unique sape, au bout d’une quarantaine de mètres ils dévient de 7 mètres sur la gauche la trajectoire de leur tunnel et arrive exactement au dessus des trois bouchons, quel est la probabilité pour qu’une telle aventure soit vrai, là je donne la réponse elle est nulle.
- on peut aussi évoquer l’affaire des trois bouchons, celle des deux herses anti-effraction suspendus, le sable fin d’importation découvert en 1986...

Nb à propos de Dixon sur la photo du palier on voit une cassure fraiche sur la banquette de droite, la patine a disparu et le calcaire est blanc immaculé. A noter la fissure visible sur la capture vidéo, elle ne s’est pas propagé sur le mur.

Le scénario de la procession funéraire est totalement excentrique, il bafoue les sciences dures et molles.

Cordialement jean michel

La Grande Pyramide, c’est du ré-emploi !
Irna - le 4 juillet 2018

Bonsoir,

Les conduits débouchaient dans la chambre de la reine, la patine ne ment pas. Si Mr Dixon avait cassé un tympan on devrait voir une cassure fraiche, en d’autres termes la roche à cet endroit devrait être blanche (en particulier sur la photo de John et Edgar Morton 1910).
La preuve du bouchon ici : http://jmc301.skyrock.com/

Je pense qu’il faudrait un peu plus qu’une photo pour parler de "preuve" ! Je peux aussi vous trouver des photos qui montrent le contraire, par exemple celle-ci : https://www.bibliotecapleyades.net/piramides/images/pyramid_116.jpg

On a quand même pas mal d’éléments allant dans le sens de conduits totalement invisibles depuis la chambre de la reine car dissimulés derrière le bloc de la paroi. Par exemple la publication de Harper’s Weekly du 11 janvier 1873 https://babel.hathitrust.org/cgi/pt?id=mdp.39015027796633;view=1up;seq=40

« Two hitherto unopened channels, carefully formed in the solid masonry, have been discovered close to the lower or Queen’s Chamber of the Great Pyramid. On an opening being made into them, the relics of which we give an engraving were found. » Une ouverture pratiquée dans la maçonnerie solide, ça ne sonne pas comme un simple débouchage d’un conduit existant.

On a aussi les déclarations de Piazzi Smyth, citées par John et Morton Edgar dans "The Great Pyramid Passages and Chambers", et basées sur sa correspondance avec Dixon : http://watchtowerdocuments.org/documents/1910_Great_Pyramid_Passages_Vol_1.pdf

« Scratched on the walls above them we read the words : "Opened, 1872." In Our Inheritance in the Great Pyramid, Professor C. Piazzi Smyth relates how Mr. Waynman Dixon, perceiving a crack in the south wall of the chamber, which allowed him at one place to push in a wire "to a most unconscionable length," set his man, Bill Grundy, to apply his chisel, with the result that before long the tool went right through into a cavity beyond. Further excavating proved the cavity to be the inner end of a neatly squared air-channel ! Proceeding to the opposite wall, Mr. Dixon discovered a second channel similar to the first. The builders had actually constructed two air-channels for the Queen’s Chamber, but had not carried them through into the chamber itself ! They had left the last five inches uncut ! That this was their set purpose is proved by the fact that the orifices were not merely plugged, for there was no jointing, but, to quote Professor C. Piazzi Smyth, the thin plate was a ’left,’ and a very skilfully, as well as symmetrically left, part of the grand block composing that portion of the wall on either side." This is well seen in the photograph which we took of the orifice of the north air-channel-Plate CLXIII. Half of it is still covered by this five-inch thickness of once concealing
stone. »

Comme vous le voyez, les Morton, sur la photo desquels vous vous appuyez, n’avaient aucun doute sur le fait que le conduit n’avait jamais débouché dans la chambre.

Piazzi Smyth lui-même, dans "Our inheritance" : https://archive.org/stream/ourinheritancein00smytuoft/ourinheritancein00smytuoft_djvu.txt

« Perceiving a crack in the south wall of the Queen’s Chamber, which allowed him at one place to push in a wire to a most unconscionable length, Mr. W. Dixon set his carpenter man-of-all-work, by name Bill Grundy, to jump a hole with hammer and iron chisel at that place. So to work the faithful fellow went, and with a will which soon began to make a way into the soft stone, when lo ! after a very few strokes, flop went the chisel right through, into somewhere or other. So the party broke away the stone round about the chisel hole, and then found a rectangular, horizontal tube about 9 by 8 inches in breadth and height, going back 7 feet into the wall, and then rising at an angle of about 32°.
Next, measuring otf a similar position on the north wall, Mr. Dixon set the invaluable Bill Grundy to work there again with his hammer and iron chisel ; and again, after a few strokes, flop went the said chisel through, into somewhere ; which somewhere was presently found to be a horizontal pipe or channel like the other, and rising at a similar angle, but in an opposite direction, at a distance of 7 feet from the chamber.
[...]Something of the mysterious, however, still remains touching Mr. Waynman Dixon’s air-channels of the Queen’s Chamber. When their inner ends, or ports, were proved to have been separated from the air of said chamber merely by a thin plate of soft limestone (so easily pierced by Bill Grundy’s chisel), every one leaped to the conclusion that they had originally been in use, but had been stopped up by some mediasval interloper with a paltry stone patch. But this was not the case ; for Mr. Dixon has successfully proved that there was no jointing, and that the thin plate was a " left," and a very skilfully and symmetrically left, part of the grand block composing that portion of the wall.
That block, therefore, had had the air-channel tube (9x8 inches) sculptured into it, neatly and beautifully as far as it went, but that distance was not quite through the whole block by a mere finger’s breadth. The whole air-channel, save that little unmade bit, was in place ; but could never have been used. Not, too, that it had been tried, found inconvenient, and was then stopped up by the original builders ; for they would in that case either have filled the port with a long plug, or would have replaced the whole block carrying the inner end of the channel, with another block quite solid. »

Du coup, je vois mal comment vous pouvez affirmer que les conduits débouchaient dans la chambre, à moins d’accuser ces 4 personnes (Dixon, Piazzi Smyth, les Morton), qui toutes 4 ont eu les ouvertures sous les yeux, de mensonge ! De même, si votre "preuve" était si évidente, comment expliquer qu’aucun des spécialistes ayant étudié la pyramide n’ait jamais repéré cette discordance entre l’aspect des ouvertures qu’ils avaient sous les yeux et l’histoire racontée par les égyptologues du XIXème siècle ?

Le 12 fev 1837 Mr Perring découvre l’ouverture extérieure du canal nord d’aération de la chambre du roi, il était encombré par des gravats pas par un bouchon.

Oui, c’est exactement ce que je disais plus haut.

Pour le reste de votre commentaire, qui tient un peu du mille-feuilles argumentatif, je ne tiens pas à entrer dans un long débat sur votre théorie.

Cordialement, Irna

La Grande Pyramide, c’est du ré-emploi !
jmc30 - le 5 juillet 2018

Bonjour.
Abou Mohammed à propos de la percée d’Al Mamoun : on trouva le corps d’un homme revêtu d’une cuirasse d’or incrustée de toutes sortes de pierreries, sur la poitrine était posée une épée d’un prix inestimable.
Mr Laboury (égyptologue) dans sa conférence sur les pyramides https://www.youtube.com/watch?v=t0anKFyuCls : l’expérience a montré qu’un homme normalement constitué, peut sans effort particulier, déplacer une charge d’une tonne. La charge utile d’une brouette c’est 150kg et la charge réelle ne dépasse jamais les 100kg (à cause des rupteurs de notre métabolisme).
Mr Hawass (égyptologue et ça a été repris en boucle) : En haut de la pyramide les pierres sont beaucoup plus petites, on peut les porter. En haut, à 136 mètres, les blocs ont été cubés certains dépassent les 4 tonnes.
Tout le monde dit des bêtises, moi le premier, Mr Waynman Dixon a simplement embelli les conditions de sa découverte. Les photos ne sont pas truquées, la patine est parfaitement homogène et difficilement falsifiable, le moindre impact d’outil aurait fait apparaitre la couleur blanche du calcaire de Tourah et je ne vois ni impact ni zone blanchâtre. Je préfère me référer à ce qu’on a plutôt que croire aveuglement les dires de certains, donc désolé je ne changerai pas de position.
Ps des égyptologues l’ont déjà remarqué.

Un autre petit truc sur la GP. Le fragment d’herse exposé devant l’entrée de pyramide semble indiquer que les herses étaient positionnées les trous dirigés vers le sol. Les arrêtes de cet artéfact sont intactes et tout porte à croire que les herses ont été cassées/grignotées du haut vers le bas.

Mon hypothèse ne sera prête qu’au printemps. Mes calculs ont déjà été vérifiés par plusieurs ingénieurs. Je n’ai pas non plus envie de rentrer dans quelque chose de conflictuel.

Cordialement jean michel

La Grande Pyramide, c’est du ré-emploi !
Irna - le 5 juillet 2018

Tout le monde dit des bêtises, moi le premier, Mr Waynman Dixon a simplement embelli les conditions de sa découverte.

Donc Dixon a menti, mais aussi Piazzi Smyth quand il dit avoir observé ce qui reste du bloc percé par Dixon, etc ?

Ps des égyptologues l’ont déjà remarqué.

Une source ?

Mon hypothèse ne sera prête qu’au printemps. Mes calculs ont déjà été vérifiés par plusieurs ingénieurs.

Super, ne reste plus qu’à convaincre les égyptologues. Bonne chance !

La Grande Pyramide, c’est du ré-emploi !
jmc30 - le 9 juillet 2018

Bonjour.

Les conduits de la ch de la reine : Sur le forum ddchampo je suis le premier a avoir relevé cette anomalie. La roche est lisse sans trace d’impact, on discerne parfaitement la patine brunâtre, à cet endroit le calcaire n’a pas été cassé. Posez la question à un tailleur de pierre, à un archeo. La grande pyramide est parfaite, il n’y a ni délire architectural ni changement de plan au cours de la construction.

Les deux clichés pris en 1910 de la grande galerie : Le palier sud est particulièrement usé par contre les autres éléments de cette galerie sont dans un parfait état de conservation, les arrêtes des deux marches au nord et celles des banquettes sont nickels, le flux des visiteurs n’est pas à l’origine de l’altération du palier sud.

Les trois bouchons (6 faces, 12 arrêtes, 8 sommets / bouchon) : cf photos sur http://jmc301.skyrock.com/ : Sur la photo prise dans la descenderie on constate que les arrêtes du premier bouchon sont vives, l’arrête du bas n’est pas arrondi pourtant c’est celle d’attaque et les 4 sommets sont pointus. Le bas du couloir ascendant a une forme presque ovoïdale, ce couloir fait par endroit 2,5 coudées de large, la finition de l’état de surface du sol est loin d’être miroir, des arrondis très prononcés sont visibles entre les murs/le sol ou les murs/le plafond. Dans la version classique ces bouchons de 5 tonnes pièce ont été stockés dans la grande galerie mais les vifs sommets des bouchons en granit n’ont laissé, dans le couloir, ni sillon ni rayure, en outre l’énergie nécessaire à déployer pour qu’ils viennent, en bout de couse, s’encastrer dans la maçonnerie adjacente est démesurée. Rien n’a été apprêté pour que ces bouchons soient mobiles et on ne peut pas dire que ce couloir à été altéré par les visiteurs car tout le reste de distribution interne de la pyramide n’est pas usé.

J’aimerais convaincre certains pyramidologues pas les égyptologues. 2 hommes peuvent hisser un linteau de 12 tonnes à 4.5 mètres de haut il suffit pour cela de fractionner la levée et le travail cf http://jmc302.skyrock.com/ , cette même méthode permet de construire rapidement une pyramide.

Cordialement jean michel

Ps ci-joint le site d’un photographe russe avec de beaux clichés de la grande pyramide, une vue du couloir ascendant n° 26 et un du premier bouchon photo 49 https://hodor.lol/post/76140/

La Grande Pyramide, c’est du ré-emploi !
Martin Stower - le 11 août 2019

Aussi Perring et Howard Vyse, bien sûr, et tous ceux qui les ont précédés, y compris les savants de Napoléon. Tous ceux qui ont décrit cette chambre ou publié des vues en coupe de la pyramide, sans aucun signe ni indice des conduits.

La Grande Pyramide, c’est du ré-emploi !
H2ON2N - le 2 septembre 2019

Sur la photo :https://www.bibliotecapleyades.net/piramides/images/pyramid_116.jpg
on voit bien qu’il s’agit du polissage du bloc de gauche. On voit un joint vertical dans le prolongement du polissage. Par contre c’est une photo du conduit Sud !