Forum de l'article

Alien Project : les faits

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rappel de la discussion
Alien Project : les faits
Anti-sceptique - le 19 juin 2019

Bonjour Irna,

Je ne suis pas du tout convaincu de l’existence d’une cellule dissidente AP pourvoyeuse de copies d’écran choisies. Je pense plutôt que vous avez infiltré le forum des aliénés depuis le début grâce à une modique obole d’entrée. Vous incarnez ainsi l’une des taupes (avec le gnome ricaneur ?) qui a jeté parfois la suspicion paranoïaque, bête et méchante entre forumeurs. Il n’y a pas de honte à surveiller le site AP de l’intérieur. Après tout, vous êtes l’une des plus farouches et féroces opposantes aux mésaventures péruviennes de Thierry Jamin et sa biographe auto attitrée. Soyez juste plus honnête sur vos sources...
 
En effet, Monsieur Jamin est régulièrement à l’affiche de votre blog et à l’origine de quelques véritables blockbusters en nombre de commentaires. De son côté, le forum AP a connu par cycles des ambiances délétères et l’éviction de membres devenus soudain détracteur non grata. Le ton s’est même durci in situ forum sous la férule intransigeante de mister Bonnet, chien de garde, avec l’amoncellement des critiques virulentes, des railleries et des démonstrations de fake pour les nuls. On peut comprendre son acidité stomacale et le comportement qui en découle mais il aurait pu aussi conseiller à son ami de toujours d’arrêter les « frais »...
 
Aujourd’hui il n’est guère étonnant que les derniers AP prêts à s’immoler pour leur croyance crient à l’imposture lorsque des scientifiques délivrent des réponses négatives au format court sans le formalisme d’un article scientifique. Aucune publication n’a été soumise non plus à un comité de lecture d’une revue sérieuse pour prouver que cette découverte est absolument fabuleuse. Néanmoins, il n’est pas impossible qu’une équipe de chercheurs se dévouent pour faire taire la clique fanatique une bonne fois pour toute et dénoncer la crapulerie d’un chasseur autochtone de billets verts et de petits hommes de la même couleur odorante. 

Aujourd’hui, on attend la chute. Il ne s’agit plus de savoir s’il y a une fraction de vérité dans ce dossier vérolé jusqu’à la trogne mais d’attendre le sursaut de conscience de Monsieur Jamin qui n’aurait sans doute pas apprécier que l’on déterre un de ses aïeux pour monter une supercherie macabre pour quelques dollars de plus. Il n’a donc pas volé le lancer de choux et de patates avariés sur le plan scientifique, éthique et moral. C’est pourquoi, je ne suis pas du tout d’accord avec monsieur Girard qui a le droit de douter positivement et de se tromper. Les résultats d’analyses, diffusés sont creux, incohérents avec les hypothèses avancées et l’absence coupable de contexte archéologique ne laissent plus de doute sur la nature vénale de cette affaire. Les spécialistes des bonnes spécialités se sont déjà exprimés.

Monsieur Jamin est un aventurier explorateur de jungle épaisse, c’est sa zone de « confort » . Il faut lui reconnaître le mérite de braver la Selva hostile en Percy Fawcett. Il ne s’agit pas de bivouacs au milieu d’orties d’un sous-bois cévenole. Peu de lecteurs de ce blog seraient capable de supporter les conditions d’un trek amazonien avec tous ses dangers. Il s’est égaré à tors sur de nouveaux sentiers très débattus dans les salons franciliens où l’on épingle plus petit que soi avec une certaine fatuité encyclopédique ou d’un trait de plume à l’encre acide. 
Oui, ce blog, la page satellite sur Facebook et leurs commentaires incendiaires piquent souvent à la gorge comme le vinaigre dès la première lecture. Ce ton n’est pas une posture scientifique. Un blog permet une plus grande liberté éditoriale mais il y a différentes manières de tirer à boulets rouges même lorsque le coup de canon est amplement mérité. Je cite enfin le commentaire de Grégoire d’issy :
« ...je n’adhère pas au côté "stalking" de l’article voir du site qui produit un sentiment dérangeant d’intrusion et de traque… »

Grégoire… Je crois qu’Irna et ses fervents ne s’en rendent même pas compte...

Alien Project : les faits
antimouette - le 19 juin 2019

Dis donc...Ça deviens l’annexe du bistrot du jour ici 🤔🤔 !

ET sinon quel temps aujourd’hui en occitanie ?
Comprenne qui pourra 😘

Dis donc Anti t’aurais pu quand même défendre un peu les dissidents-terroristo-capturologues, car on me murmure a l’oreille que tu es un ancien AP toi aussi, mmmm, pas bien de laisser les copains se faire virer et de ne pourtant pas moins en penser dans l’ombre , bref

T as mis combien ? Moi 20 boules,c’est ceux là qui on servit au financement des analyses de coton de la première tête (rire jaune/vert) tu sais la tête de lama ?
c’est ballot quand même cette seule analyse a 20 boules aurait démonté le fake d’entrée, vraiment pas de chance qu’elle ai pas pu se faire😎😎

Sinon on peut parler aussi de la montagne carrée et de l’utilisation du LIDAR...ou pas 🤔🤣🤣🤣

Alien Project : les faits
Anti-sceptique - le 20 juin 2019

Bonjour antimouette,

Je n’ai jamais caché ma contribution au financement de l’Alien project via la plate-forme participative Ulule (un outil parmi d’autres qui ne sponsorise rien, rappelons-le). Je me suis exposé à la fois aux irradiations de la science sceptique, rigoriste et austère et aux délires de la pseudo et para sciences. Dans les deux cas, il est préférable de veiller à ne pas dépasser la dose annuelle.
J’ai soutenu un temps le projet en ferraillant ici même mais au fil de la débâcle, j’ai basculé dans la critique ouverte sans toutefois fraterniser avec la frange la plus virulente de l’opposition...
Si dissidence il y a, je l’invite à choisir un pseudo, un mot de passe et à venir s’exprimer en ces lieux en soignant sa prose. Rien de plus simple. Les repentis sont accueillis les bras ouverts. Les autres reçoivent le pot de chambre sur la tête. Sur le forum AP le traitement est toutefois plus expéditif et autoritaire. On bannit sans sourciller, sans rembourser.

En effet, le travail d’investigation en amont avant la levée de fonds a été trop inconsistant. Il a manqué la connexion avec le bon réseau professionnel ou un peu de débrouillardise au lieu de se brancher sur un courant alternatif qui provoque des court circuits et le feu grégeois de la critique...

Alien Project : les faits
NEMROD34 - le 23 juin 2019

Le complot c’est la réponse pratique à tout...

Alien Project : les faits
adrenochrome - le 15 décembre 2019

« Peu de lecteurs de ce blog seraient capable de supporter les conditions d’un trek amazonien avec tous ses dangers. »
bah en fait apparemment il suffit d’avoir lu "paititi, le dernier refuge des incas" de Nicole et Herbert Cartagena

Alien Project : les faits
Irna - le 16 décembre 2019

Adrenochrome, avec ce lien on va encore accuser mon blog de "tirer à boulets rouges" sur ce pauvre Jamin :D

Alien Project : les faits
Desnes Diev - le 16 décembre 2019

Bonjour,

Est-ce que vous avez des nouvelles récentes des "assiégés" de l’Université Nationale San Luis Gonzaga de Ica ? Sur la page d’accueil du site Alien Project, les affirmations aussi grandiloquentes que douteuses sur le caractère "authentique" des momies et la difficulté d’en fabriquer sont passablement ridicules.

La liste des présentateurs de la "conférence de presse" du 6 novembre 2019 est une véritable ode à l’incompétence, voire à la charlatanerie. En plus, s’ils prétendent "lanc[er] un appel international à destination des chercheurs du monde entier pour s’unir à eux dans l’étude scientifique de ces mystérieuses reliques", il est très probable que seuls les "bons" scientifiques (i.e., très peu regardant sur la qualité des faits) seront acceptés.

Alien Project : les faits
Irna - le 21 décembre 2019
Alien Project : les faits
Desnes Diev - le 24 décembre 2019

Merci Irna,

Cette "aventure" semble s’enliser.

Je souhaite à ceux d’inkari qui n’ont pas rejoint le rang des "profiteurs" de retrouver un peu de lucidité. Et à vous, un très heureux temps des Fêtes.

Alien Project : les faits
Irna - le 25 décembre 2019

Merci Desnes Diev, et très bonnes fêtes à vous aussi !

Alien Project : les faits
Philippe Girard - le 27 janvier 2020

Tiens, je tombe sur votre message du 16 décembre 2019, Desnev Diev. Tout d’abord, j’ai fini par comprendre que votre pseudo est un anagramme de "vide de sens" ce qui est pour le moins un aveu masochiste !!! Non, Desnev, vous ne dites pas que des bêtises même si vos propos sont pour le moins orientés !
Vos critiques sur les intervenants de la conférence de l’université de Ica ne surprennent pas puisque cette passation de pouvoir vers cette université a été faites par les acteurs d’avant que vous n’avez jamais manqué de critiquer.
Pour la suite, quels que soient les travaux scientifiques qui seront organisés et menés par cette université, vous ne manquerez jamais de dire - et vous avez commencé - qu’ils auront fait appel à des copains ! Vous vous interdirez donc toujours toute éventuelle vérité qui ne vous convient pas.
Avec un peu de retard, bonne année 2020 à tous !

Alien Project : les faits
Desnes Diev - le 28 janvier 2020

Bonjour M. Girard,

"Vos critiques sur les intervenants de la conférence de l’université de Ica ne surprennent pas puisque cette passation de pouvoir vers cette université a été faites par les acteurs d’avant que vous n’avez jamais manqué de critiquer"

En lisant la nouvelle sur le site d’Alien Project, j’ai moins eu l’impression d’une "passation de pouvoir" que la recherche d’une caution superficielle pour continuer à cacher les momies de la scrutation scientifique tout en prétendant ne pas le faire. Les conférenciers étaient des "copains" : Jamin, de la Cruz, Galetskiy, Maussan. Inkari a toujours fait "appel aux copains" ou "aux tenants" (quand ce n’est pas "aux charlatans" (ex., J. Maussan)) et toujours évité de considérer l’avis de véritables spécialistes. Je ne vois pas de changement d’attitude.

Vous pouvez me détromper en donnant le nom et le titre des "responsables l’Université Nationale San Luis Gonzaga de Ica" qui auraient repris ces momies pour faire de la recherche. Vous pouvez me détromper en donnant la référence d’une publication sérieuse décrivant les momies. (Une telle publication risque cependant d’être difficile car, à force d’être manipulées (et repoudrées) sans précaution, il est clair que les momies ont été abimées et contaminées.)

"Vous vous interdirez donc toujours toute éventuelle vérité qui ne vous convient pas"

Attendez donc que ces bien hypothétiques travaux aient eu lieu et que les résultats soient connus pour voir comment j’y réagis. Là, vous ne faites que montrer que vous n’avez aucun argument factuel à présenter pour soutenir votre "vérité".

Notez que je ne nie pas que ma position est orientée. Elle l’est vers l’analyse des faits présentés et de leur adéquation avec les conclusions que Inkari veut imposer. Ces faits n’appuient pas ces conclusions. De plus, le cirque qu’ils maintiennent à force d’éviter de tenir compte de l’avis de spécialistes, de préférer l’ombre à la lumière, me parait assez pitoyable. Car, à mon avis toujours, quand on considère que l’incompétence est préférable à la connaissance parce que cette dernière égratigne des illusions, on n’est pas sur une voie qui permettra de faire la lumière sur grand-chose.

Alien Project : les faits
Philippe Girard - le 28 janvier 2020

Vous avez raison, M. Diev, attendons les résultats des travaux de l’université de Ica qui, à ma connaissance, se font sans Inkari qui a respecté son engagement de transmettre le dossier à une institution péruvienne ; et sans les divers acteurs qui se sont démenés pendant 3 ans pour que ces corps ne partent pas à la poubelle ou dans des collections privées.
Et vous oubliez les labos officiels qui les ont analysés,les scanners qui en ont montré l’étrange structure interne...
On peut penser que les équipes de l’université exposeront au fur et à mesure leurs résultats ; il nous faudra (vous et moi) les accepter même s’il sera certainement nécessaire d’amplifier les recherches après les premiers (ou seconds...) résultats.
J’aimerais par exemple que l’université puisse extraire une dent de Maria afin qu’un ADN propre puisse être confié à l’un des labos de référence en la matière.
J’aimerais aussi que des scanners encore plus précis puisse être réalisés pour confirmer - en mieux - les résultats de ceux qui ont déjà été faits.
Arrêtons en tout cas de mettre en cause gratuitement les gens qui ont travaillé sur le sujet et attendons les prochains résultats techniques.

Alien Project : les faits
Desnes Diev - le 28 janvier 2020

Bonjour M. Girard,

Je note que vous n’avez pas de noms ni de titres à donner. Vous ne savez donc pas quel ou quels membres de cette université doivent faire ces travaux, ni leur degré d’indépendance vis-à-vis d’Inkari.

Comme vous n’avancez aucun argument précis, ce qui me semble surtout transparaitre de votre message est que vous espérez qu’il se passera quelque chose un jour et que cela ira dans le sens de vos préjugés. Je trouve cela très peu convaincant.

"Et vous oubliez les labos officiels qui les ont analysés,les scanners qui en ont montré l’étrange structure interne..."

Je n’oublie certainement pas les incohérences dans les "structures internes" des petites momies (dont les crânes de lama assez évidents lorsque les têtes de "reptiliens" sont dépouillées de leur revêtement), la disparition inexpliquée de certains spécimens, tous les indices de vandalisme des grandes momies (et autres actions de contamination comme le "repoudrage" de plusieurs spécimens), l’amateurisme de ceux qui ont manipulé ces artefacts et fait des prélèvements (amateurisme qui demande de rester prudent devant les résultats d’analyse effectuées par des labos indépendants), etc.

Tout ça me semble être de l’ordre de la "vérité qui ne vous convient pas" car vous n’en tenez pas vraiment compte. Vous balayez ces problèmes criants en invoquant, par exemple, de prétendues "conditions" qui rendraient Jamin et cie incapables de soutenir leurs affirmations, régulièrement extravagantes.

"il nous faudra (vous et moi) les accepter même s’il sera certainement nécessaire d’amplifier les recherches après les premiers (ou seconds...) résultats"

Nos critères d’acceptation sont différents. J’évalue ce qui est présenté avec esprit critique et vérifie que les preuves présentées sont adéquates avant d’accepter des faits ou des conclusions. Dans le cas présent, je m’attends à des preuves scientifiques, obtenues rigoureusement.

Jusqu’à présent, plus des preuves ont été apportées, moins elles soutenaient les prétentions d’Inkari.

"J’aimerais aussi que des scanners encore plus précis puisse être réalisés pour confirmer - en mieux - les résultats de ceux qui ont déjà été faits"

Proposition qui me semble ridicule car uniquement propice à entretenir le flou et l’obscurité, au moins dans le cas des petites momies. Ce qu’il faudrait c’est ouvrir le revêtement d’un des spécimens, Joséfina en premier lieu. Ça permettrait de vraiment savoir ce qui a été caché dessous : cailloux ou oeufs, vertèbres de quel animal, etc.

"Arrêtons en tout cas de mettre en cause gratuitement [...]"

Ce n’est pas parce que vous êtes soit incapable de comprendre (ou d’admettre) la pertinence des critiques apportées par de nombreux scientifiques (dont moi), soit ne disposez pas des connaissances pour contre-argumenter que les critiques sont "gratuites".

Alien Project : les faits
blinddoctor - le 29 janvier 2020

M. Girard, je vous cite :
"Vous avez raison, M. Diev, attendons les résultats des travaux de l’université de Ica qui, à ma connaissance, se font sans Inkari"
Pour rappel M. T.Jamin a lancé un appel aux dons (pour des supers scanner.. alors que lui ne livre pas les DICOMS issus des siens,... sans commentaire..) précisant que l’université d’ICA n’avait pas les moyens d’effectuer des examens.
Ici : https://www.youtube.com/watch?v=wVbc-T5yKng
Dans cette vidéo T. Jamin précise aussi que la poupée Joséphina (momie aux 3 oeufs) n’a pas été livrée à l’université d’ICA.
Etrange. Il serait si (trop) facile de déterminer la nature de ces prétendus oeufs. Nous frôlons la dissimulation de preuves la encore (cf les fichiers DICOMS non diffusés, mensonges sur les caractéristiques anatomiques de maria, etc, etc, etc..). Hasard ? Statistiquement, on tend vers moins l’infini

"Arrêtons en tout cas de mettre en cause gratuitement les gens qui ont travaillé sur le sujet et attendons les prochains résultats techniques."
Techniquement les spécialistes choisis par l’alien project qui ont trés majoritairement un palmarès dans le paranormal (Salce, jose rios, Konstantin Korotkov) se sont tout de même unilatéralement plantés sur les caractéristiques anatomique de Maria. Et quand on sait que Salce est légiste, à priori statistiquement la température de crédibilité frôle le -273.15 °C
Techniquement les autres spécialistes, c’est à dire les labos vous ont donnés des informations capitales (déterminisme sexuel Humain pour maria et wawita, implants non biocompatibles pour les gris, etc..)que vous ne semblez pas avoir pris en compte. Techniquement on frôle de déni vous ne croyez pas ?

Cas d’école pour comprendre les climatoseptiques. La dissonance cognitive ne devrait normalement ne durer qu’un temps...

Alien Project : les faits
blinddoctor - le 29 janvier 2020

J’oubliais..

19+5+1+7+21+12+12+37=114
114=1+1+4=06
Pfff...
Pénible, ce antimouette, il gagne toujours à la fin. ;-)

Alien Project : les faits
Philippe Girard - le 31 janvier 2020

Monsieur Diev, tous ces grands mots, ces interprétations des paroles des autres, ces procès d’intention, ces faits choisis ici ou là et répétés à l’envie depuis 2 ans ne trompent personne : vous avez décidé que tout cela était faux et rien ne pourra vous faire changer d’avis.
Vous aurez compris dans cette vidéo que des personnes s’acharnent à combattre cette affaire par tous les moyens possibles et imaginables, qu’ils ont fait échouer un certain nombre de collaborations importantes ; vous, vous le faites à votre échell.... derrière un clavier !
Encore une fois et malgré tout cela, des marches ont été gravies peu à peu qui montrent l’intérêt du sujet et cela continue. "nous" n’en sommes qu’au niveau d’une Université ses ovince au Pérou qui va sans doute nous donner peu à peu ses résultats et leurs conclusions. Ceux-ci appelleront peut-être d’autres collaboration de niveau supérieur.
Alors attendez et arrêtez de crier sans cesse au complot....

Alien Project : les faits
Desnes Diev - le 31 janvier 2020

Bonjour M. Girard,

De mon point de vue, vous manquez autant de perspicacité que vous avez envie de croire, très fort, que "tout cela est (forcément) vrai". Vous ne considérerez pas les faits mais plutôt "l’aventure humaine". Tant que vous ne relayerez que la version de Jamin et cie, vous ne vous demanderez pas ce que sont vraiment les momies.

Essayez donc, à un moment, de vous concentrez sur les faits disponibles plutôt que d’essayer d’imaginer ce que je pourrais penser. Vous aurez moins l’impresion que je complote contre Jamin. Si je dénonce l’incompétence de Jamin, de de la Cruz, de Maussan, etc., c’est en référant aux faits qu’ils ont présentés pour soutenir leurs extravagantes allégations. Si vous voulez me répondre de manière convaincante, c’est en montrant que ces arguments ne sont pas valides et non pas en me montrant que vous ne comprenez rien à ce que je dis.

D’ailleurs, je trouve paradoxal de vous voir écrire que je crie au complot alors que c’est vous qui invoquez régulièrement des "conditions" mystérieuses qui nuiraient à Inkari ou qui suggérez ici que je complote (à mon niveau) contre Inkari. Mais, comme d’habitude, vous ne citez personne (sauf moi), ne donnez pas de fait, vous vous contentez d’allusions non-étayées. bref, vous agitez toujours de la brume. Rien de bien sérieux, de mon point de vue. (Et c’est encore moins sérieux si votre cherchez à me faire changer d’avis sur Jamin et cie : ce n’est certainement pas en agissant en fana énamouré que vous me convaincrez de votre lucidité sur la question :-) )

Notez que je ne sais pas de quelle vidéo vous parlez.

""nous" n’en sommes qu’au niveau d’une Université ses ovince au Pérou qui va sans doute nous donner peu à peu ses résultats et leurs conclusions"

Vous ne savez mêmes pas quelles personnes de cette université aurait pris le relai. À mon avis, ça situe l’absence de fondation solide sur laquelle vos espoirs reposent.

"Ceux-ci appelleront peut-être d’autres collaboration de niveau supérieur.
Alors attendez et arrêtez de crier sans cesse au complot...."

Pour vous répéter ce que vous ne semblez pas saisir ou vouloir admettre : contrairement à vous, je me fie en priorité aux faits et allégations présentés. Comme vous disait L.Despoutres :
"La base de la science, c’est d’étudier les faits et non les "motivations"." (message du 18 juin 2019)

Si Inkari et des chercheurs de l’université sortent quelque chose d’un peu plus concret que des récriminations contre tout le monde, je me pencherais dessus. Mais je n’attends certainement pas avec impatience. C’est vous qui espérez, moi je me fiche passablement du cirque Inkari en-dehors d’un peu de divertissement.

Alien Project : les faits
Anti-sceptique - le 18 décembre 2019

adrenochrome,

Il faut reconnaître que Sieur Jamin est pris la main dans le sac du plagiat et des affabulations éhontées. C’est vilain pas beau et cela jette un peu plus encore le discrédit sur le personnage qui écrit des historiettes dont il est le héro. Je trépigne à l’idée d’avoir un retour de sa garde prétorienne ou de ses supers fans sur ces éléments tangibles et documentés. A sa décharge, plagier est hélas commun même en « vraie science » où l’on triche aussi sans vergogne. Il reste qu’il a bien été vu sur M6 et TF1 en balade champêtre ou en pique-nique dans la jungle à moins que les reportages étaient eux aussi bidonnés. Je vous tire mon chapeau si vous avez déjà passé une nuit d’été entière allongé sur votre pelouse à scruter les étoiles en évitant les piqûres des redoutables moustiques, la morsure d’une tique ou les courbatures au lever.

La page Facebook Kuntur Dok est bien vue, pertinente et colorée mais, en l’occurrence, votre commentaire était uniformément monochrome…

https://www.facebook.com/Kuntur.dok/

Alien Project : les faits
L.Despoutres - le 20 décembre 2019

Il reste qu’il a bien été vu sur M6 et TF1 en balade champêtre ou en pique-nique dans la jungle à moins que les reportages étaient eux aussi bidonnés.

Encore heureux qu’il se rende réellement sur place ! C’est quand même le minimum syndical pour quelqu’un qui se prétend aventurier...

Alien Project : les faits
Whitecoal - le 31 décembre 2019

Monsieur Antisceptique,

Que Thierry Janin soit effectivement capable, le temps d’un reportage, de marcher dans la jungle amazonienne est une chose. Mais en quoi est-ce que ça invalide le commentaire d’Adrenochrome, et la vidéo qui y est citée ?

Parce que finalement, à part nous prouver que vous avez de l’esprit, traiter son commentaire de "Monochrome", ne constitue pas un argument de fond, sinon je dirais bien que votre rhétorique n’est, contrairement à votre pseudo, en aucun cas un antiseptique argumentatif mais plutôt un terreau pour les moisissures de l’esprit. N’y voyez pas une attaque personnelle, il s’agissait juste d’un petit exemple de ce qui, à mon sens, est plus une attaque personnelle de votre part qu’un véritable argument de fond.

J’ajouterais à cela que monsieur Janin doit être bien entouré, et que ses expéditions doivent être effectuées en compagnie de guides locaux pouvant garantir sa sécurité. Un peu comme les très nombreux séjours de camping sauvage proposés dans les jungles indonésiennes et malaisiennes pour ne citer qu’elles. Je pense que vous sous-estimez quelque peu la capacité du français moyen à supporter des conditions plus... Rudes que leur vie citadine habituelle.

Alien Project : les faits
Anti-sceptique - le 4 janvier 2020

Mister Whitecoal,

Il n’est pas précisément question de "marcher" dans la jungle comme à la cueillette aux cèpes ou dans un tour operator où un hélicoptère viendra vous récupérer si vous trouez votre basket. Vous bénéficiez déjà d’un accès à Electre, peut-être que les ressources de l’Inathèque vous sont ouvertes également. Dans ce cas, je vous conseille de regarder avec les deux yeux les reportages que j’évoquais et que vous n’avez manifestement pas vu.

Je n’invalide pas les commentaires de ce cher adenochrome que je chahute (nous partageons une histoire tous les deux). Et encore moins l’excellente vidéo en lien que les fans de Monsieur Jamin devraient s’empresser de visionner.
Si une des premières expéditions dans la jungle péruvienne a pu être « magnifiée » pour lancer sa carrière d’explorateur, il n’est pas plus honnête de faire planer le doute sur la réalité des autres. Cela ne cadre pas avec le rigorisme décapant en vigueur ici de la part de ses plus fidèles détracteurs. Vous conviendrez que des allusions gratuites sont une lèpre.

Je cois que des moisissures lignivores ont contaminé les enluminures de votre bibliothèque et que les spores ont quelque peu altéré votre opinion sur cette présente intervention. Ce n’est pas une attaque personnelle, bien entendu, entre gentlemen. Juste un trait de plume…

Alien Project : les faits
L.Despoutres - le 5 janvier 2020

Pour renchérir sur le commentaire de Whitecoal, je pense également que beaucoup de "français moyens" en bonne santé seraient capable de supporter les conditions assez rudes de la jungle amazonienne...On voit par exemple dans cette vidéo que Thierry Jamin emmène avec lui Florence Dugowson, une photographede cinéma dont on peut se demander si elle a une expérience étendue des treks amazoniens, et qui pourtant suit l’expédition jusqu’à la fin.

Mais en même temps le but n’est pas tant d’aller dans la jungle que d’« aller dans la jungle pour atteindre un point donné », et c’est là que le bât blesse ; si on veut faire une expédition dans un but précis, il faut faut en sorte qu’elle soit bien organisée. Je prends pour exemple la vidéo citée plus haut :

- Déjà, c’est un reportage, ce qui signifie que, outre la photographe, TJ s’est en plus encombré d’au moins un(e) journaliste. C’est-à-dire que l’expédition déjà bien chargée (une 20aine de personnes) s’est en plus encombrée d’au moins 2 bouches inutiles à nourrir ! C’est une expédition de recherche ou un clip promotionnel pour TJ ?
- Vers 24’, on voit clairement qu’ils se sont équipés d’un groupe électrogène, objet qui doit peser une bonne 15aine de kgs + le carburant. Sûrement très utile pour regarder la TV dans la jungle.
- À la fin de la vidéo, on les voit se plaindre de manquer d’eau, alors que la scène d’avant les montre pataugeant dans l’eau d’un torrent. Sérieusement, ils n’ont rien prévu pour purifier l’eau ? J’espère au moins qu’ils n’ont pas trimballé leur eau potable depuis le début !
- Enfin, au moment où l’expédition s’apprête à rebrousser chemin, TJ précise bien que le site n’est qu’à 2km, qu’ils pourraient y être en quelques heures, mais bon, bof, non, il ne va pas forcer les gens non plus, c’est pas comme si c’était son expédition.

Et donc après 35 minutes de reportage où on nous a bien dit et montré qu’il avait fallu 2 ans pour récolter l’argent, que l’administration péruvienne est infernale pour accorder des permis, que c’est un voyage long, dangereux et éprouvant, on laisse tout tomber, pouf, tant pis, on reviendra une autre fois, lors d’une expédition tout aussi éprouvante dont on n’est même pas certain qu’elle aura lieu (et si l’administration refuse les autorisations cette fois-là ?)
Pas question de donner un dernier coup de collier pour être au moins sûr qu’il y a quelque chose, de quoi motiver les sponsors et ne pas se lancer pour des prunes dans une 2e expédition. TJ et son pote le vieux auraient pourtant pu s’alléger au maximum et rusher sur les 2 dernier kms : on voit bien des éclaireurs faire la même chose un peu avant.

Voilà pour les quelques remarques que j’ai pu faire en voyant cette vidéo ; je ne sais pas si c’est un des reportages qu’évoque Anti-sceptique, mais en tout cas il ne donne pas une très bonne opinion des compétences d’explorateur de TJ.

Alien Project : les faits
Whitecoal - le 7 janvier 2020

Hm, à aucun moment, dans mon commentaire, il me semble, je n’ai invalidé ou douté des expéditions organisées par TJ. Juste que, sans dire que de telles expéditions sont à la portée de tout le monde, et comme l’a noté L. Despoutres, le français moyen serait tout à fait capable de faire plus qu’une "marche avec un Tour Operator".

Encore une fois, à aucun moment je n’ai parlé d’une simple balade champêtre, à moins que vous l’ayez interprété ainsi.

Etre un explorateur, compétent ou non, n’est pas un gage de crédibilité scientifique, et si on peut reconnaître à TJ l’effort de mettre les mains dans le cambouis en tentant de se rendre sur place, il aurait été louable qu’il mette autant d’effort dans des analyses plus crédibles que ce qu’il a produit jusqu’à présent, et aussi qu’il admette que l’Alien Project devient de plus en plus bancal au fur et à mesure que les mois passent.

Je ne suis personnellement pas un partisan de la théorie comme quoi l’AP soit une escroquerie montée de toute pièce, et TJ me paraît, du moins au travers des vidéos que j’ai pu voir de lui, et des interviews, quelqu’un de bonne foi (même si je pense que d’autres personnes ayant participé à l’AP ont des motivations bien plus mercantiles, notamment des gens comme Jaime Maussan). Néanmoins, pour des raisons que j’ignore, n’étant pas une petite souris suivant TJ à la trace, il s’est embourbé dans sa conviction qui fait qu’aujourd’hui, il lui est impossible d’admettre qu’il s’est peut-être trompé. Il ne lui reste plus qu’à continuer sur la route sur laquelle il s’est engagé, et malheureusement, lui et les derniers croyants d’AP risquent de très vite se heurter à un mur.

Et ne vous en faites pas pour ma bibliothèque. On a certes des fuites d’eau, mais aucune moisissure n’est à déplorer. :)

Alien Project : les faits
Anti-sceptique - le 26 janvier 2020

Ma remarque initiale visait les lecteurs lambda du blog qui mènent essentiellement des expéditions par procuration depuis leur salon douillet en regardant les aventures d’Indiana Jones, le célèbre archéologue ophiophobe.
Il ne faut pas avoir été engagé dans la légion étrangère pour pénétrer dans la forêt amazonienne mais on ne s’y aventure pas non plus comme on programme un trek pyrénéen ou alpin entre amis. Si vous vous brisez la cheville sur un simple chemin caillouteux de montagne en France comme c’est arrivé à une collègue l’été dernier, un hélicoptère de la sécurité civile viendra vous secourir dans l’heure et la première parole du médecin sera de vous rassurer en vous disant que le sauvetage est « gratuit » ! Dans la Selva, un milieu autrement plus hostile que les forêts et massifs sous nos latitudes, l’évacuation sanitaire en giravion peut se révéler beaucoup plus délicate même si vous bénéficiez du meilleur contrat d’assurance. Il faut bien distinguer une excursion touristique d’une exploration aventurière de deux semaines dans l’inconfort hygrométrique, les efforts pour se frayer un chemin ou franchir des obstacles d’un terrain accidenté et les risques associés.
Dans l’un des documentaires où l’on suit les pérégrinations de Thierry Jamin, un coralillo, une vipère colorée hautement venimeuse a été décapitée à quelques mètres des tentes de l’expédition. Cette seule séquence calme les velléités et les forfanteries, à mon sens. Mais s’il n’y avait que la fièvre jaune, les neurotoxines de nombreux reptiles dont la morsure peut déjà provoquer des infections en sus de vives douleurs, il y a aussi toutes sortes d’animaux comme des scorpions, des araignées, etc dont le venin peut occasionner une nécrose des tissus, une insuffisance rénale aiguë…
Je sais bien que les détracteurs de Monsieur Jamin ne se privent pas de le critiquer jusqu’à ses chemises, son collier de Rahan, sa coupe de cheveux à la Tintin, son ouvre-boite, sa logistique foireuse, etc mais il n’en demeure pas moins qu’il montre une certain courage à s’enfoncer dans la jungle malgré les dangers inhérents à ce milieu très inhospitalier, à la poursuite d’une légende...