Forum de l'article

Beaux-Arts Project

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rappel de la discussion
Beaux-Arts Project
Philippe Girard - le 24 juin 2019

Cher xx37,

C’est toujours un plaisir de vous lire, que ce soit via les ululeurs anonymes ou encore via les membres de ce forum, qu’il s’agisse d’ennemis ou de faux amis de l’affaire de Nazca, ou encore de brouilleurs de piste multicartes. L’important est de signaler qu’il est dommage qu’un tel site qui se veut critique n’aille que dans un seul sens et ne fasse pas trop preuve d’objectivité. Mais c’est sans doute plus facile pour Irna....

Et puis, que de haine dans les propos, que de formules définitives, que d’esprit revanchard qui rendent les accusations peu crédibles car l’excès tue les arguments. Et puis, peut-on réellement prendre au sérieux des contributeurs qui, par exemple, radotent sur une histoire d’analyse de coton envisagée au départ alors que la découverte ultérieure de Maria, Alberto, Josefina.... ont bien évidemment bousculé les priorités d’investigation ! Il est vrai que d’autres envisagaient aussi un truquage des donnée scanners (les fameux fichiers DICOM) ce qui montre un sacré déficit d’information technique et de discernement !

Peu m’importe pour le moment que, dans cette vrai/fausse video venue de l’est, Maria soit vraie ou fausse, que des journalistes y aient eu accès (d’autres l’ont vue aussi !), qu’elle révèle un éventuel couac de communication, le plus important est de rester centrés sur les actions qui feront avancer l’affaire et permettront de trancher et d’expliquer : les Péruviens doivent balayer devant leur porte et éclaircir la manière dont peut être traitée l’affaire chez eux (Ministère, justice, huaqueros, scientifiques....) ; les investigations techniques doivent continuer pour consolider les premiers résultats : j’engage chacun à visualiser les videos sur la structure interne de Maria et Josefina, à consulter le fascicule de Clara Ines Martinez qui fait le point sur les analyse ADN et les conclusions des laboratoires.

Bref, il est urgent de donner du temps au temps et de ne pas se contenter d’invectives.

Beaux-Arts Project
Anti-sceptique - le 24 juin 2019

Bonjour Monsieur Girard,

L’affaire s’est jouée sur un coup de poker. Nous n’évoquons pas des tissus richement brodés mais hélas des macchabées dont le corps d’un bébé. Monsieur Jamin a bu au goulot les sornettes d’un huaquero roublard qui aime les voitures rutilantes. L’histoire a débuté par des petits gris instrumentistes, joueurs de maracas, reclus dans des galeries obscures, nocives pour l’électronique, d’une nécropole si étendue qu’aucun autre huaquero (le Pérou est réputé pour être le pays le plus pillé au monde en matière de patrimoine) n’avait jamais rien repéré. Par contre, la moindre cavité sans intérêt perchée dans la montagne n’échappe pas au flair d’un pilleur de trésors.

Les fameux fichiers DICOM sont mis à disposition des chercheurs à condition d’un crédit bibliographique qui atteste de la légitimité et du sérieux du candidat alors que les scientifiques qui gravitent autour du projet ne publient rien de consistant. L’institut Inkari avait-il porté son attention sur leurs publications respectives ?

Un homologue du docteur Zalce reconnaît facilement la supercherie des corps assemblés tandis que ce dernier jure presque sur la bible devant Maussan qu’il ne se livre pas à des menteries… Les médecins qui ont minoré le risque sanitaire de l’amiante pour le lobby industriel étaient rétribués par celui-ci. Quelle pourrait être la nature du lien qui unit Maussan et Zalce ? Uniquement un lien d’amitié ?
Une vidéo montre bien que les créatures non poudrées ont un air de kit à momies sorti d’un rayon de monsieur Bricolage. L’appendice labiale dans la main du marionnettiste n’est même pas crédible sans être titulaire d’un diplôme en archéozoologie…

Alors oui, il est normal que ce dossier alimente les invectives. La malhonnêteté est d’abord intellectuelle… Le chaînon manquant est dans les neurones du groupe projet pas entre homo sapiens sapiens et ces soit disant nouvelles espèces.