Forum de l'article

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rappel de la discussion
Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
blinddoctor - le 12 juillet 2019

Bonjour.
Déjà bravo à M. Girard pour avoir eu l’honnêteté et le courage d’exprimer ici un point de vue "dissident" ;-) . Vous noterez M.Girard, que dans le monde civilisé la dissidence n’est pas accueillie par une bordée d’insulte. ;-)
Pour en revenir sur le fond.
M. Girard, vous ne semblez à priori ne pas faire partie de la tranche des soutiens adeptes des théories du complot en tout genre. Vous vous définissez même comme quelqu’un de cartésien. Soit.
C’est en vous lisant que je viens de comprendre comment un "cartésien" au vu des éléments du dossier, pouvait encore être "Plutôt Pour".
Et la réponse vous me l’avez donné.
Tout votre raisonnement, tout votre cheminement intellectuel par du principe que vous "croyez" en l’honnêteté intellectuelle des intervenants de cette histoire (hors huaqueros).
En résumé vous écartez de facto, une hypothèse. Et pas n’importe laquelle.
Démarche non scientifique. Non rigoureuse.
En écartant l’hypothèse d’une tromperie vous "ramez" pour essayer d’expliquer les multiples contradictions flagrantes, mensonges avérés, inepties scientifiques, etc...
En gros vous vous construisez de l’improbable pour palier à votre péché originel. Le manque de rigueur et de neutralité intellectuelle.
Réintroduisez dans votre réflexion (si cela vous semble humainement envisageable), la possibilité que les intentions des protagonistes de cette histoire ne soient pas si "immaculées" que cela.
Vous constaterez rapidement que l’improbable devient logique, voir prévisible.
Je vous souhaite sincèrement une bonne continuation et de continuer à grandir dans votre cheminement "cartésien".
Bonne journée

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
L.Despoutres - le 12 juillet 2019

Bonjour,

A la décharge de Mr Girard, il est plutôt de bon ton d’admettre (au premier abord) la bonne foi de Thierry Jamin et autres.
Cependant, « bonne foi » ne veut pas dire « compétence ». Et au vu des carrières de Thierry Jamin, ou de certains des « experts » on peut légitimement s’interroger sur la validité de leurs conclusions ; ils sont peut-être de bonne foi, mais complètement incompétents.

Exemple avec la présentation de "Josefina" par Le Dr José de la Cruz Rios Lopez :

C’est un humanoide avec des caractéristiques reptiliennes : pas de cheveux, pas de pavillons auriculaires [...]

Et les batraciens ? Ce sont des reptiliens, aussi ? Pourtant eux aussi n’ont ni cheveux ni pavillons auriculaires. Et les poissons ? Les cétacés marins ? etc. Le simple fait que le docteur puisse sortir une affirmation pareille entame sérieusement sa crédibilité

Ailleurs, le Dr remarque que la bouche de Josefina est

sans lèvres, sans dents, sans muscles pour la mastication

Qu’en conclure ? Eh bien que

L’être se nourrit par aspiration de liquides

Le bon docteur ne se demande pas comment cet « être » sans joues ni lèvres pourrait aspirer quelque liquide que ce soit, ou simplement accéder auxdits liquides. Certes, les cigales, les chauves-souris vampires se nourrissent de liquides ; mais elles ont des suçoirs, des dents, des langues pour libérer le liquide et l’absorber.

Ailleurs, il remarque que les os sont creux et note :

Les os ont une cavité creuse [...]Cette caractéristique anatomique est spécifique des théropodes

Sauf que beaucoup des os longs de mammifères sont également creux et remplis de moelle graisseuse.

Ce genre d’analyses, et la façon dont il interprète les figures en soulignant à la truelle les détails qui lui paraissent importants semblent fortement indiquer que le docteur est à plein dans le biais de confirmation : il est convaincu que les momies sont celles d’êtres ayant vécu, et cherche tous les détails qui pourraient le prouver - quitte à mal interpréter ou à voir des choses qui n’existent pas.Dans ces conditions, ses conclusions sont à prendre avec des pincettes - et non pas à promouvoir comme des preuves irréfutables.
Un esprit cartésien - et je rejoins blinddoctor sur ce point - aurait dû se poser ces questions, quitte à demander l’avis d’autres experts.

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
Desnes Diev - le 12 juillet 2019

Bonjour,

Les biais de confirmation semblent vraiment aveugler pas mal des acteurs au centre de cette histoire. Je ne peux pas imaginer que quelqu’un ayant un minimum de notions d’anatomie puisse croire à l’authenticité des petites momies : les incohérences sont trop flagrantes.

Par exemple, sur le rendu en coupe sagittale de Josefina, à 1’03’’ dans la vidéo "Reconstitution 3D à partir des fichiers DICOM" (https://www.the-alien-project.com/momies-de-nasca-josefina/), il est clair qu’une structure similaire à la moelle épinière ne peut partir du cerveau jusqu’au bas du corps. En effet, le cou est entièrement rempli par des structures qui rappellent des centres de vertèbres (comme on en voit vers la gauche*). La plus antérieure de ces structures bouche même le (pseudo-)foramen magnum. Un partisan de l’authenticité pourrait prétendre que la moelle passait dorsalement (vers le bas sur le rendu) ou ventralement mais il n’y a aucune structure osseuse qui aurait pu la protéger. Il demeure indéniable que cette "créature" montre une colonne similaire à celle des vertébrés au niveau du corps, avec des vertèbres bien reconnaissables (fortement mammaliennes même**), un canal neural bien défini, mais ce canal ne peut servir la fonction principale qu’il a chez les vertébrés : servir de protection au système nerveux central. (Sur les rendus de la vidéo "Coupes axiales, coronaire (sic) et sagittale", il est en plus très clair que des "baguettes" osseuses sont insérées dans le canal neural à différents niveaux (à 48’’ et 52’’ par ex.). Comme je le disais précédemment : des os à cette endroit pourrait léser la moelle.)

À voir ce rendu, on peut aussi se demander comment cette créature aurait pu respirer et se nourrir puisqu’il n’y a rien d’équivalent à une trachée et un oesophage au niveau du cou malgré la présence d’une "bouche" (et de narines, selon J. de la Cruz). La biologie de ces êtres serait franchement exotique malgré qu’il y ait aussi de fortes similitudes avec les vertébrés (vertèbres, oreilles internes, etc.).

Évidemment, quand le but n’est pas de comprendre ce que l’on voit mais d’adapter les faits à des idées préconçues, il est toujours possible d’amener des hypothèses ad hoc plus ou moins bancales***. Il demeure qu’il faut être victime de biais de sélection poussés pour ne pas remarquer des incohérences comme celles-ci.

Comme ces incohérences sont exposées - ce que je montre provient de la page "Alien Project" - laisse quand même croire que pas mal des acteurs de cette histoire sont effectivement plus incompétents (ou rêveurs, charitablement) qu’arnaqueurs. Il reste que leur crédulité peut avoir des conséquences dommageables pour certaines des personnes qui les suivent et encouragent : perte d’argent ou, surtout, de capacité critique.

L’érosion de la capacité critique vient régulièrement avec une méfiance envers les experts qui démentent ce en quoi on tient à croire.

* Sur le même rendu (1’03’’), les premières vertèbres "thoraciques" (juste à gauche du cou) ne montrent pas de centres évidents. Quelqu’un de moindrement sceptique pourrait suggérer que les éléments du cou ont probablement été pris (cassés) sur la pièce qui a servi à faire le haut du thorax.
** La forme des centres vertébraux est biplane ou acoele, ce qui est assez caractéristique de celles des mammifères.
*** Un J. de la Cruz prétendrait peut-être que le crâne renfermait les organes digestifs et respiratoires. Mais cela n’explique pas la présence de l’oreille interne ni celle d’une colonne vertébrale (de mammifère) avec canal neural.

pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce RSS

2006-2019 © Le site d’Irna - Tous droits réservés
Haut de page
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.1.25
amélioré par Pigédius
Hébergeur : HostRound LLC