Forum de l'article

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rappel de la discussion
Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
Desnes Diev - le 16 juillet 2019

Bonjour M. Girard,

Je sors cette remarque de la série de réponses afin qu’elle soit plus visible. Vous dites au début votre texte :
"Mon récit est donc "plutôt POUR" mais surtout et avant tout "POUR" que les études scientifiques se poursuivent de façon plus officielles et en toute neutralité afin d’obtenir, autant que faire se peut, des réponses fermes et définitives."

Au fond, je suis plutôt d’accord avec ça. Mais, demandez-vous qui fait le plus obstruction à ce que des scientifiques "officiels" analysent ces spécimens.

Ma perception des choses est que cette obstruction provient bien plus de ceux qui défendent le caractère exceptionnel de ces spécimens que des scientifiques. S’il n’y a toujours pas de réponses "fermes et définitives" c’est bien parce que des de la Cruz et Zalce sont tenus pour des cautions scientifiques.

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
Philippe Girard - le 16 juillet 2019

Vous êtes un peu gonflé de dire cela !!!! Depuis de nombreux mois, si une université, un organisme de recherche, des médecins ou des chercheurs, s’étaient déclarées intéressés pour venir voir sur place (le Dr Froment a décliné cette proposition gratuite même si on peut comprendre qu’il était plus facile pour lui de se rendre sur une WebTV de Paris qu’en Amérique latine), pour recevoir des échantillons..... cela aurait été accepté bien sûr. A titre anecdotique, j’ai moi-même contacté la responsable d’un pôle technique français d’analyse ADN qui a gentiment indiqué qu’il n’y avait pas de disponibilités. Par ailleurs, je crois savoir que des personnes qui appartiennent à la mouvance des gens sur-critiques sont intervenus directement pour faire stopper des analyses scanners, dissuader une grande institution péruviennes de devenir partie prenante de ces travaux, etc.... Grande preuve d’ouverture d’esprit !

Alors oui, je l’ai déjà expliqué, ce sont des personnes plutôt intéressées par l’étrange et prêts à y passer du temps qui s’y sont collés : avec le petit risque de s’emballer un peu trop vite dans certains cas. Ce qui ne permet pas de mettre en cause globalement ce qui a été trouvé.

A mon avis, des personnes plus neutres interviendront progressivement dans l’affaire ; espérons que cela permettra aux personnes sur-critiques de relâcher un peu l’esprit critique surdéveloppé qu’elles exercent sur cette affaire.

Encore une fois, il faut tout de même que vous - et les autres sur-critiques - essayent de comprendre comment les choses se sont passées dans la réalité et toutes les contraintes auxquelles a dû faire face Inkari.

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
Alpaga project - le 16 juillet 2019

Mr Girard,

Pouvez vous répondre aux questions que l’on vous pose s’il vous plaît ?

1)Si Maria et Wawita sont de la même espèce pourquoi Wawita aurait été mutilé pour ressembler à un être tridactyles ? Rappel :

https://irna.fr/local/cache-vignettes/L500xH313/021-b729c-15581.png?1560027376

https://irna.fr/local/cache-vignettes/L500xH313/022-65faa-ae664.png?1560027376

2) Suite à la polémique "crâne d’alpaga" pourquoi Monsieur Jamin et son acolyte le Dr Raymundo n’ont toujours pas publié la radio effectué sur le crâne d’alpaga sculpté pour l’occasion ? (Le but était de comparer les similitudes radiologiques avec un crâne de "petit gris".) Dans quelques semaines qu’il disait...Vachement long pour une radio ^^

Pourquoi des documents de laboratoire sont données à titre "indicatif" ???(pour ne pas dire "approximatif" ^^) Ici :

https://zupimages.net/up/19/29/ghr0.png

Pourriez vous nous donner des excuses valables au lieu de ne jamais relever ce genre de détails ?!

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
blinddoctor - le 16 juillet 2019

M. Girard,

Su je puis me permettre vos acolytes de "l’alien project" ne s’étaient ils pas engagés à laisser public les fichiers DICOMS issues des scanners HD ? OUI
L’ont il fait ? NON
Pourquoi à votre avis ?
M. Girard, pourquoi l’institut Inkari conserve t-il si jalousement ces corps ? A votre avis ? Quel intérêt pour des personnes si attachés à la recherche de la vérité ?
C’est à inkari de remettre les corps. Pas à un institut lambda d’aller les chercher. Vous vous faites une fois de plus enfumer... Inkari n’a pas l’intention de remettre ces corps car...
Vous croyez une seule seconde qu’un alberto ou une joséphina resisterai plus d’une semaine d’une journée à une analyse médicale effectuée par de vrai pro ? (......).
Et la le suspens dure depuis plus de 2 ans. Pratique ;-)
Cette affaire a rapportée trés gros au mexique et US (tercer et gaia), et des contrats, on peut en passer entre protagonistes. Gagnants, gagnants.
Ne soyons pas naïfs...

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
Philippe Girard - le 16 juillet 2019

Blind Dr, ne vous laissez pas aveugler par votre esprit de vengeance ; vous allez encore me trouver 37 idées ou arguments fallacieux pour critiquer Inkari ! J’ajoute que les questions qui s’adressent à Inkari (voir celles du projet anonyme Alpaga) ne sont pas de mon ressort ; je ne peux donner qu’un avis extérieur ici ou là.

Inkari a raison de rester discret en ce moment et de continuer à travailler en silence ; il s’est suffisamment fait tirer dans les pattes qu’il va vous falloir attendre. Maria attend depuis 1000 ans, d’autres depuis 2000 ans, vous attendrez bien quelques mois ou années avant d’en avoir le coeur net sur ce qu’ils sont ; comme tout le monde d’ailleurs. Les scanners, qui demandent beaucoup de travail, seront certainement mis à disposition des scientifiques (ils le sont actuellement sous conditions) quand d’autres avis auront été formulés globalement.

Inkari n’a pas la propriété de ces corps dont l’existence et la légalité est par ailleurs critiquée par tous. je pense qu’il fera ce qu’il a toujours dit : peser pour qu’ils soient confiés dès que possible à une organisation de confiance.

Mais tout cela, vous le savez parfaitement......

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
blinddoctor - le 16 juillet 2019

M. Girard,
Vous parlez d’esprit de vengeance mais de quoi parlez vous ?
Toute votre argumentation... sans arguments... se place du côté de l’émotion et uniquement. N’inversez pas les rôles SVP
Vous ne répondez à aucune question, esquivez tout débat sur les faits.
Mais alors... quelles sont vos motivations réelles pour venir prétendre vouloir échanger ici ?
M. Girard (M. Perry) êtes vous un homme ou amibe ? 😏
Carpe...

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
blinddoctor - le 16 juillet 2019

Erratum.
Etes vous Homme ou amibe ? pas "un homme ou amibe".
Offusquons nous autant de la mutilation de momies humaines pour faire du fric... que du non respect de la prose de chefs d’oeuvres du cinéma 😏

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
Alpaga project - le 17 juillet 2019

"reconnaître que ce sont des analyses pour le moins intéressante leur arracherait le coeur, ils auraient l’impression de devenir des POUR !!!"

Pouvez vous nous dire en quoi les analyses sont intéressantes ?

"Par ailleurs, je crois savoir que des personnes qui appartiennent à la mouvance des gens sur-critiques sont intervenus directement pour faire stopper des analyses scanners, dissuader une grande institution péruviennes de devenir partie prenante de ces travaux, etc.... Grande preuve d’ouverture d’esprit !"

Contacter la presse et pourquoi pas national géographic partenaire officiel d’ INKARI au début de l’affaire :). Le mieux serait de diffuser les DICOMS au grand public et pourquoi pas les envoyer à des experts de renoms spécialistes des momies par exemple ;) Il n’y a rien à perdre.

INKARI a demandé les thèses des scientifiques "travaillant" sur les momies ???

Un médecin généraliste, un spécialiste des algues, un dentiste et une "généticienne" qui passe une formation en ligne quelques temps avant la conférence ^^ N’oublions pas le Dr ZALCE qui confond un crâne d’alpaga avec une tête de gris...on leur a demandé leurs thèses ?

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
Irna - le 19 juillet 2019

Inkari a raison de rester discret en ce moment et de continuer à travailler en silence ; il s’est suffisamment fait tirer dans les pattes qu’il va vous falloir attendre.

Travailler en silence... ça me rappelle cette vidéo d’Hygiène Mentale sur l’affaire des "diapos de Roswell" : https://www.youtube.com/watch?v=oniJv4raglM
Si les promoteurs de cette histoire n’avaient pas choisi de "travailler en silence" en ne montrant leurs documents qu’à des "experts" soigneusement choisis (entre autres José Rios et Zalce Benitez...), il n’y aurait pas eu d’affaire du tout, et le fin mot de l’histoire aurait été trouvé très vite !

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
L.Despoutres - le 16 juillet 2019

Bonjour,

Excusez-moi, mais quand AP fait de la rétention de DICOMS en ne les donnant qu’à des scientifiques ayant diplômes ET publications, c’est la pression des super-critiques aussi ? Et pour les radios, avant cela ?

En parlant d’Alain Froment, même s’il ne pouvait pas venir sur place, n’était-il pas possible de lui envoyer les radios, etc, par mail, ou via un site de transfert de fichiers ? Thierry Jamin avait bien Internet pour poster ses vidéos hebdomadaires sans intérêt, donc ça aurait probablement marché pour ces données importantes ! Cela a-t-il au moins été essayé ?

C’est un peu facile de crier à la fermeture d’esprit dans ces conditions !

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
Desnes Diev - le 16 juillet 2019

Bonjour,

"Depuis de nombreux mois, si une université, un organisme de recherche, des médecins ou des chercheurs, s’étaient déclarées intéressés pour venir voir sur place [...] pour recevoir des échantillons..... cela aurait été accepté bien sûr"

Pourtant, A. Bonnet a écrit (https://irna.fr/Alien-Project-les-faits.html?lang=fr) :
"Les seuls à pouvoir décider, accepter (ou pas ?) que les momies soient étudiées à l’Université d’Ica, c’est Inkari. Et donc, avant toute choses, il conviendra de savoir :
- quels sont les moyens de conservation disponible ?
- quelles études vont être réalisées ? L’Université dispose t-elle du matériel pour mener à bien ces études ?
"

En d’autres termes, il faudrait que les institutions et scientifiques se plient au bon vouloir et aux conditions de Jamin et cie. Et cela sans garantie d’avoir accès aux spécimens, qui sont jalousement gardés (et pas forcément par Inkari) voire - dans certains cas - égarés sans que personne ne s’en soucie vraiment. Cela va dans le sens de ce que je disais sur l’obstruction.

À mon avis, les fortes réactions de déni suite aux remarques (de scientifiques) sur le côté factices des "reptiles humanoïdes" (têtes isoles et mains tridactyles comprises) sont encore moins conciliables avec une volonté de collaborer avec des scientifiques.

"Par ailleurs, je crois savoir que des personnes qui appartiennent à la mouvance des gens sur-critiques sont intervenus directement pour faire stopper des analyses scanners, dissuader une grande institution péruviennes de devenir partie prenante de ces travaux, etc."

Quelles personnes ? Quelle institution péruvienne ? Quelles preuves avez-vous ? Sans détails précis, ce ne sont que des ragots.

"il faut tout de même que vous - et les autres sur-critiques - essayent de comprendre comment les choses se sont passées dans la réalité et toutes les contraintes auxquelles a dû faire face Inkari"

Vos allusions répétées à de bien brumeuses "contraintes" ne justifieront jamais qu’on prenne les allégations d’Inkari pour argent comptant*. Parce que, comme je l’ai déjà dit, ces "contraintes" ne les empêchent pas de faire des allégations, d’offrir des conclusions, etc. Ces allégations et conclusions peuvent être critiquées par et pour elles-mêmes. Et ce n’est pas être "sur-critique" que de critiquer de manière argumentée ce qui est proposé.

Vous noterez en passant que le message d’A. Bonnet suggère qu’ils ne sont pas si contraints que ça : ils peuvent faire la fine bouche. Au point que A. Bonnet peut émettre l’idée que l’université d’ICa n’a pas les moyens et le matériel dont dispose Inkari.

* Ce n’est même pas un argument à l’effet qu’ils deviendraient compétents s’ils étaient moins contraints.

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
NEMROD34 - le 19 juillet 2019

« Par ailleurs, je crois savoir que des personnes qui appartiennent à la mouvance des gens sur-critiques sont intervenus directement pour faire stopper des analyses scanners, dissuader une grande institution péruviennes de devenir partie prenante de ces travaux, etc.... Grande preuve d’ouverture d’esprit ! »

Justement elle est la preuve ? En une phase vous passez de "je crois" à "c’est une preuve !" ...