Forum de l'article

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rappel de la discussion
Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
Philippe Girard - le 14 juillet 2019

Quelques réactions et 2 sondages

Oh la la !!! que de passion, que d’agressivité contre cette affaire ! Mais merci tout de même d’être resté globalement sympathique à mon égard. Je précise que je n’accepterai pas les accusations contre ma bonne foi ou mon honnêteté car je sais qui je suis. Par contre, pas de problème pour que mon éventuelle naïveté ou mon mauvais jugement soit mis en cause, c’est de bonne guerre ; et comme chez moi le doute existe, il n’y aura aucun problème si les choses tournaient différemment de ce que je pense aujourd’hui au fur et à mesure de l’avancée des analyses et des résultats : cela ne me traumatisera pas. Notons d’ailleurs que les travaux sur cette affaire continuent très probablement même si c’est maintenant plus discrètement. pour éviter de traumatiser les personnes surcritiques.... ;-)

Avant de tenter une qualification des sectes et des gourous, l’anonyme Pacha ne tarit pas d’éloges dans une longue réponse où des tas de petits morceaux de mes phrases sont amalgamés dans sa propre structure de raisonnement et il termine en disant "J’attends toujours la vison globale de ce communicant. Je ne pensais pas qu’Alien Project était tombé aussi bas pour utiliser des procédés de type phisching pour faire revenir ses adeptes au bercail, quoique...". J’ai l’impression qu’il me soupçonne d’être un sous-marin de l’Alien Project dans une stratégie qui m’échappe un peu.... Non, rassurez-vous, Pacha, je pense et écris par moi-même et ne suis pas téléguidé. Et ce n’est pas l’horrible Alain Bonnet ("grossier, vulgaire, vindicatif, agressif, et manipulateur" selon Doc ET) qui m’envoie. A son sujet et puisque vous avez tendance à sérieusement diaboliser à outrance ceux que vous considérez comme des adversaires, voici ce que j’en pense : au mois de juin dernier, de passage à Toulouse, ma femme et moi-même avons fait signe et passé une soirée amicale avec Alain Bonnet. C’est une personne simple, pas crédule de tout, plein de doutes comme tous sur cette affaire, simple, pragmatique et bosseur. Chez Inkari, il détient la compétence de la communication (site Web, forums, internet, videos....) et c’est lui qui est en première ligne sur ces sujets.

Il faut tout de même que vous réalisez la somme d’agressions que cette équipe a dû encaisser depuis début 2017 de la part de multiples détracteurs franc-tireurs ou d’organisations diverses (au Pérou, ce ne sont pas des enfants de choeur), et ceci avec aussi bien des attaques personnelles ou des moqueries en tous genres que des arguments plus sérieux mais rarement équilibrés. Comment s’étonner alors que Alain Bonnet se soit volontairement présenté comme un chien de garde de Inkari (voir sa figurine humoristique sur le forum AP) et ait été obligé de durcir le ton et de défendre bec et ongles cette équipe contre les agressions qu’elle subit ! Et puis non Irna, il n’y a pas le petit blog d’Irna contre la grosse machine de Alien Project : c’est une vision déformée des choses. Car sur le web francophone qui est celui qui nous intéresse, il n’y a guère que le petit site d’Alien Project d’un côté et pas mal de productions critiques en tous genres de l’autre !

En tout cas, je discerne, parmi tous ces anonymes qui s’expriment ici :
- à la fois les classiques contempteurs des théories de l’étrange. Une difficulté chez eux, une fois qu’ils ont identifié (ou qu’on a identifié pour eux) un sujet à cibler, est qu’ils ont du mal à exprimer à la fois le POUR et le CONTRE.
- des anciens ululeurs comme xx37 (alias le groupe des ululeurs anonymes ou tel ou tel pseudo) et une poignée d’autres supposés représenter l’avis du millier de personnes qui ont désirer aider les actions à mener pour mieux comprendre.
- des personnes qui ont une certaine compétence technique et là, c’est plus intéressant.

Sondage N°1

Au sujet de la 1ère catégorie des pourfendeurs de l’étrange, j’aimerais savoir s’il y a des sujets pour lesquels vous vous dites "ce n’est pas explicable mais j’ai tout de même l’impression qu’il y a quelque chose d’inconnu ici". Par exemple, pour moi, le sujet des Ovnis m’interroge par la diversité de ses témoignages et, par ricochet la possibilité qu’ils soient le fait de quelque chose de non terrestre ; ou encore, je pense que des choses existent et sont à découvrir dans le domaine de la spiritualité au sens du fonctionnement ou de la communication de notre "esprit". Mais rien de bien précis, bien sûr !
Et vous, avez-vous des interrogations dans certains domaines ou bien, par principe, non, rien de rien ?
Merci pour votre positionnement.

Au sujet de la 2ème catégorie, comme je l’ai déjà fait remarquer beaucoup des anciens ululeurs étaient des amateurs de l’étrange, comme par exemple xx37 qui était un défenseur de BAM ainsi que des alignements et angles en tous genres. A vrai dire, ourquoi pas et ce n’est pas grave en soi même s’il vaut mieux que ces ex-ululeurs fassent maintenant un peu profil bas sur ces sujets vis-à-vis de Irna qui héberge maintenant leur opposition à Inkari.

Ce qui me dérange, c’est que, si ces personnes ont vraiment suivi l’affaire depuis le début, au moins pour un ou deux d’entre elles, si elles ont eu l’occasion de discuter avec Thierry Jamin et Alain Bonnet ce qui n’est même pas sûr, elles ont toutes les billes pour écarter l’hypothèse d’une arnaque, d’une manipulation, d’une escroquerie et devraient être en mesure de relativiser les erreurs en tous genres qui ont pu être commises et de les mettre de côté pour l’instant ; pour se concentrer sur les informations importantes qui font qu’il faut continuer à s’intéresser et à éclaircir cette affaire.

Au sujet des personnes sérieuses, j’ai lu bien sûr avec intérêt les remarques du biologiste (enfin, il a sérieusement dérapé le 14 juillet....), et relu ce qu’il avait écrit dès l’automne 2017. Je regrette que l’on ait pas pu confronter, au sens positif du terme et en travaillant sur les meilleures données disponibles, des personnes comme José de la Cruz, le Dr Salze, le Dr Salas, le Dr Froment, ce biologiste..... en tout cas différents spécialistes de tendances différentes et qui acceptent de travailler ensemble sans a priori.

Concernant toutes ses remarques que je me garderai bien de juger techniquement, je note tout de même que, en tout cas en 2017, il ne disposait que de quelques clichés radios, bien loin des données qui existent maintenant et de ce dont nous pourrons sans doute disposer à l’avenir. Après cela, je suis sidéré par la description simpliste de la fabrication d’une momie de 60 cm. On atteint un sommet avec "l’enveloppe « plâtrée » qui sert de "peau"" qui dénote une méconnaissance de l’affaire : Victoria par exemple est recouverte par une vraie peau qu’il a dû être bien difficile de rajouter. Ensuite, nous sommes bien loin maintenant des clichés sur lesquels on ne voyait pas grand chose et les scanners, contrairement à ce qui est écrit, permettent parfaitement la visualisation des tissus mous qui, desséchés, sont bien visibles ! Bien sûr, ce biologiste n’a pas accès à la totalité des clichés 3D sur lesquels le travail continue et il lui faudra s’armer de patience pour pouvoir se positionner plus précisément sur le sujet.

Et puis je ne confond rien du tout : Même en imaginant que seuls les pieds et les mains sont différents chez Maria, il ne doit pas être facile sur une vieille momie sèche et recroquevillée :
- pour les pieds de raboter sérieusement le talon (pourquoi ?), de couper 2 orteils à leurs bases sans que rien ne reste visible, de séparer les métatarses, de rajouter une phalange avec des tissus autour, de rajouter de la peau, de recoudre tout cela sans que cela ne se voit....
- pour les mains : idem en en profitant pour changer de formes d’empreintes digitales.
Le biologiste pourrait au moins dire : Chapeau l’artiste !
Car il ne s’agit pas ici, comme l’évoque l’une des personnes, de chimères sommairement assemblées par des taxidermistes des siècles derniers qui ne craignaient guère d’être démasqués par des radiographies !

Moi aussi, j’aimerais que ces corps puissent être ouverts, disséqués et analysés dans les détails, que les prélèvements ADN puissent se multiplier pour permettre tous les recoupements nécessaires, que les objets ovoïdes de l’abdomen de Josefina puissent être extraits et examinés. Je suis sans doute le premier - c’était en interne - à avoir indiqué qu’ils étaient très opaques aux RX, peu dégonflés aussi au séchage, et qu’il fallait être prudent. Force est de constater maintenant qu’il semble y avoir une structure interne qui pose d’autres questions. Mais il va falloir attendre qu’un organisme officiel prenne la responsabilité de ces corps et décide de ce qui peut leur être fait ou pas. Thierry Jamin ne s’est pas permis de faire n’importe quoi ; je n’ose pas imaginer la manière dont vous l’auriez assassiné s’il avait disséqué ces bestioles !

Sondage 2

Sur un sujet très précis qui est celui des scanners, j’aimerais savoir comment vous vous positionnez les uns ou les autres. Acceptez-vous le fait :
- que certains des corps découverts (Maria, Wawita et Josefina de mémoire) ont bien été soumis à des scanners hospitaliers ?
- que les vues 3D qui ont été publiées sur le site de l’Alien Project correspondent bien à ces examens ?
Merci pour votre positionnement.

Le groupe que vous constituez est étrange et aussi très désagréable pour ceux qui ont l’impression de travailler depuis 2 ans 1/2 à élucider la nature et l’origine de ces découvertes de Nazca. Vous en êtes encore à la critique systématique, parfois au dénigrement des personnes, au refus de tout résultat, parfois au plâtre ou au bricolage. J’entrevois quelque fois un peu de méchanceté mais heureusement Irna veille au grain un minimum pour éviter les dérapages.
En ce 14 juillet, vous dissertez encore longuement sur Inkari en hésitant entre l’incompétence (peut-être mais où sont les gens compétents ?), la recherche de la célébrité, les gourous et les sectes, les croyants et les crédules...... Ne croyez-vous pas que vous vous faites un peu des noeuds au cerveau et que vous montez une petite "foire" à vous tout seuls ?
Et personne parmi vous pour dire "du calme, on critique et on doute mais on ne refuse pas que du travail se poursuive sur le sujet".

Constructif ou destructif...???!!!

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
L.Despoutres - le 14 juillet 2019

Bonjour Mr Girard,

Sondage N°1

Au sujet de la 1ère catégorie des pourfendeurs de l’étrange, j’aimerais savoir s’il y a des sujets pour lesquels vous vous dites "ce n’est pas explicable mais j’ai tout de même l’impression qu’il y a quelque chose d’inconnu ici".j’aimerais savoir s’il y a des sujets pour lesquels vous vous dites "ce n’est pas explicable mais j’ai tout de même l’impression qu’il y a quelque chose d’inconnu ici".

Je dirais l’énergie noire, la matière sombre - c’est une des seules choses qui, à mon sens, recèle quelque chose de réellement inconnu.

Après cela, je suis sidéré par la description simpliste de la fabrication d’une momie de 60 cm. On atteint un sommet avec ""l’enveloppe « plâtrée » qui sert de "peau"" qui dénote une méconnaissance de l’affaire : Victoria par exemple est recouverte par une vraie peau qu’il a dû être bien difficile de rajouter.

Victoria n’est pas un exemple, elle est - à ma connaissance- la seule sur laquelle on ait relevé une vraie peau. Et encore :
- Dans la présentation du Dr José de la Cruz, on peut lire :

Les observations macro et microscopiquement réalisées nous ont permis d’écarter toute manipulation

Alors que sur la photo juste à gauche on voit :
1. Que la momie est encore presque totalement recouverte de diatomite. Comment déceler des modifications dans ces conditions ?
2. Une sorte de fente sur l’épaule droite de la momie.

- L’analyse selon laquelle l’épiderme kératinisé serait caractéristique des reptiles... les mammifières également ont un épiderme kératinisé.

les scanners, contrairement à ce qui est écrit, permettent parfaitement la visualisation des tissus mous qui, desséchés, sont bien visibles !

Les scanners ne montrent pas forcément des tissus mous - ils montrent des éléments de densité similaire à celle des tissus mous -notez la nuance. Ce pourrait aussi bien être du mastic, de la paraffine, du carton-pâte, des fibres de coton, du suif, etc.
Vous voyez ? Vous vous prétendez cartésien, et pourtant vous ne retenez que les hypothèses qui vous conviennent.

Et puis je ne confond rien du tout : Même en imaginant que seuls les pieds et les mains sont différents chez Maria, il ne doit pas être facile sur une vieille momie sèche et recroquevillée :

Certes, Maria est toute sèche ; mais êtes-vous sûr qu’un bon séjour dans l’eau chaude ne la ramollirait pas suffisamment ?

- pour les pieds de raboter sérieusement le talon (pourquoi ?)

Pourquoi raboter les talons ? Pour donner un air "alien" ("une différence d’avec les humains), d’ailleurs José de la Cruz ne manque pas de le souligner.
,

de couper 2 orteils à leurs bases sans que rien ne reste visible, de séparer les métatarses,

Couper deux orteils à leur base sans que rien ne reste visible ? Ben si, justement, les métatarsiens "en trop" restent visibles.

de rajouter une phalange avec des tissus autour, de rajouter de la peau,

Une phalange en plus ? Ah bon ?

de recoudre tout cela sans que cela ne se voit....

Merci la diatomite !

- pour les mains : idem en en profitant pour changer de formes d’empreintes digitales.

En quoi la forme des empreintes digitales est-elle différente ?

Sondage 2

Sur un sujet très précis qui est celui des scanners, j’aimerais savoir comment vous vous positionnez les uns ou les autres. Acceptez-vous le fait :
- que certains des corps découverts (Maria, Wawita et Josefina de mémoire) ont bien été soumis à des scanners hospitaliers ?
- que les vues 3D qui ont été publiées sur le site de l’Alien Project correspondent bien à ces examens ?

Personnellement, je le pense. Cependant les vues 3D sont vraiment décevantes, dans la mesure où on voit mal le squelette : un magma rougeâtre semble recouvrir toutes les articulations. Etait-il vraiment impossible de faire mieux ?
C’est d’autant plus bête lorsqu’on veut nous montrer les articulations et qu’on nous sert une vidéo de 3 minutes d’« avancer-reculer » sur l’articulation.

Malgré ça, il y a quand même des détails intrigants ; Desnes Diev (j’imagine que c’est lui que vous appelez « le biologiste ») en a souligné plusieurs, et j’en ai remarqué pour ma part.
Par exemple, dans la vidéo qui montre l’épaule gauche de « Josefina », vers 35’’, on a vraiment l’impression que l’os du bras est ouvert vers le haut, comme s’il avait été cassé/limé pour lui donner sa forme...

Donc oui, j’admets que les scanners sont authentiques ; mais l’analyse qui en est faite par des gens comme le Dr José de la Cruz est extrêmement biaisée et, pour ainsi dire, nulle.

Le groupe que vous constituez est étrange et aussi très désagréable pour ceux qui ont l’impression de travailler depuis 2 ans 1/2 à élucider la nature et l’origine de ces découvertes de Nazca.

Très désagréable ? Poser les questions qui fâchent est toujours désagréable, malheureusement.
Et j’aime bien votre formulation : « l’impression de travailler ». Je dirais même plus : qui ont fait semblant de travailler.

Vous en êtes encore à la critique systématique, parfois au dénigrement des personnes, au refus de tout résultat, parfois au plâtre ou au bricolage.

Humm, oui, les sceptiques sont sceptiques. Et sinon c’est quoi, une critique non systématique ? c’est "fermer les yeux quand ça m’arrange" ?
Dénigrement des personnes ? Rappeler que Thierry Jamin n’est pas un scientifique, que le Dr José Rios de la Cruz s’est planté dans les grandes largeurs sur une précédente affaire, cela n’est pas du dénigrement, ce sont des faits qui nous amènent à être prudents.
Vous parlez une drôle de novlangue, Mr Girard.

Constructif ou destructif...???!!!

Destructif des hypothèses molles du genou.
Je l’ai probablement déjà dit, et sinon je le dis, en science, les hypothèses sont sans cesse remises en question, et celles qui n’y résistent pas sont abandonnées. La science moderne a « détruit » l’éther luminifère et la Farbenlehre de Goethe, non pas par méchanceté, mais parce que ces hypothèses n’ont pas passé l’épreuve de l’expérience.
Si par « approche constructive » vous attendez un acquiescement béat, c’est que vous ne comprenez pas comment fonctionne la science - ou que vous pensez que l’affaire des momies ne se joue pas dans un cadre scientifique.

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
Philippe Girard - le 15 juillet 2019

Une fois n’est pas coutume, je vais répondre à chaud au post de M. Despoutres de hier soir car il nécessite quelques précisions et corrections.

L’énergie noire et la matière sombre ne constitue pas un sujet para-scientifique, paranormal ou de l’étrange ; il s’agit seulement de l’une des hypothèses scientifiques - non confirmée à ce jour - pour expliquer les anomalies gravitationnelles importantes observées à grande échelle de l’univers. L’explication viendra aussi bien de cette direction si on parvient à identifier les coupables (par exemple de la matière encore non détectable) que via une théorie modifiée de la relativité générale, avec par exemple intervention de la constante cosmologique. Plusieurs sont sur les rangs.

Par conséquent et vous concernant, pour le moment rien du domaine concerné par mon sondage N°1 ne vous intrigue. J’attends avec intérêt la position de Irna et des autres intervenants actifs du blog sur cette question pour voir comment ils raisonnent.

Sur mon sondage N°2, vous avez le courage de dire que, à votre avis, les scanners existent bien ; vous êtes évidemment dans le vrai. Vous regrettez de ne pas voir aussi bien les choses que vous le voudriez et je peux le comprendre : j’espère aussi que des scanners complémentaires sur les autres corps - et en full HD - pourront être réalisés dans le futur. Mais on voit déjà pas mal de choses et on enverra encore d’autres. Je rappelle que la personne qui fait depuis un an ce gros travail d’extraction de vues 3D n’est pas un professionnel même s’il a acquis une bonne expertise dans ce domaine ; c’est un travail informatique qui reste manuel et les logiciels pré-paramétrés des hôpitaux ne suffiront peut-être pas pour interpréter ce mélange d’os et de tissus séchés propres à ces corps. Bien d’autres techniques d’investigation pourront être utiles mais je sais que les opposants ne veulent pas que cela se fasse..... Pourquoi ?

Pour Maria, regardez de plus près les images : ses mains et ses pieds présentent 5 phalanges, c’est à dire une de plus que pour nous lorsque l’on compte les grandes métatarses phalangiennes. Comme cela a été montré, on voit aussi des empreintes digitales parallèles et non pas de formes circulaires.

Tremper les mains séchés d’un vieux mort de 1000 ans !!!??? Mon dieu, vous allez faire de la soupe et le chirurgien plastique va avoir encore plus de mal à s’y retrouver !!!

Pour finir, évidemment une approche constructive ne doit pas être un acquiescement béat mais une prise en compte minimum des éléments POUR et des éléments CONTRE. Et même quand on est CONTRE, reconnaître les arguments POUR n’est pas déshonorant même si on préfère souvent se rassurer en se regroupant entre semblables. Et vice-versa : de mon côté, je connais en bonne partie les erreurs qui ont été faites et les faits qui ne collent pas avec une interprétation monolithique de l’affaire ; je connais aussi beaucoup d’éléments de contexte de cette affaire qui, de toute façon, nécessite encore beaucoup d’actions et d’avancées pour brandir la moindre conclusion définitive.

Et moi, vous pouvez le voir, je suis aussi ici parmi vous......

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
L.Despoutres - le 15 juillet 2019

Bonjour

L’énergie noire et la matière sombre ne constitue pas un sujet para-scientifique, paranormal ou de l’étrange ; il s’agit seulement de l’une des hypothèses scientifiques - non confirmée à ce jour - pour expliquer les anomalies gravitationnelles importantes observées à grande échelle de l’univers.

J’ai parlé de la matière sombre parce que c’est un des sujets sur lesquels il y aurait matière à découverte - trouver la réponse à ces anomalies serait un vrai progrès dans notre connaissance du monde.
Concernant vos sujets de l’étrange ou du paranormal,-je suppose que vous parlez là des fantômes, des voyantes, etc...- non, je n’y crois pas car il s’agit souvent de mystère « fabriqué ».
Exemple : les "mystérieux" crânes de Paracas que vous évoquez dans votre article et qui, en fait, ne sont pas mystérieux du tout.

Pour Maria, regardez de plus près les images : ses mains et ses pieds présentent 5 phalanges, c’est à dire une de plus que pour nous lorsque l’on compte les grandes métatarses phalangiennes.

J’ai regardé les images de très près et il n’y a que trois phalanges (en comptant le métatarsien).
Si vous y voyez 5 phalanges en vous référant à la présentation de José Rios de la Cruz et ses interprétations à la truelle, ha ha.
On voit bien que la délimitation des 4e et 5e phalange est tout à fait arbitraire, et que ces "phalanges" sont moins denses que les autres os. Nous sommes ici dans du plus pur biais de confirmation - on "voit" 5 phalanges parce que s’il y en a 5, ce ne peut pas être humain ! Et toc les sceptiques.

C’est une des raisons pour lesquelles je critique les scanners : le manque de distinction nette entre l’os et les autres tissus autorise toutes sortes d’interprétations biaisées - au point où on peut se demander si ce n’est pas fait exprès.

On devrait plutôt voir dans cette 4e et 5e phalanges la peau de la pulpe de l’orteil et l’ongle dudit orteil.

Comme cela a été montré, on voit aussi des empreintes digitales parallèles et non pas de formes circulaires.

A-t-il été tenu compte de la dessication ? Où cela a-t-il été montré ?
Sur le coté de certains de mes doigts, les empreintes apparaissent également "parallèles" et non circulaires ; suis-je un alien tridactyle ?

Tremper les mains séchés d’un vieux mort de 1000 ans !!!??? Mon dieu, vous allez faire de la soupe et le chirurgien plastique va avoir encore plus de mal à s’y retrouver !!!

Oui, tremper pour ramollir. On fait bien tremper les lentilles ! J’ai écrit "tremper", pas "dissoudre" - et le corps humain n’est pas soluble dans l’eau, que je sache. Et on peut humidifier avec d’autres moyens - par exemple des éponges imbibées dans un sac en plastique, etc...

Pour finir, évidemment une approche constructive ne doit pas être un acquiescement béat mais une prise en compte minimum des éléments POUR et des éléments CONTRE.

Sauf que tous les arguments ne se valent pas. Un argument POUR très faible n’est pas équivalent à un argument CONTRE solidement étayé.
Et beaucoup des arguments POUR sont des assertions du Dr José de la Cruz Rios, elles-même basée sur des analyses très discutables.

Un exemple : dans sa présentation, le docteur nous parle du tendon péronien de Maria :

Dans le pied de Maria, on peut observer le tendon péronier [...] qui se connecte à la base du troisième orteil latéral, chez Homo sapiens ce tendon s’insère dans le premier métatarse

Sauf que ce que le docteur appelle "la base du troisième orteil latéral" est en fait... le premier métatarse.
Donc cet argument POUR est en fait une preuve que le pied de Maria est "tendonné" comme celui d’un humain...

Les preuves "dures" elles-mêmes (C14 et ADN) sont équivoques :
- certes, elles montrent que les os sont anciens, mais cela pourrait s’expliquer par la réutilisation de momies.
- certes, les analyses ADN montrent de l’ADN inconnu ; mais elles montrent également, dans presque tous les cas, de l’ADN humain.

Donc une prise en compte de tous les arguments - en tenant compte de leur solidité, pas de leur nombre - nous conduirait à privilégier l’hypothèse la plus parcimonieuse : il s’agit d’une fraude.

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
L.Despoutres - le 15 juillet 2019

*erratum de ma part :
Il y a 4 phalanges sur le doigt de pied de Maria, et non pas 3.
Mais la délimitatin d’une 5e phalange reste arbitraire et très douteuse. On dirait plutôt l’ongle de pied.

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
Philippe Girard - le 15 juillet 2019

"Errare humanum est" et je n’évoquerai pas, moi, d’interprétations à la truelle de votre part ! ;-)
Donc on est presque d’accord et vous y arriverez bientôt en regardant bien les images 3D : Maria est homogène entre ses mains et ses pieds qui ont bien chacun 5 phalanges ; et le bricolage est pour le moins délicat pour faire tout cela !

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
L.Despoutres - le 15 juillet 2019

Bonjour,

Maria est homogène entre ses mains et ses pieds qui ont bien chacun 5 phalanges ;

Euh, non. Les pieds de Maria ont bien 4 phalanges (3 phalanges vraies + le métatarsien) et non 5. Je maintiens que la 5e phalange que le dr José de la Cruz Rios Lopez veut voir est délimitée tout à fait arbitrairement et est probablement l’ongle, ou de la chair desséchée.

Pour les mains, je reste dubitatif. On a l’impression qu’il y a 5 doigts, mais on voit sur les deux mains que les 3es phalanges en partant du poignet -celles qu’on aurait pu rajouter pour faire ces longs doigts - sont curieusement blanches et propres par rapport aux autres phalanges.

le bricolage est pour le moins délicat pour faire tout cela

Délicat, pas impossible.

Concernant les empreintes digitales - du moins celles qu’on peut voir ici, je vous confirme que j’ai les mêmes sur mes doigts à moi. Regardez le bout de vos doigts en face, et, juste en-dessous de l’ongle, vous verrez probablement le même type de lignes "parallèles".

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
Philippe Girard - le 15 juillet 2019

Bon, je n’insiste pas : quand on veut pas, on veut pas......

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
blinddoctor - le 15 juillet 2019

M. Girard.
Effectivement quand on ne veut pas..., on ne peut pas.
L’art d’écarter (....) l’ensemble des faits et se raccrocher aux rares points non totalement élucidés (Et encore..) pour défendre l’improbable, voir le ridicule.
Vous faites penser à ceux qui prétendent que l’ homme n’a jamais marché sur la lune ...car l’ombre la... ça colle pas.
Vous utilisez la les mêmes biais sans même vous en rendre compte.
Attendons donc les conclusions définitives des ufologues de l’alien project (à
Défaut d’avoir remise des corps ou des fichiers dicoms à la science non ufologue) pour enfin pouvoir conclure scientifiquement sur la veracitude de ce fake rémunérateur (car oui.., la naïveté a tout de même ses limites).
NB : Pour un film documentaire jongle duc réservé , deux pin’s Rikaris seront offerts 😏

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
Desnes Diev - le 15 juillet 2019

Bonjour M. Girard,

Vous dites :
"Bien d’autres techniques d’investigation pourront être utiles mais je sais que les opposants ne veulent pas que cela se fasse..... Pourquoi ?"

Peut-être parce que vous exagérez le pouvoir de l’"opposition" par effet rhétorique ? Une technique d’investigation qui a été proposée - au moins dans le cas des petites momies - est de les "disséquer". Observer les crânes et les "oeufs" offrirait déjà des éléments de réponse.

Une autre investigation utile serait de faire une comparaison avec le "bonhomme bâton" (un des tous premiers spécimens : https://irna.fr/Alien-Project-les-faits.html?lang=fr) et de la "première entité biologique". Les deux ne semblent plus être considérés comme authentiques (le premier c’est sûr, le second ne fait plus la manchette*). S’ils sont considérés comme des faux, il n’y a aucune raison empêchant leur "autopsie" complète. Est-ce que cela a été fait ? Si non : pourquoi ? Si oui : où sont les résultats, une comparaison avec les petites momies a-t-elle été faite ? Cela aussi serait une investigation utile. Puisque vous avez une voix (même faible) au sein du projet, vous pourriez demander ce qu’il est advenu de ces objets et proposer cette idée.

"de mon côté, je connais en bonne partie les erreurs qui ont été faites et les faits qui ne collent pas avec une interprétation monolithique de l’affaire ; je connais aussi beaucoup d’éléments de contexte de cette affaire qui, de toute façon, nécessite encore beaucoup d’actions et d’avancées pour brandir la moindre conclusion définitive"

Si c’est ce que vous pensez vraiment pourquoi ne reprochez-vous pas plus fortement à Inkari sa présentation du dossier ? Après tout, ils présentent des conclusions assez fermes (ex., Maria est une nouvelle espèce) alors même que certains éléments de preuve sont franchement douteux. De nombreux exemples de ces éléments ont été donnés.

* Au moins, cette entité est toujours inscrite dans la "chronologie" sur le site d’AP (contrairement au "bonhomme bâton" qui semble avoir été censuré). Il faut dire que sa tête est morphologiquement très différente de celle des Alberto, Josefina, etc. Cela même si le corps et le revêtement paraissent assez similaires.

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
Philippe Girard - le 15 juillet 2019

C’est étonnant la manière dont vous ne vous intéressez pas au contexte de cette affaire sur place et vous contentez de vous saisir de tout ce qui vous intéresse sans prendre en compte le reste.

Bien sûr qu’on a vu fleurir au début de l’affaire des objets ou des corps extrêmement hétéroclites qui, avec un peu de recul dans le temps, ne donnent guère confiance. Bien sûr aussi que s’ils étaient encore disponibles et que le temps, les moyens et l’argent étaient illimités, tous devraient être étudiés et comparés pour participer à séparer le vrai du faux ; d’ailleurs, s’il y a une part de faux, de quand date-t-il ?

Mais si le plan de départ de Inkari (cf l’action Ulule) était d’analyser les 2 ou 3 pièces amenées par Paul (à mon avis, il a dû les reprendre depuis belle lurette), les autres découvertes amenées directement par Mario ont largement pris le dessus par la suite : cette impressionnante "momie" Maria et les 6 corps relativement homogènes de 60 cm présentaient un intérêt d’étude bien supérieur. Quand on voit maintenant la difficulté qu’il y a eu pour réaliser seulement quelques analyses alors qu’il en faudrait des quantités, l’opposition de certaines autorités au Pérou, le refus de gens comme vous de considérer les résultats qui sont obtenus, les manoeuvres de certains pour empêcher les actions de se faire, etc.... il faut bien comprendre que l’inspection des autres objets ne pourra se faire que plus tard si les personnes qui les détiennent l’acceptent, si les aspects légaux le permettent, s’il y a des moyens pour le faire.

A moins que vous ne vouliez lancer un Ulule pour cela ????? ;-)

Alors que cette équipe s’est démenée sans compter pour faire avancer les choses dans cette ambiance délétère et hostile, alors que ces corps ont été protégés de la vente, de la disparition, peut-être de leur destruction, vos commentaires sur la méthode et les intentions de Inkari sont très déplacés ; et faciles.

Il est plus facile de critiquer que d’agir.

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
Desnes Diev - le 15 juillet 2019

Bonjour,

"C’est étonnant la manière dont vous ne vous intéressez pas au contexte de cette affaire sur place et vous contentez de vous saisir de tout ce qui vous intéresse sans prendre en compte le reste"

En quoi la confusion généralisée qui plane sur cette histoire est-elle de nature à éclaircir quoi que ce soit ? N’étant pas sur place, je m’intéresse surtout à ce qui est disponible en termes de faits.

"Bien sûr aussi que s’ils étaient encore disponibles et que le temps, les moyens et l’argent étaient illimités, tous devraient être étudiés et comparés pour participer à séparer le vrai du faux"

Le seul argument valable que je distingue dans votre liste est le premier : "s’ils étaient encore disponibles". Les moyens sont là (la technologie dont dispose Inkari, pinces et bistouris compris, est largement documentée), et il n’y a certainement pas besoin d’un investissement financier majeur pour s’asseoir à une table et ouvrir une "poupées". Le temps, lui, serait bien investi.

Évidemment, si les spécimens ont tendance à s’"évaporer" quand on veut faire de nouvelles observations, c’est un problème. Et le manque de réactivité d’Inkari est assez étrange. Surtout si, comme vous le signalez, le but premier d’Alien Project était d’analyser ces pièces.

Mais peut-être que Paul n’a pas repris les pièces "depuis belle lurette", quelles sont toujours disponibles ? Pourquoi ne pas vous assrez de ce qu’il en est vraiment ? Ça ne vous intéresserait pas de savoir comment ces pièces sont faites malgré qu’elles montrent ds similitudes avec les "6 corps relativement homogènes de 60 cm" ?

"d’ailleurs, s’il y a une part de faux, de quand date-t-il ?

Je ne comprends pas votre question.

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
Alpaga project - le 16 juillet 2019

Bonjour Monsieur Girard,

Vous qui avez suivi de prêt cette affaire j’aurai quelques questions à vous poser :

1)Si Maria et Wawita sont de la même espèce pourquoi Wawita aurait été mutilé pour ressembler à un être tridactyles ? Rappel :

https://irna.fr/local/cache-vignettes/L500xH313/021-b729c-15581.png?1560027376

https://irna.fr/local/cache-vignettes/L500xH313/022-65faa-ae664.png?1560027376

2) Suite à la polémique "crâne d’alpaga" pourquoi Monsieur Jamin et son acolyte le Dr Raymundo n’ont toujours pas publié la radio effectué sur le crâne d’alpaga sculpté pour l’occasion ? (Le but était de comparer les similitudes radiologiques avec un crâne de "petit gris".) Dans quelques semaines qu’il disait...Vachement long pour une radio ^^

Pourquoi des documents de laboratoire sont données à titre "indicatif" ???(pour ne pas dire "approximatif" ^^) Ici :

https://zupimages.net/up/19/29/ghr0.png

Que pouvez vous nous dire à propos de ces éléments s’il vous plaît Mr Girad ?

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
Desnes Diev - le 16 juillet 2019

Bonjour Alpaga Project,

Sur une autre page du site d’Irna (https://irna.fr/Tetes-de-petits-gris-Project.html?lang=fr), on lit ;
"Suite à la prestation du docteur ZALCE exhibant des crânes de petits gris qui selon ses dires seraient authentiques et dont la peau aurait été retirée."

J’ai cherché un peu mais n’ai pas trouvé de vidéo montrant cette "prestation". Savez-vous s’il en existe et, le cas échéant, où la trouver ?

Un des points que que j’aimerais confirmer c’est que Zalce n’a pas trouvé d’oeil lorsqu’il a dénudé le crâne. Si c’est effectivement le cas, c’est une (nouvelle) contradiction avec les dessins de "reptiles humanoïdes" qu’on trouve sur le site AP (1ère image, https://www.the-alien-project.com/reptile-humanoide/). On leur prête d’immenses yeux, ce qui tient des tendances à l’affabulation de de la Cruz : rien ne permet de déterminer la taille des yeux, a fortiori s’il n’y en a pas. (Les "paupières" sur le revêtement ne sont pas une indication formelle car yeux ne remplissent pas entièrement les orbites ; le volume qu’ils occupe est variable selon les espèces : par exemple chez l’humain les globes oculaires ont un volume correspondant approximativement au tiers de l’orbite.)

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
blinddoctor - le 16 juillet 2019

Bonjour Desnes Diev,

Il y a 2 vidéos à ce sujet. je n’ai pas retrouvé la première mais cela doit être une semaine ou 2 avant celle ci dans l’émission tercer millenio.
Ici c’est la seconde (venant une semaine après la prestation de Es doctor Boulette alien Salze Affirmant manipuler de vrais têtes de gris) qui explique qu’au final ces crânes ont bel et bien été fabriqués (Cause debunke de toute la toile, les évidences de falsification étant tellement énormes que même Maussan et son équipe de comiques ont du faire marche arrière).
On a même le droit à la fabrication en live d’une tête d’alien project.
Comme quoi sans diatomée... ça se voit trop ;-)
https://www.youtube.com/watch?v=Yj08f-_siFk&feature=youtu.be&t=2099

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
L.Despoutres - le 16 juillet 2019

Merci pour la vidéo !
La fabrication de la tête momifiée est vraiment édifiante, surtout quand on voit quels outils sont utilisés : une perçeuse à colonne et un touret à meuler.
Thierry Jamin écrivait que fabriquer ces têtes n’aurait pu se faire que grâce à des « technologies de pointe très avancées »...
Cela montre bien que, quand on refuse a priori d’envisager des hypothèses prosaiques, la manipulation la plus simple semble une prouesse technique.

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
Desnes Diev - le 16 juillet 2019

Merci blinddoctor,

Malheureusement, on n’assiste pas au retrait du revêtement. Le montage est en plus passablement "épileptique", ce qui ne permet pas de bien observer les structures. On peut quand même apprécier que les crânes ont subi pas mal d’intempéries. À mon avis, soit ils sont âgés mais ont été conservés dans un milieu relativement protégé, soit ils ont été récupérés dans la nature.

Je trouve la reproduction un peu exagérée. Il faut dire qu’il est plus facile de casser de l’os préalablement abîmé, donc rendu friable, que d’usiner un crâne bien conservé.

"les évidences de falsification étant tellement énormes que même Maussan et son équipe de comiques ont du faire marche arrière"

Si un charlatan comme Maussan pense ne plus pouvoir tirer quelque chose de ces têtes, ça devrait effectivement déciller tout le monde. (Ceux encore accessible à la raison, au moins. Il y aura toujours une minorité d’irrécupérables insensibles à tout argument qui ne va pas dans le sens de leur foi.)

******
L. Despoutres,

"Cela montre bien que, quand on refuse a priori d’envisager des hypothèses prosaiques, la manipulation la plus simple semble une prouesse technique"

Les tours de magie sont souvent assez simples mais la réalisation demande du doigté pour que la "magie" opère. Quand on ne connait pas le truc, on peut s’imaginer que la magie est complexe.

Dans le cas des artefacts pseudo-scientifiques (ou utilisés pour défendre une interprétation pseudo-sc.), il arrive régulièrement que les "tenants" s’accrochent à l’impossibilité de la contrefaçon. C’est un sophisme - celui de "l’incrédulité personnelle" - qu’il n’est pas toujours possible de contrer par une démonstration précise. Mais quand ça arrive, il faut en profiter.

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
Anti-sceptique - le 17 juillet 2019

Desnes Diev,

Le visionnage des deux vidéos ci-dessous est très instructif aussi. Le Docteur Zalce doit recevoir de bons cachets de la part de Maussan pour ses prestations cabotines car ses confrères sont moins imaginatifs :

Momias de Nasca : análisis osteológico de los cráneos.
Dr Jhon Islachin, especialista en criminalística forense - Veterinaria, UNMSM. 
https://www.youtube.com/watch?v=MKGZT9_zFqc

Momias de Nasca : análisis tomográfico-anatómico forense
Pedro Pérez Faustino, experto en tecnología médica del Instituto de Medicina Legal y Ciencias Forenses del ministerio público del Perú.
https://www.youtube.com/watch?v=pRX3Xxc_LzM

Je crois que sans atteindre le niveau de sophistication des faux en art qui bernent les plus grands experts ou l’ingéniosité des faux monnayeurs qui falsifient l’infalsifiable, les corps desséchés de Nazca n’ont pas demandé tant de travail...

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
Desnes Diev - le 17 juillet 2019

Bonjour Anti-sceptique*,

Merci pour les vidéos. J’ai regardé la 1e et seulement survolé la 2e. Je ne parle pas espagnol alors je me suis contenté des images avec sous-titres. Même ainsi, j’ai appris des choses que j’ignorais totalement (qu’on a retrouvé un squelette de gamin "enterré" avec son camélidé de compagnie, par exemple, vers 15’35").

Si je comprends bien, la démonstration de Islachin rejoint ce que disais déjà Salas Gismondi il y a près de 2 ans. (Avec de nouveaux éléments, évidemment : à 7’34, la comparaison avec le crâne (complet) d’alpaga permet de même de deviner la cassure des apophyses jugulaires sur le "petit gris" et les traces de bris de l’arc zygomatique. Il discute aussi du peu de plausibilité qu’il y ait eu des yeux au niveau de là où se trouvaient les paupières du reptiliens.) À mon avis, ces vidéos démentent l’impression de M. Girard qu’aucun scientifique péruvien n’est prêt à se pencher sur la question. Le problème provient bien plus du manque de réceptivité d’Inkari.

Dans la liste des références en-dessous de la vidéo, il y a plusieurs liens qui semblent intéressants**. Peut-être qu’on y trouve référence à la vidéo de Zalce ? (Elle doit bien existé puisqu’on en voit des extraits dans celle d’Islachin.) Je creuserais si je trouve le temps.

"Le Docteur Zalce doit recevoir de bons cachets de la part de Maussan pour ses prestations cabotines car ses confrères sont moins imaginatifs"

"Cachets" dans le sens de pilules (ou champignons magiques) ou dans celui de versements monétaires ? ;-)

"Je crois que sans atteindre le niveau de sophistication des faux en art qui bernent les plus grands experts ou l’ingéniosité des faux monnayeurs qui falsifient l’infalsifiable, les corps desséchés de Nazca n’ont pas demandé tant de travail"

Est-ce que vous vouliez dire "ont demandé du travail" ? Je trouve qu’il y a du boulot même si le résultat ne peut qu’éblouir des personnes préalablement aveuglées par leur envie croire au caractère extraordinaire de ce qu’on leur présente. De plus, le ou les artisans ont possiblement acquis de l’expérience si on en juge par la sophistication des spécimens de "reptiliens".

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
Pacha - le 17 juillet 2019

Coucou, C’est peu être celle ci que vous recherchez ?
https://www.youtube.com/watch?v=r8_0LRWpo2U

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
Irna - le 19 juillet 2019

Pacha, oui, c’est bien cette vidéo où l’on voit Zalce Benitez "analyser" ces deux crânes débarrassés de leur peau et affirmer qu’ils sont authentiques ; par la suite, quelqu’un ayant reproduit ces crânes à l’identique à partir d’alpagas, la version "officielle" de Maussan et compagnie c’est que 1) Zalce était fatigué par le voyage et ne les a vus que 10 minutes ; et 2) que les deux crânes dénudés en question sont des faux, et sont très différents des "vrais" comme celui de Josefina : https://youtu.be/phbBedn0e3w?t=158

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
Desnes Diev - le 19 juillet 2019

Merci Pacha,

Depuis que j’ai posé ma question, j’ai pu en voir de longs extraits dans la vidéo de la conférence critique qu’à proposée blinddoctor plus bas ("LA COMUNIDAD CIENTÍFICA DEL PERÚ DESBARATA EL FRAUDE DE LAS MOMIAS DE NASCA" - https://www.youtube.com/watch?v=pzMKq6FvQtU&feature=em-uploademail). Cela confirme que personne n’a vu d’oeil après avoir enlevé le revêtement. Ce qui n’empêche évidemment pas Zalce Bénitez de discuter des capacités oculomotrices de ses "créatures".

José de la Cruz n’est pas le seul à prendre ses affabulations pour la réalité.

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
Anti-sceptique - le 18 juillet 2019

Desnes Diev,

J’abonde dans votre sens : de nombreux professionnels ont déjà répondu à titre gracieux à diverses sollicitations pour nous éclairer sur cette prodigieuse découverte. Mais l’institut Inkari a développé une sorte de défi-science imaginaire. J’ai peur que ce mal soit incurable.

La variabilité du nombre de côtes chez les petits corps ne témoignaient déjà pas d’un souci de perfection dans la production mortifère. Les anthropologues invités sur le plateau de BTLV avaient d’ailleurs déclaré que le tout était plutôt grossier. Permettez moi de vous faire remarquer que la farine de Froment est incomparablement plus indiquée en cuisine anthropologique que la poudre de diatomées. Et maintenant, l’atelier du petit cordonnier de quartier permet de confectionner des momies rapiécées ! Peut-être que l’artisan y a passé quelques soirées en écoutant de la salsa, d’où sa distraction et le manque de parité costale. Je ne saurai dire...

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
NEMROD34 - le 19 juillet 2019

"Bien d’autres techniques d’investigation pourront être utiles mais je sais que les opposants ne veulent pas que cela se fasse..... Pourquoi ?"

Vous nous montrez ce qui vous permet d’affirmer ça ?

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
Desnes Diev - le 14 juillet 2019

Bonjour M. Girard,

Je suppose que « le ou ce biologiste », c’est moi. Je note que vous n’avancez aucun contre-argument face à mes critiques à l’exception d’une remarque imprécise sur Victoria. Vous semblez même avoir de la difficulté à vous concentrer sur ce dont je parlais (les petites momies et non Maria).

« je note tout de même que, en tout cas en 2017, il ne disposait que de quelques clichés radios, bien loin des données qui existent maintenant et de ce dont nous pourrons sans doute disposer à l’avenir »
Ce que vous avancez là n’est pas un argument mais un paralogisme (c.à d. un sophisme involontaire). En référer à des données aussi bien qu’inexistantes - car cachées ou futures - est une astuce rhétorique dont le seul but est de contourner l’argumentation. En d’autres termes : vous n’avez aucun contre-argument invalidant ce que je disais mais faites semblant qu’il pourrait y en avoir.

J’ai critiqué ce qui était offert par Inkari pour défendre la légitimité de leurs momies. Donc, ne venez pas me reprocher de m’être penché ce que eux avançaient pour soutenir leurs allégations. Surtout que l’amélioration des données (de certaines en tout cas) expose encore plus clairement les anomalies et suggère d’autant plus fortement l’incompétence de certains protagonistes.

Et les données actuelles ne seront pas effacées dans le futur : elles ne peuvent qu’être amélorées. (À moins, évidemment, que ceux d’Inkari ne décident de se mettre à censurer ce qui peut nuire leur business.)

« Victoria par exemple est recouverte par une vraie peau qu’il a dû être bien difficile de rajouter »
Suite à votre remarque, j’ai trouvé le document rapportant l’analyse de la peau de Victoria sur la page AP. L’histologie est une discipline que je connais bien et les coupes qui sont montrées (photomicrographies 1 à 6) ne contiennent aucune trace d’épithélium kératinisé ou même de kératine. La description méthodologique naïve et les photos floues avec un fond lumineux hétérogène ne plaident pas en faveur des talents d’histologistes de J. de la Cruz et d’A. Martinez*. Les photos sont de trop mauvaise qualité et les tissus trop mal préservés pour que j’identifie les tissus mais j’admets que cela pourrait être du tissu animal (les figs.1,3-6 donnent l’impression qu’il y a des fibres de collagène). Il demeure que sans analyse biochimique il est impossible de déterminer avec sûreté la composition de ces tissus.

Le document lui-même est une autre manifestation de la tendance qu’a J. de la Cruz à imaginer en fonction de ce qu’il souhaite plutôt qu’observer ce qui est.

* Autre exemples : ces derniers prétendent que les photos 1 et 2 sont au même grossissement mais le grossissement est clairement plus faible sur la 2. À la page 12, ils disent que la photo 3 provient de la hanche mais les photos 3-6 montrent la région scapulaire. Toutefois, le texte français n’est peut-être pas d’eux mais de quelqu’un qui ignore tout du sujet (c.f., l’orthographe lourdement défaillante d’« Hématoxyline-Éosine » à la p.7).

« Bien sûr, ce biologiste n’a pas accès à la totalité des clichés 3D sur lesquels le travail continue et il lui faudra s’armer de patience pour pouvoir se positionner plus précisément sur le sujet »
Outre que vous référez encore à des données cachées ou futures, vous ne semblez pas tellement savoir comment la science fonctionne. C’est à Jamin et cie de prouver sérieusement leur point : s’ils avaient su comment procéder avec rigueur, toutes les analyses nécessaires auraient été réalisées avant la promotion médiatique des "conclusions" (a priori convient mieux). Comme la charge de la preuve est sur leur épaule, la critique peut porter sur ce qu’ils offrent et non sur ce qu’ils cachent ou ce qu’ils pourraient éventuellement offrir.

S’ils ont choisi les effets d’annonce et les sorties incomplètes de "données", au petit-bonheur-la-chance, ils peuvent difficilement se plaindre des critiques qui soulignent leur impéritie.

« Thierry Jamin ne s’est pas permis de faire n’importe quoi »
Vous parlez du même Jamin qui joue dans la vidéo avec les « cerveaux » et qui a permis des prélèvements sur les différents spécimens ? Prélèvements faits un peu n’importe comment, dans des conditions peu propices à l’obtention d’échantillons non contaminés… encore une chance qu’il se retient, qu’est-ce que ça aurait été s’il s’était donné la permission.

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
Pacha - le 15 juillet 2019

La question n’est pas de savoir qui vous êtes mais d’où vous parler ? Dans mon long poste M. Girard j’ai fait une analyse de texte, la chose qu’on apprends à faire en français à partir de la seconde, ça aide à aiguiser un esprit critique, à étudier un courant de pensée, à émettre des critiques sur des arguments, à comprendre la psychologie d’un personnage, à comprendre l’intention de l’auteur... (je pense que dans votre texte quand vous dites « qualitatif » vous vouliez sûrement dire « narratif » sinon expliquez moi ?). Je ne vois pas d’agressivité, ni de passion, mais de l’ironie, prenez du recul et relisez ce que vous écrivez, les grands thèmes que j’ai abordé c’est vous qui me les avez servi...Dans le dernier post, vous reprenez les mêmes biais que vous mettez dans un chapeau et plouf plouf, vous nous remettez ça... et hop des sondages pour pouvoir mieux manipuler. Allons bon, M. Girard, c’est pas digne d’une démarche scientifique ça.... Répondez aux arguments des contributeurs au lieu de créer de la polémique...

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
Anti-sceptique - le 15 juillet 2019

Monsieur Girard,

Vous prenez partie pour Alain Bonnet et Thierry Jamin en vous portant garant de leur honnêteté. Que savez-vous d’eux au juste ? L’honnêteté se lit-elle sur le visage comme l’avenir sur les lignes géoglyphiques de la main ? Des spécialistes en sciences sociales se sont penchés sur le profil de certains dignitaires nazis. Après enquête auprès de leurs proches il s’est avéré que la majorité d’entre eux étaient de bons pères de famille. Ils jouaient le soir avec leurs enfants et étaient soucieux de leur éducation et de leur bien être. Cela ne les empêchait pas de commettre le jour les pires atrocités dans les camps de la mort. Croyez vous que vous auriez pu deviner les occupations de ces hommes, attablé chez eux pour le dîner en assistant à leur vie de famille ? Votre positionnement n’est pas neutre mais quelque peu orienté et voile l’impartialité cartésienne de votre jugement.

La clé résiderait dans les clichés radiologiques ? Soit. Un radiologue m’a diagnostiqué des calculs biliaires, le gastro-entérologue a réfuté ce diagnostic et il avait raison. Mon fils développait une scoliose, le chirurgien orthopédiste a requalifié les conclusions du radiologue en attitude scoliotique. Dans les deux cas les examens étaient d’excellente qualité. Les interprétations ne sont pourtant pas toujours concordantes et vous nous assurez que la 3D consacrera la réalité biologique des trois doigts de Maria qu’ils soient des pieds ou des mains ?

A un détail prés (l’absence totale de site archéologique), l’affaire conserve selon vous un certain crédit notamment sur cette base radiologique. Je pense que votre expérience professionnelle passée altère votre discernement en jurant sur la primauté de ces examens. La motricité fine d’un être tridactyle dont les doigts fonctionneraient comme des trompes d’après ce bon docteur Zalce est suspecte à tout le moins. Je vous propose une expérience ludique à la maison (vous avez déjà testé la poudre de diatomées chez vous) : ligaturez deux trompes de votre main la plus dextre, celle de votre pouce et celle de votre auriculaire puis essayez un jour durant de vous mettre dans la peau fripée de Maria. Préparez donc des recettes de cuisine péruvienne, par exemple. Merci de poster ici vos commentaires.

Une petite question puisque vous appréciez les sondages : que pensez vous des crop circles ?

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
Philippe Girard - le 16 juillet 2019

La tête des gens

Oui, il est important quand on le peut de se faire aussi une idée sur les gens en les rencontrant, en discutant avec eux, au moins en les regardant s’exprimer. Pour Thierry Jamin, on a été gâté, en ce sens où les multiples vidéos qu’il a diffusées à partir de fin 2016 ont permis de cerner de nombreux aspects de sa personnalité : sympathique, enthousiaste, entreprenant, passionné, tenace mais aussi parfois naïf, précipité et un peu désordonné ; les défauts de ses qualités ? L’avoir rencontré un soir puis avoir longuement discuté, ma femme et moi, avec l’horrible Alain Bonnet comme le qualifiait l’autre jour l’un des sur-critiques de ce site m’a aussi permis de mieux comprendre leur état d’esprit, les difficultés qu’ils rencontrent, leurs doutes aussi même s’il pensent comme moi qu’il y a suffisamment de choses étranges et intéressantes pour poursuivre le travail entamé.

Si je m’étais contenté de ce que je pouvais voir de Irna au travers de son site et de la perception qu’en avait certaines autres personnes, elle serait restée pour moi une personne sectaire, en tout cas pas du tout objective. J’ai eu l’occasion de la rencontrer et de discuter avec elle en marge d’une manifestation où elle est intervenue à Lyon et j’ai mieux cerné qui elle est. C’est quelqu’un d’intelligent et de passionnée vis-à-vis de ce domaine de la pseudo-archéologie et plusieurs de ses combats sont légitimes à mon sens. Cela m’a donné l’occasion de lui faire remarquer qu’il pouvait lui arriver de se tromper, l’affaire de Nazca étant potentiellement un exemple en ce sens. Depuis, elle aura peut-être compris qu’il faut aussi se méfier des criitiques organisée de personnes qui ne sont si neutres que cela dans cette affaire.

Mes petite sondages

je n’ai pas obtenu beaucoup de réponses et cela ne m’étonne pas du tout :

1 - Au sujet des sujets para-scientifiques, paranormaux ou à caractères étranges auxquels les uns ou les autres pourraient être un peu sensibles (considérer par exemple qu’il y a sans doute des choses réelles mais pas encore expliquées dans tel ou tel domaine), si l’un d’entre vous en concèdait un ou deux, il ne se sentirait sans doute pas très bien dans l’ambiance officel de ce blog. Or, il y en a, je le sais....
Chez ceux qui ne s’interrogent sur aucun de ces sujets, il y a à mon avis un sérieux blocage, un manque d’information, un déficit de curiosité, au global, une grande rigidité de l’esprit. Mais sans doute personne n’est-il dans ce cas... ?

En tout cas, personne n’ose trop s’exprimer ! Moi, et je l’ai fait en posant ma question, je n’ai pas peur de dire que, autant je suis critique sur des sujets comme les métriques et le nombre d’or des pyramides, BAM, l’équateur penché et les angles en tous genres, les civilisations avancées qui ont disparu, les pyramides de Bosnie, les pierres moulées, etc, etc.... autant je m’interroge sur les ovnis et leurs éventuels occupants, les phénomènes spirituels et médiumniques et.... les crop circles puisque les vieux paysans anglais et les classes de collège alsaciennes ne suffisent pas vraiment à les expliquer.

2 - les scanners existent-ils ? Là encore, vous hésitez à vous positionner même si certains reconnaissent qu’ils existent bien ; mais ils ne sont pas très bons, on ne voit pas assez le détail des os comme sur un scanner médical, il n’y a rien de probant..... Beaucoup d’entre vous ne veulent rien céder ; reconnaître que ce sont des analyses pour le moins intéressante leur arracherait le coeur, ils auraient l’impression de devenir des POUR !!!
Ce n’est pas sérieux ! On bénéficie avec ces scanners de données très intéressantes mais tout est sec ce qui rend un peu moins facile certaines visualisations. Avec les logiciels de traitement et beaucoup de travail, on obtient de très intéressantes vues 3D où se révèlent des structures tissulaires qui pourraient être organisées. Sans doute ces travaux se poursuivent-ils plus discrètement et il faudra attendre leurs résultats.

Bon, pour le repas de ce soir, je garde l’intégrité de mes 2 mains !

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
L.Despoutres - le 16 juillet 2019

Chez ceux qui ne s’interrogent sur aucun de ces sujets, il y a à mon avis un sérieux blocage, un manque d’information, un déficit de curiosité, au global, une grande rigidité de l’esprit. Mais sans doute personne n’est-il dans ce cas... ?

Mais bien sûr, ceux qui ne croient pas aux esprits ou au paranormal sont des êtres tourmentés, bloqués émotionnellements, ignorants, rigides... sûrement aussi qu’ils arrachent la tête des chatons avec les dents. On se rassure comment on peut, n’est-ce pas Philippe ?

reconnaître que ce sont des analyses pour le moins intéressante leur arracherait le coeur, ils auraient l’impression de devenir des POUR !!!

J’aime beaucoup votre façon de tout ramener à des raisons émotionnelles ; on dirait que vous prenez les gens pour des enfants de 5 ans incapables de réagir de façon rationnelle.
Ne vous est-il pas venu à l’esprit que les gens ne sont pas convaicus des analyses... parce qu’elles ne sont pas convaincantes ?

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
Anti-sceptique - le 16 juillet 2019

Monsieur Girard,

Le choix de ne pas mettre à disposition les fichiers DICOM aussi lourds soient-ils est désastreux (des sites en direct donwload partagent des versions pirates de films HD de 60 Go, voire plus). A propos, Monsieur Jamin ne précise pas quelles sont les disciplines autorisées à soumettre leur candidature au comité de sélection (des radiologues, des biologistes, des chirurgiens, des taxidermistes, des thanatopracteurs ?)
A son stade d’avancement, l’affaire pue le fake ou l’arnaque à 100 pas. Un expert comme Monsieur Froment s’est fait une opinion et je le vois mal se déplacer sur place désormais. Dans une dossier aussi vilipendé au regard de la revendication historique de la découverte, s’inspirer du mouvement de la science ouverte aurait été une décision plus habile.
Je ne pense pas que Monsieur Jamin soit un filou. Par contre, les opportunistes qui ont flairé le filon (Maussan, Gaïa..) en ont tiré des bénéfices. Les places de l’Alien tour en France étaient vendues à des prix modiques (réduction pour les chômeurs, les étudiants) et les salles n’étaient pas des auditoriums de 3000 places. Monsieur Jamin ne perçois pas de rentes faramineuses de ses produits d’édition et je n’ai jamais observé de signes extérieurs de richesse dans ses vidéos. Les expéditions dans la jungle ont un coût certain en termes de logistique et il n’a pas dû ouvrir de PEA avec le reliquats de ses appels aux dons.
De l’amateurisme, de la maladresse, de la crédulité, il y en a eu à foison. Il a cru enfin tenir son moment de gloire et pourquoi pas côtoyer les sommets avec Howard Carter. Alain Bonnet est entraîné dans le sillon de son ami et ses conseils en communication ne paraissent pas de bon aloi ou ne sont pas écoutés. Essayez de poster un message un peu critique sur le Facebook du projet avec un pseudo quelconque (blind seagull, par exemple) et vous verrez que la trappe de la fosse à purin s’ouvrira sous vos pieds comme une kyrielle d’autres « ignobles détracteurs » avant vous.

Avez vous manqué l’enquête subtile d’AstronoGeek sur les crop circles ? Elle est remarquable de finesse ...
https://www.youtube.com/watch?v=XtO_KLxb2Mk

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
NEMROD34 - le 19 juillet 2019

"les crop circles puisque les vieux paysans anglais et les classes de collège alsaciennes ne suffisent pas vraiment à les expliquer."

Voici de la lecture, des liens ont changés (je corrigerais bientôt https://ufologie.patrickgross.org/ remplace donc htt ://ufologie.net) voyez :
https://www.fichier-pdf.fr/2016/03/30/cropscirclesveritesetcontreverites/

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
L.Despoutres - le 19 juillet 2019

Celui - là n’est pas mal non plus.
http://zetetique.ldh.org/agrogramme...

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
Pacha - le 16 juillet 2019

Bonjour,
Au delà de toutes rhétoriques scientifiques, je me demande ce qui pousse une association "Inkari europe" qui après avoir gagné pas mal d’argent https://fr.ulule.com/alien-project/ à dissoudre cette même association un mois après ? http://www.journal-officiel.gouv.fr/publications/assoc/pdf/2017/0014/JOAFE_PDF_Unitaire_20170014_00655.pdf
Merci M. Girard de vouloir bien m’éclairer la dessus ? J’ai peu être pas du saisir un truc.

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
Irna - le 19 juillet 2019

Il me semble qu’il y a deux associations différentes, Inkari Europe, qui n’avait plus guère d’activité, et Inkari Cuzco enregistrée au Pérou ; et que c’est la deuxième qui a organisé le Ulule et gère désormais les activités liées à M. Jamin.

Alien Project : récit d’un "plutôt POUR"
NEMROD34 - le 19 juillet 2019

"Ce qui me dérange, c’est que, si ces personnes ont vraiment suivi l’affaire depuis le début, au moins pour un ou deux d’entre elles, si elles ont eu l’occasion de discuter avec Thierry Jamin et Alain Bonnet ce qui n’est même pas sûr, elles ont toutes les billes pour écarter l’hypothèse d’une arnaque, d’une manipulation, d’une escroquerie et devraient être en mesure de relativiser les erreurs en tous genres qui ont pu être commises et de les mettre de côté pour l’instant ; pour se concentrer sur les informations importantes qui font qu’il faut continuer à s’intéresser et à éclaircir cette affaire."

Vous pensez qu’un escroc réussit mieux en étant : avenant, propre sur lui, physique agréable, serviable.
Ou antipathique, sale, arrogant, méprisant ?

Justement en restant loin des tentatives de charmer et en restant objectif sur les faits on y voit mieux.

" A vrai dire, pourquoi pas et ce n’est pas grave en soi même s’il vaut mieux que ces ex-ululeurs fassent maintenant un peu profil bas sur ces sujets vis-à-vis de Irna qui héberge maintenant leur opposition à Inkari."

Pourquoi ils ne diraient pas ce qu’ils ont à dire ? vous êtes pour la censure ?