Forum de l'article

Quentin Leplat et Angkor

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rappel de la discussion
Quentin Leplat et Angkor
Kokyett - le 10 décembre 2019

Dans les 2 outils d’analyse d’angle de Quentin Leplat, il est utilisé la formule suivante pour calculer la probabilité qu’un angle soit aléatoire :

p = nb_rem*prec.value/(45 + prec.value)

Je ne vais rien dire sur tous les problèmes que j’ai avec cette formule. Je vais juste parler du principal :

nb_rem*prec.value

Ici, nb_ rem est le nombre d’angles remarquables et prev.value est la marge d’erreur soit 0.05° ou 0.01° selon l’outil. Pourquoi, cette partie me gène ? Et bien, parce que les 0.05° (ou 0.01°) sont en plus ET en moins pour chaque angle remarquable. Le résultat est donc à multiplier par 2.

Sur les angles des pyramides d’Egypte, on passe de 1 chance sur 90 352 à 1 chance sur 5 (en corrigeant d’autres erreurs 1 chance sur 7).

Sur les angles des monolithes, on passe de 1 chance sur 35 944 106 à 1 chance sur 30 163 (en corrigeant d’autres erreurs 1 chance sur 48 070).

J’ai recréé en C# son outils en mode console. J’ai généré 1 000 000 de cas avec coordonnées aléatoires dans les mêmes régions :
- pour les pyramides d’Egypte j’ai 1 chance sur 2 500 pour 32 angles remarquables,
- pour les monolithes j’ai 1 change sur 15 pour 12 angles remarquables.

Ses outils d’analyse d’angles ont été créés avec l’aide d’ingénieurs et de mathématiciens. Malgré tout, ils me semblent faux et me fait poser des questions sur les autres calculs réalisés par ce monsieur.

Quentin Leplat et Angkor
Kokyett - le 10 décembre 2019

Une coquille s’est glissée dans mon commentaire. J’ai 15 chance sur 1 000 000 pour avoir 12 angles remarquables sur les monolithes mais je le rapelle en recréant son outils en C#.

Quentin Leplat et Angkor
un peu d’éclairage - le 9 janvier 2020

Bonjour, vous pouvez refaire le calcul en manuel, la formule est simple avec excel, ou un bonne calculette scientifique.
Il faut prendre la loi binomiale pour ce calcul de proba.
Nombre de point :
Nombre d’angle mesurables
Nombres d’angle testé.
Nombre d’angle trouvé.

Il y a une version simplifié ici...
http://messagedelanuitdestemps.org/index.php/2017/04/29/outils-simplifie-de-mesure-de-probabilite-dapparition-dangles-remarquables-dans-un-systeme-megalithique/

Nous avons bien sur intégrer l’erreur ± 0,0x°... mais aussi le fait que l’on peut mesurer des angles dans les deux sens... et donc supprimer les valeurs doublons...

Il y a une limite de calcul que nous allons améliorer, c’est la forme géométrique de l’échantillon... s’agit t’il d"’un espace plus ou moins long, car cela induite que certains angles seront plus présent.
Mais cela ne change pas dans les grandes largeurs...

On peut aussi faire des tests avec un échantillon aléatoire que l’on compare à la réalité... c’est un test très simple qui fonctionne très bien aussi....

Quentin Leplat et Angkor
Kokyett - le 25 février 2020

La loi binomiale, je ne connais pas et à la rigueur, là n’est pas le problème. En effet celle-ci utilise en la probabilité qu’un angle soir remarquable ou non.

Et cette probabilité est fausse car il faut compter la marge d’erreur deux fois car celle-ci est en plus ET en moins.