logo article ou rubrique
Deïmian - RAQCHI
Article mis en ligne le 16 avril 2020

par Gollum Illuminati

0 commentaires

Le nouveau film du youtubeur chercheur de vérité Deïmian est disponible en VOD. Nous sommes donc allés jeter un coup d’oeil à ce « documentaire » qui nous promet une rencontre avec le peuple des étoiles (les ET quoi).

Si ça se trouve c’est que du gros mytho, mais on va quand même vous en parler

Alors que Deïmian balade ses clients (tous rebaptisés « chercheurs indépendants » pour l’occasion) sur le site de Raqchi au Pérou, une jeune femme les aborde pour leur raconter une histoire extraordinaire sur le site en question... Mais comment se fait-il que cette personne les aborde et leur confie ce témoignage extraordinaire alors que nos amis ne lui ont rien demandé ? C’est trop étrange !

Salut bande de pigeons, z’avez quelques minutes à m’accorder ?

Ce que Deïmian « oublie » de préciser, c’est que la jeune fille, dénommée Grimanesa Flores Mamani, est guide touristique sur ce site. Ah oui tout de suite c’est moins intriguant qu’une guide touristique aborde des touristes... Mais passons.

Pendant près d’une heure, nos amis vont donc écouter religieusement le témoignage de Grimanesa, en avalant chacune de ses paroles sans jamais émettre le moindre doute sur la véracité de cette histoire rocambolesque ; parce que mademoiselle a l’air tellement sincère vous comprenez.

Le témoignage est ponctué de commentaire de Deïmian et autres « chercheurs indépendants » qui se perdent dans des conjonctures toutes plus farfelues les unes que les autres. On sent comme un copier/coller de l’émission de C8 Enquêtes paranormales, qui brode de la même manière sur du vide.

Peut-être que tout ça est complètement faux, mais si c’est vrai, alors c’est trop incroyable

Bon et sinon, elle nous raconte quoi au juste la Grimanesa ? Que sa maman a rencontré à plusieurs reprises des extra-terrestres, depuis l’âge de sept ans. Sa maman fera par la suite de nombreux rêves dans lesquels des êtres grands, blancs, aux yeux bleus (ça vous rappelle rien ?) viennent lui faire des coucous. Plusieurs membres de la famille de Grimanesa verront des zOVNI.

Suite à la demande de l’auteur du film, cette capture d’écran a été remplacée par un visuel équivalent.

On apprendra que sa maman (que Deïmian n’a pas pu rencontrer), une dénommée Martina Mamani Arosquipa, est également chamane. Là encore, Deïmian “oublie” de préciser que Martina est dans le business ésotérique, avec succès, et qu’elle organise des initiations destinées aux touristes occidentaux en mal de sensation. Grimanesa, en plus d’être guide touristique, aide également maman à gérer ce business florissant.

Pour finir, Grimanesa apporte un élément de « crédibilité » (mouarf) à son récit, en montrant à nos amis un graffiti sur une des pierres des ruines du temple.

Omar m’a tuer

Personne ne sait ce que ça représente, mais quand même, c’est trop étrange. « Peut-être que c’est une carte ? » « Peut-être que c’est l’illustration d’une rencontre du 3ème type ? »
Et le réalisateur de conclure en nous invitant à nous élever et à ouvrir notre esprit pour accepter la probable véracité de tels témoignages, même si il n’y a pas la moindre preuve.

Au bout de presque une heure d’un brodage particulièrement laborieux autour de ce témoignage sans queue ni tête, ne nous voilà donc pas plus avancés. On ne comprend donc pas bien l’intérêt de faire un « film » d’une heure autour des affirmations péremptoires de cette personne...

En résumé : ce film est une énorme daube soporifique, gardez vos 5€.