logo article ou rubrique
"Quand la nature trompe les archéologues"
Article mis en ligne le 24 septembre 2010

par Irna

12 commentaires Voir les commentaires

"Quand la nature trompe les archéologues" : tel est le titre de "l’ArkéoCafé" du samedi 2 octobre, qui se tiendra à Paris, à la Maison des Associations du 7ème arrondissement. L’ArkéoCafé est "une rencontre conviviale, sans parti pris et ouverte à tous. Les archéologues et les professionnels du patrimoine viennent y partager leur passion autour d’un verre, autant avec les curieux qu’avec ceux qui souhaitent entrer de plain-pied dans l’univers de la recherche archéologique. On y parle aussi bien des implications de l’archéologie au quotidien que des civilisations disparues. Chacun peut intervenir et débattre sur le thème proposé". Ces rencontres sont organisées régulièrement par l’association Arkéotopia, une association originale animée par des archéologues et qui se consacre, entre autres, à une vulgarisation intelligente de l’archéologie.

Le thème du prochain ArkéoCafé, animé par l’archéologue Jean-Olivier Gransard-Desmond, est "Phénomènes naturels et mystifications archéologiques", ou comment "apprendre à discerner le géologique de l’anthropique en découvrant comment les merveilles de la nature sont parfois difficiles à discerner des merveilles de la production humaine". Avec un tel sujet, le lecteur ne sera pas étonné d’apprendre que les "pyramides" de Bosnie occuperont une place de choix dans le débat, à côté de quelques exemples de ce que, selon certains pseudo-archéologues, "la nature est incapable de faire", et dont j’ai réuni de multiples photos dans la Galerie de ce site.

Je n’aurai malheureusement pas la possibilité d’assister à cette rencontre, ce que je regrette beaucoup, mais si vous avez la chance de vous trouver à Paris le matin du 2 octobre, n’hésitez pas !

Pour les infos pratiques, contact etc., c’est ici.