Les Mystérieux “Engrenages” du musée du Caire (ou pas....)

Article mis en ligne le 7 juillet 2018

logo imprimer

Aujourd’hui je suis tombé sur une publication composée de plusieurs captures d’écran provenant de cette vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=TX0FJoSUK90&feature=youtu.be&t=5m52s.

Apparemment il serait présenté plusieurs « engrenages » dans une des vitrines du Musée du Caire en Égypte, mais la vidéo ne s’attarde évidemment pas sur le cartel et ne donne aucune information sur la salle exacte où se trouvent ces objets peu communs (et je pense que c’est voulu par l’auteur de ce film).

À première vue, quand les objets sont sortis de leur contexte, j’avoue qu’on pourrait penser à des « engrenages », comme ceux de la Machine d’Anticythère par exemple, mais en plus grossier.

Engrenages or not ? that is the question...

Dans les commentaires de cette publication j’ai vu un peu de tout, un internaute allant jusqu’à affirmer que la précision de ces pignons démontrait que les Égyptiens connaissaient la transmission par chaîne...

La précision de ce pignon laisse à désirer !!

Dans d’autres commentaires, après des délires mathématiques magiques, je découvrais la pépite : un membre bricoleur du dimanche trouvait que les objets ressemblaient à des têtes de foreuse...

Sous cette publication les gens se contentent de peu d’information et n’essaient même pas de chercher car ils sont déjà persuadés que ces objets proviennent d’une machine du fond des âges, et ils préfèrent balancer des blagues ou des attaques contre l’archéologie en général et surtout plein de commentaires du style « l’égyptologie nous prend pour des cons »...

Pourtant il y avait un indice dans cette même vitrine au musée du Caire ici :

Mais où peut donc aller un tenon rectangulaire ???

Dans celle-ci on peut voir des cornes de vaches avec le disque solaire et ce qui peut s’apparenter à des tenons de forme rectangulaire à leur base.

Oooh une mortaise !

Cela deviendrait presque magique si, comme par hasard, les tenons vus au-dessus pouvaient avoir un rapport avec ces trous de forme rectangulaire ressemblant fortement à des mortaises...

Un peu plus tôt dans la vidéo on peut voir un ensemble de statuettes d’Isis avec des coiffes ici :

Juste en-dessous des cornes entourant les disques solaires se trouve une base (un modius) composée de... ??

La vidéo n’est pas vraiment de bonne qualité pour voir ce qui compose cette partie de la coiffe de la déesse Isis. Mais bon on est en 2018 et Google est notre ami !

Voici quelques photos de statues de la déesse Isis :

Quelques exemples de cette coiffe

Évidemment ce ne sont pas les seules représentations avec nos « engrenages ». Il en existe aussi sur des bas-reliefs :

Bas-relief

Enfin maintenant que vous avez les images je pense que vous avez trouvé de quoi se compose en réalité cet « engrenage », non ?

Des cobras !


Liens complémentaires :
- Modius
- Uræus (cobra dressé stylisé)


Forum
Répondre à cet article
Les Mystérieux “Engrenages” du musée du Caire (ou pas....)
Abacus - le 7 juillet 2018

@Frédéric Crebassa :

C’est vraiment un travail de détective le tien ! :)

Abacus

Les Mystérieux “Engrenages” du musée du Caire (ou pas....)
Irna - le 8 juillet 2018

Ce que j’aime beaucoup dans le travail de Frédéric, c’est qu’il montre toute sa démarche pour arriver à identifier ce que sont ces objets (que ce soit ici ou dans sa recherche sur les "canons" du Musée Pouchkine) ; les "chercheurs de vérité" feraient bien d’en prendre de la graine !

Les Mystérieux “Engrenages” du musée du Caire (ou pas....)
Armand Cadi - le 9 juillet 2018

Remarquons que les conservateurs qui œuvrent dans les musées sont des gens très taquins. Ils mettent ensemble, de plus dans la même vitrine, les objets qui vont de pair. De plus pour accentuer la confusion ils les disposent les uns en dessous des autres. Pas étonnant que certains ne puissent plus faire le lien.

Un livre vient de sortir sous la dir. de Stéphane FRANÇOIS : Un XXIe siècle irrationnel ? Analyses pluridisciplinaires des pensées « alternatives », Paris, CNRSéditions, juillet 2018.
Il comprend notamment un article de Jean-Loïc Le Quellec, « Une archéologie non rationnelle ? L’archéologie romantique ».

Les Mystérieux “Engrenages” du musée du Caire (ou pas....)
Luis Castano - le 9 juillet 2018

Merci bien de cette recommandation. Le livre à l’air bien intéressant. Je crois que je vais le commander. Bon après-midi.

pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce RSS

2006-2018 © Le site d’Irna - Tous droits réservés
Haut de page
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.1.6
amélioré par Pigédius
Hébergeur : L'Autre Net