Quelques nouvelles du soir...

Article mis en ligne le 23 août 2006

logo imprimer

En faisant un petit tour sur le site de la Fondation ce soir, pour vérifier quelles nouvelles pages avaient pu avoir disparu, j’ai découvert que cette fois c’est le nom d’un des "piliers" du projet qui ne figure plus sur le site. En effet, M. Senad Hodovic, directeur du musée de Visoko, était jusqu’ici recensé comme "directeur de projet" (project manager) sur la page "rukovodstvo" (bs) (management) ; or, ce soir, seul le nom de M. Gerussi y figure.

Officiellement justifiée par l’état de santé de M. Hodovic, cette disparition n’est cependant pas vraiment pour me surprendre : j’ai déjà évoqué ici et le fait que M. Hodovic ne semblait pas vraiment un partisan convaincu de la théorie des pyramides, et j’ai supposé que l’arrivée de M. Osmanagic avait pu lui paraître une bonne occasion à saisir pour développer sa région, renflouer son musée, et participer à un projet archéologique de grande ampleur. Mais les avis négatifs sur le projet de tous les scientifiques sérieux qui se sont exprimés ont pu l’amener à prendre certaines distances...

Reste un gros problème pour la Fondation : celle-ci n’est que l’"investiteur" du projet, et les autorisations de fouilles ont été délivrées officiellement, non pas à M. Osmanagic et sa Fondation, mais au musée de Visoko et à son directeur...

Par ailleurs, j’ai reçu d’une "source bien informée", comme disent les journalistes, mais qui souhaite rester discrète du fait de sa position, une information selon laquelle Ms Nadija Nukic, la principale géologue de l’équipe, aurait été plus ou moins mise à l’écart ; en tout cas, on ne la voit plus nulle part sur le site de la Fondation, plus de déclarations de sa part, plus de photos... Aurait-elle failli à sa tâche en ne réussissant pas convaincre le Dr Schoch de l’origine humaine des pyramides ?


Forum
Répondre à cet article
Quelques nouvelles du soir...
Mero - le 23 août 2006

Bonjour Irna.
De passage par la Bosnie au retour des vacances, c’est d’un oeil curieux que je suis allé visiter ces fameuses pyramides dont j’ai vaguement entendu parlé, tout prêt de Sarajevo où j’étais, c’était dommage de louper ça.
J’ai trouver ici enfin un site interessant sur ces ’pyramides’. Deux choses m’ont frappées. La première, flagrande, c’est que ce soit un type ’tombé du ciel’ qui s’occupe de ça. En rentrant dans Visoko, ce mont en forme de pyramide est vraiment curieux, et même si c’est naturel, c’est vraiment une attraction, parceque c’est assez incroyable. Ce type, sans grosse référence engage des fouilles. Et il trouve des plaques.
Et là tous les ’scientifiques’ (qui font tous parti en général d’une caste, je connais bien le truc, si tu ne fais parti du clan, tu es forcément un imposteur et incompétant, eux savent, bef...) disent que non il n’y a rien sans même se déplacer et regarder tout ça avec précision. Originaire du coin, je connais la mentalité des gens, et au lieu de regarder d’un oeil neutre et posé, tout s’enflamme. On est pour, on est contre, et souvent personne n’est allé voir ni ne sait quoi que ce soit. Ca devient presque politique.

J’y ai effectivement vu des plaques, des dallages qui ne ressemblent vraiment à rien de naturel. Je ne suis pas spécialiste, mais quand tu vois un sol carrelé et bien plat, on se pose des questions.
On a donc laissé Semir faire tout tout seul. C’est creusé un peu au hasard, pas forcément de manière professionnelle (échelles, localisation présices, avec un gps c’est facile maintenant) car c’est tout siomplement un amateur qui s’en occupe.

Savoir ce que c’est éxactement, je ne saurais dire, mais je mettrais ma main à couper que c’est de la main de l’homme. Les photos sont mauvaises sur le site, mais c’est éxactement ce que j’ai vu. J’ai quelques photos, mais peu, mon apn était déchargé et ça manquait de lumière à la fin pour de belles images.

Pourquoi les organisations internationales ne prennent pas ça en main ? On dépense des milliards dans des conneries (ex. à quoi servent tous ces militaires de l’ONU ? Visiter les pyramides ?), là ça vaut le coup qu’on s’y interesse. Ca éviterait l’amateurisme, et surtout que les intérêts divergent, ça rendrait les choses plus crédibles.

Du coup on s’interesse plus à qui à fait quoi, avec qui, du commérage de base quoi. Et les fouilles se font dans un fouillis quasi total, avec des moyens dérisoires. C’est allucinant, j’ai pu tranquillement me balader sur ces fouilles, le petit rubant entourant les ’sondes’ ne sont pas très protectrices. J’imagine ce que pourraient faire tous les visiteurs mal intentionnés.

En tous cas, bonne chance pour ce site qui représente un bon boulot quand même. Je le consulte régulièrement, en même temps que le site officiel, mais uniquement pour les photos, les commentaires m’interessent moyennement, il y a du bon et du mauvais. Les traductions automatiques sont nulles.

Mero

Quelques nouvelles du soir...
Irna - le 23 août 2006

Bonjour,

Les traductions automatiques sont nulles.

J’espère que vous parlez du site officiel, aucune traduction automatique sur mon site :-) !

Sinon, merci de votre témoignagne, qui confirme l’impression de grand amateurisme qui se dégage de ces fouilles.

Je reviendrai bientôt sur le cas des "dallages" qui vous paraissent être artificiels, pour montrer qu’ils peuvent tout à fait être d’origine naturelle, on en connaît d’autres exemples. La géologie de la Bosnie est extraordinaire en soi, pas besoin d’y rajouter des Atlantes constructeurs de pyramides pour s’en émerveiller !

Irna

Quelques nouvelles du soir...
Mero - le 23 août 2006

Oui oui, c’est bien de la traduction du site officiel....

Pour les dalles, c’est franchement de la main de l’homme. C’est trop géométrique, et pas sur les mêmes niveaux. Honnêtement, je ne doute pas de la main de l’homme.
La datation au blair en fonction de l’épaisseur de recouvrement, en plus pas partout identique laisse à désirer. Quant aux bâtisseurs de l’Atlante, hum, on est d’accord.

Malheureusement, je connais le peu d’intérêt local pour l’histoire au-delà des ’Ethnie’ d’aujourd’hui, donc d’avant les Slaves. Mis à part le phénomène de Visoko. Mais à croire les gens avant, il n’y avait pas de vie avant le slavisme. J’exagère, mais à peine.
Pour preuve, dans ma ville natale, il y a un énorme château laissé quasiment à l’abandon (on tond juste la pelouse...). Seul un ancien ’illuminé’ (selon les locaux), géologue historien amateur, s’y interessait et a passé des années à creuser autour (il piochait à longueur de journée, on le prenait pour un fou, et pourtant c’était un type brillant et très intéressant). Il a découvert pas mal de choses, d’anciens remparts, etc.
Juste avant la guerre, il déterrait ce qu’il appelait un port (c’est au bord d’une rivière. Il faisait ça seul pour son plaisir. Personne ne s’y est interessé. J’y suis retourné cette année, et tout ce qu’il a déterré est de nouveau sous terre, et personne ne sais où cela se trouve, je n’ai pas réussi à le relocaliser perso.

Que l’édifice trouvé à Visoko soit d’origine humaine, je le crois volontiers, malheureusement, l’amateurisme qui l’entoure discrédite tout.
Sinon pour les dalles, certaines plaques font 20-30 cm d’épais, bien plates. Ca ressemble à une sorte de béton (un bel agglomérat) enrobé de graviers parfaitement disposés. C’est une des raisons pour laquelle je pense à une construction humaine. J’aimerai pouvoir faire un photo-reportage plus poussé lors d’un prochain passage.

Mero

Quelques nouvelles du soir...
Irna - le 23 août 2006

Re-bonjour,

pour l’absence d’intérêt pour l’archéologie ancienne en Bosnie, je pense effectivement que vous exagérez. Je vous mets ci-dessous un lien vers la commission nationale de protection des monuments historiques, vous y trouverez la liste des monuments classés et en cours de classement de Bosnie (site en anglais et en bosniaque). Vous y verrez surtout que le pays doit faire face à un dramatique besoin de sauvetage des monuments et sites déjà répertoriés et gravement menacés, avec des moyens très très limités. Après tout, un site enterré depuis quelques siècles peut bien le rester quelques années de plus, il n’y a pas urgence ; et cela vaut toujours mieux que de le fouiller n’importe comment...

Pour les dalles, si vous voulez bien, nous en reparlerons dans un petit moment, je suis en train de préparer deux articles sur ce que les géologues pensent de ces dalles (que ce soit celles de "brèche" sur Visocica ou celles de grès sur Pljesevica).

Cordialement,
Irna

Commission pour les monuments nationaux
pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce RSS

2006-2018 © Le site d’Irna - Tous droits réservés
Haut de page
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.1.6
amélioré par Pigédius
Hébergeur : L'Autre Net