logo article ou rubrique
Debunk Express #5 - Deï Mian au Japon
Article mis en ligne le 16 juin 2018

par Gollum Illuminati

5 commentaires Voir les commentaires

Notre globe-trotteur préféré vient de poster une photo présentant de mystérieux symboles découverts sur un bloc de pierre au Japon :

Nous aurions donc affaire ici à un mélange de langue japonaise et de chaldéen, si ça c’est pas extraordinaire ! Nos amis chercheurs de vérité ayant visiblement beaucoup de mal pour identifier cette inscription fantastique, nous allons leur donner un petit coup de pouce. Tout d’abord, cette pierre se situe aux abords du pont Ushigome-bashi, littéralement “le pont où l’on rassemble les boeufs” (牛込橋), près de la station de métro Iidabashi ( 飯田橋駅 )

La pierre présentée par Deï Mian est visible sur Google Maps ici : https://www.google.fr/maps/@35.6999578,139.743767,3a,15y,67.63h,82.94t/data=!3m7!1e1!3m5!1sV4LKoMCGDLB1onxnPuadBA!2e0!5s20140701T000000!7i13312!8i6656

De l’autre côté de la route est placardée une explication sur les vestiges auxquels on a affaire :

Zoom sur la pancarte :

史跡 江戸城外堀跡
牛込見附(牛込御門)跡
正面とうしろの石垣は、江戸城外郭門のひとつである牛込見附の一部です。江戸城の外郭門は、敵の進入を発見し、防ぐために「見附」と呼ばれ、足元の図のようにふたつの門を直角に配置した「桝形門」という形式をとっています。
この牛込見附は、外堀が完成した寛永13年(1636)に阿波徳島藩主蜂須賀忠英(松平阿波守)によって石垣が建設されました。 これを示すように石垣の一部に「松平阿波守」と刻まれた石が発見され、向い側の石垣の脇に保存されています。
江戸時代の牛込見附は、田安門を起点とする「上州道」の出口といった交通の拠点であり、また周辺には楓が植えられ、秋の紅葉時にはとても見事であったといわれています.
その後、明治35年に石垣の大部分が撤去されましたが、左図のように現在でも道路を挟んだ両側の石垣や橋台の石垣が残されています。この見附は、江戸城外堀跡の見附の中でも、最も良く当時の面影を残しています。
足元には、かつての牛込見附の跡をイメ一ジし、舗装の一部に取り入れています。
千代田区

Grosso modo on nous explique qu’il s’agit des vestiges d’une des portes du Château d’Edo.

Et il y a un passage qui concerne notre pierre magique !

この牛込見附は、外堀が完成した寛永13年(1636)に阿波徳島藩主蜂須賀忠英(松平阿波守)によって石垣が建設されました。これを示すように石垣の一部に「松平阿波守」と刻まれた石が発見され、向い側の石垣の脇に保存されています。

La porte "Ushigome Mitsuke" a été bâtie par le seigneur Awa Tokushima Hachisuka Tadateru une fois le fossé [du Château d’Edo] terminé, en 1636. Une pierre gravée avec le nom de Matsudaira Awamori a été découverte dans une portion du mur. Elle est actuellement entreposée le long du mur opposé.

Il faut d’abord remettre le bloc dans le bon sens pour pouvoir lire correctement ce qui y est inscrit :

Là où nos amis chercheurs de véritude voient des caractères étranges, un œil averti comprendra rapidement qu’il s’agit tout simplement d’un style d’écriture cursif (il ne faut pas oublier qu’à l’origine on écrit le japonais au pinceau).

exemple d’écriture cursive

Et en effet, si l’on récupère une Font cursive (celle-ci par exemple : https://opentype.jp/kouzansousho.htm) et que l’on compare avec ce qui est gravé sur la pierre, on retrouve retrouve bien les kanji 阿波守門 (“la porte de Awamori”). Sachant que la pierre est coupée au sommet et qu’il n’est malheureusement pas possible d’identifier le caractère du haut.

Ce qui colle donc parfaitement avec l’Histoire, et n’a donc absolument rien d‘énigmatique ni le moindre rapport avec une autre civilisation.

Encore un mystère qui n’en est pas un.

Remerciements : Romain B., Irna

Références :
http://kagurazaka.yamamogura.com/mitsuke/
http://kagurazaka.yamamogura.com/%E7%89%9B%E8%BE%BC%E6%A9%8B/ https://www.calligraphie-japonaise.fr/blog/styles-de-calligraphie.htm
https://fr.wikipedia.org/wiki/Hachisuka_Tadateru
https://ja.wikipedia.org/wiki/%E8%9C%82%E9%A0%88%E8%B3%80%E5%BF%A0%E8%8B%B1