logo article ou rubrique
Exclusif : Les secrets mathématiques de La Grande Pyramide révélés (v1.0)
Article mis en ligne le 28 octobre 2016

par Gollum Illuminati

4 commentaires Voir les commentaires

Ce qui suit est le témoignage d’un chercheur indépendant qui pour des raisons de sécurité évidentes a préféré garder l’anonymat :

Je m’appelle Jacky [ndlr : le nom a été changé]. Pour me présenter brièvement, j’ai travaillé pendant 35 ans dans des agences d’État, en France et aux États-Unis, mais je ne peux pas vous révéler dans quel pays. J’ai une formation d’ingénieur, karatéka (triple ceinture noire), médecin, architecte, œnologue, linguiste, ornithologue et agent secret (mais vous gardez ça pour vous). A l’âge de 14 ans, précoce que j’étais sur tous les plans, j’ai commencé à m’intéresser aux Pyramides d’Egypte. En me penchant sur la littérature consacrée au sujet, j’ai compris qu’il y avait de grosses lacunes dans les récits des aventures d’Alix. J’ai alors commencé ma quête de la vérité et abouti à une conclusion qui va bouleverser le destin de l’humanité. Au bout de mes 50 années de recherches, et après m’être rendu sur place plus de 153 fois, toujours accompagné de mes instruments de mesures (papier toilette et lacet de chaussure), j’ai établi des relations mathématiques extraordinaires dans les dimensions de la Grande Pyramide. En voici quelques exemples.

Voici les dimensions de la Grande Pyramide sur lesquelles je base mes travaux :

Largeur de la base : 230.35 mètres
Hauteur initiale : 146.58 mètres

Mesures prises depuis Wikipedia

1/ Si l’on soustrait la hauteur à la largeur, cela nous donne :

230.35 - 146.58 = 83.77

Or, ce chiffre 83.77 n’est pas anodin. Il s’agit de la valeur du nombre d’or au carré multipliée par 32 : 32φ²
Le chiffre 32 n’est autre que le numéro atomique du germanium. Il s’agit aussi du nombre de degrés Farhenheit nécessaire à la congélation de l’eau au niveau de la mer. Je vous laisse imaginer le message qu’ont voulu nous faire passer les Anciens...

2/ Si l’on additionne la hauteur et la largeur, cela nous donne :

230.35 + 146.58 = 376.93

C’est à dire 120π ! 120, un des nombres de Harshad, qui représente la puissance et la gloire du Christ-Roi. Selon la géométrie sacrée des Esséniens, c’est le lieu de la géométrie cosmique du Sans Nom, au tiers de sa force de création : 360 degrés / 3 = 120.

3/ Si l’on calcule le périmètre de la Pyramide, cela nous donne :

230.35 x 4 = 921.4

Incroyable, 921.4 est la valeur de 352φ², 352 l’année de la révolte juive en Galilée.

4/ Si l’on calcule le demi-périmètre moins la hauteur, cela nous donne :

230.35 + 230.35 - 146.58 = 314.12

Fantastique, 100π  ! Je vous rappelle que 100 est la somme des cubes des quatre premiers entiers naturels : 1³ + 2³ + 3³ + 4³ = 100. Rendez-vous compte de ce que cela implique !

5/ Si l’on calcule le carré de la base moins le carré de la hauteur, cela nous donne :

(230.35 x 230.35) - (146.58 x 146.58) = 31575.42

Ce ne peut pas être le hasard que cela corresponde aussi précisément à 192π multiplié par 100. 192, la somme de dix nombres premiers consécutifs (5 + 7 + 11 + 13 + 17 + 19 + 23 + 29 + 31 + 37) !

6/ Si l’on calcule le périmètre du cercle inscrit à la base (diamètre = base), et que je multiplie le résultat par lui-même, cela nous donne :

(π x 230.35)² = 523692.28

Oh - my - God ! Ne voyez-vous pas ce que je vois ? Il s’agit de 20 000φ² ! Il ne faut plus chercher d’où Jules Verne tient son inspiration visionnaire... c’était lui-même un ancien !

7/ Si l’on additionne le double de la hauteur à la base de la pyramide, voilà le miracle qui se produit :

(146.58 x 2) + 230.35 = 523.51

Soit 200φ² !!! 200, le plus petit nombre non-primable, rien que ça !

8/ Si l’on additionne le double de la base à la hauteur de la pyramide, voilà le miracle qui se produit :

146.58 + (230.35 x 2) = 607.28

232φ² mes amis ! Un nombre refactorisable. Le savoir des anciens était vraiment immense.

Ceci n’est qu’une première étape. Dans mon prochain film, réalisé par mon partenaire Fabrice Fouillard, je dévoilerai d’autres relations magiques extraordinaires. Tous les faits que j’expose sont vérifiés et vérifiables. Alors à vos calculettes. Et si vous trouvez des erreurs, c’est que vous n’êtes qu’un gros Troll.

Votre informateur secret bien aimé.